MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

« Notre maison brûle »... Il faut qu’on la garde


Par Yvette Duchemann - Publié le Dimanche 10 Mai 2020 à 22:36 | Lu 516 fois

« Notre maison brûle »... Il faut qu’on la garde


Chirac est certainement satisfait. L’animalcule nous a obligés à regarder notre maison, oui  la nôtre, celle dans laquelle nous habitons, nous l’avons vraiment habitée, nous l’avons rangée, mise à notre goût, parce qu’elle était en fait notre  seul refuge.

Notre esprit appelé au stress quotidien, au consumérisme, aux discussions stériles, aux calculs, aux décisions pulsionnelles,  s’est surpris à se regarder, à s’analyser. Et à réfléchir. Quel sera notre demain?  C’est nous qui choisirons et il est certain que cette grave crise écologique sanitaire sociale  économique nous dicte notre interrogation sur nous-mêmes, sur ce que nous voulons pour nous et pour les autres, sur nos vrais besoins masqués eux-mêmes par nos folies quotidiennes.

Tout a été dit sur cette maladie et nous savons tous ce qu’il faut faire pour se préparer aux futures  pandémies car il y en aura d’autres. Nous devrons  vivre avec et faire face a l’IMPREVISIBLE.

Les mots : prévention, vigilance, échanges, conscience, recherche, confiance, écologie, s’ils doivent être pratiqués par les habitants,  devront être pratiqués agilement par les gouvernances. En effet, ces derniers habitués à décider de tout pratiquement tout seul, puisque nous vivons dans un semblant de démocratie, ils devront s’habituer tout comme le président Macron, à tenir compte de l’avis de tous, nous l’avons vu, les maires ont réclamé cette posture décisionnelle et je réitère que nous devons imposer pour les outre mers, un statut d’insularité.

Tous réunis donc pas une petite chapelle de l’entre soi comme cela se pratique mais une grande force de l’entre nous c’est cela la politique. La politique c’est permettre aux gens de se structurer, de prendre des décisions, de pouvoir s’informer, c’est créer les conditions ici et ailleurs de la liberté de penser  et puis c’est bien sûr assurer en ces temps difficiles une activité économique conditionnée à une protection maximale de la biodiversité. La transition écologique doit être au cœur de la relance post crise covid-19 ici et ailleurs.

Les acteurs locaux l’ont bien compris mais sauront -ils se soustraire aux lobbys, aux décisions politiques inadéquates ? Par exemple favorisons nous au maximum la production locale à un prix accessible pour tous ? Finirons-nous correctement les grands projets structurants pour notre péi? Saurons nous nous rendre moins dépendants de toutes nos importations? Etc, etc. Et c’est pour cela que les égos politiques, le calcul du pouvoir  doivent être mis de côté. 

Ceci signifie aussi arrêt total de la mondialisation, du libéralisme économique, des accords de libre-échange, stop aussi à l’européisme, stop à la dépendance européenne et internationale et revitalisation des industries de l’économie française et locales bien sûr.

Des corrections de gouvernance s’imposent et s’imposent très rapidement : nous avons 10 ans pour sauver le monde. Et aussi parce que aujourd’hui les Français pleurent leurs morts et les Réunionnais craignent pour leur famille.

Crainte fondée par la multitude de médecins, de ministres, qui se sont succédés à la télévision. Dommage si peu de sociologues, d’historiens, d’économistes, d’ingénieurs agronomes,  d’écologues, de tisaneurs...  C’est de tout ces échanges de points de vue dont nous avons aussi besoin et pas seulement des ordres et des éclairages extérieurs : matraquage anxiogène.

Cet affolement du gouvernement nullement préparé, et de certains médias a pu gêner des familles qui souffrent d’autres maladies qu’on s’attache à ignorer. On peut  alors penser qu’il faut qu’ils fassent de même pour les 225 000 nouveaux cas d’Alzheimer, les 150 000 personnes qui décèdent du cancer, enfants, adolescents, adultes, qu’on mette le paquet sur les maladies orphelines etc.

Oui notre tâche à tous est grande, Il est de notre responsabilité actuelle d’opérer le renversement de nos valeurs.


Yvette DUCHEMANN, écologiste




1.Posté par Modeste le 11/05/2020 07:40

pfff celle là se la joue intellectuelle avec des ronds de jambes, et des mots dont je me demande si elle en connait parfois la signification.....le profil des "verbeux" inutiles de salons et salles de réunions.... qui s'écoutent parler et brasse du vent avec leurs illusions....perdues!

2.Posté par gratel le 11/05/2020 09:04

madame est enseignante gros jaloux faîtes de votre vie une ambition soyez à la hauteur de cette dame poste1 et que la modestie vous ouvres le cerveau.

3.Posté par CAJAOP le 11/05/2020 19:03

Madame DUCHEMANN, ce que vous écrivez est chargé de bon sens, mais vous utilisez des termes trop compliqués pour que votre message soit bien compris de Mr et Mme Tout-le-monde. ( Devrais-je écrire : Le champ lexical que vous mettez en oeuvre rend votre billet abscons ?)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes