MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Ne pas attendre la prochaine grève pour les quelques leçons à tirer et pour une nécessaire réforme de nos états d’esprit...


Par Raymond Lauret - Publié le Vendredi 6 Mars 2015 à 09:39 | Lu 443 fois

En plus des "Une" respectives qui annoncent le même sujet, la presse de ce mercredi 4 mars, que ce soit le JIR avec l’éditorial de Yves Mont-Rouge ou Le Quotidien avec celui de Thierry Durigneux, montre combien le récent conflit de la SRPP, conflit n’a duré que six jours, aura pas mal secoué l’opinion réunionnaise.

Il est évident que nous sommes sans doute nombreux à partager l’essentiel de ce que les commentateurs de cette grève en ont dit. Et si Yves Mont-Rouge invite "ceux qui nous dirigent à ne pas seulement se contenter de la reprise du travail à la SRPP....et à surtout tirer les enseignements de ce conflit pour essayer de trouver une solution pérenne à une situation qui risque de se reproduire plus vite qu’on ne le pense", Thierry Durigneux souligne qu’il "faut considérer les responsabilités de chacun, à commencer par celle des dirigeants des compagnies pétrolières concernées. Alors que Shell avait fait un pas dès la fin de la semaine dernière, Total est resté sourd longtemps...Il aura fallu que le Préfet appelle les sièges des pétroliers pour que, enfin, les négociations commencent... "

Je voudrais relever pour ma part que nous ne vivons aujourd’hui que les débuts d’une ère où, imposé par ceux qui ont eu ou qui ont (et auront) la responsabilité des décisions qui orientent le devenir de notre île, le choix politique du "tout-automobile" montre ce à quoi nous devons nous attendre pour demain. Le carburant est un produit cher. Et, parce que les réserves mondiales s’épuisent, il deviendra rare et donc de plus en plus cher. En dépendre pour assurer les déplacements de toutes sortes du plus grand nombre des réunionnais est synonyme de gros problèmes que nous aurons encore à connaître. La reprise du projet de Tram-Train est nécessaire, avec s’il le faut quelques corrections quant au nombre d’arrêts à l’intérieur d’une même ville.

Il importe aussi, je le crois plus que jamais, que soit amplifiée une démarche pédagogique pour inciter les citoyens à utiliser le vélo, dans sa forme mécanique ou avec assistance électrique, pour des déplacements dans la ville ou sur des distances relativement courtes. Il y a des cités en Europe qui y ont admirablement réussi. Il n’y a pas de raison que nous ne réussissions pas nous aussi et que nous ne servions pas d’exemple pour les pays de notre zone de l’Océan Indien. Nos élus devraient y réfléchir et, lors de leurs déplacements, s’y pencher.

Enfin, pour rester dans les leçons à tirer du dernier conflit, comment ne pas dénoncer l’attitude de ces sociétés qui montrent qu’avec la SRPP, elles ont pu et su faire fructifier leur capital de départ. N’ont-elles pas trouvé, quelques années après, un repreneur hautement côté ? Mais, Yves Mont-Rouge le relève : à l’heure des comptes, les employés, dont le travail a été constant tout au long de ce temps, "n’ont obtenu qu’une prime de 2 200 euros, l’équivalent d’un mois de salaire alors qu’ils en réclamaient l’équivalent de quatre". Comment ne pas comprendre le sentiment de frustration des salariés de la SRPP ? Ne faut-il pas, dans notre petite île, appeler tout le monde à un devoir de nécessaire réforme de nos états d’esprit ?

Il y a quelques années, les élus de la Commission d’Appel d’Offres de la Région, toute appartenance politique confondue, avaient décidé qu’il convenait que la collectivité régionale n’hésite pas à retenir une petite entreprise du BTP pour tel ou tel chantier d’importance, dés lors que cette PME avait fait l’effort d’être la moins disante.

Dans notre paysage des Travaux Publics, il y a heureusement les filiales réunionnaises des grands groupes nationaux qui disposent de moyens techniques qui sécurisent mieux leurs propositions. Ce qui rend normal qu’elles soient retenues pour des ouvrages complexes. Toutes opinions confondues, la C.A.O. de la Région avait choisi de prendre le risque de donner leur chance à nos petites structures pour des travaux dont la technicité est moindre. Qui peut dire que tel ou tel carrefour sur la Route des Tamarins a été réalisé par une petite entreprise, sachant que les grands ouvrages d’art l’ont tous été par des grands du BTP ? Et je me réjouis de savoir que Dominique Fournel, aujourd’hui président de la CAO, continue à appliquer cette vision du rôle des élus, vision qui est née un jour d’une volonté de réformer les états d’esprits des uns et des autres.

Raymond Lauret




1.Posté par ALEXANDRA le 06/03/2015 11:56

ah, la manne est super bonne !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes