MENU ZINFOS
Société

Notes de lecture de Jules Bénard: "Amazonie, sur les traces d'un aventurier perdu", 70 ans après Raymond Maufrais


Par - Publié le Lundi 7 Décembre 2020 à 15:47

Sans exagération aucune, il s'agit là d'un des ouvrages les plus attachants qu'il m'a été donné de lire depuis ces 20 dernières années. Une lecture née de la passion et du hasard.

La 3è chaîne recevait, voici deux mois, un jeune explorateur, Eliott Schonfeld, 27 ans, le plus jeune membre de la Société des explorateurs français. Dès la première minute de son intervention, il a cité un nom qui me ramena d'un coup en pleine adolescence : Raymond Maufrais. 

Raymond Maufrais, extraordinaire aventurier français, est connu d'abord par tous ceux qui ont dévoré avec frénésie les aventures de Bob Morane. Pour l'un de ses premiers romans, « Sur la piste de Fawcett », Henri Vernes s'est largement inspiré de l'histoire bien réelle de Raymond Maufrais.

Bien plus tard, poussé par la curiosité, j'avais cherché à savoir qui était réellement Maufrais. Avant d'être aventurier explorateur, alors qu'il n'était âgé que de 10 ans, il a espionné les Allemands en compagnie de son père Edgard, recueillant mille renseignements qu'ils transmettaient aux maquisards et aux FFL. Héros de guerre avant la lettre...

Plus tard, à peine extrait de l'adolescence, Maufrais s'est fait aventurier avec une nette préférence pour le continent sud-américain. Où on perd sa trace en 1950 alors qu'il atteignait à peine ses 23 ans.

 


Désireux de traverser la Guyane française d'Ouest en Est, Maufrais acquiert une petite pirogue, une carabine et quelques vivres et se lance seul à l'assaut de la jungle. D'abord à contre-courant sur la Waki, puis il espère entreprendre la descente de la Camopi après une courte traversée de la forêt vierge.

Il a bel et bien atteint la Camopi puisque ses notes de voyage ont été retrouvées au sec, sur une plage de ce petit fleuve, par un Indien. De l'explorateur plus aucune trace ! Son père l'a recherché en vain douze années durant. Et c'est par hasard qu'Eliot Schonfeld, chez un bouquiniste des bords de Seine, met la main sur ces fameux carnets, encore réédités depuis.

Schonfeld n'est pas un novice. A quelque 25 ans, il a déjà traversé à pied le désert de Gobi, l'Islande et quelques autres broutilles de la même farine, excusez du peu. Sans carabine, il se lance sur les pas de Maufrais dans une pirogue artisanale de 3 mètres, avec quelques kilos de couac (farine de manioc), quelques kilos de riz et de pâtes... et du sel.

Coup de rame après coup de rame, il va remonter sur les traces de Maufrais, en pure perte. Pour lot quotidien, il aura les déluges amazoniens, les fourmis, les moustiques, les épineux, un anaconda, les mygales, un puma, les piranhas et tout un tas d'inconvénients comme la dysenterie, la fièvre, la faim, la soif. Plus tout un tas de bobos que je vous laisse découvrir.

Mais ce diable d'homme est allé jusqu'au bout, à la recherche de l'aventurier à qui il finit par parler comme un ami, un frère, au fil de pages toutes plus passionnantes les unes que les autres. Il en parle même si bien que l'aventurier disparu nous devient proche, attachant ; on se met vite à l'aimer et je ne résiste pas au plaisir de vous donner sa photo.

Plus d'une fois le découragement gagne Schonfeld ; plus d'une fois il est sur le point d'abandonner... et ira jusqu'au bout.

Quand on a trop lu Jules Verne, Bob Morane, Fenimore Cooper, Jack London et Hemingway, on cultive plus ou moins une âme d'aventurier ; mais de là à mettre à exécution, il y a un sacré fossé. On ne peut qu'être admiratif.

J'ai adoré sa dédicace : « A mes parents, aux siens ».

Amazonie
Par Eliott Schonfeld
Chez Payot
18,41 euros


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 08/12/2020 07:39

Bon je vois que Jules est bien plus connaisseur de la Réunion que de la Guyane!!!

D'abord à contre-courant sur la Waki, puis il espère entreprendre la descente de la Camopi après une courte traversée de la forêt vierge.
Il a bel et bien atteint la Camopi


La Waki n'existe pas en Guyane et Camopi est un village indien pour si rendre il faut remonter l'oyapock...
Bonne lecture à tous ;)

2.Posté par Geoffroi le 08/12/2020 12:03


3.Posté par Atterré le 08/12/2020 16:39

Je plussoie Pipo, étant guyanais de cœur après y avoir passé quelques vacances en 2012 et 2013.

4.Posté par Bénard le 09/12/2020 07:15

à PIPO :
Je ne pense pas que vos renseignements sur la géographie guyanaise soient exacts.
VOUS VOULEZ ME FAIRE PASSER POUR UN IMBÉCILE, CE DONT JE VOUS REMERCIE puisque tel semble être le seul intérêt que vous ayez trouvé à mon compte-redu ; mais je ne puis laisser filer un tel tissu d'incongruités !
Je me suis appuyé sur les récits de Maufrais et de Schonfeld pour établir ce commentaire : il y a une carte très précise au début du récit de ce dernier. Comment voulez-vous que j'aille inventer de tels noms alors que je n'y ai jamais mis les pieds ? Deux fleuves délimitent la Guyane, le Maroni à l'Ouest et l'Oyapock à l'Est. La Waki et la Camopi sont deux rivières nées au centre du pays, en pleine jungle. La 1è file vers l'Ouest et la 2nde vers l'Est.
Persiste et signe ! Maufrais, ne vous en déplaise, a existé ; Schonfeld vit toujours et les témoins de son extraordinaire aventure aussi.
A bon entendeur...

5.Posté par Geoffroi le 09/12/2020 13:44

Bonjour,
Je me permets de mettre mon grain de sel dans les détails géographiques de votre excellent article...
Le nom Waki est la nouvelle orthographe pour Ouaqui, d'où la possible confusion.
Raymond Maufrais a laissé ses carnets au lieu-dit "Degrad Claude", sur les rives de la rivière Petit-Tamouri, qui se jette dans le Grand Tamouri, qui elle-même se jette dans le Camopi pour enfin se jeter dans le fleuve Oyapock, à la confluence desquels se situe le village de Camopi.
Autre petit détail, historique cette fois : Raymond est né en 1926 et s'est engagé à l'âge de 16 ans (1942) dans la Résistance.
Dans la collection "Marabout Junior" qui a édité "Sur la piste de Fawcett" (Bob Morane), il existait aussi "Sur la piste de Maufrais" (Paul Thomas).
Et pour "tout" savoir sur cette aventure, rendez-vous sur le site qui est dédié aux Maufrais : aaerm.maufrais.info.
Encore bravo pour avoir rappelé l'aventure de ce jeune explorateur trop tôt disparu.
Bien cordialement,

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes