MENU ZINFOS
Culture

Notes de lecture - Les Marrons de Louis-Timagène Houat


Par - Publié le Samedi 22 Janvier 2022 à 11:34

Il serait le tout premier roman écrit à La Réunion, selon les exégètes. Pourquoi pas ! Le style, harmonieux, la faculté d’aller à l’essentiel, le verbe ample mais sans fioriture, sont bien d’une époque où il fallait cerner le principal. Il a, en tout cas, été écrit par un homme courageux qui a cher payé son affrontement avec la société esclavagiste et son amour d’une société mixte.

Ce roman a été écrit à compte d’auteur en 1844, avant l’Abolition. L’écrivain s’engageait là sur une pente très savonneuse car les normes, alors, étaient dans la reconnaissance de l’esclavage comme allant de soi ; les châtiments corporels, voire la mort ; l’interdiction d’enterrer les esclaves en terre consacrée puisque, censément, ils n’avaient pas d’âme. Les femmes non plus, d’ailleurs. La Controverse de Valladolid datait d’avant mais les mentalités n’avaient guère évolué.

Avec son roman hors-normes, Louis-Timagène Houat a pris et accepté le risque de se faire mal considérer et d’encourir les foudres d’une société où le terme d’humanisme ne rêvait pas d’entrer à l’Académie. Il était courageux et a accepté les risques inhérents à une telle prise de position jugée alors anti-sociale et contraire aux bonnes moeurs.
Pas manqué : exil, emprisonnement

Pourtant, ce roman ne dit rien de surhumain : deux jeunes, un Blanc et une Noire s’aiment. Ben oui mais voilà, si le droit de cuissage existait (en silence : on ne parle pas de ces choses-là, voyons !), l’amour inter-racial était la norme !

Pour ceux qui n’auraient pas encore lu ce roman attachant et enthousiasmant, je ne dirai pas la suite. D’autres auteurs, dans les mêmes époques, se sont élevés contre l’esclavage et la peine de mort, Leconte de Lisle, Eugène Dayot, pour ne citer qu’eux. Ils l’ont aussi payé cher.

Ce roman fait date, comme étant le premier de chez nous. J’effectue un rapide rapprochement avec un autre petit bijou, « Les muselés » d’Anne Cheynet, composé sur un sujet totalement différent mais qui, lui, marque la renaissance du roman créole contemporain.

Houat a écrit ce premier roman sur les Marrons. Il n’est que le premier. Il y eut « Chasseur de Noirs », le sublime roman de Vax. Ainsi que le « Bourbon pittoresque » inachevé de Dayot.

Nous devons chaleureusement remercier l’ami Raoul Lucas, passionné d’histoire et de littérature de chez nous, à l’origine de cette réédition.

Que les amateurs de littérature d’aujourd’hui ne fassent pas la fine bouche en s’écriant « C’est d’un autre temps ! » L’esclavage et ses ravages, hélas, ne sont nullement d’un temps passé.

Au cas contraire, on ne lirait plus « Les Misérables » ; on n’écouterait plus « la Pastorale » ; on ne s’extasierait plus devant « le Ciel étoilé » : C’est d’un autre temps, voyons, tout ça !

Les marrons
Louis-Timagène Houat.
En librairie ou chez l’éditeur.


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Petite erreur le 23/01/2022 06:38

C est une blanche et un esclave noir.
Vous avez lu le roman ? Rien à voir donc avec un quelconque droit de cuissage de toute façon.
Ils s aiment, sont mariés par un prêtre …

2.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 24/01/2022 11:16

*Bonjour, Jules,

*"LES MARRONS"

*Est paru - ICI - en librairie,

*En Juin 2020.

*Un article sur Louis Timagène Houat

*Et "ses" MARRONS,

*Dans le Quotidien du 13 décembre 2020.

3.Posté par polo974 le 26/01/2022 11:13

""" l’amour inter-racial était la norme ! """

heu, c'est pas plutôt "intra" ? ? ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes