MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Nos vies valent-elles moins que celle des squales ?


- Publié le Dimanche 4 Septembre 2016 à 19:17 | Lu 986 fois

Nos vies valent-elles moins que celle des squales ?
Suite à la dernière attaque survenue a Boucan-Canot sur un surfeur, je suis triste et en colère.
Triste car la vie de ce jeune homme de 21 ans qui ne méritait pas cela vient de changer a tout jamais et en colère de voir comment on peut s'acharner sur une victime qui n'est toujours pas sortie de l'hôpital.

A l'instar de ce restaurateur qui a maladroitement décidé de porter plainte contre ce surfeur, s'attaquant ainsi a toute la communauté qui fait vivre son restaurant. C'est choisir la voie de la facilité et se mettre des oeillères concernant les vrais responsables de cette situation.

Cette attaque est survenue en pleine Zone de Protection Renforcée de la Réserve Marine National de La Réunion. Les ZPR représentent la majorité des attaques mortelles de requins depuis 2006. Sur les 19 attaques survenues depuis 2006, 17 ont eues lieu au sein de la RMNR, 6 ont été mortelles, 9 ont eues lieu en plein coeur des ZPR dont 4 Mortelles. Il est donc plus que primordial d'accentuer la sécurisation dans ces zones de protection renforcées.

En matière de sécurisation la mairie et les filets forment une première barrière protectrice et les engins de pêche (Drumlines, Palangre) viennent assurer une deuxième barrière protectrice. C'est cette deuxième barrière protectrice indispensable a la sécurité des usagers qui fait défaut a Boucan-Canot. Ce drame aurait alors pu être évité si ces engins de pêche avaient pu être installés.

En Mai dernier, le conseil scientifique consultatif de la RMNR, soutenu par plusieurs associations principalement métropolitaines, qui n'ont aucune connaissance de la problématique de la crise requin sur l'île, se sont vigoureusement opposés a l'installation de ces engins de sécurisation au sein même des ZPR qui représentent pourtant a elles seules 80% des attaques mortelles depuis 2006.

A l'heure où l'on s'éfforce de faire passer un prédateur pour une victime et une victime pour un coupable, il est plus facile de fustiger les vilains surfeurs que de se tourner vers les véritables responsables, tels que ces associations dîtes "environnementales" et ce conseil scientifique, qui n'intègre aucun spécialiste du requin en son sein. Ces deux structures s'opposent depuis le commencement de la crise requin a tout système de sécurisation (y compris les filets).

Les positions du conseil scientifique se fondent uniquement sur le dogme selon lequel les engins de pêche auraient un effet attractif sur les requins. Pourtant, en 2011, le programme CHARC ne s'est pas privé d'appâter et de pêcher les requins en pleine réserve marine. Marc Soria écartait toute inquiétude avec un argument aussi étrange que tautologique : "lorsque nous marquons un squale c'est que ce dernier est déjà présent à ce moment là (...) les palangres verticales ne présentent aucun risque et seuls les requins peuvent s'y prendre.” (Quotidien du 16 septembre 2011).

A cette époque, aucune interdiction de baignade n'était en vigueur, et les prédateurs marqués étaient tout bonnement relâchés devant les zones d'activités nautiques, sans que personne ne se pose de questions.

La crédibilité des scientifiques est remis en question, lorsque l'on sait que pas moins de 13 attaques ont eu lieu en 3 ans, bien avant le déploiement progressif de Cap Requin en 2014.
L'efficacité des engins de pêche dans la sécurisation des plages n'est plus a prouver depuis plus d'un demi siècle en Afrique de Sud et en Australie.

Il est évident aujourd'hui que la cohabitation est impossible avec les requins qui ont colonisé les mers aux dépens des variétés traditionnellement présentes en nombre à La Réunion — dont le requin pointe-blanche et le requin de récif, dévorés par les tigres et les bouledogues. Ces espèces invasives et parasitaires n'ont rien d'authentique, bien au contraire. La mer réunionnaise n'est pas "leur élément", comme on l'entend trop souvent dire. On aimerait d'ailleurs que les scientifiques s'attachent plus à rechercher les causes de l'apparition des requins bouledogues, amateurs d'eaux polluées, qu'à les protéger aux dépens des Réunionnais. Mais ces chercheurs ont-ils réellement envie de trouver ?

L'interdiction de l'accès a la mer est totalement absurde sur une île et la verbalisation ne fonctionne pas et ne fonctionnera jamais.

La pêche aux requins, et la pose d'engins appropriées sont les seules solutions à long terme. Parler à ce sujet d'un "massacre de requins" qui n'a jamais eu lieu et que personne ne désire est aussi obscène et inhumain que de porter plainte contre la victime d'une attaque, sans doute marquée pour la vie. Les Réunionnais pêchaient et mangeaient du requin dans le respect de leur écosystème bien longtemps avant qu'on ne décide, dans les bureaux, que leurs vies valaient moins que celles des squales."

Emmanuel VIAL




1.Posté par TETES DURES .... le 04/09/2016 19:47

Triste car la vie de ce jeune homme de 21 ans qui ne méritait pas cela

???? il suffisait qu'il attendait le lendemain ou le surlendemain pour se mettre à l'eau ....

Drapeau rouge ......................= allé joué canette point barre

Le restaurateur a raison

2.Posté par Greg le 04/09/2016 20:07

Nos vies valent-elles moins que celle des squales ? Bien entendu non ! Elles valent autant.
Le tourisme 1.0 vaut-il moins que le celui des requins ? Non plus.
A bon entendeur.
RIP Gregory Beneche. 10/01/96 Mon pote.

3.Posté par GIRONDIN le 04/09/2016 21:54

Je ne sais pas !

Par contre je suis pour l'apprentissage des codes couleurs, des recommandations orales, des pictogrammes et de la lecture pour les REQUINS de l'eau mer !

4.Posté par PATRICK CEVENNES le 04/09/2016 22:50

fukcd473
3.Posté par GIRONDIN le 04/09/2016 21:54
Ben faudra créer une Zone Prioritaire d"Éducation ! Et encore, je ne suis pas certain du résultat ! Mdr !

Pour ma part je ne suis pas du tout attristé, le gamin a joué, il a perdu.

"... la sécurisation des plages n'est plus a prouver depuis plus d'un demi siècle en Afrique de Sud et en Australie. "
Ah bon ! Mdr !
http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-guerre-que-australie-mene-contre-requins-ameliore-pas-securite-baigneurs-953517.html/page/0/1

5.Posté par Titi or not Titi le 05/09/2016 08:37

Le Jour Où Les Surfeurs, Baigneurs, Restaurateurs, Commercants ... Se Tiendront
Par La Main ! 😜
Les Choses Evoluront Dans Le Bon Sens ! 👍

ANouLa©®

6.Posté par couillonisse le 05/09/2016 09:02

On aurait préféré que ce triste sire (bien connu sur le site des spécistes d'OPR) fasse un courrier sur comment lutter contre les actes irresponsables des surfeurs réunionnais et sur leur incapacité d'assumer leurs actes... Mais la remise en question et le travail sur soi n'est pas une des vertus du surfeur réunionnais ... Quant à répondre au titre de son courrier inutile , la réponse est : nos vies ne valent pas moins que celle d'un squale mais elles ne valent certainement qu'on tue des milliers d'animaux pour pouvoir profiter de son loisir en toute quiétude dans un océan aseptisé .... Il faut savoir que sur le site d'OPR, ils demandent la mort des requins (c'est pas une nouvelle !!), des loups, des ours .... Et ils vont vous dire ensuite la bouche en cœur : 'nous sommes de fervents défenseurs de la nature et nous vivons en symbiose avec elle !!!" .... On peut maintenant mettre un nom sur le mot lâcheté ...

7.Posté par letchis le 05/09/2016 07:03

nos vies valent t'il moins que celle des squales ? bien sûr que non mais pose la question avec un con qui joue avec sa vie, qui se croit plus grand que dieu avant et après qu'il brave l'interdit.

8.Posté par manu le 05/09/2016 13:15

@Couillonisse : et ben bouge toi le cul au lieu de passer ta journée sur ton écran et fait un courrier, je suis sûr qu'avec ton style narratif tu sauras convaincre la majorité. J'ai hâte de voir cela.

9.Posté par Emmanuel vial le 05/09/2016 13:25

@ 4 Patrick Cevennes :

OUI mdr :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10205583779188465

et association One Voice mdr bis :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10204145780439395

10.Posté par Ccsty le 05/09/2016 13:35

Illogique et démago!
C'est surprenant que vous puissiez dire tout et son contraire dans la même lettre!...
Juste quelques exemples de vos paradoxes et évidences:
"i[Cette attaque est survenue en pleine Zone de Protection Renforcée de la Réserve Marine National ]...Les ZPR représentent la majorité des attaques mortelles

En effet, la majorité des attaques surviennent dans cette zone; juste parce que c'est la zone la plus fréquenté par les surfeurs, baigneurs etc... CQFD

"Il est évident aujourd'hui que la cohabitation est impossible avec les requins qui ont colonisé les mers aux dépens des variétés traditionnellement présentes en nombre à La Réunion — dont le requin pointe-blanche et le requin de récif, dévorés par les tigres et les bouledogues..."
Ces variétés n'ont pas été dévorées par les bouledogues, mais par nous! (il n'y a cas voir le petit requin de récif coincé il y a 3 ou 4 ans dans la piscine naturelle de St Philippe à eu 3 jours de sursis avant d'être tapé pour être bouffé.)

D'ailleurs vous vous en faites écho: i[Les Réunionnais pêchaient et mangeaient du requin dans le respect de leur écosystème bien longtemps avant qu'on ne décide, dans les bureaux, que leurs vies valaient moins que celles des squales."

C'est votre notion du "respect de l'écosystème" qui me dépasse...
On a cassé un maillon de la chaine alimentaire et sauf à le reconstituer, la nature sera toujours plus forte et la situation perdurera.
Après les agitateurs de tous bords peuvent continuer à brasser de l'air et à jouer les énervés sur les réseaux sociaux et à se lancer dans des diatribes alarmiste et apocalyptiques, tout le monde s'en tape et notamment en métropole ou la situation n'apparait même plus dans la rubrique des fait divers.
A vouloir faire trop de bruit, ils ont sont tombés dans l'ignorance, et ça arrange tout le monde.

Il n'y a plus aucun problème à La Réunion si ce n'est quelques énervés sur les requins, à part ça c'est calme, personne ne bouge que ce soit sur les questions économiques, sociales ou politique, c'est le calme plat!
On va attendre que les Antillais recommence à mettre le feu pour se dire que certains drames se jouent devant chez nous, derrière l'écran de fumée de la crise requins.
Ce jour-là, ça va bouger un peu, 48h de barrages au Port et au Chaudron et avec un peu de chance, un requin passera par là et les politiques seront à nouveau tranquilles pendant 4 ou 5 ans.
C'est le principe de l'arbre qui cache la forêt, la stratégie connue des politique, mettre ne avant des désaccords entre quelques groupuscules mineurs (burkini, déchéance de nationalité,...) pour éluder les vrais problèmes.
Nous, on leur rend service, ils n'ont pas besoin de se donner cette peine, on le fait nous même!

11.Posté par kld le 05/09/2016 18:19

"L'efficacité des engins de pêche dans la sécurisation des plages n'est plus a prouver depuis plus d'un demi siècle en Afrique de Sud et en Australie. "

l'efficacité , certes , ça peche bien !!!!! mais aucune étude sur le fait que des appats en série statiques n'attirent plus que n'éloignent les sharks .
, et non des moindres dans la bblogosphères"
il ne suffit pas d'affirmer comme certains l'ont fait "c'est la faute à la réserve" ( et non des moindres dans "la bobophère" des "surfeurs" ) où autres conneries pour avoir raison !

oui à la peche , oui aux mesures de protection , le reste , jusqu'à preuve irréfutable du contraire pose question !

12.Posté par hardi le 06/09/2016 07:58 (depuis mobile)

Je plussoie. Soria, c'est quoi sinon ? une marque de mensonge ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes