MENU ZINFOS
Culture

Notes de lecture de Jules Bénard : "Les cicatrices de la nuit"


Attention ! Livre très très très impressionnant, strictement réservé aux vrais amateurs de roman noir (et quand je dis « noir »… noir c’est… « ah que coucou ! ») ; réservé aux amateurs de polars de haute facture ; fortement déconseillé aux âmes sensibles ou timorées s’il en reste !

Par - Publié le Samedi 13 Février 2021 à 17:00 | Lu 1588 fois

Rien que l’intitulé « Prix du Quai des Orfèvres » est la certitude que, non seulement, ce sera du très haut niveau, qu’on en aura pour son argent, mais en plus, qu’on va en prendre plein la tronche pour pas un rond. Ce prix, fondé en 1946, est attribué sur manuscrit anonyme et inédit, par un jury de professionnels, professionnels qui font partie ou ont fait partie de la police nationale française. Une garantie d’authenticité. Dans le domaine du polar, c’est un peu comme le Prix du roman de l’Académie française qui, rappelons-le, n’a jamais décoré une mièvrerie. Pour l’anecdote, dans les années 70, le prix du « Quai » fut attribué à… un curé : « Doucement les basses ! » Eh oui ! Qui a dit que le roman policier était une sous-littérature ? D’ailleurs, la sous-littérature, ça n’existe pas !

Alexandre Galien a été policier. Depuis quelque temps, porté par la vague de ses premiers romans, il a laissé tomber menottes, Sig-Sauer et sulfateuse pour se consacrer à son clavier. Dommage pour le corps de la meilleure police du monde (avec la police israélienne, c’est pas moi qui le dis) ; nous ne saurions qu’approuver condé Galien, au nom de notre égoïste plaisir de lecteurs.
Je ne vais pas déflorer le sujet. Juste vous dire qu’il s’agit d’un commandant de la BRP (brigade de répression du proxénétisme) qui en a marre, à 50 balais, de vivre la nuit au milieu des juments, travelos, sados-masos, pompeuses et autres proxos ; marre de voir sa vie de famille se barrer en couilles ; et demande sa mutation à la BP (brigade criminelle).

A-t-il bien fait ? Je vous en laisse seuls juges mais sachez juste que ça commence bien : pour sa première affaire de sang, le premier cadavre (car il y en a d’autres) est celui d’une de ses indics. A partir de là, tout se barre en cacahuète.
On apprend une foule de choses au fil des pages. Notamment, le 36 Quai des Orfèvres, cher à Simenon et Maigret, n’est plus l’adresse de la Préfecture de Police. C’est toujours un « 36 » mais ailleurs. Pour savoir où, lisez ! L’auteur, élégant, courtois, assaisonne ses pages de notes explicatives, merci à lui.

Ah oui ! Cerise su l’gâteau vavangue : Galien pratique un français qu’Audiard ne renierait pas. « Ah ! c’est du brutal ! »… « C’est plutôt une lecture d’hommes !… » Je moucate, vous aurez compris. J’espère.
Je vous avais avertis en préambule, ce livre n’est pas pour les âmes sensibles. Si, malgré mon conseil très amical, vous allez jusqu’au bout, sachez que vous allez en baver des ronds de chapeau. Un espiègle averti en vaut… deux et demi. Prenez donc votre panard sans arrière-pensée !

Les cicatrices de la nuit
Alexandre Galien, Fayard
Prix du Quai des Orfèvres 2020
Moins d’une dizaine d’euros, allez !
J.B.


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par klod le 13/02/2021 19:15

reusement qu'il y a les livres qui nous tirent vers le haut , pas forcément celui là , Jules en ait le seul "juge" ; mais la culture en général nous tire vers le haut ,

face aux comiques de la vie de tous les jours, c'est crucial !!!! : " mon pov marmaille gingne pas porte la masque , y fé chaud sous les tropiques" ……………… ou encore "c'est la faute à la réserve" ou encore " la NRL y trouve pas lo roche" ……………

merci "les livres" !!!!!

2.Posté par Ali le kafhir le 13/02/2021 20:37

un liv bébéte en somme mais st expedit est livré avec le livre ??

3.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 14/02/2021 11:48

* Jules,

b[*Les "âmes sensibles"

*Ont déjà largement de quoi s'éprouver

*Via les "Faits divers" réunionnais...

*Non ?

4.Posté par Dignité le 14/02/2021 13:33

Du moment que le message de Jules BENARD est une invitation à lire en ouvrant un livre, je lui dis
merci.
Quand je vois quantité de gens, jeunes pour la plupart, scotchés sur leur i-phone, au point d'attraper une luxation aux doigts, je me dis : mais bordel que sont devenus les relations sociales? les relations humaines? les moments de convivialité? C'est simple! il n'y en a plus.
Le livre est devenu un objet obsolète pour tous les mordus des i-phones.
Ils préfèrent l'image ou les textes des facebook, twister, instagram etc... un peu comme TRUMP, le président de la première puissance mondiale, qui n'a jamais ouvert un bouquin mais qui twitait tous les jours à ses fans paranos. La débilité à son paroxysme

5.Posté par Dans Les Tranchées le 14/02/2021 19:22

Fan de Stephen King, Maxim Chattam et autres .... promis je lirai prochainement le livre que vous nous présentez ici. L’occasion de découvrir un nouvel auteur. Merci 😊

6.Posté par Nazbroke le 15/02/2021 07:52

Moi mi coné pa lire juste compte jusqu'au 5

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes