MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Ne pas confondre dictateurs de gauche (gentils) et dictateurs de droite (méchants)


Par André Pouchet - Publié le Lundi 28 Novembre 2016 à 00:34 | Lu 2125 fois

Ne pas confondre dictateurs de gauche (gentils) et dictateurs de droite (méchants)
Avec la mort de Fidel Castro, un des pires dictateurs communistes du XXème siècle (lequel en connut pourtant beaucoup), un homme qui ne déparait guère aux côtés des Kim Il Sung, des Enver Hodja, des Mao Tse Toung, des Pol Pot et des autres tyrans de sinistre mémoire que nous avons connus, on assiste, un peu abasourdi, presque incrédule, à la stupéfiante opération de toilettage du personnage à laquelle se livrent aujourd’hui avec beaucoup d’empressement tous nos médias, lesquels, par l’étendue de leurs hommages émus, compassés, presque larmoyants, nous révèlent les trésors d’indulgence qu’ils conservaient dans le fond de leur cœur pour ce grand bienfaiteur de l’humanité.

Certes on n’hésite pas à rappeler qu’il n’était pas un très grand démocrate, on va même jusqu’à reconnaitre qu’il était un peu dictateur sur les bords, mais on lui trouve aussitôt des circonstances atténuantes : s’il était comme ça, ce n’est pas parce qu’il aurait été foncièrement méchant mais c’est uniquement de la faute aux vilains Américains, lesquels se sont constamment ingéniés à lui mettre des bâtons dans les roues et à contrecarrer ses projets si généreux et si bienveillants. Mieux, on n’hésite pas à créditer l’implacable et inamovible bourreau du peuple cubain de grands mérites : il aurait, par exemple, mis en place dans son île un système scolaire très performant et un système de santé d’une grande qualité dont, tous les cubains (à l’exception bien sûr des « mauvais citoyens », des « agents de l’impérialisme » et autres « ennemis du peuple », invités, eux, à croupir à l’ombre enfermés au fond de sinistres culs-de-basse-fosse ou à expier leurs fautes en s’exténuant sous le soleil dans les camps de travail du régime), auraient eu grâce à lui la chance de pouvoir bénéficier.

Quand, le 11 septembre 1973, le Général Pinochet, répondant aux appels de plus en plus pressants du peuple chilien, lequel se voyait entraîné contre son gré dans un socialisme de plus en plus calamiteux (606% d’inflation, pénurie et rationnement de toutes les denrées alimentaires de base, etc.) par un Salvador Allende qui n’avait dû son accession à la présidence du Chili qu’au fait d’avoir été celui des trois candidats en lice ayant obtenu le plus de voix (36,6%), un Allende en réalité minoritaire dans le pays, qui faisait allégrement fi des décisions de justice et, sans sourciller, passait outre tous les votes du parlement, un Allende qui, pour se maintenir au pouvoir, s’appuyait de plus en plus ouvertement sur l’action violente, la politique du fait accompli et de la terreur (plus de 200 assassinats) mise en œuvre par une 5ème colonne constituée d’agents cubains infiltrés et des guérilléros d’extrême-gauche du MIR, se décida à renverser avec l’aide de l’armée l’apprenti dictateur et à s’installer au pouvoir à sa place, on pouvait penser qu’il avait fait là œuvre utile.

Ce n’est pourtant pas ce que, dans sa majorité, voulut considérer une opinion internationale bien catéchisée, habilement prise en main par les médias dominants. Partout on manifesta une véhémente réprobation à l’égard du nouveau Franco et on pleura le martyr de la démocratie. On s’indigna des victimes de la répression policière et on alla jusqu’à parler de génocide même si, en 1991, la Commission Nationale de Vérité et de Réconciliation ne comptabilisa que 2 296 morts ou disparus parmi les activistes d’extrême-gauche qui combattaient le nouveau pouvoir. Mais, en 1988, après avoir rétabli l’ordre et la prospérité dans son pays, le « dictateur » Pinochet sollicita par voie de référendum la prolongation de son mandat. N’ayant obtenu des électeurs que 44,01 % des voix, il organisa alors des élections présidentielles et, le 11 mars 90, céda la présidence au candidat sorti des urnes, le démocrate-chrétien allié aux socialistes, Patricio Aylwin : ça, mes amis, c’est de la vraie et implacable dictature !

A contrario, quand les frères Castro ont-ils, par voie de référendum, demandé au peuple cubain s’il souhaitait la prolongation de leur pouvoir totalitaire, lequel, instauré en janvier 1959, est aujourd’hui, plus de 50 ans après, toujours solidement en place ? De combien de fusillés, de combien de morts de faim, d’épuisement ou sous la torture, de combien de noyés entre Cuba et la Floride, Castro et sa bande (dans laquelle le photogénique Che Guevara ne fut pas le moins sanguinaire) sont-ils les responsables ? Selon « Le livre noir du communisme », de 15 000 à 17 000 personnes ont été fusillées à Cuba. Des milliers d’autres victimes ont péri en prison ou dans le goulag cubain du fait de tortures et de privations, et environ 77 000 se sont noyés après avoir tenté de fuir sur des embarcations de fortune le paradis castriste. Pas mal ! Notre Vergès-pays qui, en matière d’assassinat, n’a sur la conscience que celui d’Alexis de Villeneuve, à côté de ça, ne fait décidément pas le poids !

J’espère que l’impayable rigolo qui, pour quelques mois encore, sert de président à notre pauvre république, prendra lui-même la tête de la délégation qui se rendra à La Havane pour présenter au peuple cubain affligé par une si grande perte les condoléances fraternelles du peuple français




1.Posté par KLOD le 28/11/2016 01:04

pouchet applaudie pinochet , franco.................. incroyable , désopilant , triste ! il faut le lire pour le croire !

2.Posté par Florian le 28/11/2016 07:05

C'est quoi ce courrier !?!

Désolé, mais pour le moment le peu de dictateur que j'ai connu, ils étaient des gauchos !?!

3.Posté par Vieux Créole le 28/11/2016 08:31

_ ANDRÉ POUCHET SERAIT-IL UN FIDELE ( c'est évident quand on le lit ! ) DU "TRISTEMENT CÉLÈBRE GÉNÉRAL PINOCHET " ?? CE DERNIER AURAIT ET E , "MALGRÉ LUI" , "A L' 'INSU DE SON PLEIN GRÉ " ENTRAINé DANS LA RÉPRESSION FÉROCE ET AVEUGLE DE SON PEUPLE !!! "Salvador ALLENDE n'avait dû son accession au pouvoir qu'au fait d'avoir été celui ayant obtenu le plus de voix des trois candidats en lice ""...! On croit rêver !!!!!!

_ AUTREMENT DIT , Monsieur André Pouchet est 3 pour des Dictateurs3 à la tête d'un Pays pourvu qu'il soit d'Extrême- Droite : DONT ACTE !!!

4.Posté par orage d''''acier le 28/11/2016 08:34

ça fait plaisir de lire quelqu'un qui voit clair sur le Chili et Pinochet....ça change des élucubrations de Jules Bénard sur ce sujet dans un de ses derniers billets spécialement médiocre.

Serais curieux de lire M. Pouchet sur Mandela, il n'y a pas que le mythe Allende à démonter pour contrecarrer les effets du bourrage de crane que nous ont infligé les cocos avec leur "héros"....

5.Posté par Pif le yinch le 28/11/2016 16:21

Pour moi, c'est pas tellement une question de politique : extrême droite/ extrême gauche.
C'est surtout une question de ressources précieuses, et d'économie en général.

Quand un pays part de rien, c'est naturel qu'il bascule dans le communisme, qu'il se renferme sur lui-même.
C'est ce qu'a fait la Chine, et on voit le résultat aujourd'hui.
Mais à un moment ou un autre, ce pays finit normalement par s'ouvrir au monde et ouvrir ses marchés. Là encore, c'est ce qu'a fait la Chine.
Mais même en s'ouvrant économiquement, on peut encore être une dictature, c'est à dire fonctionner avec des dirigeants en cercle fermé.
Donc un pays peut avoir été une dictature d'extrême gauche, et se transformer en une dictature d'extrême droite.

Dans notre cas (le monde contemporain), les enjeux que sont les ressources précieuses (qui servent à l'énergie, à l'aéronautique et l'aérospatiale, à l'industrie de l'armement sophistiqué) ont été partagés entre 2 camps : Occident et Orient, menés chacun par les 2 grands vainqueurs de la 2nde guerre mondiale (USA et URSS).
Les Soviétiques, on a tous vu ce qu'ils ont fait en Europe de l'Est, on l'a tous dénoncé (même nos communistes nationaux ont fini par reconnaître que le soviétisme, c'est pas cool).
Dans notre camp occidental, on n'est pas propres non plus. Ce que les Américains ont fait sur leur continent, on l'a fait en Afrique. Toujours pour les mêmes raisons : contrôler les ressources précieuses.

C'est le résultat de l'Histoire, et on ne refait pas l'Histoire. On ne fait que la consolider.
En Asie, le camp oriental a remporté des victoires au Vietnam et en Corée, en ancienne Indochine.
En Afrique, des choses se passent, des révoltes grondent, nos intérêts sont menacés et la propagande anti-France est déjà sur notre sol.

Des bisounours nous disent que c'est pas juste, qu'on est des salopards, des pourris.
Mais quand la France sera le tiers-monde, quand les citoyens français seront réduits à émigrer en Afrique et connaîtront un sort au mieux égal à celui que subissent nos propres immigrés actuels, même une dictature communiste ne pourra plus rien pour le pays. Ca servira juste à engraisser une caste de mafieux aux dépens des malheureux candidats refoulés au test de l'émigration.

La seule solution équitable, serait de ne former qu'une seule nation mondiale, dans laquelle les ressources seront à la disposition de tous, dans des intérêts pacifiques.
Mais certains veulent absolument qu'on continue à avoir des pays concurrents, armes de destruction massive à l'appui.
Le destin a voulu qu'on fasse partie du camp le plus fort, le seul capable d'unifier les intérêts de toutes les nations, mais ces mêmes certains n'ont d'autre désir que de nous faire changer de camp, "pour rétablir un équilibre garantissant la paix" !
Cherchez l'erreur !

6.Posté par KLOD le 28/11/2016 17:50

pouchet , lache toi : ya comme "héros" pour un gars comme toi : Salazar , Mussolini , Hitler .................... et d'autres sur d'autres "continents" ou Suharto en indonésie ........... allez , va jusqu'au bout , O TWA . allez les révisionnistes , votre temps est là ; en attendant un monde "Démocrate et meilleur " que vous faites reculer , SHAME !

7.Posté par hardcore le 28/11/2016 18:39 (depuis mobile)

Je trouve ce courrier exagéré : la torture de gauche ne ferait pas si mal d''après France Inter. L''homophobie de gauche est aussi cool que l''homophobie islamique. Par contre si t''es de droite et que tu montes pas sur un char de la gay pride t''es nazi

8.Posté par La référence ! le 29/11/2016 09:16 (depuis mobile)

S''il fallait encore une preuve, c''est la Corée du NORD qui nous la donne !
Deuil national de trois jours décrétés pour la mort de ce bienfaiteur de l''humanité...
Tout commentaire serait supperflu...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes