MENU ZINFOS
Communiqué

Non à l’application de la journée de carence !


Par NP - Publié le Vendredi 16 Mars 2018 à 16:49 | Lu 591 fois

Non à l’application de la journée de carence !
La Fonction publique territoriale paie un lourd tribut aux politiques gouvernementales de casse des services publics et de la filière professionnelle menées cette dernière décennie (RGPP, MAP, loi NOTRe). Désormais, avec le programme action publique 2022, le gouvernement actuel s’apprête à porter des coups décisifs au service public, l’emploi statutaire et le pouvoir d’achat des agents territoriaux (voir tract joint).

La loi de Finance 2017-1837 du 30 décembre 2017, dans son article 115, prévoit le rétablissement du délai de carence en cas d’arrêt maladie dans la FP. La Circulaire interministérielle concernant sont application s’avère être un simple « copier-coller » de la précédente rédigée en 2012.

C’est donc reparti pour un tour ! Alors que les arguments déployés à l’époque, et repris intégralement par le gouvernement actuel, justifiant l’instauration du jour de carence dans la FP avaient été balayés rapidement, à savoir:

- que le jour de carence fait baisser le nombre d’arrêt maladie : Faux !

L’enquête la plus aboutie sur le sujet réalisée par SOFAXIS, courtier en assurance pour la FP, démontre que le nombre d’absences d’1 jour a reculé de 43% dans la FPT, mais le nombre d’arrêt maladie de 15 jours, sur la même période, a augmenté de 35%. Une autre étude, conduite par la DREES (Direction de la Recherche du Ministère de la Santé), réalisée en 2015, démontre que la prise en charge du délai de carence dans les entreprises privées réduit la durée des arrêts de travail. Celle-ci est en moyenne inférieure de 2,8 jours quand les salariés sont couverts.

- que le jour de carence dans la FP rétablit une forme d’équité avec le privé : Faux !

Plus des 2/3 des salariés du privé ne font pas face à une perte de salaires liés aux 3 jours de carence en cas d’arrêt maladie puisque ceux-ci sont pris en charges intégralement par l’employeur dans le cadre de conventions de branches ou d’accords de prévoyance.

Si comme il est prétendu, l’objectif est de réduire « l’absentéisme » dans la collectivité, les collectivités ne peuvent donc pas s’appuyer sur cette mesure pour y parvenir. Bien au contraire, le rétablissement du jour de carence augmentera inévitablement la durée des congés maladie ordinaire et à terme leur nombre.

De plus, cette mesure n’est absolument pas de nature à résoudre la souffrance des agent.e.s qui est à l’origine de ces arrêts maladie. Il s’agit ni plus ni moins d’une sanction financière infligeant une double peine aux collègues malades.

Par conséquent, comme certains de leurs homologues en 2012, nous demandons à messieurs les Présidents de collectivités et madame/messieurs les maires de la Réunion de ne pas mettre en œuvre le délai de carence en ne procédant pas au retrait sur traitement.

Nous sommes convaincus de l’intérêt que vous porterez à nos arguments pour un service publique efficace et nous restons dans l’attente d’un geste fort de votre part.




1.Posté par li le 16/03/2018 18:56

Oh que si il faut mettre en place ces jours de carence dans la FP et supprimer le maintien de salaire pour tout arrêt inférieur à 20 jours que ce soit dans le privé ou dans le public comme ça fin des arrêts qui "tombent " sur un week-end ou des ponts de jour férié ou les prolongent ..
Et au delà, droit au maintien de salaire pour tous ! Égalité, fraternité !

Mais en 1er lieu, il faut rappeler au médecin quel est son rôle et la différence entre un arrêt de travail justifié et un arrêt de complaisance.

2.Posté par klod le 16/03/2018 19:08

le corporatisme ........................... plaie de la "société framçaise" !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


je ne voies pas pourquoi les salariés du public auraient plus d'avantage que les salariés du privée......................... sauf pour la "sécurité de l'emploi" , prérogative des agents de la fonction publique pour pallier , historiquement , au changement politique ( je synthétise !!!!!!!!!!!) ................ et c'est déjà beaucoup .


stop au corporatisme
, une "spécificité" framçaise !:!!!!!!!!!!
pour le reste : surem pour tous , meme reglementation pour tous , et meme retraite pour tous !



en 589 698 456 de l'an dit de "grace" ?

3.Posté par L'Ardéchoise le 16/03/2018 19:55

Li, excellente réponse à laquelle j'adhère à 100% !

4.Posté par noe le 17/03/2018 14:26

Il ne faut pas rembourser les journées de congé dites de "maladie" ... et punir les médecins qui en prescrivent !
Trop d'abus ! on fait l'école buissonnière en abandonnant ses élèves ... Pas bien !

5.Posté par klod le 17/03/2018 19:17

sur les corporatismes du "système français" : "toujours plus" de De Closets ............ rien de bien nouveau depuis .

6.Posté par PATRICK CEVENNES le 17/03/2018 21:46

fukcd473
Pour NP l'enfumeur de service.
Au lieu de venir gindre pour 1 jour de carence, vous auriez dû citer non pas la DREES mais plus tôt la DARES (Direction de l’animation de la recherche, des études et de statistique) qui a publié une analyse sur les congés payés et RTT dans le FP, FPT et FHP.
Je n'évoque pas l'enquête sur le temps de travail des 3 F ! 1607h dans le privé et 1547h dans les 3F !
Et il vient nous la jouer avec égalité de traitement, le trou du luc !
Un geste fort qui est attendu à votre endroit ; 3 jours de carence comme dans le privé.

7.Posté par Lesseps le 18/03/2018 12:07

Il faut que les gratteurs de ki de la fonction publique soient pénalisés au maximum et comprennent que travailler n’est pas un agrégat de tirages au flanc statutaires... au boulot les bulots !!!

8.Posté par miro le 18/03/2018 20:00

Honte à ces glandeurs qui usent et abusent des congés maladie alors qu'ils pètent de santé !

9.Posté par môvélang le 18/03/2018 23:08

et dire lors de la manifestation pour la retraite , une pleurnicheuse s'est plaint sur RFO qu'on lui a enlevé 90 € sur ses 2600 € mensuel!!!!!!!!!!!!!!

10.Posté par dionysien le 19/03/2018 10:36

Post 9: RFO n'a pas choisi la bonne personne ! MDR
Quand a ce delai de carence , il faut voir si cette loi est efficace , car elle peut avoir un effet pervers , c'est à dire pousser certains à prendre plusieurs jours au lieu d'un seul ?

11.Posté par Zeb BULO le 19/03/2018 20:34

Je cite ce que l'incompétent de NP a écrit dans sa missive "Plus des 2/3 des salariés du privé ne font pas face à une perte de salaires liés aux 3 jours de carence en cas d’arrêt maladie puisque ceux-ci sont pris en charges intégralement par l’employeur dans le cadre de conventions de branches ou d’accords de prévoyance."
C'est totalement faux, les 3 jours de carence ne sont pas du tout remboursés que l'entreprise applique la règle du maintien de salaire ou que cette dernière soit rattachée à une CCN ou CCD.
Entre le 4ème et le 7ème jour qui suit un arrêt, ce sont les IJSS qui sont appliquées ((3 derniers SBrut * 50%)/91,25.
A partir du 8ème jour, l'entreprise doit appliquer le maintien de salaire à hauteur de 66,66% ou 90% du salaire que devrait percevoir le salarié s'il travaillait.
Et il vient pleurer ici en nous racontant des énormités.
Mais qui connait cet abruti de syndicaliste ?
Qui est pour les 3 jours de carence dans la fonction publique ?

12.Posté par patouche le 20/03/2018 10:04

Un moyen d en remettre un peu dans les caisses en culpabilisant le travailleur..... des arrêts de complaisance distribués par des mèdecins qui se la mettent sur l épaule en se réfugiant derrière le secret médical.... des contrôles inexistants de la part de l organisme en charge... ces maladies programmées sur le calendrier publicitaire de la charcuterie du coin, bien en vue sur le frigo.... l impossibilité de sanctionner l escroc malade imaginaire qui pour le même prix se prendra sa petite semaine... et des burn out pour ceux qui voudront ne rien perdre de leur pouvoir d achat.

13.Posté par Marie le 22/03/2018 13:15

moi je voterai POUR LA JOURNEE DE CARENCE.....estimez vous heureux que ce ne soit pas les 3 jours appliqués dans le privé!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes