MENU ZINFOS

Nouvelle Entrée Ouest de Saint-Denis : Bilan du débat public du projet régional

Mercredi 21 Avril 2021

Nouvelle Entrée Ouest de Saint-Denis : Bilan du débat public du projet régional

« Je considère comme fondamental que les citoyens se sentent acteurs des solutions que nous mettons en œuvre pour répondre aux grands enjeux de notre territoire. » 

Didier Robert, Président du Conseil Régional. 

Transparence, exemplarité, proximité, écoute, la Région Réunion construit chaque projet d’envergure avec l’ensemble des Réunionnais. C’est dans cette continuité d’actions que s’est donc inscrit le projet NEO (Nouvelle Entrée Ouest de Saint-Denis). 

NEO est un projet de réaménagement de la bande côtière de l’entrée Ouest de Saint-Denis entre la sortie de la Nouvelle Route du Littoral et l’actuelle gare routière. Il a fait l’objet d’un débat public qui s’est déroulé du 15 septembre au 31 décembre dernier sous l’égide de la Commission Nationale du Débat public (CNDP). Cette dernière a produit le bilan de ce débat listant un certain nombre de préconisations et de propositions auxquelles les maîtres d’ouvrage doivent apporter une réponse sous 3 mois, à savoir avant le 1er juin 2021. 

Ainsi, la Région qui pilote cette opération (et la finance majoritairement) s’est réunie avec ses partenaires au cours d’un comité de pilotage le 19 avril 2021, pour analyser le bilan de ce débat et en tirer les conclusions. 

Le débat public a été un espace d’expression inégalé offert à la population. Le public intéressé a ainsi pu exposer de nombreux arguments qui sont venus enrichir l’opération NEO et questionner les maîtres d’ouvrage notamment sur des alternatives éventuelles, sur l’opportunité du projet, sur ses manques et ses pistes d’amélioration. 
 

D’une part, le débat public a conforté l’opportunité du projet, la majorité des arguments ayant exprimé des dysfonctionnements sur le Barachois actuel et la nécessité de revoir ce site en conservant un certain nombre de ses marqueurs forts (végétation, patrimoine historique, activités, etc.). D’autre part, les enjeux qui ont été exprimés par le public correspondent bien aux enjeux posés comme préalable au projet NEO par la maîtrise d’ouvrage.  
 

Enfin, si l’ensemble des alternatives proposées par le public ayant participé n’ont pas été jugées réalisables notamment pour des questions environnementales, techniques ou financières, certains des scénarios d’aménagement proposés par la Région et ses partenaires ont a contrario été jugés pertinents et permettant de répondre correctement aux enjeux exprimés. 

Ainsi, le comité de pilotage du 19 avril a permis de confirmer la volonté des différentes collectivités partenaires de poursuivre ce projet derrière la Région. Décision actée en Commission Sectorielle de la collectivité régionale du 20 avril. 

Pour l’entrée de ville et la connexion avec la NRL, c’est une légère évolution du projet du Nouveau Pont sur la Rivière Saint-Denis (qui sera mis en service fin 2021 avec les 9 premiers km de la Nouvelle Route du Littoral) qui est apparue comme la solution la plus pertinente car moins onéreuse et plus favorable aux transports en commun et modes actifs.

 

Pour l’aménagement du Barachois, la solution qui apparaît clairement le mieux répondre aux enjeux et attentes du public qui a participé est le tracé mer (cf plan ci-dessous). En faisant disparaître la circulation routière tout en résorbant le dernier goulet d’étranglement sur la route nationale, il permettra un aménagement de qualité, de conserver l’ensemble des arbres classés, de créer un bassin de baignade en pleine mer et de conserver au mieux l’histoire du site. Il permettra aussi de créer des parkings souterrains tout en restant mieux maîtrisé techniquement et moins risqué financièrement.


 

Le Barachois sera ainsi rendu aux piétons et aux modes actifs ainsi qu’aux transports en commun au travers d’un site propre qui permettra à terme d’accueillir un tramway. L’essor des modes alternatifs à la voiture a été largement demandé par le public participant et a été un argument fort pour arbitrer ces choix. 

Végétalisé et doté d’une large place publique, le Barachois accueillera aussi un tiers lieu. Ce type d’équipement non prévu initialement a été rajouté au projet pour répondre aux attentes exprimées par le public au travers du débat confirmant ainsi son utilité et l’importance de la participation citoyenne pour la Région et ses partenaires. 

Le public a par ailleurs largement exprimé la volonté de préserver l’avenir et de permettre au projet d’être évolutif. Le choix du gabarit à 2X2 voies de la route nationale, des solutions d’aménagement de l’espace public, de créer une voie dédiée aux transports en commun a donc été renforcé par cette expression populaire. 

Cette solution nécessitera tout de même encore de longues études et procédures. En effet, cette solution, probablement la plus impactante en termes d’environnement, devra être solidement justifiée pour être autorisée par l’autorité environnementale. Par ailleurs, un consensus devra être trouvé entre les partenaires sur le plan de financement de cette opération (qui est loin d’être aboutie) dont le coût oscillera autour de 350- 400 M€ alors que d’autres opérations sont aussi à financer. 

Par ailleurs, la CNDP a souhaité élargir le débat au-delà du cadre du simple projet en questionnant les déplacements à l’échelle de l’île. Cette problématique, revenue au cours de toutes les concertations sur le Nord de l’île comme lors du débat public sur le projet NEO, est aujourd’hui une préoccupation majeur des Réunionnais. Pour y répondre au mieux, la CNDP a recommandé la tenue d’états généraux de la mobilité sur l’île. La Région Réunion y est favorable et a proposé à ses partenaires de donner suite à cette proposition. 
 

Chef de file de la mobilité sur l’île, la Région prendra l’attache des différentes collectivités pour définir, en parallèle du déroulement du projet NEO, les modalités et le calendrier de ces Etats Généraux.
 

Les chiffres du débat public 

• 120 000 auditeurs et téléspectateurs cumulés sur l'ensemble des émissions et sujets liés au projet • 8 000 participants actifs au débat 

• 3 217 contributeurs 

• 137 questions soulevées, auxquelles la co-maîtrise a pu répondre tout au long du débat • 147 920 habitants en 2016 à St-Denis, ville la plus peuplée de l’île qui compte 850 000 habitants

 

En bref, les solutions proposées pour NEO : 

• Aménagement d’une bande d’un peu plus de 2km entre la NRL et la gare routière • Circulation mise en souterrain dans 3 tranchées couvertes de moins de 300m séparée par des  tranchées ouvertes 

• 2 parkings souterrains 

• 1 site propre pour les transports en commun avec 1 pôle d’échanges multimodal • Enveloppe travaux estimative : 418M€ HT 

• Début des travaux : 2025




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 3 Décembre 2021 - 17:35 Commission permanente du 3 décembre 2021


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes