MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Noël, une petite lumière vacillante dans la nuit


- Publié le Vendredi 23 Décembre 2016 à 09:18 | Lu 462 fois

Noël, une petite lumière vacillante dans la nuit
Comment entendre le message de Noël dans un monde gangréné par la violence sous ses diverses formes ? Pourquoi tant de violences entre les hommes ? 

Le lundi 19 décembre dans la soirée, un camion fonce dans la foule d’un marché de Noël en Allemagne, faisant 12 morts et une cinquantaine de blessés. Le dimanche  18 décembre à Karak en Jordanie,  une attaque contre un site touristique fait dix morts et une trentaine de blessés. Le 11 décembre, un attentat suicide fait 20 morts et 48 blessés à Mogadiscio, en Somalie. Que dire du conflit en Syrie qui a fait plus de 310 000 morts depuis 6 ans et 460 000 exilés selon le Haut Commissariat aux Réfugiés ? Que dire de l’accueil de réfugiés, devenus des objets, qu’on cherche à se renvoyer ? Que dire des laissés pour compte de nos sociétés ? 

Pourquoi tant de violence ? Pourquoi tant de haine ? Comment entendre le message d’espérance de Noël dans le fracas d’un monde en dérive où la guerre est devenue une banalité ? Où est la joie, où est la paix ?

« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; sur ceux qui habitent le pays de l’ombre, une lumière a resplendi  » (Isaïe 9,1). C’est toujours avec une certaine émotion pleine d’espérance que j’écoutais dans la liturgie de la nuit de Noël cette prophétie d’Isaïe. Cette année, je ne suis pas certain d’entendre ce message dans le même esprit. Je ne suis pas sûr que les peuples qui marchent dans les ténèbres d’un monde assombri par la terreur, la tyrannie, l’idolâtrie de l’argent… puissent entendre aujourd’hui un message quelconque d’espérance. L’espérance n’est-elle pas morte lorsque nous commençons à douter qu’il soit un jour possible d’extirper cette violence qui fait système et qui met à mal toute résistance ? 

Mais que nous dit le prophète Isaïe ?  « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière », nous dit Isaïe. S’il marche, c’est parce qu’il n’est pas satisfait de l’endroit où il est, de ce qu’il vit ou de ce qu’on lui fait vivre. S’il marche, c’est parce qu’il a faim de dignité, de justice, de fraternité et de paix dans un monde de violence. S’il marche, c’est parce qu’il espère contre toute espérance. Qui soulèvera le lourd manteau de la nuit ?

Que nous disent les récits de la Nativité (Luc et Marc) ? Disent-ils que les choses vont s’arranger ? Ils ne nous disent pas que la violence va s’arrêter, ni que nous serons épargnés. Ils parlent d’une naissance qui est toujours un miracle. Ils parlent de la force de vie qui naît dans la précarité d’une étable. Ils parlent des pauvres – les bergers – et des étrangers – les mages – qui s’agenouillent devant un nourrisson en qui ils reconnaissent une promesse plus grande que leur histoire. Ils parlent de l’exil d’une famille obligée de fuir pour échapper à un tyran. Bref, ils disent que du chaos de notre monde une espérance est née. Une petite et fragile espérance, comme le souffle du nouveau-né dans la crèche. Une petite lumière vacillante dans la nuit qui ouvre l’histoire à tous les possibles, si…

Joyeux Noël à toutes et à tous

Reynolds Michel




1.Posté par Pif le yinch le 23/12/2016 14:01

Cet espoir, c'est celui d'un au-delà (de la vie/mort) dans lequel il n'y aura plus ni homme, ni femme, mais des anges.
Bien sûr, il y a des conditions pour accéder à ce statut : il ne suffit pas de dire "je crois en toi", mais il faut transformer ces paroles en actes concrets, et accepter avec joie les épreuves.
Et on sera pas nombreux à remplir ces conditions : "il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus".
Ceux qui n'auront pas rempli les conditions ? Regrets, tourments, feu de la géhenne ... au mieux peut-être, le néant.

Même si je n'adhère pas à ces croyances, je souhaite quand même sincèrement qu'elles soient vraies, car ceux qui rempliront les conditions auront un sacré mérite. Ils auront renoncé à énormément de choses, auront fait des efforts inhumains sur eux-mêmes, et ça me foutrait les boules qu'ils aient fait tout ça pour rien.

2.Posté par klod le 23/12/2016 14:56

heu...........oui , joyeux Noel , il faut y croire .

3.Posté par Zozossi le 23/12/2016 23:22

Curé, il est temps de vous expliquer quelque chose, si vous n'avez pas encore compris à 82 ans.

Avec Vatican II et ses dérives interminables, vous et vos pareils avez ravagé l'Eglise.
Certains d'entre vous inconsciemment, d'autres consciemment.
Classez-vous selon votre conscience.

Une génération de prêtres dévoyés a délibérément transformé l'Eglise en un groupe de pression politique libéral-socialiste ou carrément communiste.

Cette génération soixante-huitarde, obsédée par l'illusoire désir de "faire jeune", arrive à son terme.
Les jeunes catholiques d'aujourd'hui, prêtres ou fidèles, vomissent ces vieux qui ont fait tant de dégâts.

Vous n'avez eu de cesse d'être à la remorque de toutes les lubies "progressistes", dénaturant le culte, les chants, les sacrements, l'esprit et la lettre du catholicisme, et ruinant la foi des fidèles qui ont fui vos églises.

Vous avez mis la religion au service de vos préjugés politiques gauchisants.
Au lieu de proclamer que le communisme athée et le christianisme étaient incompatibles, vous avez retardé autant que possible l'accession au pouvoir du seul parti œuvrant au salut du pays sur des bases morales proches de la doctrine catholique, le Front national.
En déversant en chaire une propagande d'une hypocrisie écœurante.

Et vous continuez, vous personnellement, dans cette voie délétère en détournant sciemment l'esprit de l'évangile dans un sens politique.
Vous dénaturez le livre d'Isaïe auquel vous faites dire avec équivoque qu'il "parle des pauvres – les bergers – et des étrangers – les mages – et de l’exil d’une famille obligée de fuir pour échapper à un tyran."

On vous voit venir, curé rouge : pour vous, dans votre jargon, il s'agit d'imposer aux catholiques les équivalences suivantes :
-"pauvres" = prolétaires selon Marx,
-"étrangers" = immigrés selon SOS Racisme,
-et "famille obligée de fuir pour échapper à un tyran" = gentils djihadistes syriens fuyant le méchant dictateur Assad.

Alors, de grâce, ne touchez pas à Noël.
Ne souillez pas notre fête traditionnelle par vos tentatives de récupération.
Gardez vos allusions pour vous.
N'embrigadez pas les pauvres.
N'entretenez pas les illusions de millions d'intrus dont la place n'est pas chez nous mais chez eux.
Et cessez de faire passer pour des "réfugiés" des étrangers à notre civilisation que vous avez contribué à déraciner en soutenant des gouvernements qui en ont poussé certains au départ en appauvrissant ou en ravageant leurs pays.

Noël ne vous appartient pas.
Il est le bien commun de la France (catholique ou non), et bien au-delà.

4.Posté par Courage ! le 24/12/2016 06:24 (depuis mobile)

Encore 10 ans et la France sera devenue musulmane ! Lol. Pas à dire, DIeu est grand...

5.Posté par André Pouchet le 25/12/2016 00:29

Mon cher Zozossi, je ne crois pas qu'il soit équitable de faire retomber la responsabilité de la déchéance actuelle de notre patrie sur l’Église et ses serviteurs. Certes, ils ne sont pas tous exemplaires, quelques-uns, sans doute peu nombreux, se sont fait les propagandistes zélés des idées à la mode mais la plupart d'entre eux méritent notre entier respect. S'ils exercent une influence négative, ce n'est de toute façon que sur la toute petite minorité de fidèles qu'ils attirent encore dans leurs sanctuaires.

Si, hélas, notre pays en est là, c'est seulement à nous-même qu'il faut nous en prendre, ni à l’Église, ni à la franc-maçonnerie, ni à aucun autre bouc émissaire commode. Certes nous sommes en butte à des médias qui nous bourrent quotidiennement le crâne, nous subissons les assauts continuels d'une propagande insidieuse et multiforme. Cependant, c'est bien nous, les citoyens français, qui depuis 40 ans avons par nos votes mis au pouvoir des présidents indignes et de plus en plus indignes puisque nous sommes successivement tombés de Giscard en Mitterrand, de Mitterrand en Chirac, de Chirac en Sarkozy et de Sarkozy en Hollande... Usque non descendet ?

Qu'est-ce qui empêche notre peuple de se donner des dirigeants honnêtes et soucieux de défendre ses intérêts nationaux comme en ont aujourd'hui placé à leurs têtes les Hongrois ou les Polonais ? Sa bêtise, son aveuglement et sa lâcheté, son avachissement physique et moral sont, hélas, les principaux responsables de ce triste état de choses... Il est en réalité profondément corrompu et démoralisé, abruti autant qu'il est possible de l'être par la télé, le loto et le PMU. La jeunesse, depuis plusieurs décennies, s'est vue spoliée de tout enseignement digne de ce nom, dépouillée de toutes les connaissances historiques et de tous les outils intellectuels nécessaires par la prétendue "éducation" prétendument "nationale" tombée aux mains de pédagogues forcenés et d'idéologues gauchistes.

Aujourd'hui, à l'heure où la guerre civile a désormais commencé, à l'heure où les envahisseurs non contents d'occuper nos villes et nos banlieues se sont mis à nous assassiner, on ne voit se manifester aucune réaction courageuse, déterminée, énergique, rien que des pleurnicheries et de pitoyables momeries avec nounours et chandelles. Il faut aller en Corse pour trouver des citoyens français qui refusent de se laisser impunément marcher sur les pieds par les allogènes et qui, comme des braves, entendent leur rendre coup pour coup.

Comme vous j'aspire à un redressement national qui me parait chaque jour plus urgent. J'ai misé autrefois sur Pasqua et Villiers, puis sur Chevènement et Séguin. Tous nous ont trahi ou ont échoué. Marine Le Pen est certes courageuse et a un certain talent mais la ligne recentrée et apaisée qu'elle impose aujourd'hui à son parti est inquiétante et démobilisatrice (voir le recul sur le non-remboursement de l'avortement). Je ne suis donc pas très optimiste sur les possibilités que nous aurions d'inverser le cours des choses à brève échéance. Essayons malgré tout et faisons comme si...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes