Auto

Nouvelle Opel GT

Dimanche 7 Décembre 2008 - 10:37

Et tant pis pour le politiquement correct! Mais avec l'Opel GT il s'agit de l'histoire du constructeur qui nous saute à la mémoire, le retour vers une époque où on ne risquait pas d'être exposé à la vindicte populaire dés qu'on roulait dans une voiture de sport, les temps ont changé, certes, mais quand même un petit tour de roadster, c'est pas mal non?


Ecart de folie douce

Du roadster à l'état pur.
Du roadster à l'état pur.
Dans les années 70 Opel avait déjà proposé un coupé sport atypique au look ravageur. Année 2000, le constructeur récidive en lançant sur le marché un roadster pur et dur. 4 cylindres, 2 litres 264 chevaux forcément ça va réveiller les ardeurs de certains.

Authenticité reste le maître mot

Même décapotée l'Opel GT garde une certaine allure
Même décapotée l'Opel GT garde une certaine allure
Ici pas d'accessoires superflus, du roadster, du vrai. Un moteur, un pont, une boite et une transmission arrière, comme dans le temps avec la Triumph Stag de tonton.

Puissance maîtrisée

Intérieur spartiate pour une conduite cheveux au vent.
Intérieur spartiate pour une conduite cheveux au vent.
La capote (manuelle) n'est pas d'une grande facilité en terme de maniabilité, les sièges ne sont même pas électriques. Le plaisir réside dans le comportement de l'Opel GT qui pousse fort et délivre du bonheur pour peu que l'on prenne le risque de débrancher l'ESP.

Coffre minimaliste.
Coffre minimaliste.
Pas de coffre non plus et juste deux places, pas trés raisonnable tout cela mais quelle ligne!

Plaque de seuil pour faire plus riche.
Plaque de seuil pour faire plus riche.

Fiche produit : Opel GT, 2,0L, Turbo, 4 cylindres, 264cv, propulsion, radio CD, volant multifonctions, verrouillage et rétroviseurs électriques. Tarification : 39 900 euros, malus éco : 1 600 euros.







Axel Thiro
Lu 3337 fois



1.Posté par Trouillomètre au maximum le 25/12/2008 15:52

Seulement 1600 € de malus pour 200 cv de trop ?
J'aurais préféré un malus de 200 000 €

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter