MENU ZINFOS
Société

Notes de lecture - "La muse rouge", de Véronique de Haas : Ames sensibles s’abstenir !


Voici un ouvrage plus que surprenant. Et passionnant. Un "polar historique", voilà en effet qui n’est pas si courant, sans être rare non plus. Véronique de Haas n’est pas la première à s’y frotter ; la grande Agatha Christie avait donné dans le genre, de même que John Dickson Carr, Umberto Ecco (Le sublime "Nom de la rose") ou Christian Jacq. L’initiateur du genre reste Robert Van Gulik avec son Juge Ti dans une Chine moyenâgeuse. Le mérite de Véronique de Haas n’en est pas moins grand ; elle respecte à la lettre tous les codes du genre. Le jury du Prix du Quai des Orfèvres ne s’y est pas trompé.

Par - Publié le Lundi 28 Février 2022 à 06:00

Le genre dit historique, qu’il soit policier ou autre, répond à des règles très précises qui ne peuvent être outrepassées : aucune erreur d’authenticité et pas de confusion possible entre l’Histoire et l’intrigue.

« La muse rouge » se situe juste après la Première guerre mondiale, dans un Paris miteux, minable, graveleux, apparemment pourri jusqu’à la moelle. Entre bordels de luxe, maisons « d’abattage » crasseuses jusqu’à la nausée, banlieues où vit (mal) et meurt (vite) un petit peuple sujet aux épidémies, à la recherche d’un crouton quotidien, on voit apparaître la grande faune des riches, plus préoccupée d’enrichissement que de social. Les nombreux personnages « historiques » décrits ici sont dans les dictionnaires, vous pouvez vérifier. Entre bagnes pour enfants (pauvres !) et Colonies sujettes à tous les appétits, un flic intègre et ses collègues tentent de savoir pourquoi un haut diplomate de la Chine nationaliste a été si atrocement lardé de coups de surin alors qu’il rendait à Eros un hommage vibrant, dans un bordel plus huppé que le Georges V.

Aussi bien en ce qui concerne les personnages que les endroits où ils évoluent, on est saisi par le sens aigu du détail : à chaque page, chaque scène, on « est » sur place avec les différents protagonistes. Dès les premières lignes, la romancière nous met sous une tension quasi-insoutenable. Avec des personnages très bien campés (même les intervenants quasi-anecdotiques ne sont pas négligés), des rebondissements calés dans le feu d’une actualité souvent dans nos livres d’Histoire, l’intérêt ne retombe pas une seule fois.
On est ravi, au fil des chapitres, que l’oeuvre soit si épaisse (plus de 200 pages !)

Mme de Haas a potassé son dictionnaire d’argot à fond la caisse et a l’élégance de nous expliquer cet « argot d’époque » dont presque tous les termes sont oubliés depuis longtemps. Mais ce langage, souvent tordant, colle parfaitement à son époque lui aussi.
Au travers d’une description sociale sans concession, nos enquêteurs vont de surprise en déconvenue, pour notre plus grand ravissement. L’auteur suscite en nous une foule de sentiments, surtout de l’indignation : comment, c’était ÇA, les années folles ?
Si certaines scènes sont proprement insoutenables, cela participe de l’intrigue si savamment nouée, avec des rebondissements en cascade(s). Jusqu’au fin mot de l’histoire qui ne peut que nous laisser pantois. On se fait son opinion au fil des chapitres, on en change à chaque instant parce que n’était pas du tout ce qu’on croyait ; et la clé de l’énigme nous prend encore à revers. Car à moins d’être Miss Marple, Poirot ou Sherlock, on ne peut vraiment pas deviner ce qui nous attend.


P.S. : le prix du Quai des Orfèvres est accordé, sur manuscrits anonymes, par un jury de professionnels de la police.

« La muse rouge »
Par Véronique de Haas
Editions Fayard
 


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes