MENU ZINFOS
Culture

Notes de lecture : "Vignes sanglantes" d'Alain Gence et Bernard Legrand


Jules Bernard nous offre une nouvelle "notes de lecture". Cette semaine, c’est "vignes sanglantes" d’Alain Gence et Bernard Legrand qui passe sur le grill. Un polar écrit par deux flics d’envergure dont l’un est réunionnais.

Par - Publié le Samedi 15 Mai 2021 à 09:10

Vous connaissez au moins l’un de ces deux anciens policiers, le commissaire Alain Gence, notre compatriote. Longtemps affecté à la direction de la Police nationale à Saint-Pierre, Alain Gence a été chargé, par la suite, de créer un vrai service de Police nationale à Mayotte. Il y est arrivé en trois ans. Son co-auteur, Gérard Legrand, commissaire depuis 1979,  a dirigé plusieurs services de police et a terminé sa carrière en qualité de commissaire divisionnaire.
Autant dire que ces deux-là, ayant décidé d’écrire à quatre mains, savent de quoi ils parlent. 
Pour ce premier roman, ils ont décidé de mettre en lumière leurs collègues enquêteurs de la Gendarmerie nationale. Hommage retentissant et mérité.
Dans un petit village de Bourgogne, on découvre le corps sans vie à moitié dénudé d’une gamine de 16 ans ; elle a été affreusement mutilée, porte des traces de coups de poings ou de pieds, mais surtout d’affreuses blessures à l’arme blanche. Le viol est évident et, dans cette bourgade reculée, où il ne se passe jamais rien de plus grave que des excès de vitesse ou des braconnages, la gendarmerie se retrouve face aux non-dits, aux silences troublants, aux regards torves et aux refus de coopérer évidents.
Pour corser le tout, un vieux sous-officier de gendarmerie est retrouvé mort, poignardé. Et je ne vous en dirai pas plus sur les faits eux-mêmes pour vous laisser le plaisir de découvrir.
Ce premier roman peut (au premier abord seulement) paraître linéaire. Les auteurs nous épargnent ces longs flashes-back qui servent trop souvent  « d’effets de mise en scène » à nombre de leurs confrères écrivains. Cette conduite en droite ligne vient peut-être de leur cartésianisme d’enquêteurs chevronnés ; leurs deux carrières, sans le moindre accroc, sans le plus petit coup d’congne, les auraient plutôt entrainés à déjouer les parcours trop sinueux et les conduites en travers.
Le fait est que les auteurs parviennent à garder notre intérêt intact tout au long de ces pages : la tension est permanente.
Un détail qui change par rapport au genre polar habituel, les dernières pages sont une conclusion en forme d’espoir, avec des lignes très romantiques. J’aime. Vous aimerez aussi.

Jules Bénard
« Vignes sanglantes »
Gence/Legrand, Vérone éditions
En librairie


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par JUNOT le 10/10/2021 17:58

J' ai beaucoup apprécié ce livre d'un Monsieur que je connais bien.

2.Posté par JUNOT le 10/10/2021 18:01

J ai beaucoup apprécié ce livre d' un gars que je connais pour avoir exercé le même métier.Livre ramené par ma soeur qui l'a rencontré en métropole et que je retrouiverai l' année procxhaine lors de mon séjour en Charente Maritime.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes