MENU ZINFOS
Société

Non-remboursement de l'Emgality : Nadia Ramassamy interpelle Olivier Véran


Dans un courrier adressé au ministre de la Santé Olivier Véran, la députée de la 6e circonscription, Nadia Ramassamy, interpelle ce dernier sur l'absence de remboursement pour un médicament utilisé contre l'algie vasculaire de la face (AVF), l'Emgality. Cette maladie, encore méconnue, provoque notamment des douleurs intenses causant parfois des douleurs jusqu'à 8 fois par jour. "Ne pas rembourser l’Emgality, c’est vouer ceux qui n’ont pas les moyens et qui souffrent de cette affection hautement incapacitante, à d’atroces douleurs, qui bien souvent les empêchent de trouver ou de conserver un emploi et d’avoir une vie normale", écrit la parlementaire dans son courrier, dont vous pouvez retrouver l'intégralité du contenu ci-dessous.

Par NP - Publié le Jeudi 2 Décembre 2021 à 07:00

Non-remboursement de l'Emgality : Nadia Ramassamy interpelle Olivier Véran
Monsieur le ministre,

Je souhaite attirer votre attention sur une maladie encore méconnue : l’algie vasculaire de la face (AVF). Cette affection neurologique fait partie des céphalées trigémino-autonomiques et provoque des douleurs particulièrement intenses, parfois plus de huit fois par jour.
J’ai récemment été alertée qu’un traitement efficace existe aujourd’hui contre cette pathologie : l’Emgality.

Ce médicament du laboratoire Eli Lilly est reconnu comme étant efficace contre l’AVF. La commission de la transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) a d’ailleurs prononcé le 24 juin 2020 un avis favorable au remboursement de l’Emgality chez les patients atteints de migraine sévère avec au moins huit jours de migraines par mois à hauteur de 65%.

Malheureusement en France, à ce jour, ce médicament n’est toujours pas remboursable. Or son coût est prohibitif pour de nombreux ménages : 300€ l’injection tous les 28 jours, 300€ que nombre de ménages ne peuvent se permettre de dépenser tous les mois.
Ne pas rembourser l’Emgality, c’est vouer ceux qui n’ont pas les moyens et qui souffrent de cette affection hautement incapacitante à d’atroces douleurs, qui bien souvent les empêchent de trouver ou de conserver un emploi et d’avoir une vie normale.

Une décision d’autant plus incompréhensible que chez nombre de nos voisins européens (Italie, Allemagne, Espagne, Belgique, Luxembourg, Danemark...), ce médicament est remboursé en tout ou partie par l’État.

Je vous demande donc, Monsieur le ministre, de bien vouloir réparer ce qui, je l’espère, n’est qu’une erreur de la part du gouvernement, et d’autoriser le remboursement de l’Emgality selon les modalités prévues par la Haute Autorité de Santé.

Dans le cas contraire, je vous serais reconnaissante de bien vouloir m’exposer les raisons qui poussent le gouvernement français à refuser de suivre les recommandations de la HAS.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, veuillez recevoir, Monsieur le ministre, l’assurance de ma très haute considération.




1.Posté par Davidgoliath le 02/12/2021 09:30

Big pharma à l'œuvre. On vend des médicaments à des prix astronomiques et on fait du lobbying auprès des élus pour obtenir le remboursement par la collectivité. "j'ai été alerté récemment" nous dit-elle. Le bénéfice de l'opération est bien entendu privé.

2.Posté par MôvéLang le 02/12/2021 14:01

Le problème c'est que les prix des médicaments ne sont pas fonction de la fabrication et des ingrédients, mais des détenteurs des brevets qui comportent des éléments secrets, ils sont protégés pendant 50 ans, ensuite, quand ça tombe dans le domaine public, les labos modifient le ou les élément.s secrets, parfois ne changent que le nom, et c'est reparti pour 50 ans.
Le médicament qui est tombé dans le domaine public, sans le ou les élément.s n'ont pas la même efficacité ou plein d'effets secondaires.

3.Posté par jojo le 02/12/2021 21:57

mli dis pas qu'y faut rembourser ou pas .... mi dit que la réclamation est à faire directement aux services de la SS. La-)bas, Nana moune grassement payé pi relaye sa delm

4.Posté par jojo le 02/12/2021 21:57

mli dis pas qu'y faut rembourser ou pas .... mi dit que la réclamation est à faire directement aux services de la SS. La-bas, Nana moune grassement payé po relaye sa demande ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes