MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Non mais, tu plaisantes, là, Vanessa?


- Publié le Jeudi 21 Avril 2016 à 14:35 | Lu 1691 fois

Non mais, tu plaisantes, là, Vanessa?
Tu veux faire réaliser un sondage d’opinion par Ipsos afin de savoir si la population de La Possession est favorable à l’ouverture d’une gigantesque carrière aux Lataniers.
Et tu annonces le coût de l’opération: 13 000 € pour sonder 300 personnes.
 
Ce serait jeter l’argent des contribuables par les fenêtres.
Tu passes ton temps à mentir au sujet de la NRL.
Juste avant ton élection, tu m’avais assuré que tu te renseignerais auprès de la Région -si tu étais élue- pour t’assurer du bien-fondé de cette route en pleine mer. Alors? Je t’avais pourtant envoyé puis renvoyé par mèl tous les documents te prouvant le contraire.
Tu n’en as pas tenu compte.
 
Il y a quelques mois, juste avant une réunion à L’Étang, tu avais assuré à quelques personnes arrivées en avance que tu t’engageais à organiser une rencontre-débat à la mairie au sujet du projet NRL. Alors? Tu t’assieds sur ton engagement ? Je ne vois toujours rien venir.
 
Avec quelques amis, j’étais venu à la sortie de deux messes un week-end et nous avions distribué des tracts mettant en garde les paroissiens (juste à côté de la mairie) contre ce projet très mal engagé. Contrairement à ce que tu m’avais affirmé avant ton élection, les Possessionnais ne sont nullement grandement favorables au projet NRL.
 
Des personnes interrogées, visiblement pas du tout informées, nous ont répondu avec tristesse et fatalité: "Que voulez-vous qu’on fasse? Les travaux ont déjà commencé". Or, seuls les travaux de réalisation du pont Belley venaient d’être terminés. Qui a fait croire à la population que ces travaux étaient bien le début de réalisation de la NRL? C’est toi?
 
Et une méga carrière aux Lataniers, ce serait pour quoi faire, exactement? Certainement pas pour les besoins ordinaires du BTP!!! Pour quoi, alors? Pour la NRL, pardi! Et seulement pour la NRL dont l’appétit en enrochements massifs est pantagruélique.

Le collectif pour la protection des Lataniers a pourtant bel et bien expliqué que c’est un site patrimonial à préserver.
 
Et si tu expliquais à tes administrés qu’une NRL terrestre est encore possible, que ce serait bien plus écologique, que ce serait bien moins cher et bien moins risqué que des travaux en pleine mer, que la livraison en serait plus rapide, que beaucoup plus d’emplois seraient alors disponibles pour les Réunionnais?
Vanessa, quand te décideras-tu à dire -enfin- la vérité à tes administrés?
 
Armand GUNET
"Réagissons!"




1.Posté par JH Savigny le 21/04/2016 16:13

D’un point de vue démocratique :
Comment peut-on seulement imaginer remettre un choix qui concerne de manière irréversible notre environnement à 300 personnes anonymes en lieu et place des 32 000 possessionnais qu’ils soient électeurs (22 000) donc identifiés ou non électeurs (10 000) mais identifiables ?
De surcroît, qui assure la bonne information de ces 300 personnes des tenants et aboutissants d’une telle exploitation de carrières ?
Au nom de quoi ces 300 individus statistiques seraient-ils plus légitimes que les 45 élus du Conseil municipal pour se prononcer en leurs noms ?
Comment IPSOS peut-il accepter d’accompagner une opération de déni de la démocratie directe et de la démocratie représentative ?

D’un point de vue de la contribution à l’intérêt général régional :
La Possession a déjà donné, donne déjà et continuera à donner à toute La Réunion … qui la prive, au nom de l’intérêt général, de son littoral par l’actuelle quatre-voies. Elle se trouve de surcroît complètement congestionnée quelques soixante jours par an en période de basculement. Elle se trouve enfin encore fortement impactée, dans son secteur Ravine-à-Malheur, les quelques jours où la déviation par le RD de la montagne doit se substituer au littoral.

Les Possessionnais, qu’ils soient POUR ou CONTRE la NRL, n’ont donc pas à contribuer une fois de plus par le sacrifice de leur environnement. Si la collectivité régionale persiste à faire sa NRL qu’elle fasse aussi contribuer les autres régions à la superstructure. Etant entendu que le mieux reste encore qu’elle corrige son grand délire.

2.Posté par eh oui le 21/04/2016 16:36 (depuis mobile)

M. Gunet, elle trompe tout le monde même le patron de zinfos. Alors que zinfos me donne votre Mel et on échange et on monte un groupe plus puissant à la POSSESSION mais pas uniquement sur la Nrl mais d''autres sujets également.

3.Posté par Nico le 21/04/2016 16:54 (depuis mobile)

Bravo Armand!

4.Posté par Ben le 21/04/2016 17:42 (depuis mobile)

Les dénigreurs professionnels !super intelligents en plus ! Ils savent tout ,bravo les mecs .Continuer comme ça depuis votre canapé .J ai hâte de vous entendre de nouveau .Au fait Amma fait des câlins en ce moment allez y ca fait du bien.

5.Posté par Lastic le 21/04/2016 19:48 (depuis mobile)

Cest du n'importe quoi ce sondage. On fait dire ce qu'on veut aux chiffres. La consultation devrait se faire sur les habitants de la commune et voir même sur la Réunion.

6.Posté par Nell le 21/04/2016 20:38

Elle peut se le permettre aujourd'hui car la commune a fait une belle économie en ayant viré ses 2 incompétents de collaborateurs de cabinet...

7.Posté par GIRONDIN le 21/04/2016 20:54 (depuis mobile)

Madame a t'elle fait allégeance au gagnant ? C'est un gage de sa part ?

8.Posté par Au post 2 le 21/04/2016 21:12

Le mèl de l'assoc est :
reagissons974@yahoo.fr
Merci de votre proposition de contact.
A. Gunet

9.Posté par pos le 21/04/2016 21:24 (depuis mobile)

Mes amis le sondage aura lieu noir sur blanc ,je vous dis que la carrière va être ouvert que vous vouliez ou pas n'a point personne pour passer devant

10.Posté par pos le 21/04/2016 21:30 (depuis mobile)

Didier robert dit qu''il n''y aura pas de dépassement sur la nrl ,mais continu à dire que la carrière n''ouvrira pas ,les galets à la base devait être enlevé à latanier si les galets arriventde mada crit pas dit pas Didier robert à la dépasser le budget

11.Posté par Grangaga le 21/04/2016 21:48

In société de sondaz' y sond' dan lo sans' son 13 000 éro y di a li alé......ki sa lé fou fé lo kontrèrr'.....
La Pocécion.....kossa y pocèdd' ankor' dopi la fé la 4 vwa...... dé, trwa komèrss' de..... prox'simité, Goulou-goulou... mwin la parlé pli lwin, na lontan.......arr' oui.....oté!!! sé lo pli gran kapital' de kav' a vin la Rényion.....aprè..... la Montann' y vyin sir'man déyièrr'..... Tansion.....dinamitaz' y fé konll' lo ki lo boutèy'.....ansanm'....kamion kan y sirkil' tou sa...la nana in ta...é lé sarzé a blok'...bann' sofèr' là..... lé fou...èk' zot' travay' o kilo.....nonon.....tonaz'!!!!
Mwin té y vé lèss' sa, po lo ...thon....satt' l'épok' lo vré la Pocécion kan té y bèk' lo viraz', po rod' in soss' pwasson fré....in pintt' piman......ou zizimm'... èk' in mangu' dé sèl' po la routt'.........
La routt' mi vé dirr'.... lo vré....la pa so ...bip bip....Nou Roul' Languètt' outt' momon.

12.Posté par Marie le 22/04/2016 08:23

Et non, Vanessa ne plaisante pas ! Elle est comme ça, notre Vanessa, tantôt a droite, tantôt à gauche (sans parler de couleur politique bien sur), elle tangue au gré des vents et des marées, essayant de sonder quel côté sera pour elle le plus favorable.
Telle une girouette elle tourne, puis retourne non pas sa veste mais son chemisier.
Mais ce qu'il y a d'incroyable, c'est qu'elle est capable avec un aplomb rarement rencontré et sans jamais se démonter de nous dire l'inverse et son contraire.
Et oui, elle est comme ça notre Vanessa, un véritable phénomène, que dis-je une énigme ou une manipulatrice. D'aucuns choisiront de voire leur version ...

13.Posté par Armand ment ment ment le 22/04/2016 09:40

Ah, ça fait pas mal de temps que je n'avais pas autant ri......

Armand Gunet (modération) revient avec ses méthodes de MANIPULATION.

14.Posté par Armand ment ment ment le 22/04/2016 09:50

Il y une erreur d'envoie sur mon premier post !

Je disais donc qu'Armand Gunet nous ment !

Sa proposition d'NRL en terre coûterait plus de 4 milliard.

Nous avons la chance que Vanessa n'ai point écouté ce personnage (modération).
Je me souviens que Vanessa a mis dans sa promesse de campagne qu'elle était pour la NRL, ne pouvant faire d'omelette sans casser des œufs, il est tout à fait normal qu'il nous faille créer des carrières pour ce chantier.

Pour ceux qui ne connaissent pas Armand Gunet il est bon de les informer sur l'individu.

Armand Gunet depuis des années nous fait un caca nerveux parce qu'il a demandé à la Région un orgue. Comme un enfant gâté, aujourd'hui il ne cesse de pleurnicher sur les dossiers de la Région. (modération)

15.Posté par franck le 22/04/2016 11:01

vous ne vous rendez pas compte Monsieur Gunet à quel point les carrieres sont necessaires au BTP !!! venez prendre notre place et vous verrez que sans carrières nous coulons et plus rien ne se construit , si cela n'est pas de votre corps de metiers vous devriez ou vous renseigner ou vous taire

16.Posté par A Franck le 22/04/2016 11:44

On ne construit pas une route pour donner du boulot au BTP.
On la construit pour relier deux villes.
Cela doit se faire au prix le plus bas possible.
Or, le projet en mer est le plus cher et ne fait travailler que peu de Réunionnais.
C’est un chantier pour enrichir Bouygues & Vinci et eux seuls.
Il est encore temps de réorienter le projet sur une alternative terrestre.
A. Gunet

17.Posté par @ 16 le 22/04/2016 13:33

On en marre de vos mensonges Monsieur GUNET.

Il est important que le lecteur sache de quel projet nous parle notre ami Gunet.

Armand Gunet soutien le projet Limagne, à mi hauteur une route avec Viaduc et tunnel.

Savez-vous combien coûte un tunnel?
Un petit exemple : il a été livré à Toulon en 2014. Pour 3,2 km = 900 millions d'€

Alors imaginez qu'ici nous avons une douzaine de km! Ce projet avoisinerait les 4 milliards!

S'il vous plaît Armand, vos mensonges deviennent véritablement ridicules.....

18.Posté par A Franck (2) le 22/04/2016 14:26

Essayez de comprendre, Franck, que tout l'argent de la Région va dans la NRL (500 millions d'€ en 2015).
Si vous crevez de faim malgré l'existence des travaux NRL, plaignez-vous à Didier Robeert et Dominique Fournel qui grugent les entreprises et les employés du BTP.
Il n'y a plus du tout d'argent dans les caisses de la Région pour faire autre chose que la NRL.
A. Gunet

19.Posté par polo974 le 22/04/2016 15:30

""" Au nom de quoi ces 300 individus statistiques seraient-ils plus légitimes que les 45 élus du Conseil municipal pour se prononcer en leurs noms ? """

La question n'est pas là.
C'est juste un enfumage pour se déresponsabiliser de cette prise de décision.
Elle a tout compris de la fonctionnitude de la démagocratie participative.

20.Posté par @ 18 le 22/04/2016 15:49

Armand ment ment ment.....

21.Posté par Pamphlétaire le 22/04/2016 17:56

Décodage de 25 techniques de désinformation

Voici quelques techniques courantes utilisées par différents organes de pouvoir – publics ou privés – cherchant à occulter des vérités qui dérangent. Il est utile de garder ces concepts à l’esprit lors de la lecture d’informations relatives à des sujets controversés (ils sont nombreux) … pour autant, règle n°1, que vous sachiez même qu’ils le sont. Faites le test. Vous serez sans doute surpris de constater à quel point ces procédés percolent au travers de nombre de propos tenus par des instances officielles, des « experts » et par extension de nombreux médias.

Technique n°1 : Évitement

Ne pas écouter la controverse, ne pas la voir, ne pas en parler. Si elle n’est pas rapportée, elle n’existe pas et il n’y a pas lieu de s’en occuper.

Technique n°2 : Superficialité

N’aborder la controverse qu’en périphérie, sur des points mineurs voire pittoresques. Eviter soigneusement les points clés de l’argumentation.

Technique n°3 : Indignation

Rejeter le sujet de façon indignée ("jamais une chose pareille ne serait possible"). Jouer sur le sentiment d’incrédulité ("il y aurait eu des fuites", "ça se saurait", …)

Technique n°4 : Rumeur

Considérer la controverse comme une rumeur de plus, sans fondements, quels que soient les arguments présentés.

Technique n°5 : Homme de paille

Présenter la position de son adversaire de façon volontairement erronée, en sélectionnant son argument le plus faible, en amplifiant sa portée puis en le détruisant.

Technique n°6 : Messager

Décrédibiliser le porteur du message. Par extension, associer les opposants à des dénominations impopulaires telles que « excentrique », « extrême-droite », « gauchiste », « terroriste », « conspirationniste », « radical », « fanatique », ou même « blonde » etc…

Technique n°7 : Biais

Exacerber tous les faits qui pourraient donner à penser que l’opposant opère en dissimulant ses véritables intentions ou est sujet à tout autre forme de biais.

Technique n°8 : Confusion

Quelque soit le niveau de la polémique mais sans y faire référence, confirmer la thèse officielle par un communiqué laconique sur une nouvelle étude favorable et rassurante.

Technique n°9 : Autorité

S’associer à l’autorité (organismes internationaux etc.) et présenter ses arguments avec suffisamment de jargon, de détails techniques et de sources pour les crédibiliser.

Technique n°10 : Innocence

Faire l’innocent. Quelle que soit la solidité des arguments de l’opposant, éviter la discussion en leur contestant toute crédibilité, toute existence de preuves, toute logique ou tout sens. Mélanger le tout pour un maximum d’efficacité.

Technique n°11 : Amalgame

Associer les charges de l’opposant à des charges farfelues facilement réfutables, qu’elles soient antérieures ou le fait d’autres opposants. En y étant associées, les charges subséquentes, quelle que soit leur validité, sont alors beaucoup plus facilement discréditées.

Technique n°12 : Diviser

Diviser pour mieux régner et par extension mettre l’accent sur les différences entre les différents courants des opposants et l’impression de chaos que cela procure.

Technique n°13 : Pseudo-débat

Présenter la version de l’opposant en premier lieu puis démentir par une succession de déclarations issues de sources faisant apparemment autorité.

Technique n°14 : Confession

Admettre avec candeur que des manquements (mineurs) ont été identifiés et que des solutions ont été apportées. Les opposants cependant en ont tiré parti pour gonfler la controverse et tenter de démontrer ce qui n’existe pas.

Technique n°15 : Édulcorer

Utiliser des termes techniques sans contenu émotif pour décrire le problème.

Technique n°16 : Énigme

Les énigmes n’ont pas de solution. Étant donné la multitude des paramètres, des intervenants et de leurs interactions, le sujet est bien trop complexe pour ne pouvoir être jamais résolu. Une technique couramment utilisée pour décourager ceux qui cherchent à suivre…

Technique n°17 : Solution complète

Éviter le problème en exigeant de l’opposant qu’il fournisse une solution complète à la résolution de la controverse.

Technique n° 18 : Omission

Omettre des preuves, des publications ou des témoignages contraires. S’ils n’existent pas, ce ne sont pas des faits, et le sujet ne doit pas être couvert.

Technique n°19 : Sang froid

Amener l’opposant à argumenter dans une position difficile et jouer sur sa perte de sang froid pour le décrédibiliser.

Technique n°20 : Expertise

"You don’t bite de hand that feeds you", disent les Anglais. Créer son propre groupe d’experts et le financer directement ou indirectement.

Technique n°21 : Preuve impossible

Ignorer les preuves présentées par l’opposant comme étant non pertinentes et lui demander des preuves inaccessibles, que ce soit matériellement (non disponibles ou soustraites au regard du public), techniquement (années de recherche) ou financièrement.

Technique n° 22 : Déni

Dénier toute crédibilité ou être extrêmement critique vis à vis de publications, de témoignages ou même de propos officiels d’organes de pouvoir, en les désignant comme des « sources non valides » ou « des éléments sortis de leur contexte ».

Technique n°23 : Fausse preuve

Introduire des éléments contradictoires par rapport à l’argument de l’opposant, au besoin en fabriquant de fausses preuves, par exemple sous la forme d’études scientifiques au protocole particulièrement étudié.

Technique n°24 : Grand Jury

Organiser un grand jury ou des états généraux avec tous les atours de la consultation la plus large et la plus ouverte qui soient. Neutraliser ensuite les sujets qui fâchent et présenter le rapport final comme étant l’état du consensus général.

Technique n°25 : Diversion et distraction

Créer l’évènement ailleurs pour distraire et écarter l’attention du public.

22.Posté par le con le 22/04/2016 18:42

la nrl est engagée arreter les travaux couterait plus cher que de la terminer

23.Posté par J.D. Entommeures le 23/04/2016 10:07

C’est qu’il a l’air rudement excité le frère Gunet, un vrai Tartuffe mélomaniaque… Faute d’orgue et de tuyaux, que ne lui offre-t-on la ruine d’une belle cheminée, dressée vers le ciel qu’il encombre de ses vœux, il trouverait là matière à adoration et une idole creuse à souhait. Et s’il ne parvenait à en tirer le moindre son, il lui serait toujours possible d’y grimper et de poser au stylite. Nemo lui ferait alors un beau nom, sans orgue ni sous-marin. Du néant il susciterait un culte, on viendrait lui rendre visite et sa pénitence silencieuse finirait par donner un sens à sa vie. Le dieux sont indifférents aux simagrées des mortels ; perché sur sa cheminée Nemo deviendrait un héros, quand sa croisade cacophonique contre la NRL et pour l’orgue à tuyaux le fait passer pour fol…

24.Posté par jean joseph le 24/04/2016 07:35

un sondage pour cela? c'est une honte ! le sondage va donner 80% non. qui accepterait d'avoir proche de son lieu de vie une mega carrière? si l'élue propose cela c'est pour pouvoir s'abriter derrière la réponse et ne pas prendre comme dab, ses responsabilités!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes