MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

"Noires et Musulmanes, taisez vous les filles..."


- Publié le Mercredi 28 Octobre 2015 à 21:26 | Lu 1121 fois

"Noires et Musulmanes, taisez vous les filles..."
Le principe de l’égalité citoyenne, de la liberté d’expression, de la liberté de circuler et de la liberté de manifester est un droit acquis en France. Ce droit du citoyen n’est pas interprétable, et ce quelque soit  sa religion, son lieu d’habitation, sa provenance sociale.

Nos droits s’exercent pleinement si aucune infraction n’est constatée. A ce propos,  beaucoup d’interrogations subsistent dans la gestion de l’affaire dite, «  dérives sectaires supposées d’un  groupe et de son gourou » à Saint-Louis de La Réunion.

Pour rappel,  un groupe d’une dizaine de jeunes femmes s’était installé dans une maison à Saint-Louis, en compagnie d’un couple, suspecté par les familles et proches des jeunes femmes, d’abriter « une secte.

Le CRAN se joint à l’inquiétude des familles et des riverains qui aspirent à la tranquillité sociale. D’où la décision de la justice d’éloigner le «  présumé  gourou » de la ville de Saint-Louis. Sauf que, pour l’affaire dite « le groupe de jeunes femmes » de Saint-Louis, le CRAN  s’interroge concernant l’utilité de l’arrêté préfectoral du dimanche 18 octobre 2015.

Le but de cette décision administrative, était d’interdire toute manifestation sur la voie publique, notamment concernant ces jeunes femmes qui s’étaient regroupées  à proximité de la gendarmerie de Saint-Louis.

D’une part, ces jeunes femmes voulaient déposer une plainte, car elles se sont senties en danger et menacées. Pourquoi le refus de la gendarmerie de Saint-Louis d’enregistrer une plainte ?

Et d’autre part, elles étaient pacifiques devant la gendarmerie. Par ailleurs, le CRAN ne s’étonne plus du refus de la gendarmerie et de la police nationale à La Réunion d’enregistrer des plaintes. A ce propos, qu’en pense le Défenseur des Droits concernant ce manquement (article 15-3 du code de procédure pénale) aux respects du droit des citoyens ?

Ces 17 jeunes femmes, dont trois ont reçu une convocation de la justice pour mars 2016, sont des citoyennes françaises, tout comme ces centaines de personnes de la « communauté des surfeurs » à La Réunion qui ont organisé de nombreuses  manifestations improvisées dans l’ile, pour dénoncer la mauvaise gestion d’une soi-disant crise requin, notamment devant les grilles de La Préfecture en avril 2015 ; Tout comme ces transporteurs routiers qui fréquemment font des opérations escargot ; tout comme ces agriculteurs qui perturbent le réseau routier .

Est ce que toutes ces manifestations, qui sont des « entraves » à la liberté de circuler, des troubles à l’ordre public ont fait l’objet d’une déclaration à La préfecture de La Réunion ?  

Effectivement, ces jeunes femmes ont manifesté leur présence devant la gendarmerie, une des solutions selon elles pour être en sécurité face à des agressions potentielles. Cet arrêté exposait ces jeunes femmes à  trois chefs de prévention : «  organisation d’une manifestation sur voie publique sans déclaration, participation à un attroupement après sommations de se disperser, et trouble à la tranquillité d’autrui par agression sonore ».

Ces jeunes femmes Mahoraises à La Réunion se battent pour leur droit,  pour leur citoyenneté, pour leur dignité et pour le respect de la femme. Le traitement réservé à ces femmes est scandaleux, elles sont le droit de réclamer une égalité de traitement. Plus ennuyeux pour les autorités, ces femme refusent cette fonction mentale de colonisée, sans aucun droit, sans perspectives économiques de chômeurs endémiques, des citoyens sans aucune fierté, d’acculturées de la république.

L’ile de La Réunion doit montrer plus d’amour à ses enfant, faire de sa jeunesse hautement diplômée,  un enjeu économique profitable, leur montrer par des exemples concret que l’égalité des chances est le moteur de la promotion sociale. A la Réunion, c’est le contraire qui s’organise sous les yeux de nos élites politiques.

Le responsable du CRAN Réunion
Erick Murin

 




1.Posté par Badaboum le 28/10/2015 21:02 (depuis mobile)

Dans votre bel article vous citez "3 femmes mahoraises" ! Peut être seraient elles mieux considérées chez elles ?

2.Posté par Athena le 28/10/2015 23:21

Manquait plus qu'eux !

3.Posté par Moi même le 29/10/2015 04:43 (depuis mobile)

Ben oui lé vrai . a cause avec ban surfeur ou transporteur na le droit et banna non ? surtout que le ban mahoraise i gène pas la circulation . mi comprend pas cet subtilité de la loi française ...

4.Posté par fred le 29/10/2015 06:59

Quand un Blanc dit qu'un Noir est un con, on dit que le Blanc est raciste. Quand un Noir dit qu'un Blanc est un con, on dit que le Blanc est un con. Ce en quoi on a tort : on peut très bien être noir, et con. (Pierre Desproges)

5.Posté par croc blanc le 29/10/2015 08:21

deux poids,deux mesures.....

6.Posté par Le CRAB le 29/10/2015 08:31

Ne supportant plus le racisme anti-Blancs du CRAN (qui devrait être dissous pour ce délit) qui perdure à travers ses écrits, j'ai décidé de créer le CRAB pour fédérer toutes les associations blanches de La Réunion.
Ils sont fiers de leurs racines noires ?
Eh bien, nous, nous sommes encore plus fiers de nos racines blanches.
Blancs, adhérez tous au CRAB (Collectif réunionnais des associations blanches) !
Armand GUNET

7.Posté par Le CRAB le 29/10/2015 08:39

Non, nous ne serons pas un panier de crabes.
Nous ne sommes pas racistes.
Nous nous insurgeons seulement contre l'idée ignominieuse que les Blancs pourraient être inférieurs aux Noirs.

8.Posté par Madibastard le 29/10/2015 09:34

Ou peut on signer pour adhérer au CRAB ?

9.Posté par Choupette le 29/10/2015 10:06

" ... qui ont organisé de nombreuses manifestations improvisées dans l’ile ... "

C'est soit organisé soit improvisé, mais pas les 2 en même temps.

Quant à moi, étant à cran avec ces histoires, je m'en vais de ce pas créer une association en partenariat avec le Crab que j'animerai avec un tambour.

Ça s'appellera le "Crab Tambour".

10.Posté par SIMPLEX le 29/10/2015 11:19

Bravo Choupette. Enfin un peu d'humour dans ce panier de crabes !

11.Posté par étrange le 29/10/2015 11:28

le cran ? association anti-blanc qui vit aux crochet des contribuables en ne foutant quasiment rien, à part cracher leurs venins sur la race blanche! on appelle cela des racistes !

12.Posté par Le Jacobin le 29/10/2015 12:07

C'est une lettre du Gourou, je ne peux croire qu'un individu qui ne soit pas un adepte du GOUROU puisse sortir autant de CONNERIE dans une journée.

13.Posté par André Pouchet le 29/10/2015 16:07

Je ne vois pas de quoi se mêle le CRAN (organisation communautariste et raciste dont on ne devrait pas tolérer l'existence). L'affaire des femmes de Saint-Louis, en effet, n'a apparemment rien à voir avec la couleur de leur peau et tout à voir avec l'intolérance des musulmans mahorais qui se croient autorisés à exercer à leur encontre un droit de police idéologique et religieuse. Les autorités de l’État devraient donc garantir à celles-ci la sécurité et la liberté de conscience que chaque citoyen et citoyenne est en droit d'exiger d'un état de droit comme le nôtre.

14.Posté par kld le 29/10/2015 20:26

"blacks muslims"............. l'histoire US nous en apprend beaucoup .ici .....................manichéisme et ladilafé .c'est différend.

15.Posté par Vieux Créole le 30/10/2015 13:10

"LE CRAN " NE MANQUE JAMAIS L'OCCASIOn DE DÉNONCER LE RACISME ,LA XÉNOPHOBIE QUAND CELA PORTE SURTOUT SUR" LA COULEUR DE LA PEAU" . C'EST BIEN : J'APPROUVE ! (je précise qu'il y a aussi d'autres formes de racisme ou de discrimination !) ... MAIS , trés souvent aussi ,le Cran , tout en voulant combattre cette gangrène , fait aussi parfois du populisme et de la démagogie ...Dans son communiqué ci-dessus (adroitement rédigé ) il donne un peu l'impression de "défendre aussi les activités de ce qu'on appelle "GOUROU"... Ceux qui à la tête de sectes exploitent la crédulité des gens qui traversent des moments difficiles etc ...Ces derniers se sentent-ils pas réconfortés pour continuer ???
JE CROIS QUE LA GROSSE MAJORITÉ DE NOS COMPATRIOTES NE PEUVENT QU ' ÊTRE D'ACCORD AVEC VOTRE CONCUSION (le dernier paragraphe ) !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes