MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Ne parlait-on pas de faire des économies ou de ne pas gaspiller l'argent de l'Etat donc des citoyens et des entreprises?


L’Association pour une démocratie directe refait parler d’elle. Après avoir révélé les dessous de la "réserve parlementaire" qui constitue pour nos élus une belle cagnotte, cette organisation publie ce jeudi une enquête sur l’utilisation de l’IRFM, cette indemnité allouée aux parlementaires dont le but initial est de "couvrir l’ensemble des frais afférents à l’exercice de leur mandat"...

Par Pamphlétaire - Publié le Samedi 12 Septembre 2015 à 15:52 | Lu 834 fois

Les dérives des indemnités parlementaires à nouveau épinglées

Certains députés et sénateurs continuent de s'enrichir grâce à leur indemnité représentative de frais de mandat, regrette dans un rapport l'Association pour une démocratie directe. L'IRFM s'élève à 5.250 euros net mensuels par député, 6.037 euros par sénateur, et doit servir en principe à payer le loyer de la permanence ou des frais de déplacement et d'hébergement. L'Assemblée et le Sénat ont édicté cette année de nouvelles règles d'utilisation de cette enveloppe, interdisant notamment l'acquisition d'un bien immobilier. Mais l'association déplore une absence totale de contrôle.

Irrégularités

Elle indique avoir recueilli 1.214 adresses de permanences au terme de deux ans d'enquête. Selon ces données, 24,4% des députés sont propriétaires de leur permanence parlementaire en circonscription et 17,3% d'entre eux ont acheté une résidence secondaire avec l'argent de l'Assemblée nationale. Le système de prêts immobiliers a été officiellement supprimé en 2010, mais selon l'association, des prêts ont continué à être octroyés depuis. Toujours selon ses chiffres, 59 millions d'euros ont été prélevés sur le budget de l'Assemblée nationale en dix ans, "à 1,9 point en dessous du taux auquel l'état empruntait", pour fournir cet argent à l'Assemblée. Les auteurs de ce rapport s'interrogent donc sur le nombre de prêts qui ne sont pas encore arrivés à échéance, et sur l'encours en 2015.

Contournement

L'Association pour une démocratie directe a aussi relevé d'autres irrégularités : des parlementaires ayant utilisé leur site à des fins de propagande électorale, d'autres l'ayant loué à des partis politiques pour leur section locale, ou à des associations... "Une manière de contourner la loi sur le financement de la vie politique qui interdit à l'Etat de procurer un avantage en dehors des financements prévus par la loi", relèvent les auteurs du document. "Ni la force de l'habitude, ni le laxisme transpartisan ne doit faire oublier que l'argent des assemblées parlementaires provient des deniers de l'Etat", selon eux.

http://www.marianne.net/les-derives-indemnites-parlementaires-nouveau-epinglees-100236711.html

Je vous conseille la lecture de l'association pour une démocratie directe sur le site : http://www.pour-une-democratie-directe.fr/
 




1.Posté par veridik le 12/09/2015 23:43 (depuis mobile)

Plus rien ne m'étonne...
Une broutille comparé à la dilapition d'un milliard d'euros dans la création jamais terminée d'un super logiciel de paie des fonctionnaires...


2.Posté par KLD le 13/09/2015 00:08

tiens ça me fait penser au pop régionale pour tous et au bat karé annuel ........................sauf bien sur pour la formation , les urgences médicales et autres , merci didi 1er pour le gaspillage de nos impots si chers aux "Chapeaux la pailles" et autres qui profitent de nos impots .

3.Posté par ALEXANDRA le 13/09/2015 13:25

et Michel Charasse a fait voter un amendement pour empécher l'Administration fiscale d'enquêter !!!!!

4.Posté par Pamphlétaire le 13/09/2015 13:37

1.Posté par veridik le 12/09/2015 23:43
Je pense que vous voulez parler du logiciel Louvois pour la paye des militaires... Et savez-vous que des militaires et des familles de militaires ont été dans le malheur de ne pas recevoir la solde correctement suite à des erreurs du logiciel?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes