MENU ZINFOS
Culture

Notes de lecture - "Rock chimique" d'Éric Déziles, à consommer sans modération !


Son auteur souhaite rester anonyme. C'est donc sous un prête-nom qu'il se lance dans l'écriture d'un roman-policier qui s'insère dans le décor du plus grand festival de musique de l'océan Indien, notre chevronné Sakifo. Un récit haletant, bien mené du début à la fin et donc une sacrée réussite pour la toute première de cet auteur qui s'y consacre dans son temps libre.

Par - Publié le Samedi 23 Octobre 2021 à 10:15

Voici un livre inclassable et c’est plutôt une bonne chose ; car pourquoi vouloir à tout prix mettre l’humanité et ses oeuvres dans des tiroirs alphabétisés ? Polar judiciaire ? Chronique sociale ? Sociologie pointue ? À moins qu’il n’y ait un peu de tout ça dans cette oeuvre sacrément bien ficelée ?

Ce monsieur Déziles, dont je n’ai jamais entendu parler (donc, je peux en dire du bien sans être taxé de favoritisme), a une qualité qui saute immédiatement aux yeux dès les premières lignes : il sait foutrement bien écrire et cela devient une qualité de plus en plus rare par nos temps de progrès soi-disant.

Je ne peux décemment vous dévoiler le sujet, même si je devais en éprouver le plus grand plaisir : déflorer une intrigue n’aide jamais l’auteur à se faire re-connaître ! Je peux juste vous dire que cela débute avec un avocat qui s’apprête à aller frapper un grand coup devant le Tribunal administratif, salivant, anticipant sur le plaisir qu’il éprouvera à démolir l’adversaire. Lequel n’a qu’à bien se tenir, scrogneugneu !

Arrivera-t-il à ses fins ? A vous de le découvrir !

Ce qu’il est permis de dire, en revanche, c’est que l’on prend un immense plaisir à parcourir ces paragraphes très enlevés. L’écriture est souple, solide mais claire, immédiatement perceptible : rassurez-vous, c e n’est pas du BHL.

Dans tous les compartiments de l’oeuvre, l’auteur montre qu’il a du plaisir à écrire mais qu’il songe d’abord, suprême courtoisie, au plaisir de son lecteur. Et il y parvient, le bonhomme.

Ses descriptions sont, ainsi, minutieuses mais jamais pédantes. Surtout très évocatrices. Ce qui n’est pas négligeable car l’action du roman se déroulant à La Réunion, l’amateur n’aura aucun mal à se plonger dans ces rues, immeubles, villes, racontés de façon alerte et « vraie ».

Ces descriptions, soit dit au passage, ne sont jamais du remplissage : elles contribuent à installer une ambiance indispensable à la cohésion de l’oeuvre.

Qu’il s’agisse des gens, des activités humaines ordinaires, des lieux, tout est frappé au coin d’une observation sans faille, ni générosité superflue, par cet observateur sans oeillères. Ses « images » nous parlent tout-de-suite sans qu’il soit jamais besoin de se torturer les méninges, style « mais qu’est-ce qu’il a bien pu vouloir dire là ? »

Les personnages sont campés en quelques mots qui se transforment aussitôt en images, en photographies d’une netteté confondante. Quant à sa connaissance des lois et procédures… on se demande s’il n’est pas du métier.

Vous avez compris, ce livre doit être lu. Moi, ça ne m’a coûté qu’une petite matinée tant on est emporté par le courant.

Ah ! précision importante : je suis d’une génération à cheveux blancs (très blancs) qui apprécie le livre-papier par-dessus tout. J’aime le contact sensuel que l’on a avec les pages, l’odeur (le parfum ?) qui s’en dégage quand on laisse filer les feuilles entre ses doigts. On ne se refait pas. Mais je ne réfute pas une seconde le livre électronique : si cela permet de ramener le public vers cet immense plaisir qu’est la lecture, oui, mille fois oui. En outre, ça permettra d’abattre moins de forêts pour fabriquer du papier et ce n’est pas la Nature qui s’en plaindra.

Ce livre répond ainsi aux multiples possibilités de notre époque et vous pouvez le lire soit "en téléchargeant l'e book" comme on dit de nos jours, soit en version papier en passant commande sur le site de l'éditeur, soit, enfin, et plus classiquement, en vous rendant à la Librairie Autrement ou à la Librairie Gérard de Saint-Denis. 


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes