Société

Nouveau compteur électrique numérique : Pas de craintes à avoir, assure EDF Réunion

Lundi 28 Mai 2018 - 15:13

Les doutes autour des boîtiers électriques dits "intelligents" n'épargnent pas les consommateurs réunionnais. Certains d'entre eux sont en effet inquiets du remplacement progressif de leur compteur électrique par ces très controversés boîtiers - dont le plus connu est le Linky - en termes de sécurité sanitaire ou d'exploitation des données personnelles...

Pour rappel, sur la période 2014-2021 (jusqu'en 2024 pour les territoires ultramarins) près de 90% des 35 millions de compteurs classiques seront remplacés, avec un pic de 8 millions de compteurs installés pour 2018, comme le prévoit la loi de transition énergétique du 18 août 2015. Dans le département, les premiers déploiements des quelque 440 000 compteurs numériques gris (et non jaunes comme le Linky) ont débuté en novembre 2017 et ce jusqu'à fin 2024.

Ces nouveaux compteurs communicants sont chargés de recevoir et de transmettre des informations à distance, mais aussi de surveiller en temps réel sa consommation électrique. Des informations recueillies une à deux fois par jour entre minuit et six heures du matin et envoyées à via la technologie CPL (la même qui relie via l'alimentation une box internet et le décodeur TV) un concentrateur situé dans le transformateur électrique du quartier. Ce dernier transmet ensuite les données à un serveur informatique via un réseau de téléphonie mobile existant.

© ANFR
© ANFR
Avec ce dispositif, les factures adressées aux clients EDF ne sont plus établies sur la base d'une consommation estimée sur plusieurs mois, mais sur la consommation réelle. De plus, le boîtier interroge l’ensemble des compteurs qui lui sont rattachés à intervalles réguliers afin de surveiller l’état général du réseau basse tension.

Coût total de l'investissement : plus de 5 milliards d'euros, dont 70 millions d'euros dans l'île. L'installation de ces compteurs est assurée sur le territoire métropolitain par ENEDIS, filiale d'EDF, et par des prestataires locaux à La Réunion.

Si pour EDF, l'installation de ces boîtiers numériques permettra une meilleure gestion des dépenses énergétiques en facilitant la gestion des réseaux de distribution de l'électricité pour l'exploitant, les craintes autour de ce boîtier 2.0 sont multiples : exposition aux champs électromagnétiques, son caractère obligatoire ou encore de possibles violations de la vie privée.

Certains clients d'EDF ont reçu depuis la fin de l'année dernière des courriers électroniques leur informant de la venue prochaine d'un prestataire pour l'installation de ce type de boîtier et ce, malgré leur opposition. En effet, une Zinfonaute qui nous a contacté, déplore même l'attitude d'EDF qui continue à la "harceler" avec "plusieurs appels et l'envoi de plusieurs courriers", alors qu'elle avait fait part "à plusieurs reprises" de son refus du boîtier. Elle craint notamment des effets "néfastes" venant du boîtier comme "l'émission d'ondes électromagnétiques ou de possibles incendies".

Des oppositions balayées par l'opérateur historique qui se base sur l'étude menée par l'Agence nationale des fréquences (ANFR). Sur les ondes électromagnétiques, cette dernière affirme que "la transmission des signaux CPL (c’est-à-dire grâce aux courants porteurs en ligne) utilisés par le Linky ne conduit pas à une augmentation significative du niveau de champ électromagnétique ambiant". Ainsi, selon l'étude, les compteurs de type Linky émettraient environ 120 fois moins d’ondes qu'un réfrigérateur.

Concernant la protection des données, le boîtier est conçu pour ne relever que la consommation énergétique et non pas l'identité ou l'adresse du particulier, comme le prévoit les recommandations de la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés).  

L'autre grand point de crispation concerne le refus du compteur. Il n'est officiellement pas possible pour le consommateur de refuser l'installation du compteur numérique. En effet, ce dernier n'est pas personnel mais appartient aux collectivités locales. Mais en métropole, des actions ont été entamées par des particuliers et même des collectivités (environ 300) pour refuser les boîtiers Linky. Une pétition a même été lancée par l'UFC-Que Choisir le 8 mars dernier, et qui a reçu plus de 253 000 signatures. Fervent opposant aux petits boîtiers jaunes, l'association de défense des consommateurs tient malgré tout à rappeler que le remplacement des anciens compteurs "est obligatoire et encadré par la loi".

Néanmoins, certains abonnés en métropole, dont le compteur électrique était situé à l'intérieur de chez eux, ont semble-t-il réussi à s'opposer à l'installation d'un compteur communicant. Interrogé par franceinfo en mars dernier, le directeur du programme Linky, Bernard Lassus, avait déclaré que les techniciens "n'installent pas le compteur" si l'accès est obstrué, avec une chaîne par exemple. "Une technique conseillée par de nombreux anti-Linky sur internet", écrit franceinfo.

À La Réunion, EDF est bien clair à ce sujet: "la pose du compteur est obligatoire. C'est une évolution technologique indispensable pour répondre aux normes actuelles. Ils remplacent définitivement les anciens compteurs qui ne sont plus fabriqués. Le remplacement des compteurs est une obligation légale", tient à rappeler l'opérateur historique, comme indiqué par la directive européenne de 2009   et aux articles L.341-4 et R.341-8 du code de l'Énergie.

"L'installation et le compteur sont gratuits, le compteur n'appartient ni au client ni à EDF. Il est la propriété de la collectivité représentée par le SIDELEC (Syndicat d'électricité de La Réunion)"


EDF Réunion


Pour chaque demande ou réclamation, EDF apporte une réponse personnalisée "que ce soit par téléphone, par courrier,  par mail ou dans nos agences clientèles".

Le point sur le déploiement de ces compteurs numériques à La Réunion avec Emmanuelle Virassamy-Macé, cheffe de projet-compteur numérique à EDF Réunion:

SI
Lu 12018 fois



1.Posté par noe le 28/05/2018 15:37

On paiera exactement ce qu'on consommera … Pas un W de plus !

2.Posté par Réveillez vous le 28/05/2018 16:28

noe

- Déjà le compteur coutera indirectement au utilisateur ....car il est pas gratuit ( voir la cours des comptes)
• la révision de la rémunération d’Enedis, qui empocherait une marge de 500 millions d’euros.

- Certain vont avoir des surprises lors de la mise en route d'appareil qui cumulé fera sauter leur compteur....ce qui ne faisait rien avant....ben oui beaucoup moins flexible ce nouveau compteur...
donc de devoir passer sur du 6kva au lieu de 3 ...
• l’accès libre et simple à l’information sur votre consommation, pour en faire un véritable outil de maîtrise de la consommation énergétique ;


Mais ...Ca coutera pareil hein ...lol


Vous pouvez toujours refuser les nouvelles conditions général d edf ....

Aprés sur les dangers du CPL...ben oui y en as faut pas le nier non plus..tous comme le wifi ..et portable...
on multiplie sans cesses..

3.Posté par onyx le 28/05/2018 16:31

Le vrai problème de ces compteurs n'est pas l’émission d'ondes (c'est du fantasme, comparé à ce qu'on a avec les réseaux téléphoniques, etc, etc.), ce n'est pas non plus la confidentialité des informations (on laisse beaucoup plus de traces quotidiennement avec d'autres moyens - CB, téléphonie, internet...). Le vrai problème soulevé par les associations est le financement du bidule ! 5 milliards d'euros, qui - in fine - seront payés par les consommateurs, sans leur accord et avec des avantages pur eux très douteux ! Jackpot pour le fournisseur et pour les installateurs !! Voilà la vrai question, qui a d'ailleurs été relevée par la Cour des Comptes pour ce dossier.

4.Posté par augmentation de +30% sur les factures le 28/05/2018 16:32

le compteur tourne plus vite avec les logements equipés en led. on comprend mieux les campagne d'ampoules gratuites d'EDF.

5.Posté par Jules le 28/05/2018 16:46 (depuis mobile)

Ces compteurs ne passeront jamais ici.
Merci au revoir

6.Posté par Madigator le 28/05/2018 16:47 (depuis mobile)

Ont dira ce qu'ont voudra nous serons toujours les perdant.

7.Posté par spartacus974 le 28/05/2018 16:48

Bel exercice de propagande qui n’effleure que superficiellement les possibles dangers de cet nouveau compteur électrique .Les opposants ont de sérieux éléments pour douter du caractère inoffensif de ce nouveau gadget qui vise surtout à supprimer encore davantage d'emplois puisque la consommation est relevée en direct.Je conseillerais donc à EDF d'installer les compteurs à l'extérieur pour tous ceux qui refusent leur installation à l'intérieur.

8.Posté par Jean le 28/05/2018 16:58

Le principal et unique soucis de ce compteur, c'est la future mise au chômage des releveurs !


9.Posté par Gerard le 28/05/2018 17:04

compte tenu du chambard que çà fait en métropole vaut mieux que le bateau qui amène les compteurs coule

10.Posté par obsolescence programmée par les deputés le 28/05/2018 17:09

C'est amusant de constater comment l'economie liberelae adore la bureaucratie pour imposer l'obsolescence programmée:
- les detecteurs de fumée qu'il faut debrancher parce qu'ils bipent la nuit pour rien
- les controle technique auto pour changer les autos a cause du lave glace

et maintenant les compteur linky. Si les gens ne se laissent pas faire, ils pourront faire reculer comme ils ont fait reculer les factures astronomique des controles spank

11.Posté par yop le 28/05/2018 17:13

Question simple : Peut-on refuser le nouveau compteur ? OUI / NON

12.Posté par RIPOSTE974 le 28/05/2018 17:20

Attendons la nouvelle facture après installation de ces boîtiers électriques dits "intelligents" c'est à dire EDF est en Quasi-monopole où l’usager n’a pas le choix ;
D’abord, EDF facture un abonnement ! On se demande bien pourquoi ! ;
Puis, viennent les taxes ;
Cela commence par la TCFE ;
Arrive ensuite la merveilleuse CSPE ;
Puis vient enfin, toute menue, toute discrète, la CTAE ;
C’est alors que surgit la TVA , mais également sur les taxes ! Chez EDF, mêmes les taxes sont taxées ! ;
Et le meilleur pour la fin :
EDF prélève un pourcentage de tout ceci, 1%, pour son CE (Comité d’entreprise) c’est à dire uniquement pour un syndicat national et les partis politiques , semble t-il .

13.Posté par Réveillez vous le 28/05/2018 17:34

Si la pose du compteur n’est pas facturée en tant que telle, le déploiement de Linky (5,7 milliards d'euros), sera bel et bien supporté par l’ensemble des consommateurs à travers leur facture d’électricité, à compter de 2021, plus particulièrement dans le cadre du tarif d’acheminement (Turpe) comme l’a d’ailleurs rappelé la Cour des comptes.


Vous allez payer 15 € par an pendant 10 ans pour permettre à Enedis d’installer un compteur communicant pour lequel vous n’avez aucune contrepartie.(QUE CHOISIR Publié le : 08/03/2018 )


Dès 2010, le Directeur des énergies renouvelables de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) affirmait que « Linky, tout seul, ne fait pas faire des économies d'énergie »… En 2014, le Médiateur national de l’énergie a également rappelé que le « dispositif d’information sur Internet n’était pas suffisant pour inciter les ménages à réduire leur consommation » et a préconisé, dans une position commune avec l’Ademe, d’équiper Linky, pour tous les consommateurs, d’un afficheur déporté, solution d’information en temps réel en kWh et en euros, comme cela a pu se faire ailleurs en Europe, notamment au Royaume-Uni.
@ croire qu en FRANCE on est pas capable ....


La transmission des données de consommation détaillée (horaires et/ou à la demi-heure) à des sociétés tierces, notamment à des fins commerciales,

LE 11 juillet 2016 LE PRESIDENT ENEDIS DECLARE " NOUS SOMMES DES OPERATEURS DU BIG DATA QUI VA BIENTOT GERER 35 MILLIONS DE CAPTEURS CONNECTES"
Sympa ...

@Onyx
"Le vrai problème de ces compteurs n'est pas l’émission d'ondes (c'est du fantasme, comparé à ce qu'on a avec les réseaux téléphoniques, etc, etc.),"
Oui et non , y a quand même principe de précaution a respecté...et ce "fantasme" est classés potentiellement dangeureux depuis 2011 par OMS. en générant un stress célullulaire oxydatif et déclenchent de nombreux troubles...
Multiplier par 35 millions d'abonnée ....ca rajoute pas mal de risque non ?

Sans compter l'"installation d'un million de micro antenne 5G (alerte de 180 scientifique de 37 pays sur les graves effets potentiels des CEM et demande un moratoire pour la 5G ) 09/2017


Personnellement, je connais certain qui travaillais sur des radars militaires, 12 père de familles....AUCUN n'avais de garçons que des filles, pourtant certain avais 5enfants !!! .coïncidence un peu troublante..

Les ondes ne sont pas annodine.....que ce soit wifi, téléphone et autre...inutile donc de multiplier les risques..
Principe de précaution

14.Posté par GIRONDIN le 28/05/2018 17:47

Ben oui, pas de problème !

Pas edf qui paye pour remplacer du matériel qui fonctionne.

15.Posté par Assez de betises le 28/05/2018 18:05 (depuis mobile)

Post 4 .....aucune base scientifique a vos affirmations
C est impossible et totalement faux : 1 watt est 1 watt pour toute ampoule et tout appareil...
Trouvez d autres arguments plus serieux

16.Posté par Veridik le 28/05/2018 18:11 (depuis mobile)

En France soit c'est interdit, soit c'est obligé...

17.Posté par klod le 28/05/2018 18:23

big brother is watching you ................. "harg.........." , le progrès avec un suivi à l'instant t ............. bon courage les "nouvelles générations" , c'est bien ..ou pas.

18.Posté par Patrik BAZIL le 28/05/2018 18:32

ANDA 2020 at SIN Pierre

19.Posté par Zarin le 28/05/2018 18:42

Des filtres CPL large bande permettent d'éliminer tout "bruit parasite" (électromagnétique et radioélectrique) venant de l'intérieur ou de l'extérieur de notre réseau électrique.

20.Posté par Réveillez vous le 28/05/2018 19:03

yop

Oui on peux mais c'est difficile de se faire entendre....

EN premier il faut savoir que si le compteur ne vous appartient pas , en revanche l'endroit ou il est mis ( boitier) ou encastrement vous appartient....(SELON LES CAS bien sur)

1er chose a faire:
LRAR en objet: refus de l'installation du compteur communicant LINKY
Tour enedis, 34 places des corolles 92079 PARIS la defense CEDEX
En expliquant votre oposition suite a votre reseau personnelle NON BLINDE et l asbsence d etude épidémiologiques en milieu ouvert concernant ce compteur communicant, fonctionnement de jour comme de nuit.

2EME LRAR
Refus des nouvelles condiutions général de vente:
Je vous confirme également que je refuses les nouvelles condition général qui contienne des clauses abusives, alors que tous changement des conditions de fournitures de l'electricité dans l'enceintes privés que constitue mon domicile doit nécessairement faire l'objet dune disposition contractuelle accepté par les deux parties ;..

Prendre des photos avant et bloqué l'accès, si détérioration faire constaté.
Aidez vous de votre assurance juridique si besoin pour les frais huissiers

21.Posté par miro le 28/05/2018 19:31

Sales menteurs ! ... que faites vous des perturbations iur notre santé ? vous vous en foutez, moi; NON.

22.Posté par ali le khafir le 28/05/2018 19:33

merde je vais devoir enlever mon aimant

sinon quand est il du Règlement européen sur la protection des données pour EDF car des données personnelles seront transmise par le net

23.Posté par onyx le 28/05/2018 19:34

Post 13: dont acte et ok pour le principe de précaution mais soyons rigoureux pour être crédibles : La recommandation de l'OMS ne concerne que les RADIOFREQUENCES (émis par les terminaux mobiles connectés (téléphones, smartphones, tablettes, etc.) et non les courants porteurs utilisés par les Linky (une fréquence ponctuelle transmise par les fils électriques, non rayonnants). Bien sur il y aura des concentrateurs de données qui vont utiliser le réseau existant de la téléphonie pour transmettre les données, mais ce n'est ni plus ni moins qu'un nouvel abonnement téléphonique mobile. Faudrait il réglementer le nombre de téléphones portables ? that the question...

24.Posté par Usager le 28/05/2018 19:46

Quel est le point de vue du Sidelec Reunion sur le sujet, son président connait-il le sujet ?
En métropole les syndicats d’électricité sont contre la pose de ces nouveaux compteurs car ils ont un risque d’incendie important et éliminé les emplois des agents !!!

25.Posté par resquilleur le 28/05/2018 20:02

Ben mince alors je vais devoir payer l'électricité !!!!

J'aime bien mon vieux compteur dans ma case que j'endors avec une seringue ou un aimant ou que je fait tourner à l'envers pour qu'il fasse du surplace.
Surtout lorsque je pousse mes clim à fonds été comme hiver !
Car non seulement je ne paie pas mais je gaspille le courant ( et l'eau aussi pour nettoyer ma cour car j'ai mal au dos pour passer le balais)
Comment vais-je faire avec ces nouveaux compteurs ?
La mairie va t -elle m'aider ?

26.Posté par Zarin le 28/05/2018 20:02

J'ai lu :

Comment se protéger des perturbations électromagnétiques ?

La plupart des gens sont déficients en magnésium !

Aliments :
• sulforaphane à partir de légumes crucifères brocolis, les choux de Bruxelles ou les choux-fleurs
• aliments riches en antioxydants phénoliques
• les acides gras oméga-3 à longue chaîne DHA et EPA huile colza
• les caroténoïdes (en particulier le lycopène ) tomate pamplemousse rose/rouge
• composés de soufre des légumes allium
• isothiocyanates du groupe des choux
• aliments riches en terpénoïdes

27.Posté par Rostrobay le 28/05/2018 20:08

Voila comment on fait passer la pillule au gens
En leur fournissant des explications qu'il faut un décodeur pour comprendre
Tout ça pour vous fourguer les compteurs LINKY en douceur et une fois
installés vous ne pourrez plus rien dire.
Refusez l'installation de ces compteurs Linnky un conseil aprés il sera trop tard
Ils ont essayé en Métropole mais comme ça a gueulé ils tentent maintenant dans les
Dom Tom c'est des rusés.

28.Posté par Babeuf le 28/05/2018 20:34

Les communes sont les propriétaires des compteurs électriques. Si vous refusez la pose de ce compteur dangereux (plusieurs incendies après la pose) il vous faut adresser en recommandé une lettre de refus à ENEDIS et la copie en recommandé au maire de votre commune.

Pourquoi il faut refuser les compteurs Linky?

Le compteur Linky : risques sanitaires, risques électriques,
incidents, incendies, surconsommation
LIMINAIRE:
Les informations qui suivent, ne sont pas exhaustives, elles constituent les principales
explications techniques et scientifiques des dysfonctionnements et incidents survenus et
constatés après la pose des compteurs Linky.
Il n’est pas traité ici de la surfacturation liée aux astuces d’Enedis, telles que le calibrage
du seuil de déclenchement en puissance et non plus en Ampères, du passage futur à la
tarification des KVA et non plus des KW, etc…
1/ Les risques sanitaires
Concernant le rayonnement, les mesures ont été effectuées par le CSTB ( Centre
Scientifique et Technique du Bâtiment) et portent sur le compteur Linky G1 (portée 300 m,
testé dans des habitations) et le G3 (portée >2 km déployé depuis juin 2017, mais testé
uniquement en chambre anéchoïque)
Ces mesures du CSTB se soldent par des valeurs du champ magnétique (champ
électrique non mesuré) pouvant atteindre 0,01 micro Tesla à 20 cm d'un mur à l'intérieur
duquel l'alimentation électrique 220 V est câblée. Cette valeur parait faible en regard de la
norme française de 6,25 microTesla, qui elle est incroyablement élevée; toutefois elle est
loin d’être insignifiante. On peut penser raisonnablement que dans un quartier équipé
de nombreux compteurs G3, reliés en grappes au concentrateur local, le champ
magnétique mesuré serait bien supérieur.
Dans l’habitation testée avec le compteur G1, 4 à 6 trames d'ondes (durée de 140 ms) ont
été observées par minute et l'étude ne précise même pas la présence ou l'absence
d'autres compteurs dans le voisinage.
Cependant, ENEDIS et les pouvoirs publics ignorent totalement cette étude du CSTB pour
ne s'appuyer que sur celle émise par l'ANFR ( l'Agence Nationale des Fréquences) fin
2016 et qui a été raillée par les experts scientifiques dans ce domaine.
En effet, l'étude révèle:
- l'absence de champ parasite externe (en chambre anéchoïque)
- l'absence de raccordement des appareils électriques
- une mesure effectuée sur le seul compteur Linky déconnecté de toute la technologie du
CPL dans les câbles électriques!
- seule la composante électrique semble avoir été mesurée (d'où la valeur quasi nulle mais
totalement hors sol).
Le CPL du Linky est une onde numérique, "hâchée", émise par saccades, avec une
puissance de 2 W par compteur (non négligeable pour un radiofréquence).
Les câbles électriques des habitations (étude de la DER EDF en 1982) sont initialement
prévus pour supporter des fréquences inférieures à 1 Khz (voir aussi l'Etude de
l'Université Européenne de Bretagne sur les Télécom) et devraient être blindés pour limiter
l'émission du champ électrique. ( précision: le blindage ne limite pas le champ
magnétique, qui ne peut être limité que par la réduction de la surface émissive par torsade
de la phase et du neutre ensemble).
Enfin, le risque sanitaire peu être aggravé dans la situation suivante:
La fréquence d’une onde est associée à sa longueur d’onde par l’équation: Fréquence =
vitesse de la lumière/ longueur d’onde.
Pour les fréquences du CPL Linky, on trouve des longueurs d’ondes associées de
plusieurs km. Or, la physique des ondes stationnaires, qui décrit la trajectoire dans
l’espace (ou dans un fil électrique pour le CPL) de ces ondes, met en évidence des
ondulations de la valeur de l’amplitude de ces ondes, durant leur propagation. Le mode de
propagation se fait de manière ondulatoire, avec des noeuds valeurs nulles) et des ventres
qui présentent des valeurs maximales en positif ou négatif .
Le mode de propagation du CPL Linky dans les câbles électriques obéit à ces règles, et si
une habitation se trouve à une distance du concentrateur, ou d’un compteur Linky, même
extérieur, telle que l”onde stationnaire présente un ventre dans cette zone, alors le
rayonnement électromagnétique peut peut être amplifié au point que cet habitat est rendu
réellement pathogène.
2/ incidents, risques électriques et surconsommation.
Ils sont dûs à la nature du CPL qui est un véritable alien pour les appareils électriques des
habitations
Ceux ci sont conçus pour fonctionner de manière optimale en présence du seul courant à
la fréquence de 50 HZ. Même si leur compatibilité électromagnétique leur confère une
certaine résistance vis à vis d’ondes à plus haute fréquence, la puissance d’émission du
signal CPL (son hachage générant beaucoup d’harmoniques polluantes) va grandement
perturber le fonctionnement de ces appareils, provoquant leur surconsommation,
dégradation de leur performance et dans le pire des cas, leur destruction
Les appareils électriques, notamment ceux équipés de moteurs, engendrent une
perturbation du réseau électrique local à leur enclenchement. Cela se traduit entre autres
par une surconsommation transitoire (10 à 20 secondes) pouvant atteindre 4 fois leur
consommation en régime stabilisé. Le compteur Linky dispose d’un interrupteur unipolaire
(calibré en puissance donc en KVA) et est prioritaire au déclenchement par rapport au
disjoncteur général (calibré en Ampères)
Contrairement au disjoncteur général qui tolère un tel dépassement de puissance le temps
du retour à l’équilibre, l’interrupteur du Linky déclenche instantanément (et sur la phase
uniquement !)
La solution proposée par ENEDIS est l’augmentation de la puissance souscrite, donc un
abonnement plus onéreux
Ce changement est censé se faire à distance, ce qui pose un autre problème, d’ailleurs
soulevé par PROMOTELEC: la section des câbles de l’installation électrique de
l’habitation est elle en adéquation avec cette augmentation de puissance souscrite ?
L’usager doit il le faire vérifier, à ses frais, par un professionnel , pour se rassurer vis à vis
de risques potentiels?
3/ incendies
Un compteur du type linky, composé de circuits intégrés, chipsets et microprocesseurs ne
brûle pas, mais se consume, par échauffement de ses composants, en provoquant la
fusion.
Le capot plastique du compteur est dimensionné pour résister à des températures jusqu’à
140°.
Le processus de fusion par échauffement va provoquer l’émanation de gaz, issus des
matériaux en fusion, extrêmement toxiques. Les hautes températures vont induire un
incendie des matières inflammables se trouvant à proximité.
Nous devons considérer les 2 cas de figure suivants:
Si l’évènement se produit juste après la pose du compteur:
Il a pu être provoqué par une non conformité lors de l’installation:
- Connectique mal serrée
- Inversion de la phase et du neutre
- Dans des cas extrêmes, la circulation du CPL dans des installations très anciennes, avec
des terres électriques inexistantes, en présence d’appareils électriques très vieux, mal
protégés, peut provoquer des dysfonctionnements graves, allant jusqu’à l’incendie
Si l’évènement se produit plusieurs mois (années?) après l’installation du
compteur:
La cause principale est le vieillissement accéléré, et l’échauffement progressif des
composants du compteur.
Le boitier du compteur Linky fait coexister un circuit pour les courants forts (plusieurs
dizaines d’Ampères) pour alimenter l’habitation, et des circuits “courants faibles” qui gèrent
l’électronique associée. Le passage de courants forts génère inévitablement un
échauffement quasi permanent des circuits électroniques. La conséquence est le
vieillissement prématuré des composants du compteurs avec aggravation du risque de
fusion et d’incendie.
C’est le constat effectué dans une province francophone du Canada par le constructeur
de compteurs retenu pour le déploiement, et en l’absence de solution pour régler ce
problème, le déploiement a été stoppé.
EN CONCLUSION
La valeur du champ OEM d'1V/m mesuré par le CSTB ne parait pas élevée dans l'absolu,
mais ce signal haché, activé 24h/24, ne peut être comparé à celui d'appareils domestiques
'rasoirs, sèche cheveux, etc...) qui émettent un champ OEM issu d'un signal sinusoïdal du
50 hz, et que l'on utilise quelques minutes par jour! ENEDIS se moque des usagers en
faisant passer des carottes pour des tomates!
Et pour couper court au débat sur l’intérêt ou non du saut technologique vers le compteur
Linky, pour permettre à ENEDIS d’en retirer les avantages présumés, il est bon de savoir
qu'avec un compteur blanc électronique, on peut:
Emettre des données de comptage, relevées à intervalle d’une seconde, via un support
de communication non nocif (fibre optique, Internet, etc…), ENEDIS peut en extraire la
courbe de charge consultable par le client, mais aussi identifier et dater, par leur signature
électrique , les appareils enclenchés ou déclenchés, et envoyer les signaux tarifaires via le
système Pulsadis (175hz) vers ce compteur.
Alors qu’est ce que Linky apporte de plus:
-Un interrupteur unipolaire manoeuvrable à distance (ce qui n’est pas sans présenter des
risques certains)
-La possibilité pour Linky G3 de communiquer avec les objets connectés d’une
habitation, par l’intégration du protocole IPV6.
-L’utilisation optionnelle du module ERL
-La modification à distance de la puissance souscrite ( Et comment change t’on à
distance la section des câbles vers le disjoncteur général et le tableau électrique?)
Le bilan est maigre en regard de l’investissement économique et des nuisances avérées.
Patrice Goyaud
Docteur Ingénieur en Physique, retraité d’EDF/RTE, délégué de Robin des Toits Tarn

29.Posté par a post 15 le 28/05/2018 20:49

hé m gros malin, le journal Figaro n'a pas la reputation d'etre militant zadiste. Lui aussi parle des compteurs linky avec les led

(...)Comment expliquer de telles disproportions? D'après les chercheurs, c'est à cause de la «conception du compteur» qui ne serait pas adapté aux ampoules à basse consommation et LED. Ces nouvelles ampoules ne forment pas des «ondes parfaites» et rendent par conséquent le courant électrique plus difficile à mesurer, expliquent les auteurs de l'étude. «Les compteurs d'énergie que nous avons testé répondent à toutes les exigences légales et sont certifiés. Toutefois, ces exigences n'ont pas suffisamment tenu compte des dispositifs de commutation modernes» souligne l'un des chercheurs, Frank Leferink professeur à l'université de Twente aux Pays-Bas.

30.Posté par Grangaga le 28/05/2018 20:50

" Four'mi y pass' sou la tèrr' domounn' y koné"...........
In bon p'ti dik'ton La Rényion, EDF la mètt' a zourr'.........
Oussa ou lété le 25 juin 2015 a inèrr' di matin........
.....ènn' ti klik' déssi ......Linky.....
Kap'tèrr' de prézanss' y alimm' ....inèrr' pil'........
Opp' la limirr' salon......inèrr' trann' dé........
Inèrr' trann' trwa.......la rantt' dan la sanm' dirèk', kouyion.........
Atann' a zot', lo bougu' té pa tou sèl'..........
Trwa z'èrr' vin, du matin, la limirr' la alimm' an mèm' tan déssi balkon èk' la sal'de bin....
Atann'....atann'.........
Mi domann' èk' ki li lété......vi ke son fanm' èk' marmay' lé an vakanss' déorr'.........
...............................................
San blagu'.......
Y paré ke ryink' dan lo kontèrr'.........lo bougu' té an koméraz' èk' in dalon EDF.....
Té riss' po trwa/katt' zénéracyion......aprè té y fil' lo .....bébé sé pa ki, té y manz' lo drwa d'otèrr'..........
A nou an atandan........ou koné.........ni ral' l'odèrr', konm' d'abitidd'...............
Di moman k'nou nana in ........kontèrr', nouvèl' tèk'nolozi.............nou lé an l'èrr'.........garr' !!!!!!!!!!!!!

31.Posté par Babeuf le 28/05/2018 20:52

A propos de Linky


Blagnac: Les habitants peuvent refuser l'installation du compteur Linky (avec la bénédiction du maire)

ENERGIE Face à l’émotion suscitée par les compteurs Linky, le maire de Blagnac vient de prendre un arrêté qui réglemente leur installation et a diligenté une étude indépendante sur l’émission d’ondes…


Beatrice Colin
|
Après Castres, Arbas ou encore Portet-sur-Garonne, la ville de Blagnac a décidé de prendre un arrêté sur l’implantation des compteurs communicant Linky sur son territoire. Pas question de les interdire, mais de réglementer leur installation.

Et surtout de laisser le choix aux habitants d’autoriser ou pas Enedis à poser le fameux compteur, sans avoir à subir la moindre pression. « Il y a une vraie émotion à ce sujet, j’ai reçu des lettres, des appels et la réunion d’un collectif a réuni beaucoup de monde. Un élu est là pour porter la voix de la population. Il s’agit avant tout de demander à Enedis de laisser le choix de remplacer ou pas le compteur », insiste le maire, Joseph Carles.

Une étude sur les ondes

L’élu insiste aussi pour que la personne qui accepte son installation puisse par contre refuser que les données collectées soient transmises à des entreprises commerciales.

« Nous faisons aussi réaliser une étude par une société indépendante sur les émissions d’onde de ces compteurs, à la fois dans un appartement et dans un bâtiment public », explique l’édile qui veut avoir des arguments si jamais Enedis venait attaquer devant le tribunal administratif son arrêté

32.Posté par Réveillez vous le 28/05/2018 22:07

onyx
on est bien d accord..le fait de poser ses compteurs augmentes les risques....et pas qu un peu...puisqu'il y a 35 millions de compteur...ouchhh
aprés a savoir si on utilise le principe de précaution...ou pas ..
de même les ondes cpl qui remonte a l 'intérieur de bâtiment...quel conséquences exacte ? on sais pas trop..surtout sur le long therme ...un jour on saura...si cétais bon ou pas ..

on a fait de même pour l'amiante a l époque ou quand on ne savait pas il etait autoriser et conseillé sans soucis...aprés principe de précaution puis supression ...mais combien de temps et de personne touché.

On devrais au minimum avoir le choix....tous comme on a le choix d'avoir aujourd'hui un portable ou pas ...du wifi ou pas ....

33.Posté par GardeTaMerdeDeCompteurLinky le 29/05/2018 08:29

Autant de mauvaise foi de la part d'EDF... heu pardon... ENGIE (nouveau nom donné à EDF pour effacer tout son passé de service public, supprimer toute référence à la France et surtout camoufler les magouilles, échecs et fraudes en tout genre) me donne envie de vomir... Risques d'incendies (et le canada, vous en parlez?), surveillance en temps réel, risques de manipulation des données personnelles, explosion des factures (demandez aux foyers des villes test!) et j'en passe... Mais au delà de tout ça, c'est un concept qui surgit dans tous les domaines qui est inquiétant: le concept de "L'OBLIGATOIRE"!!! Compte en banque OBLIGATOIRE, assurances OBLIGATOIRE, vaccination OBLIGATOIRE, compteur dégueulasses OBLIGATOIRE! Prélèvements automatiques OBLIGATOIRE!!! etc... Et il paraît que tous les citoyens naissent libres et égaux... Je plains le pauvre type qui va essayer d'installer cette merde chez moi... Je vais l'acceuiliir chaleureusement et lui rappeler que le titre de propriété dont je suis titulaire est à mon nom... NI au nom de ce gouvernement maudit ni au nom d'ENGIE!!! A bon entendeur!

34.Posté par JMR974 le 29/05/2018 09:06

Pas de risques ? Si c'est EDF qui le dit … !!
Moi, par avance je refuse l'installation de cet engin chez moi. L'ancien fonctionne parfaitement.

35.Posté par MT CRISTO le 29/05/2018 10:00

Cela prouve que nous subissons une dictature démocratique et toujours pour le profit de certains copains du système républicain. 5 milliards par ci, 5 milliards par là et le tour de vis pour les citoyens taxés. C'est le meilleur des mondes en France !

36.Posté par kersauson de (p.) le 29/05/2018 08:23

plein de problèmes en métropole
n'adhèrez surtout pas.
Quel intérêt de connaître sa consommation par quart d'heure. .
AH LES COUYONS

37.Posté par C. Vigne le 29/05/2018 10:34

Laisser EDF faire les choses... ce sont eux les pros

38.Posté par golf51 le 29/05/2018 11:38

Post 28 . Voilà au moins quelqu'un qui connaît parfaitement le sujet! Moi-même je suis résident pour l'instant en région bordelaise et je peux vous dire qu'ici en métropole c'est un sujet très brûlant.
J'ai souscrit à l'action nationale de refus pour l'installation du Linky. Une procédure à mettre en oeuvre avec l'aide d'associations locales. Heureusement pour moi le compteur est dans mon habitation. Donc difficile pour le sous-traitant devant l'installer d'y accéder .

Il faut savoir qu'ici il y a beaucoup de problèmes avec les sociétés chargées de cette installation avec les usagers. Menaces verbales et physiques. Tout ceci à cause du refus de beaucoup de citoyens pour la pose du compteur Linky. Hélas les boîtiers placés sur la rue même protégés (cadenassés, grillagés) sont à la merci des installateurs qui interviennent sans que vous soyez avertis. D'ailleurs la pose de ces compteurs procurent des primes aux poseurs.
c'est pourquoi plus ils en posent et plus ils gagnent.

Pour ce qui concerne la santé des propriétaires ou des locataires beaucoup d'organismes indépendants pointent du doigt des problèmes récurrents.(Coupures inexplicables des appareils, électrosensibilité des occupants,voire incendie des habitations). Il n'y a qu'à lire le récit de beaucoup d'usagers après l'installation du Linky à travers toute la France pour comprendre qu'il y a un sérieux doute sur l'innocuité de cet outil dit communicant.

Pour ma part c'est NON au Linky!

39.Posté par Poseur compteur le 02/06/2018 00:52 (depuis mobile)

Bonsoir a tous,
Arreter davoir peur de se compteur
Je met court a tte les rumeurs, on ne touche pas plus parce qu''on en pose plus,harchi FAUX!on vs laisse refuser de toute fasson c OBLIGATOIRE!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Décembre 2018 - 12:29 ▶️ Le nouvel hélicoptère du Samu dévoilé !