Société

Née sous X, Lisa cherche sa mère biologique d’origine réunionnaise

Derrière ses grands yeux marron et son beau visage métissé, des milliers de questions sur ses origines restent sans réponses. Ce qu’elle sait, c’est que sa mère biologique, qui a accouché sous X à l’âge de 14 ans, est d’origine réunionnaise. Devenue maman à son tour, Lisa est depuis plusieurs années à la recherche de cette femme, Emmanuelle, notamment à travers les réseaux sociaux.

Mercredi 16 Octobre 2019 - 08:33

"J’aimerais lui dire qu’elle n’hésite pas à me contacter, qu’elle le fasse quand elle sera prête, et que si elle ne souhaite pas me voir en personne je ne lui en voudrais pas. Et je voudrais lui dire que je l’aime."
 
C’est dans l’espoir que sa mère biologique, Emmanuelle, tombe sur cet article, que Lisa se confie à nous. Car depuis la naissance de sa propre fille, Lisa est à la recherche de celle qui lui a donné la vie à Nice, en accouchant sous X il y a 23 ans.
 
"Ma fille me ressemble beaucoup, ce qui m’a fait me demander à qui est-ce que je ressemble moi ? Si en grandissant elle avait des questions sur ses origines, j’aimerais pouvoir lui répondre, puisqu’elle aussi est métissée", explique la jeune femme.
 
Avec ses grands yeux marron, ses longs cheveux noirs et son beau visage métissé, Lisa ne ressemble pas du tout à sa famille adoptive. Un héritage génétique qui trouve en partie sa source à l’Île de La Réunion, d’où est originaire sa mère biologique.
 
Cette différence, ses camarades d’école n’ont pas manqué de la lui faire remarquer : "Ma soeur est blonde aux yeux bleus, alors les autres enfants me posaient beaucoup de questions, et je ne savais pas quoi leur répondre. Ça n’a pas toujours été facile."

Un appel lancé sur les réseaux sociaux
 
"J’ai toujours su que j’avais été adoptée, on en a toujours parlé ouvertement avec mes parents. À l’époque je n’avais pas besoin d’en savoir plus que ce qu’ils m’ont expliqué :
- que ma mère biologique est d’origine réunionnaise,
- qu’elle m’a eu alors qu’elle n’avait que 14 ans,
- que je suis née à Nice
- et qu’elle m’a donné les prénoms Lisa, Laïqua, Marine".
 
C’est avec ces premiers éléments que Lisa entame il y a 6 ans de longues recherches pour retrouver sa mère biologique. Elle commence par une demande d’accès à ses origines alors qu’elle est encore mineure, et obtient le prénom de sa mère : Emmanuelle.
 
C’est également par ce biais qu’elle apprend que son père est lui d’origine Guyanaise.
 
"J’ai essayé de me renseigner auprès de la pouponnière où j’ai été placée, également auprès de la maire de Nice, mais sans vraiment de résultats. Une naissance sous X reste quelque chose de confidentiel." explique-t-elle.
 
C’est dans des vidéos sur le web que Lisa trouve d’autres pistes à explorer, en suivant les conseils d’autres personnes nées sous X et qui y racontent leurs recherches.
 
"C’est là que j’ai décidé de créer une page Facebook. Je ne m’attendais pas à une telle réaction des gens, plus de 600 personnes suivent aujourd’hui ma page, et les messages de soutien sont nombreux."

" J’ai décidé des me livrer sur ma page comme si elle allait tomber dessus "
 
Aujourd’hui installée dans la région Rhône-Alpes, elle compte désormais sur le bouche-à-oreille pour que sa page tombe entre les mains d’amis, de proches, ou de membres de la famille d’Emmanuelle.
  
"Je ne te connais pas mais je t’aime déjà" peut-on notamment lire. Mais avant d’en arriver là, Lisa a ressenti une multitude de sentiments différents pour sa mère biologique : "J’ai été en colère, j’ai eu la haine, mais avec du recul j’ai compris que ce n’était pas forcément sa faute, qu’elle était très jeune, et que ce n’était peut-être même pas son choix que d’accoucher sous X." raconte-t-elle.
 
"Pour moi, la famille, c’est plus important que tout, c’est très important de savoir d’où l’on vient. Je sais que je pourrais être déçue, mais que ce soit quelqu’un de bien ou pas, ça reste ma mère. Elle a surement fait sa vie depuis, et c’est normal, tout ce qui m’importe c’est d’avoir des réponses à mes questions. Et si ça se passe bien, tant mieux."
 
Charlotte Molina
Lu 8932 fois




1.Posté par Fidol Castre le 16/10/2019 09:38

Avec la PMA, le lobby LGBTQIA+ veut nous faire croire que la paternité et les racines ne servent à rien et n'ont aucune importance.
Une famille est composée d'un père, d'une mère et de leurs enfants.

La souffrance de cette jeune fille nous démontre que les liens familiaux, les racines et la filiation sont fondamentaux.

Les apprentis sorciers gauchistes sont en train de fabriquer les souffre-douleurs de demain.

2.Posté par Isis le 16/10/2019 13:00

@ 1 - Exactement ! Je suis contre la PMA, la FIV et la GPA pour ces raisons (sans compter les femmes qui donnent leurs ovules à d'autres femmes car ces dernières ne peuvent plus procréer. Pardi ! A un certain âge, il faut que la sagesse entre !). Les personnes qui veulent un enfant, le font de manière naturelle, sans chercher à faire intervenir un corps médical. Car après, l'enfant en grandissant, sait au fond de lui qu'il y a eu quelque chose d'anormal à sa naissance, et ça va créer des interrogations, puis des blessures et des manques.

3.Posté par Kayam le 16/10/2019 16:05

Isis, la FIV à ce que je sache (non dit sèchement) fait entrer la participation directe du père dans le processus. De là, à penser que l'enfant - union du spermatozoïde de son propre père et l'ovule de sa propre mère - qui aura la chance de grandir dans le ventre de sa maman se sentira blessé et ressentira des manques, m'autorise à te contredire sur ce point. Avoir eu un enfant de cette manière est un grand bonheur pour des parents qui se sont longtemps battus --- il faut le savoir.

Des questions, c'est sûr qu'il aura à poser, mais si les vrais parents biologiques prennent le devant, il n'y aura pas lieu à toutes sortes d'interrogations...contrairement à la PMA, pour laquelle les questions et situation d'acceptation poseraient + de problèmes ; c'est indéniable.

Et pour le sujet : "Beauty is not on the face, beauty is a light in the heart" Bob Marley (j'vous laisse traduire) Cela montre bien qu'au fond de certaines personnes, l'amour peut surpasser la peine. Et dans le cœur de cette femme devenue mère, rien ne compte plus que la présence d'une mère 💖

4.Posté par israel le 16/10/2019 19:46

bonne chance ma belle je suis né sous x et je n'ai jamais trouvé personne ...

5.Posté par DIDIER NAZE le 16/10/2019 21:54

POST 1 ET 2....VOTRE POLÉMIQUE N A PAS LIEU D ÊTRE. ...N A PAS SA PLACE. ....L ESSENTIEL ET L IMPORTANT CE QUE CETTE JEUNE FEMME RETROUVE SA MÈRE. ....ALORS DE GRACE....VOS COMMENTAIRES. ...EXTRÉMISTES. ...INTOLÉRANTS. ...METTTEZ LA OU JE LE PENSE....ON SAIT JAMAIS. ...VOUS POURRIEZ. ...DEVENIR PLUS TOLÉRANT. ...HUMAIN. ...

6.Posté par Fidol Castre le 17/10/2019 00:27

Post 5 : ce n'est pas une polémique, c'est le débat actuel qui nous est imposé par le gouvernement et tous les médias. Cette histoire illustre à merveille le fait que les racines d'un être humain sont fondamentales.

Je ne suis pas tolérant. La tolérance est un vice qui impose de laisser l'autre dans l'erreur.
Je suis charitable en disant la vérité.

Exemple.
Si quelqu'un me dit que 1+1 = 3, deux solutions :
- je suis tolérant et lui dis "c'est ton droit de le penser". Il appliquera ces principes et un jour finira au trou pour fraude fiscale ou vol.
- je suis charitable et même s'il n'est pas content je me fais un devoir de lui démontrer que 1+1 = 2. Ensuite, il fait ce qu'il veut.

Je ne deviendrai jamais tolérant. Que Dieu me garde de tomber dans ce travers.

7.Posté par olivier le 17/10/2019 09:46

Quand est ce que les décideurs et surtout le parent responsable comprendront que ce lien entre enfant et parent ne peut pas se couper à travers des dossiers administratifs ou l'entourage de remplacement ou même la mort? Cette grenade qui a été posé sur ces enfants les pèseront toute leur vie et même à travers leur propre famille tant que la recherche de ces vérités ne seront pas dévoilés bonne comme mauvaise. Brisé le socle d'un monument et dite moi ce qui en reste. Pour ériger un bâtiment n'a t'on pas besoin de la 1ére pierre ? Est ce que la vie d'un enfant compte moins que l’égoïsme des secrets ? Le pardon existe il suffit de la volonté et d'une dose de courage. Avoir des couille quoi ! Le fait de dire les choses c'est déjà déplacé la grenade.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >