MENU ZINFOS
Sport Réunion

Noël Vidot répond à Yves Ethève : "Comme d'habitude, le mensonge revient à la mode"


Par - Publié le Jeudi 26 Janvier 2017 à 23:48 | Lu 4628 fois

Noël Vidot répond à Yves Ethève : "Comme d'habitude, le mensonge revient à la mode"
Mesdames, Messieurs les Présidents,
 
Je me tenais de vous apporter des éléments de réponses aux différentes attaques et critiques qui ont été véhiculées dans la presse par la nouvelle équipe dirigeante de la LRF et par son président. En effet, je me dois en toute conscience apaisée, vous donner en tant que ex-dirigeant de la ligue élu par vous-même, des explications sur la gestion et le fonctionnement de notre institution au cours de la période où nous avons été en responsabilité, d’octobre 2015 au 31 décembre 2016.

J’ai ensuite, procédé  au transfert de responsabilités de la LRF au 1er janvier 2017 au nouveau président élu.

J’ai aussi pris le parti de rendre compte à M Noël LEGRAËT, le président de la FFF, comme je le fais à votre égard. A juste titre, j’ai été reçu par un homme à l’écoute, et qui a tenu son engagement à mon égard notamment sur le projet de la venue de l’équipe de France féminine. Je n’étais malheureusement pas présent, car le cœur n’y était pas, mais je suis heureux de savoir que cela a été une vraie fête du football, regroupant toutes les composantes de tous les niveaux, de toutes les catégories, de dirigeants, de passionnés, du beau jeu et d’un bon état d’esprit de partage, celui que j’ai toujours défendu et que je continuerai à défendre.
 
En réponse aux divers articles parus dans les journaux depuis le 19 décembre 2016 je vous livre ma synthèse sur plusieurs points.
 
  • Des tacles irréguliers pour empêcher de faire progresser le jeu
Depuis notre arrivée aux responsabilités de la Ligue le 04 octobre 2015, le Comité Directeur et moi-même, nous n’avons eu de cesse d’être insultés par ceux qui se reconnaitrons dans les propos tenus : "équipe de bras cassés", ou pavanant dans une émission de télé "qu’en tant que président, je n’étais pas capable…".

Il faut ajouter à ces attitudes, le dépôt à la Commission Fédérale des règlements et contentieux de la FFF tout juste après notre élection (7 décembre 2015) d’une motion de défiance fomentée par cinq présidents de clubs : M. Jocelyn TRULES de l’US Ste Marie, M. Serge OHLMANN de l’AS La Bretagne, M. Jean Michel MOUTAMA de l’AJ Ligne des Bambous, M. Jacky PAYET de l’AS Capricorne et Mme Anita TUREL de l’OCSA Léopards (la mère du comptable salarié à la Ligue : M. Thierry ELIZEON).

Nous avons dû nous défendre et prouver que cette motion était truffée d’irrégularités (certains présidents ont été contraints à signer, d’autres ont été victimes de mensonges et d’utilisation frauduleuses de leurs signatures…). Une plainte a été déposée et la procédure suit son cours.

Le 22 avril 2016, nous avons également eu gain de cause du recours de M. Jean Michel MOUTAMA de l’AJ Ligne des Bambous sur l’affaire du nombre de voix des clubs présents lors l’AG du 19 décembre 2015 et du 27 février 2016.

Un journal local disait en ce temps : "Aujourd’hui, les clashes dans le football Réunionnais sont tristement monnaie courante dans le foot local". Hélas, je ne peux qu’acquiescer, mais vous jugerez vous-même d’où provenaient ces attaques. Nous n’avions fait que répondre par la voie administrative, à ces provocations qui n’avaient que pour objectif de nous déstabiliser pour faire revenir au plus vite aux responsabilités les dirigeants perdant de l’époque.

 Aujourd’hui je suis attristé de lire dans le JIR du 19 décembre 2016 les propos tenus par M LAPEYRE, un des dirigeants de la FFF que de dire "j’estime qu’on ne fait pas forcément de bonnes choses quand on est dans la rancœur. Il faut savoir oublier dans le sport et faire preuve d’unité. C’est important pour se mettre au travail avec les bonnes volontés dans l’intérêt du football réunionnais…"

Vous êtes en droit de savoir que c’est mon équipe et moi-même qui avons sollicité la présence de la FFF à l’AG du 18 décembre en vue de veiller au bon déroulement du vote et apaiser les tensions existantes. Il n’a donc jamais été question de rancune mais bien de faire les choses réglementairement en se faisant respecté, et non pas comme nous avions tous vécus des AG sous le régime de l’ancienne équipe…

Monsieur LAPEYRE est-il au courant qu’aussitôt que nous terminions cette assemblée générale du 18 décembre 2016, le 21 décembre 2016, j’ai reçu à mon domicile un huissier de justice pour réceptionner une plainte du nouveau Président de la Ligue Réunionnaise de Football?

Qui donc cultive la rancœur ? Chacun d’entre vous, appréciera.

C’est vrai que lors de l’allocution du nouveau président à la fin de l’AG élective du 18 décembre 2016, des menaces et des insultes qui ont été proférées contre moi-même et M DUPUIS, vociférant entre autre que j’étais un terroriste, révélateur ici que la partie continue et que les règlements de comptes seront à l’ordre du jour.
 
  • Un don de voyance du nouveau président, bien surprenant !!!
Le nouveau président avait-il un don de voyance ou avait-il réussi à s’introduire au sein de la ligue pour avoir pleinement connaissance de ce qu’il se passait à la ligue, même des dossiers relevant de la confidentialité ?  Chacun est juge de la réponse et de qualifier le degré d’éthique de ces pratiques… Ce n’est pas cela le football pour moi.

Cela ne nous a pas échappé que M Thierry ELIZEON, le comptable salarié de la ligue est le fils de Mme Anita TUREL de l’OCSA Léopards, une des 5 signataires de la motion de défiance irrégulière.

Je comprends mieux pourquoi depuis le 18/12/16, sans avoir pris connaissance des comptes de la Ligue et de son état des lieux, il déclare déjà dans une interview au JIR le 19 décembre 2016 que "les comptes n’ont pas été approuvés. Les règlements ne sont pas déterminés pour 2017. Beaucoup de clubs ne savent pas comment ils vont démarrer 2017".

Par la suite, dans les journaux du Quotidien du 13/01/17 et du 14/01/17, où il dit qu’il faut « sauver le soldat LRF » ainsi que dans celui du JIR du 13 janvier 2017 où je le cite, "les fournisseurs, les contrats avenir et même les assurances n’ont pas été payés, et puisque de nombreux clubs et joueurs ne sont plus assurés…".
 
  • Machiavel, Machiavel, attention pengarre…
Alors, aujourd’hui, depuis son retour aux commandes, la "mascarade" déployée par des actions tel que le séminaire des présidents, les déclarations intempestives irréelles sur la couverture d’assurance des licenciés (je reviendrai plus loin sur ce point précisément) ainsi que le règlement de certaines factures après l’AG du 18/12/16, n’avaient comme stratégie de revenir sur le calendrier et de mettre fin à ce que nous avions construit. C’était une de ses promesses de campagne et donc il fallait trouver des motifs fallacieux pour nous dénigrer…

Ces propos tenus dans les colonnes du Quotidien du 13 janvier 2017, illustrent parfaitement cette stratégie : "Si l’on additionne toutes les raisons qui font que nous sommes actuellement dans un calendrier pourri (sic)…."
 
  • Situation financière grave de la LRF. Qui est fautif ?
Le nouveau président déclare dans le Quotidien du 13 janvier 2017 : "La situation est très grave"… C’est la montagne qui a accouché d’une souris…

Cette situation financière plombante de la LRF, était fort connue de l’ensemble des présidents des clubs, car nous avions annoncé depuis le 13 juillet 2016, que le déficit s’élevait à plus de 633.000€ pour l’exercice comptable de 2015, sans prendre en compte les factures qui sont arrivées après ce point d’étape financier.

En effet, dès connaissance de cet état, après un audit financier opéré à notre arrivée, nous avons pris toute notre responsabilité et nous avons déposé plainte auprès du procureur de la République, de la Brigade financière et saisi la cour des comptes car il s’agissait d’argent public irrégulièrement utilisé.  Ce bilan a aussi été adressé à la FFF et j’ai demandé audience au Président LEGRAËT qui m’a reçu en novembre 2016.  Depuis, la fédération a d’ailleurs décidé de faire intervenir deux spécialistes de son institution pour étudier la situation financière et juridique. Je ne peux que m’en féliciter …

La situation était tellement catastrophique que nous aurions pu mettre la Ligue en liquidation judiciaire, c’est le propos que j’ai tenu lors de mon allocution à l’AG du 18/12/16, devant les instances institutionnelles.

Cependant, nous avons choisi en dirigeant responsable, de continuer à faire jouer nos jeunes dans les meilleures dispositions possibles, d’honorer nos factures, de payer les salaires des salariés de la ligue et de remplir notre rôle d’acteur sportif et de cohésion sociale sur le territoire réunionnais.

A ce propos, en novembre dernier, lors de notre passage à Paris, M. Noël LEGRAËT avait bien analysé l’urgence de la situation de la Ligue et avait ordonné le mandatement immédiat de 100.000€ du compte LIGUE de la FFF, créditeur de plus de 300.000€ à la FFF au mois de novembre 2016.

Pensez-vous une seule fois que ces efforts financiers consentis par le Président auraient été faits si nous n’avions pas apporté les garanties d’une gestion saine que nous avions opérée depuis octobre 2015 des dépenses de la LRF ?

Cela nous a permis de régler entre autres les factures particulièrement celles non équilibrées dûes manque à gagner de la finale de la Coupe de France du 23/10/16 entre la JS Saint-Pierroise et l’AS Excelsior.

"Un sale coup pour le football local. S’il advenait que le stade Jean Ivoula serait vide, ce serait un terrible coup dur financièrement pour la Ligue" disait si bien le Quotidien du 23/10/16 et en rajoutant, "la politique a battu le football par KO".

Ce match devait produire une source financière pour les deux clubs et la LRF, mais tout a été volontairement fait pour annihiler cette rencontre. Je le déplore…
 
  • Les dossiers chauds imprévus réglés :
Dès notre arrivée, le 5 octobre 2015, nous avons eu à gérer :
  • Les irrégularités d’utilisation de l’argent public de l’ancien directeur de la Ligue
  • Les impayés de factures s’élevant à plus de 450 000€ et qui constituaient la part principale des 633 000€ de dette de l’exercice 2015 (CREPS/cotisation sociale…)
  • La mise en place d’un plan d’apurement des dettes des clubs d’un montant de plus de 300 000€. Plus de 85 clubs ont été reçus et des solutions partagées leur ont été proposées…
  • La mise en œuvre du plan d’actions fédérales avec un budget tendu et les actions innovantes portées par le LRF à la demande des partenaires institutionnels concernant les féminines, des publics cibles dont les emplois avenirs.
  • La mise en place d’une nouvelle procédure pour une comptabilité analytique rigoureuse
  • La réorganisation forcée pour répondre à une obligation de restriction budgétaire en vue d’absorbée dans le temps la dette de la ligue.
  • Les recours polémiques de motion de défiance, de changement du lieu de la finale de la coupe de France…
  • La période de 3 mois tendus de relations avec la FFF organisé par les auteurs locaux qui se reconnaitront.
 
Nous avons la fierté du travail accompli dans un climat de prise de décision sur des valeurs d’équité, de légalité et d’honnêteté.
Pendant tout ce temps, la Ligue était victime d’un fonctionnement "fantôme" par la nouvelle équipe qui a travaillé en "misouk"…
 
  • L’effort consenti par la FFF
Parce que la FFF a fait le constat du travail accompli, parce que nous avions apporté les arguments fondés et les preuves de ce que nous avancions, la FFF a  pris la décision de nous accompagner dans le redressement financier de la LRF.

Les efforts que nous avons consentis en 2016, sans faire de tapage médiatique ont été concluantes. En effet, nous avions réussi à résorber de moitié le déficit  plus de 633.000€ que nous avons hérité de la gestion précédente de l’équipe de dirigeante.

Ainsi, La Fédération Française de Football a consenti à faire venir l’équipe de France Féminine à la Réunion afin que la recette du match dans son intégralité (les frais de ce match étaient totalement pris en charge par la FFF) soit versée à la LRF.

De même, en décembre, la FFF a débloqué 70 000 € pour le compte de la Ligue afin que la gestion financière de cette fin de saison soit la plus fonctionnelle possible.

Il reste sur le compte de ligue à la FFF, plus de 130.000€.
 
De plus au 15 janvier 2017, la FFF doit faire l’avance régulière annuelle de la subvention FFF d’un montant d’environ 70.000€ comme elle le fait chaque année.
 
En conclusion la Ligue a largement les moyens financiers pour gérer les opérations normales de la LRF mais surement pas les actions extra sportives auxquelles  mon équipe et moi-même avons mis un terme.
 
  • Découvertes de factures non réglées… Les assurances….
Je vous dois des explications préalables de la procédure du traitement du courrier.

Tous les courriers de la Ligue sont enregistrés par la personne référente à l’accueil puis acheminés vers la responsable administrative de la ligue, exceptés la correspondance en rapport aux factures à payer qui part directement à la comptabilité. Le responsable est M Thierry ELIZEON.

Nous n’avions jamais eu connaissance de factures à régler par la Ligue pour le compte d’une société d’assurance ou autres. Aucune facture de la sorte ne nous a été présentée ni par le comptable et encore moins par la responsable administrative qui n’avait pas la gestion directe de ces questions.

Cependant, le 26 décembre 2016, à la réouverture de la ligue, nous avons pris connaissance d’un courrier de mise en demeure de la société mutualiste "April", qui nous imposait de régler une somme de 1.428,29€, alors que le 20 novembre 2016, j’avais signé "bon pour accord" d’un paiement sur la facture de la Mutuelle April.

Nous avons, suite à cette mise en demeure, cherché à joindre le comptable salarié de la Ligue en vain… Ce salarié, le fils de la présidente de l’OCSA Léopards signataire de la motion de défiance contre la Ligue était en congé. Nous nous sommes donc attachés à retrouver d’autres factures éventuelles compte tenu de son absence et nous avons ainsi découverts 4 factures dans le bureau du comptable salarié des montants respectifs suivant :
  1. 550€ facture concernant la société Bcom
  2. 912,70€ facture concernant la société de transport Hodtrans
  3. 1 583,72€ facture concernant le cabinet d’huissiers de justice
  4. 5 242,53€ concernant le cabinet d’avocat
  5. 1 428.29€ concernant la société mutualiste April
Il faut ajouter à cela, le remboursement de frais sur pièces fournies, d’un dirigeant pour la mission de… d’un montant de 650€ (stage vacances gardien de but, détection pôle espoir, pot de l’amitié délégations Mulhouse/Représentant FFF/Elu/administratif) et de 269,47€ de la mission de réunions à la FFF, du match de l’équipe de France (France VS Suède) et de la mission du match des 7ème tour de Coupe de France  (Avoine VS Excelsior)… que j’ai fait le 18 et 19 décembre 2016.

En définitif, le trésorier et moi-même avons donc émis le paiement par chèques d’une somme totale de 10.636,71€ régularisant les factures non présentées par M Thierry ELIZEON.

Nous avons à partir de là, compris la manœuvre que nous déplorons. L’avenir nous dira s’il y avait d’autres factures dissimulées ou pas.

En toute état de cause nous avons tout fait pour traiter toutes ces factures connues.

De même nous avons fait constater par huissier de justice, le solde créditeur de 91.000€ en banque du compte BFCOI de la LRF, avant la passation de pouvoir à la nouvelle équipe.
 
Je constate encore une fois, que le nouveau président vocifère que nous avons émis des chèques de 20.000€ alors que le montant total des factures réglées en fin décembre était de 10.636,71€.

Comme d’habitude le mensonge revient à la mode.

Cependant, il fallait bien attendre l’arrivée du Président de la FFF pour faire une campagne de communication via les médias pour mettre à mal notre gestion par rapport au non-paiement d’une soi-disant facture d’assurance non payée qui s’élevait à 70.000€, majorée pour atteindre 100.000€ sur le site de la Ligue, et enfin dire dans un article du JIR du 20/01/17, à la veille de l’arrivée du président de la FFF, que la facture d’assurance était de 170.000€. Quel mensonge… A vous tous de comprendre la stratégie…

J’ai aussi lu que les licenciés n’ont pas été assurés par la Ligue pour toute l’année 2016. Dans ce cas qu’on se pose les questions suivantes :
  • Pourquoi la société d’assurances réclame-t-elle le paiement de ces factures si les joueurs n’ont pas été assurés ?
  • Pourquoi la LRF paierait-elle ces factures si les licenciés n’ont pas été assurés pour l’année 2016 ?
  • Est-ce que la Ligue a résilié son contrat avec l’assureur et qui l’aurait fait ?
  • Est-ce que la société d’assurance concernée a résilié le contrat d’assurance sans nous prévenir ?
  • La Ligue réunionnaise de football a-t-elle fait un championnat de 365 jours sans un seul accident ? Il y a eu de mémoire au moins deux dossiers que j’ai demandé au comptable d’adresser à la société d’assurance, l’un concernait un joueur de Saint- Paul qui s’est fait opéré et l’autre un joueur de SDEFA.
Le comité Directeur et moi-même n’avons jamais pris connaissance de courrier de rappel de paiement d’assurances pendant notre mandature. Jamais nous n’avons été avertis par qui que ce soit de la Ligue.

En début de saison au mois de février, j’avais demandé au comptable comment s’opérait le règlement des assurances des licenciés. La réponse était claire puisqu’un pourcentage du montant était directement versé systématiquement à l’assurance au fur et à mesure du paiement des licences avant le championnat. Par trois fois en début de saison et à plusieurs reprises pendant la saison, j’ai redemandé au comptable si l’assurance a bien été réglée et la réponse a toujours été claire : la Ligue est à jour de ses cotisations d’assurance, le versement se fait automatiquement après le paiement des clubs.

Aussi, s’il y a eu un courrier de rappel aussi important qu’on le publie en nous montrant bien si figure l’inscription vu le … avec ma signature apposée.

Si ce courrier existe, alors il faut chercher la personne qui a dissimulé ce document aussi important.   
 
D’ailleurs, Mesdames, Messieurs les dirigeants, vous connaissez ma sensibilité et mes exigences sur la sécurité. Cela m’a valu les foudres de guerre des maires de St Pierre et de St Joseph à propos du lieu du match de la coupe de France, mais je n’ai pas capitulé…
Je n’accepte donc pas de traiter un dossier aussi sensible à la légère. Il y va de la santé des enfants et des adultes adhérents à la LRF. Ce serait irresponsable et inconscient de la part de la LRF, de ne pas assurer ces pratiquants.

C’est un sujet grave, qui ne peut être sans conséquence et il serait légitime que les clubs portent plainte. Je les incite d’ailleurs à le faire, car il est de leur responsabilité de comprendre pourquoi les licenciés n’ont pas été assurés si tel était le cas en 2016 alors qu’ils avaient payé leurs licences. Ma conscience est tranquille là-dessus…

J’en assumerai les conséquences mais il faut absolument qu’on sache pourquoi ces factures n’ont pas été payées.

Est qu’il y a des personnes qui ont commandité et télécommandé des manœuvres de l’extérieur pour mettre à mal mon Comité Directeur et moi-même ?

Ou bien est-ce un moyen de pression pour faire changer le calendrier au moment du passage du président de la FFF à la Réunion ?
En tout état de cause, mon Comité Directeur et son président ne peuvent accepter ces accusations.
 
Néanmoins, je reformule mes propos tenus dans Le Quotidien du 21 novembre 2016 : "Je dresse un bilan confortable. Ce fût une année 2016 exceptionnelle dans tous les rendez-vous, tant sur le plan technique, financier et humain. Nous avons avec la nouvelle équipe tissée des liens et rénover des procédures difficiles à changer. Il est certainement facile de discréditer notre travail. Toutes les méthodes sont bonnes pour nous rendre impopulaire et pour nous fragiliser auprès des clubs".
 
Pour conclure, j’adhère aux propos souvent relatés par les journaux, "la situation de la Ligue est préoccupante", en revanche je précise que la situation n’est pas insurmontable. Tous ceux qui pensent cela, alors il fallait nous laisser continuer à travailler sur le mode de restriction budgétaire pour arriver avant la fin d’année à l’équilibre financier.
 
Avec la recette du match de l’équipe de France, le solde positif de 130.000€ du compte LIGUE de la FFF, la subvention annuelle de la FFF et le règlement étalé des dettes des clubs, et les subventions annuelles des institutions publiques, la ligue a largement le budget nécessaire aujourd’hui pour faire fonctionner le football mais je précise bien uniquement le football…
 
Depuis le 19 décembre, nous constatons que les articles des journaux relatent souvent des propos de terreur, de haine, de sanctions, de menaces… Ce sont des mots qui sont redevenus hélas à la mode.

Même, si c’est pour mettre à mal notre popularité, je reste imperturbable car je suis fier du travail accompli avec mon comité directeur, dans la pleine honnêteté.
 
Je reste votre serviteur. 
 
Bien à vous
Noël VIDOT
 


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par 49.3 le 27/01/2017 03:05

Revoilà notre parenthèse ...
Un President qui ne contrôle pas le paiement des assurances....????
Connaissez-vous au moins votre rôle....?
Ç faux tout n'a pas été réglé durant votre parenthèse de mandature : Creps , les indemnités CPS , les tournois jeunes u7,les formateurs Lrf depuis 2015 , les matériels des Ecoles pour l'Euro sont toujours avec vos "amis"...
" votre comite directeur " tient en deux personnes : vous et votre conseiller ... d'ailleurs votre vice président vous l'a rappelé au lendemain des élections ...
Meme les présidents de club ( sud Afrique) vous a lâché lors des élections ....
Fais pitié ....
(.....)

2.Posté par Dolly Prane le 27/01/2017 07:32

La fini ti coq ...tu avais presque deux ans pour montrer au vieux papy qu'il était un GRATEL en fédérant vous vous êtes mis à dos vos camarades vos amis eh ben le vieux lion malin comme un singe

LION ...SINGE hi hi hi ...s'est engoufré dans cette brèche pour vous éjecter de la Ligue

Alors laisse papy travaille et á vous bonne retraite ...logiquement ça devrait être le contraire ah ah ah .....

3.Posté par un citoyen le 27/01/2017 07:43

Bien reçu Noël on sait qui est à l'origine des abus et de la gestion d'outre tombe : tu as fait ton boulot mais tu as surtout dérangé un certains mécanisme, une façon de fonctionner qui arrange tout le monde des présidents de ligues, de certains employés qui cautionnent et profitent également , en passant par l éternel président "le grand assureur devant l'éternel"..................

4.Posté par yabos le 27/01/2017 08:07

cette mise au point est claire et bien argumentée. Très loin des propos insultants du nouveau Président qui joue comme toujours au roitelet de village, menaçant et insultant. Je ne suis pas amateur de Foot Ball, sport dévoyé s'il en est, mais tout de même, l'ancien président a voulu remettre de l'ordre dans la boutique...conclusion il a été décapité. J'espère qu'il portera plainte et que les tribunaux donneront suite, ce qui n'est pas évident.

5.Posté par Lapair le 27/01/2017 10:55

Monsieur Noël VIDOT avec votre confiance chronique, vous êtes fait " blackbouler" comme un débutant. Ce qui est certain c'est dans votre propre camp il faut aller chercher l'erreur. Vos conseillers n'étaient pas là pour le football, mais pour régler des comptes... Avec le temps vous allez vous rendre compte. Le plus dur est que vous allez vous retrouver de plus en plus isoler. Bien souvent "Qui donne la roue y râle pas charrette."
Concernant votre les déclarations sur votre comptable. On n'a du mal à croire qu'un employé puisse trahir son entreprise, mais ce qui est sûre, la présidente du club des Léopards à voter pour son club et 3 autres clubs pour un total de 17 voix pour la liste Ethève. Et c'est pas tout qu'une quinzaine de personnes dont 7 membres élus et 8 proches de monsieur Ethéve ont cumulé plus de 350 voix en procurations. En matière de transparence on n'a connu mieux...
On attend avec impatience la venue des 2 hauts cadres de la FFF à savoir Messieurs Marc VARIN, Directeur Financier et Jean LAPEYRE, le Directeur Général-Adjoint, homme dit-on rompu à gérer les conflits...

6.Posté par creol paris13 le 27/01/2017 12:17

pitoyable

pour une fois on sent qu 'il la ecrite seul c est truffé de fautes et meme n a aucun sens par passage

vidot t as pas les epaule redeviens educateur t as ete bien payé du temps de l us cambuston

7.Posté par creol paris13 le 27/01/2017 12:43

C’est un sujet grave, qui ne peut être sans conséquence et il serait légitime que les clubs portent plainte. Je les incite d’ailleurs à le faire, car il est de leur responsabilité de comprendre pourquoi les licenciés n’ont pas été assurés si tel était le cas en 2016 alors qu’ils avaient payé leurs licences. Ma conscience est tranquille là-dessus…



Petit rigolos t 'en a pas marre des plaintes alors que toi meme tu ne respecte pas l avis de cnosf ?

En tout état de cause, mon Comité Directeur et son président ne peuvent accepter ces accusations.

allez alain delon repars comme tu es arrivé c à dire en inconnu ....


tu a viré le trés bon frantz blard , t aurais du viré Elizeon que j invite d ailleurs a porter plainte en diffamation.

8.Posté par ANONYME le 27/01/2017 14:11

JE PENSE QUE VIDOT EST HONNETE.. ON VERRA LA SUITE.. A BIENTOT

9.Posté par jean olivier fontaine le 27/01/2017 15:42

post 8

il est honnêtement incapable

surtout que sans les coups de fouets de la FFF il aurait voulu garder les rennes ad vitam

un illettré inculte qui raconte ,n'importe quoi .

Et surtout diffame le petit personnel. il a mis dans sa poche le plus qu'il a pu . maintenant que cette comédie est finie laisse les vrais pro travailler et reparer ta gestion de pantin dixit valère

10.Posté par Fodir le 27/01/2017 20:39

On sait qui a écrit ce texte.....certainement pas Vidot !!! Il connait Machiavel lui ? Lu n'aurait été un peu plus malin non? et les factures qui arrivent à la Ligue il ne les connaît pas? Et ça fait plus d'un an qu'il est en poste chemise blanche et cravate comprises? Qui engage les dépenses dans une association c'est le comptable ou bien le Président ? Comme depuis qu'il a été entraîneur de club(Sans aucun titre), il lui faut toujours un bouc émissaire ! C'est toujours la faute à l'autre ! C'est bien la marque d'un irresponsable et parano... Il ne manquera pas à grand monde dans le football local. Bonne retraite à lui.

11.Posté par folever le 28/01/2017 10:22 (depuis mobile)

Euh moi et mes compères ont a du mal a lire plus deux phrases mais me suis endormi( on avait choisi option caf et zamal a école)donc rectification le mensonge et le vole est un sport national qu on se refile dune génération a une autre, bein

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes