MENU ZINFOS
Société

Né sous X à La Réunion et transplanté en métropole, il cherche à lever le voile sur son histoire


Déclaré né sous X à La Réunion en 1976 et adopté en métropole, Luc Jean craint avoir été "volé" à la naissance dans le but d'être déporté. Aujourd'hui, il lance un appel à témoins pour faire la lumière sur son passé.

Par - Publié le Mardi 26 Mai 2020 à 15:47 | Lu 8767 fois

"Je recherche père et mère". C'est l'appel à l'aide lancé par Luc Jean sur les réseaux sociaux. Né sous X à La Réunion le 27 octobre 1976, il tente de recueillir des informations sur ses géniteurs mais aussi sur sa naissance, dont les circonstances lui semblent troubles.

C'est à ses six mois que Luc Jean a quitté notre île direction la métropole, dans le Maine et Loire, où il a été adopté. "J'ai grandi dans une famille aimante et attentionnée en zone rurale, près d'Angers. Mes premières difficultés ont été liées à la différence physique, à l'école ", raconte celui qui vit aujourd'hui encore dans la même région. 

Mais le secret entourant sa naissance reste un fardeau, dont il aimerait enfin se libérer. "Comme je n'ai pas connaissance de la vérité, j'imagine mille possibilités", confie-t-il. Et parmi les hypothèses qui le taraudent, celle d'avoir été "volé" pour être déporté.
Deux lieux de naissance

L'acte établi en 1999, faisant référence au premier extrait de naissance, délivré le 29 octobre 1976, et le déclarant né à St-Pierre
L'acte établi en 1999, faisant référence au premier extrait de naissance, délivré le 29 octobre 1976, et le déclarant né à St-Pierre
Rappelons en effet qu'entre 1963 à 1982, sous l’égide du député Michel Debré, le Bumidom (le Bureau pour le développement des migrations dans les départements d'outre-mer) a envoyé près de 1600 enfants réunionnais vers l'Hexagone. Un déplacement forcé qui visait à repeupler les départements ruraux de métropole et alléger la démographie de l'île. 

Les documents en sa possession le confortent dans cette idée. "J'ai deux actes d'état civil", explique-t-il. Un premier extrait de naissance, édicté le 29 octobre 1976 et identifié par le N°1670 le déclare né à Saint-Pierre (une information qu'il a pu obtenir en 1999, en demandant un nouvel acte de naissance, prétextant avoir perdu ses papiers). Cinq mois plus tard, le 9 mars 1977, un extrait de naissance établi à Sainte-Marie le déclare né à Sainte-Marie, et porte le n°52.

L'acte le déclarant né à Sainte-Marie, dressé en mars 1977
L'acte le déclarant né à Sainte-Marie, dressé en mars 1977
"Tous les enfants déportés ont deux actes d'état civil. Ça brouille les pistes et c'est une méthode qui arrangeait le pouvoir de l'époque, car les cartes d'identité étaient faites à Sainte-Marie, la semaine, voire le jour même du départ par avion, des enfants vers la France. Pour mon cas, la carte a été faite le jour du départ", explique celui qui est adhérent à Rasinn Anler, l'association des "Réunionnais exilés de force". Et en dressant un nouvel acte, "ils s'assuraient peut-être contre des recherches, en les rendant difficiles", suppose-t-il.
Deux bébés nés sous X à trois jours d'intervalle

Quelques jours après l'extrait de naissance établi 9 mars à Sainte-Marie, un papier adressé par le maire de Saint-Pierre au service de l'aide à l'enfance indique que la mention d'"acte de naissance provisoire" a été réalisée sur un acte. Il est ici fait référence celui d'une petite fille née le 24 octobre. Et juste en-dessous, on aperçoit une ligne barrée. Sous les ratures, on devine la date de naissance et le premier numéro d'acte de Luc Jean.

Le papier sur lequel apparaît un autre bébé né sous X, à trois jours d'intervalle. Dessous, rayé, on devine l'identité de Luc Jean.
Le papier sur lequel apparaît un autre bébé né sous X, à trois jours d'intervalle. Dessous, rayé, on devine l'identité de Luc Jean.
"Ce papier prouve qu'il y a eu au mois d'octobre, deux naissances, soi-disant sous X, à 3 jours de différence. Est-ce vrai ? Ou est-ce des bébés arrachés à leur mère ?", se questionne-t-il, imaginant une mère mineure. "Je suis en contact avec l'autre enfant, les tests ADN nous on permis déjà d'éliminer l'hypothèse d'être jumeaux."

Toutefois, pour l'instant, rien ne confirme qu'il ait été arraché de force à sa mère. Selon le rapport de la commission temporaire d'information et de recherche historique, "pour comparaison dans le temps, on compte pour l’année 2000, 8 pupilles admis dans les services de l’ASE qui sont nés sous X, ce qui est du même niveau que les pics enregistrés entre 1975 et 1977 pour ceux qui ont été transplantés", ce qui pourrait "infirmer le recours planifié à ce moyen pour alimenter un trafic d’enfants transplantés"
"J'ai un amour certain pour mes géniteurs"

"Je me fais peut-être de fausse idées", exprime-t-il. Mais avec les pratiques de l'époque et le mystère entourant ses premiers mois de vie, Luc Jean ne peut qu'avoir un sérieux doute. "Ne suis-je pas le fruit d'un viol ? J'y pense aussi".

Aujourd'hui âgé de 42 ans, il souhaite tout simplement connaître la vérité sur son histoire. "Ne plus rien imaginer, n'être plus triste chaque 27 octobre. Et puis j'ai un amour certain pour mes géniteurs", confie-t-il. En lançant un appel à témoins, il espère ainsi lever le voile sur son passé, et pouvoir enfin sereinement se tourner vers l'avenir.


Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par bouhhhh le 26/05/2020 16:54

Monsieur je vous souhaite bon courage....
Personnellement ce qui me gène dans votre histoire c'est que vous vous êtes fait un film que ce qui a pu se passer lors de votre naissance.
Le vol d'un enfant est un fait gravissime mais est-ce la vérité ?
Vous souhaitez que vos géniteurs vous reconnaisse mais est-ce qu'ils le veulent ??????
Les combats de certaines associations créent plus de problèmes que de trouver des solutions.....

2.Posté par carre le 26/05/2020 17:19

Il est désolant de lire de la part de bouhhhh autant de bêtises !!!
Un être humain pour qu'il soit équilibré a besoin de connaître ses origines !!!
Sans cela il a du mal à se construire et l'adoption sous x et un massacre pour ces enfants !!!
Il faut assumer d'avoir porté un enfant pendant 9 mois et expliquer pourquoi on ne peut pas le garder.
J'espère que vous retrouverez vos parents !!!
N'oublions pas que certaines personnes sont prêtes à tout pour avoir un enfant.
N'oublions pas les enfants de la Creuse qui ont été déportés de la Réunion !!!

3.Posté par 7AC le 26/05/2020 18:50

Je vous souhaite une pleine réussite, et en espérant sincèrement de ne pas être déçu en découvrant ceux qui vous auraient abandonné.
Mais vous avez raison, quoi qu'il s'est passé, il faut le savoir.

4.Posté par Choupette le 26/05/2020 19:08

Bon courage et Bonne chance !

Avant, on dépeuplait La Réunion de ses enfants pour cause de surnatalité et maintenant on trouve toujours de la place pour les enfants des autres, alors qu'elle a largement dépassé sa capacité d'accueil ... .

Je souhaite à ce monsieur de pouvoir revenir chez lui.

5.Posté par LAMPION le 26/05/2020 19:32

POSTE 1
Selon vos écrits, je pense que vous n'avez la bonne information. Le cas de ce Monsieur , si on compte depuis le début, il doit être le deux millième . Moi je n'ai aucun pouvoir juridique, et en tant que réunionnais de souche depuis LOUISE TSIARANE, Je vous avoue très sincèrement que j'ai mal au trippe, à savoir ce qui se passe dans notre ibeaucouple depuis les années 50 . Une partie c'est de l'histoire écrite et l'autre le vécu puisque je suis né en 1957. Quelqu'un a écrit J'ACCUSE. Moi j'accuse le papa DEBRE comme l'appelait beaucoup de réunionnais. J'accuse tous les pourris de fonctionnaires d'état qui ont participé a toute ces saloperies et d'avoir déporter des jeunes enfants de notre REUNION. Je vous rappelle que la réunion est française bien avant la région pacca et la haute -savoie . Le droit français ne permet pas de faire ceux que ses gens ont faits.
Je vous avoue avoir la rage de lire ou comprendre à travers ce que vous avez écrit.
Quand à ce Monsieur , il à toute ma compassion. Créole un jour , créole toujours.

6.Posté par Carlota porsa le 26/05/2020 19:47

ça aurait été bien de mettre sa photo en gros plan que quelqu'un puisse éventuellement le reconnaître ou y voir un air de famille...

7.Posté par zanluc le 26/05/2020 20:36

plusieurs hypothéses
a t il été volé comme il le dis ?
a t il été abandonné par ses parents pour cause de misère
sa mére l"a t'il eu trop jeune et impossibilité de l'élever
mais quelque soit la raison il doit retrouver au moins sa mére et savoir d'ou il vientu[

8.Posté par Marc le 26/05/2020 22:04

5. En réalité, s'il y a quelques exemples de mauvaises pratiques administratives dans les Réunionnais de la Creuse, il n'y a aucune preuve d'un fait réellement illégal.

Prenons un exemple dans le cas présent: ce monsieur explique qu'il a deux actes de naissance à l'état-civil et soupçonne que ce soit la preuve d'une manipulation pour cacher son kidnapping. En réalité, c'est faux: l'article 58 du code civil (alinéa 4) prévoit que pour les enfants nés sous X un deuxième acte de naissance doit être établi. C'est d'ailleurs une disposition qui est toujours en vigueur.

Il y a cependant bien eu des problèmes avec les Réunionnais de la Creuse: des enfants qui n'étaient pas nés sous X ont fait l'objet d'une telle procédure, ce qui pour le coup n'est pas prévu dans le droit. C'était une interprétation abusive faite par les services qui, à l'époque, pensaient que pour faciliter à l'enfant son implantation locale il fallait couper tout lien avec sa famille d'origine (politique qui était la norme nationale jusqu'en 1980). Mais 1°) les enfants en question n'étaient pas des nouveaux-nés et 2°) on parle bien de gens qui ne sont pas nés sous X. Or de ce que je comprends ce n'est pas le cas de cette personne.

J'ai l'impression dans l'ensemble qu'il souffre de ne pas connaître ses parents et a raccroché son histoire à celle des Réunionnais de la Creuse sans réel point de raccrochage hormis le fait d'être né à la période des faits dans la même zone géographique.

9.Posté par Candide le 26/05/2020 22:46

Ma grand mère a eu douze enfants, dont six sont morts avant d'atteindre l'âge de 10 ans. Alors, je ne connais pas la situation de cette personne mais n'oublions pas de remettre la Réunion dans son contexte historique de pauvreté et de morbidité infantile.

10.Posté par Devieuxsouvenirs le 27/05/2020 01:19

Je passe sur le micmac bureaucratique,faux papiers,brouillage de pistes...Il faudrait peut-être diffuser une photo bien agrandie de celle de la carte d'identité-en admettant qu'il s'agit bien de lui et non d'un autre enfant-et la distribuer partout dans le secteur st-pierre,terre sainte,et tous les alentours +photos de lui maintenant.Aller dans les Hauts du Sud-Ouest,distribuer ces photos à tous ceux qui travaillent la terre,aux pêcheurs,et essayer d'avoir des informations en ciblant des personnes de 53 à 95 ans qui pourraient le reconnaître;croiser ces photos avec d'autres photos(archives personnelles) ,mais le contact direct avec les gens les uns après les autres semble beaucoup plus indiqué.Faire parler et ne pas lâcher.Et chercher tous les dérivés patrononymiques de 'Jhan' ,jehan,gigant et inverser aussi 'Luc','Lucet'
'Lucas'.On peut supposer,vu le contexte,que les nom prénom sont vrais tout comme ils peuvent avoir été modifiés en en gardant un phonème de base

11.Posté par Modeste le 27/05/2020 08:23

à 2.Posté par carre le 26/05/2020 17:19, on peut comprendre sa démarche, mais le coup de l'enfant "volé" et envoyé en métropole faudrait aussi arrêter! né sous X, parfois cache des drames et allez "fouiller" le passé risque plus de compliquer la situation.....! alors si cet homme a été adopté par une famille aimante, qu'il tire un trait sur cette période de sa naissance c'est tout!
Lampion au passage arrêtez de refaire l'histoire comme le souhaite les cocos...mais suis né en 1952 et ce n'est absolument pas l'histoire que vous laissez entendre, qu'on arrête avec ces clichés de martyrs et enfants volés.!

12.Posté par Choupette le 27/05/2020 10:48

11.Posté par Modeste

" ... et enfants volés.!"

Et pourtant, il y en a bien eu !

13.Posté par Devieuxsouvenirs le 27/05/2020 14:05

@8 . Le message subliminal est avant tout de ne pas perdre son identité.
Peut-être que la jeune mère de ce monsieur s'appelait Jeanne et qu'elle était catholique,vu les nom et prénom.
Lever le voile sur les pratiques ex-coloniales revient aussi à lever le voile sur les pratiques actuelles,cesser de masquer les faits objectifs.
La photo du bas laisse perplexe par rapport à celles du haut de l'article.

14.Posté par Choupette le 28/05/2020 10:14

A croire que c'est l'animatrice des infos sur FR qui a pondu ce titre " ... transplanté ... "

A la première lecture, j'ai cru que le monsieur était parti en Métropole pour recevoir un organe. Alors qu'il avait été DÉPORTÉ !

La nuance est de taille Melle ABAT

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes