MENU ZINFOS
Culture

Notes de lecture Sainte-Suzanne, jardin du patrimoine par Bernard Batou


C’est peu de dire que Bernard Batou sait écrire. Ça va encore mieux en le disant. Notre ami, militant culturel de longue date, le prouve superbement encore une fois, avec ce livret illustré de la plus belle manière. Un hommage très appuyé à la mémoire des esclaves et des engagés dans ce pays chargé d’art, d’ans et d’histoire qu’est la commune de Sainte-Suzanne. Rien ni personne n’y est oublié.

Par Jules Bénard - Publié le Samedi 13 Août 2022 à 14:21

" Sainte-Suzanne - Jardin du patrimoine et de la mémoire "  par Bernard Batou  Editions ACRO
" Sainte-Suzanne - Jardin du patrimoine et de la mémoire " par Bernard Batou Editions ACRO
La photo de couverture est savamment choisie ; celles de l’intérieur sont superbes et surprenantes souvent, inattendues. Comme quoi il n’y a pas d’âge pour continuer à apprendre, découvrir et s’émerveiller.

" Jardin du patrimoine et de la mémoire "…" Jardin " sans doute en référence à l’exiguïté du territoire communal qui renferme, cependant, de surprenants témoignages de notre histoire. Il y en a à foison.

Ce qui m’a plu, dès le départ, ce sont ces citations dont Bernard parsème son ouvrage. Je vais vous en citer deux, non, trois, pour le plaisir : " Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu’un d’autre de sa liberté " (Nelson Mandela) ; "Croyez en vos rêves, ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement » (Martin Luther King) ; " L’humanité devra mettre un terme à la guerre ou la guerre mettra un terme à l’humanité " (J.F. Kennedy). Cette dernière est plus que jamais d’actualité.

 

Le début du livret fait logiquement la part belle à Edmond Albius et à son Mémorial. On nous rappelle fort à propos que ce génial esclave n’a absolument pas été affranchi suite à sa découverte. Albius n’a été affranchi qu’en même temps que ses co-malheureux, en 1848. Et est mort dans une misère totale.

L’ouvrage revient sur les premières heures de l’histoire sucrière de Bourbon, ses hauts, ses bas… On y apprend que tous les possesseurs d’esclaves ne furent pas tous d’atroces tortionnaires.

A ce sujet, je signale à Florence Rivière que Camille Jurien ne fut pas la seule à oeuvrer au soulagement de la souffrance des esclaves ; elle ne fut pas la seule de cette époque à s’élever contre le servage. Leconte de Lisle était contre. Eugène Dayot était contre l’esclavage, contre le racisme, contre la peine de mort. Prises de position inadmissibles alors ! Il s’était tant mis l’establishment à dos que son journal Le Créole a été incendié.

De chapelles en calbanons, on suit à la trace, du Mozambique jusqu’en Chine, la route de l’esclavage et de l’engagisme.

Ce très beau livret foisonne tant d’informations, de trouvailles, de découvertes, qu’on se demande bien comment Bernard a pu faire entrer tout ça dans quelques pages. C’est là tout l’art de l’écrivain qui écrit pour être compris. Et apprécié au plus haut point.




1.Posté par Un bémol le 13/08/2022 16:35

Ouais. Un « militant » passé de Témoignages et du PCR à Didier Robert (avec en prime la légion d’honneur) puis revenu chez Gironcel une fois DR battu.
La force des convictions, on suppose ?

2.Posté par Bagatelle le 14/08/2022 06:21

Encore un qui lâche son ratelier dans n importe quel bol de soupe pour se faire entendre
Pourquoi il est seulement avec les histoires de ste Suzanne
C est comme leur jardin d histoire ou tous les statues se ressemblent
FAUT peut êtres qu' il nous donne vrai visage de son maire de tous qui l entoure

3.Posté par chewbacca le 14/08/2022 09:53

merci Bernard.

4.Posté par SOMANKE le 15/08/2022 12:09

Jules, tu montre la lune et le poste 1 regarde ton doigt.
Non pas que tu sois sage (je n’en sais rien) mais le pst 1 lui est un imbéciles et le démontre brillamment

5.Posté par Jacques le 15/08/2022 18:34

Les chiens aboient la caravane passe
Merci Bernard pour ton travail de bénévoles

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes