Courrier des lecteurs

Nos politiciens et la culture locale : ignorance, mépris, insolence…

Vendredi 25 Octobre 2013 - 09:14

Nos politiciens et la culture locale : ignorance, mépris, insolence…
Comme prévu, les éditions Azalées ont été liquidées. Nos politicard(e)s doivent se réjouir. Qu’ils n’aillent pas trop vite en besogne, on n’en a pas fini avec eux !

Quelques exemples du m’en-foutisme avec lequel ils traitent la culture et le livre pays…

En 6 ans, la municipalité dionysienne a acquis pour 600 euros de livres chez Azalées. Soit quelque 33 centimes par an. Ce ne sont pourtant pas les ouvrages intéressant directement cette commune qui manquent. Il y a ainsi « L’histoire du nom des rues de Saint-Denis » d’Albert Trotet, délicieux petit ouvrage qui éclaire le passé du chef-lieu.

Il y a également les souvenirs de Jean-Pierre Boyer. Voilà bien un petit marmaille Saint-Denis, né dans un bidonville, qui est allé très loin malgré tout. Cela ne les intéresse pas malgré tous leurs beaux discours.

Le service culturel de Saint-Pierre n’y va pas par quatre chemins : deux heures avant la liquidation judiciaire, on téléphone à Christian Vittori pour lui proposer une subvention. Pour avoir la conscience tranquille. C’est du mépris et rien d’autre.

Nassimah Dindar, voici quelques semaines, a commis un geste hautement symbolique pour soutenir le livre local : elle a glorieusement acheté 24 livres pour 240 euros, destinés aux écoles : ça fait 10 euros par commune, quelle générosité, quelle culture !

Quant à la Région, elle prépare un « schéma » pour le développement du livre local. C’est un peu tard, jeune homme. Alors que le dernier éditeur vent de disparaître. ll aurait suffi de soutenir la production locale au lieu de dilapider des millions d’euros pour des Cases à Lire qui n’accueillent que quelques poignées de lecteurs.

De tels exemples de mépris de la classe politique sont légion. « L’histoire de Saint-Joseph » de Charles Payet n’a jamais intéressé sa commune de naissance. Celle des « Dames créoles » n’a pas plus séduit les Farreyrol, Bello et autres Nassimah qui sont en photo de couverture et prétendent défendre la femme réunionnaise, hein Huguette ?

Jusqu’ici, seules les communes de Cilaos et Sainte-Suzanne ont collaboré avec les éditeurs locaux. Les autres écrivent culture avec un « k »… comme kalachnikov ; ou méprisent la production locale dont ils ont plein la bouche en période électorale.

Jules Bénard
Jules Bénard
Lu 700 fois



1.Posté par Olivier BOUZIGUES le 25/10/2013 14:05

Bien le bonjour d'abord je me présente ADLMOI (association développement livres et media de l'océan indien ) donc oui Jules bénar dis vrai AZALEES EDITIONS est bien morte mais nous avons repris tous le stock non imputable a la saisie depuis un AN donc là nous allons NON PAS VENDRE LE PATRIMOINE AU PLUS OFFRANT de la REUNION mais le mettre à disposition des mairie et bibliothèque contre émoluments et garanties TRES BIENTOT dans tous vos journaux en appel d'offres publique ......
quand vous voulez abattre un chien facile faites croire qu'il a la rage et la sans vous salir les mains les autres le feront à votre places mais dans le cas présent le chien à déja léguer son héritage ...à bon entendeur salut ,(...)

2.Posté par Shadoogie le 25/10/2013 14:07

Lésé lecteurs ne lisent pas , sinon les politiques auraient acheté des charrettes de livres .
Les gens qui lisent n'intéressent pas les politiques . Un ti contrat aidé ou un ti monnaie est bien plus efficace que des livres réservés à ceux , déja, qui savent lire.

3.Posté par Zbob le 25/10/2013 15:41

Ce n'est pas nouveau. L'éducation et la culture sont les ennemis des politiciens.
Plus les gens sont illettrés, moins ils sont cultivés plus ils gobent les conneries de nos politiciens ( dont certains d'ailleurs frisent aussi l'illettrisme )
La plupart de ces "élus" ou cooptés ( les sénateurs par exemple) se foutent autant de la culture ( autre que la chanson ) que du patrimoine bâti .
Les rares endroits sauvés de la démolition , parfois après d'âpres combats contre les mairies ou les collectivités l'ont été par des particuliers.
Nos musées ont failli disparaître , faute d'entretien et d'investissement ( tant financier qu'humain) car les responsables se sont souvent endormis sur le poste ronflant et bien indemnisé qui leur avait été confié!
Ainsi allons nous ...dans le mur de la bêtise!

4.Posté par amiral974 le 25/10/2013 18:22

Je ne met pas en cause l'analyse de ce Monsieur, je pense également que la culture mériterais un peu plus d'attention MAIS quelque chose me tourmente concernant cette phrase :

"Nassimah Dindar, voici quelques semaines, a commis un geste hautement symbolique pour soutenir le livre local : elle a glorieusement acheté 24 livres pour 240 euros, destinés aux écoles : ça fait 10 euros par commune, quelle générosité, quelle culture !"

240 * 24 / 24 (nombre de commune réunionnaise me semble t-il) = 10 ????

mais allo quoi !!!!
Oui en effet quel culture!

5.Posté par la crise le 25/10/2013 20:59

24 livres achetés
1 livre par commune soit 10€/commune
c'est effectivement un très grand geste de la part de N.D.

6.Posté par Vade retro le 26/10/2013 10:03

Un très grand geste de N.D. avec le majeur pointé vers le haut .

7.Posté par Bouftango le 26/10/2013 11:30

Je comprends la colère de M. Bénard et je me joins à son post mais je tempère. Té band cultivé, Nassimah elle a quand même autre chose de plus important à faire quand même. Je pense que les mauvais choix politiques culturels relèvent de la compétence d'une des directions (portant le nom pompeux de culturelle) de ces institutions (Mairie, Région, CG). C'est pas le petit ROBERT du moufia, ni le ROBERT "chef supérieur", ou encore le ROBERT "qui possède la Possession", qui va dire "acheter çà ou plutôt çà.

Pour exemple, j'ai un jour demandé à une des deux médiathèques de St Denis, l'emprunt d'un livre ( "L'Immeuble Yacoubian de l'écrivain égyptien Alaa al-Aswany). On m'a répondu que ce livre n'existe que dans le fonds de la bibliothèque de la Montagne et pas des autres quartiers, et que ç' était le choix du responsable des achats.Conclusion: le Quartier élitiste de la Montagne mérite les meilleures lectures et les quartiers RSA "Bleck le Roc" ou "Pim pam poum".

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Août 2019 - 10:39 Bolsonaro, menteur ?