MENU ZINFOS
Culture

[Notes de lecture] Le combat de Rocaya contre son cancer : Une formidable leçon de vie, de courage… de rigolade !


Par - Publié le Mardi 5 Novembre 2019 à 11:05 | Lu 11328 fois

[Notes de lecture] Le combat de Rocaya contre son cancer : Une formidable leçon de vie, de courage… de rigolade !
S’il y en a une qui empoigne la vie à bras-le-corps, c’est bien elle !

Malgré les épreuves, terribles, qu’elle a dû traverser, elle n’a rien perdu de cette gaieté bouillonnante qui semble lui coller à la peau. Nous avons été nombreux à le constater lors du dernier Salon Athéna à Saint-Pierre où Rocaya semblait accueillir chaque nouveau venu comme s’il s’agissait de son meilleur ami. La fougueuse animatrice présentait, une fois encore, le livre dans lequel elle raconte, sans fards, la lourde bataille qu’elle a dû mener contre un méchant cancer du sein qui a bien chamboulé sa vie, sociale autant que familiale.

Deux ans auparavant, je n’avais pu l’acquérir ; je n’allais pas louper l’occasion une fois encore. Ce qui l’a grandement surprise au demeurant, ce fut que je lui demandai un autographe. Elle i voit à mwin comment don ?

"Cancer… Chimio… Champagne" se lit d’une traite. Ce que j’ai fait sitôt rentré dans ma case. L’ouvrage n’est guère épais mais il a le mérite d’aller droit à l’essentiel : un jour de 2013, on lui décèle une tumeur au sein droit et c’est l’enchaînement irréversible et incontournable. Analyses, contre-analyses, prélèvements, ablation, chimiothérapie, radiothérapie, plus quelques autres épisodes guère moins saumâtres.

Rocaya avoue qu’elle ne savait pas comment écrire ce récit, ; elle a donc pris des leçons, suivi des ateliers d’écriture, avant de tout mettre sur la page. Les douleurs, les traitements affligeants, mais aussi la farouche volonté de batailler contre ce foutu "crabe" la rongeant de l’intérieur, pour sa famille, son fils, son époux, qui ont tous été en permanence à ses côtés. Comme aussi pour ses amis, qui n’ont cessé de l’entourer…

Au lieu de geindre et gémir, de se lamenter, de pleurer sur elle-même, elle a choisi malgré les immenses douleurs, de prendre le crabe par les pinces avec une belle dose de rigolade en prime !

Je vous invite à découvrir les grosses parties de rires et d’apéros, dans une clinique du Port où ses amis, venus lui tenir la main, se voyaient coller dans la leur (de main) un verre de champagne…

Plus tard, une fois le mal terrassé, vint le temps de la reconstruction physique. Le temps de s’adapter également à d’inévitables transformations internes… car le cancer, même vaincu, se rappelle au bon souvenir de celles qui en souffrent… en modifiant très sensiblement l’intimité.

Rocaya sait nous parler avec simplicité et humour de son entourage. Elle pourrait se vanter d’avoir au nombre de ses amis un très grand tennisman français. Non ! Elle le narre simplement, sans falbalas et on apprécie.

Ce petit livre est une formidable leçon de courage, d’abnégation, d’amour, de volonté inébranlable : "Il y a toujours quelque chose à faire", pourrait-on le résumer.

C’était ce que disait aussi le commandant Warden à la fin d’un célèbre "Pont…". 

Toujours quelque chose, oui, mais pas tout seul, pas dans les simagrées, encore moins dans la désespérance. Car l’humour et l’ironie sont ce qui nous en préservent le mieux.

Bravo ma fille ! Et salutations sincères aux deux hommes de ta vie.


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Disons le aussi le 05/11/2019 19:12 (depuis mobile)

Tu peux aussi dire la vérité Jules toi qui est un expert, c’est sincère, c’est poignant, mais c’est aussi mal écrit. Au moins Emilie Ducrot a pris une journaliste professionnelle pour écrire son livre. Ça ne fait pas de mal. Ça ne fait pas de mal

2.Posté par Pas facile à lire le 06/11/2019 06:07 (depuis mobile)

C’est vrai. N’importe qui peut écrire un livre mais tout le monde n’est pas écrivain.

3.Posté par Jules Bénard le 06/11/2019 08:37

À posté 1 :
Une première oeuvre n'est jamais sans faute ! Il n'y eut jamais que Victor Hugo pour réussir un tel coup. Mais c'était Hugo, le génie des génies, titre auquel Rocaya ne prétend nullement. Son ressenti profond, l'eût-elle raconté au meilleur journaliste du monde, n'aurait jamais eu ces accents de sincérité : car on n'est JAMAIS à la place de l'autre. Lorsque je repense à mon premier roman, je me voile souvent la face : que de monstruosités littéraires là-dedans, alors que j'y avais mis toute mon ardeur ! Tiens ! je décèle 2 fautes dans votre texte... Oups !

4.Posté par Mano le 06/11/2019 10:00 (depuis mobile)

On ne peut dire que Bravo !!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes