MENU ZINFOS
Société

"Nos petits soins", l’association qui veut embellir la vie des petits malades


Créée il y a un an, l’association "Nos petits soins" se met en place doucement afin d'offrir aux enfants hospitalisés pour des soins lourds des séances de bien-être et d’esthétique. Derrière cette volonté d’offrir aux petits patients un peu de confort et de réconfort, il y a avant tout la volonté et le courage de deux femmes de s’engager pour aider les enfants.

Par - Publié le Dimanche 24 Octobre 2021 à 09:07

Il y a derrière l’association "Nos petits soins" une histoire aussi belle que difficile. Une de ces histoires dont on s’inspire pour écrire des films ou des romans. Cette histoire, c’est celle de deux femmes souhaitant à présent l’écrire au futur pour oublier un passé assez imparfait. 

Comme énormément de personnes, la crise sanitaire a été un moment de remise en question pour Mélodie Perret et Claire Audrey. Les deux amies se sont questionnées sur le sens qu’elles voulaient donner à leur vie. Chacune d’entre elles ressentait le besoin de contribuer à quelque chose. Elles savaient qu’elles devaient se diriger vers l’enfance, sans vraiment savoir quoi faire.

Claire Audrey et Mélodie Perret
Claire Audrey et Mélodie Perret
Un choix évident pour Claire qui a malheureusement été confrontée à un deuil périnatal il y a quelque années. De son côté, Mélodie rencontre également la souffrance dans la maladie d’un enfant dans son entourage. "Toutes nos idées ont cheminé comme ceci et on s’est dit : on a envie de contribuer, alors pourquoi pas avec les enfants dans les hôpitaux", explique Claire.
 

"Les accompagner dans le chemin de la guérison"

Si l’idée d’aider les enfants malades fut instinctive, trouver comment faire le fut beaucoup moins. Après plusieurs jours de réflexion et de recherche, une idée a commencé à les travailler. "On a fait ce constat : on avait toujours une appétence pour le bien-être en général et les soins. On s’est dit qu’ici à La Réunion, tout ce qui est soin est très présent. Les gens aiment bien ça. Mais ça ne concerne que tout ce qui est post-pubère", explique Claire.

Elles ont bien constaté une mouvance concernant les massages pour les bébés, mais rien pour les enfants plus âgés, surtout ceux dans les hôpitaux. "Paradoxalement, c’est ceux qui en ont le plus besoin. Les soins, le bien-être, c’est avoir un rapport au corps beaucoup plus présent. Ça peut contribuer à un mieux-être dans l’hôpital et les accompagner dans le chemin de la guérison", souligne la mère de famille.


Passer de la parole aux actes reste le plus difficile. Mais les deux amies ne sont pas près de lâcher.

Par où commencer ?

Si l’envie est présente, Claire et Mélodie ne disposent pas de fonds et surtout de la formation pour pouvoir prodiguer les soins en bien-être. Elles vont donc lancer une cagnotte en ligne afin de récolter des fonds pour pouvoir payer la formation requise. Elles reçoivent 3 500€, de quoi financer cette première étape.

Claire et Mélodie ont également rencontré une cadre de l’hôpital pour enfants afin de présenter leur projet. Une rencontre fructueuse puisque l’hôpital s’est montré très ouvert à l’idée d’offrir aux enfants des soins de modelage ou de maquillage. Elles ont également le soutien de l’association 1 000 pattes qui les accompagne dans la mise en place de leur projet.

"Ce sont des enfants qui sont très fragiles. On touchera en fonction de la pathologie, et uniquement les mains, les pieds et le visage en fonction de la possibilité de l’enfant," précise Claire.

Les deux femmes affirment également avoir de conscience des difficultés qu’elles vont rencontrer. "Humainement et émotionnellement, ça demande de la rigueur et de l’empathie", explique Claire, qui sait précisément les douleurs et les peines que ressentent les parents.

"Les sortir de leur bulle"

Pour les deux femmes, s’intégrer dans le parcours de guérison des enfants est primordial. Si elles savent que leurs soins ne contribuent en rien au traitement, elles demeurent convaincues qu’ils n’en restent pas moins essentiels. 

"On veut vraiment les sortir de leur bulle. Par exemple une fillette de 13 ans qui est en soins à l’hôpital, déscolarisée et désocialisée par rapport à sa maladie, un petit moment de bien-être avec une petite pose de vernis ou un petit massage, ou bien une petite discussion tout simplement, ça peut changer la donne dans un cursus de guérison. C’est sûr qu’à notre niveau, ce sont de petits riens, mais avec de petits riens, ont fait de grandes choses", pense la trésorière de l’association.

Leur priorité actuelle est de finaliser leur formation afin de pouvoir commencer à pratiquer leurs soins une demi-journée par semaine. Elles savent qu’elles doivent respecter chaque étape avant d’aboutir à leur objectif. Si elles ne sont que deux aujourd’hui, elles espèrent arriver à créer une dynamique pour le bien des enfants.



Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes