Courrier des lecteurs

Ne faisons pas du climat l’ennemi du pouvoir d’achat

Vendredi 30 Novembre 2018 - 10:28

La hausse récente des carburants ne représente qu'une fraction des efforts nécessaires pour tenir les objectifs climatiques. La grogne des Gilets Jaunes nous rappelle l'importance de concilier protection du pouvoir d'achat et protection du climat.

En France, un ménage génère 26 tonnes de CO2/an (en incluant les produits importés). Passer de 26 tonnes à zéro coûtera 2.000 à 3.000 euros par an, soit la moitié du budget d'alimentation du ménage ou la totalité de l'impôt sur le revenu des personnes physiques. Le transport est l'un des secteurs qui fait le plus d'efforts pour intégrer le coût réel du CO2. L'industrie et la construction ont encore plus d'efforts à accomplir.

On pensait cet effort plus progressif car lissé par la croissance : si elle avait été de 3 %, les revenus auraient augmenté d'ici à 2030 d'un montant suffisant pour financer dix fois l'effort climatique. Malheureusement, la richesse par tête n'a augmenté que de 0,3 %/an depuis dix ans. Pour les plus modestes, elle stagne depuis 2002. Ces derniers sont pris en tenaille entre un pouvoir d'achat stable et des coûts en hausse : selon l'OFCE, la trajectoire carbone coûtera en 2022 50 % de l'épargne des 20 % des Français les plus modestes, contre 25 fois moins (moins de 2 %) pour les 20 % les plus riches. Intenable.

Pourtant, il faut agir : si nous ne faisons rien, les conséquences directes seront encore pires, sans compter les impacts indirects, comme la hausse des migrations climatiques. Mais l'ampleur de l'effort nous impose, d’une part d'assurer qu’il soit réalisé aussi efficacement que possible, et d'autre part que ses effets massifs sur le pouvoir d'achat soient amortis.

D’abord, le coût de la transition climatique sera réduit si nous nous focalisons sur les solutions aux coûts/t de CO2 les plus bas. Ainsi, mieux vaut isoler les habitations énergivores que promouvoir les biocarburants (jusqu'à 1.000 euros la t de CO2). De même, certaines énergies peu carbonées ont un intérêt limité si elles sont placées au mauvais endroit (solaire dans le Nord) ou si elles induisent des coûts déraisonnables de stockage ou d'ajustement de la consommation.

Ensuite, s'il est vrai que le plus efficace pour décarboner l'économie est de nous confronter au vrai prix du CO2, on doit en traiter les effets sur le pouvoir d'achat de façon systématique. Les hausses de taxe carbone à venir devront être associées à un mécanisme structurel de soutien du pouvoir d'achat. Par exemple, une prime pour la transition climatique (PTC) forfaitaire, calculée en fonction du besoin initial de mobilité et de chauffage des ménages. Elle limiterait l’appauvrissement en compensant le niveau initial de la taxe carbone, tout en gardant l'effet d'incitation à réduire les émissions, puisque les produits carbonés verront leur coût augmenter.

Il existe déjà des aides à la décarbonation que la création d'une telle prime pourrait unifier, tout en apportant la garantie que la hausse de la fiscalité verte aura des objectifs climatiques plutôt que financiers. Comme la prime d'activité, créée pour éviter les trappes à bas salaires, la PTC limiterait les trappes à pauvreté climatique qui risquent d'être créées par l'ampleur de l'effort de décarbonation, notamment pour les plus modestes. Il faut reconnaître au gouvernement d'Edouard Philippe son ambition sur le climat, mais cette ambition nécessite justement de ne pas faire du climat l'ennemi du pouvoir d'achat. Et si cela coûte de l’argent, il y a des moyens de s’en procurer : évidemment cela ne va pas dans le sens idéologique gouvernemental. Par exemple, taxer à hauteur de 40 % les dividendes non réinvestis des entreprises du CAC40 : il y a là 80 milliards à prendre. Par exemple encore, la taxe sur les transactions financières à la Bourse, dite Tobin. Par exemple enfin, la chasse à l’évasion fiscale : évidemment, quand on voit que le président de l’UE, Jean-Claude Juncker, est un champion en la matière, voilà un très mauvais signe donné aux Gilets Jaunes. Là encore, 100 milliards annuels peuvent être perçus.

Bref, mieux vaut une décarbonation contrôlée que subie, car elle sera inéluctable avec l’augmentation constante de la demande en pétrole (ce qui n’est pas le cas en Europe depuis 2010) alors que la production et les réserves ont atteint leur pic en 2006. La croissance n’est plus de mise, l’avenir est à la contraction de l’économie.

D’après Vincent Champain, co-président de l’Observatoire du long terme
Dr Bruno Bourgeon
Lu 384 fois



1.Posté par Zarin le 30/11/2018 11:13

La population réunionnaise à l’horizon 2050 ???

2.Posté par Lartin le 30/11/2018 13:00

La République V2.0


Le mouvement "gilets jaunes" s'appuie sur des revendications réelles et concrètes.
Il y a dans cette action une dimension symbolique : "je mets ce gilet fluorescent
pour me faire voir et me faire entendre". Notre système soi-disant démocratique
est à bout de souffle, il ne répond plus à l'attente des citoyens, dans l'essence même
de notre représentativité. C'est en quelque sorte la faillite de nos institutions étatiques
(président de la république, gouvernement, département, région, commune).
La constitution française du 4 octobre 1958 a installé au fil des décennies, une nation
à deux vitesses : Les privilégiés et le "petit peuple". Il y a peut-être une perception
complètement négative de cette Ve république, mais ce qui est certain, elle a créé des inégalités.

Il y a un constat amer et inquiétant à appréhender, c'est le nombre de non votants
aux élections républicaines. La démocratie est en panne. Les français sont "overdosés"
de la politique politicienne. Le fonctionnement vieux jeu des partis politiques
et des institutions : 577 députés, 348 sénateurs, 1757 conseillers régionaux,
4108 conseillers départementaux. Ces assemblées coûtent très chères
et sont malheureusement devenues inefficaces. Cette crise actuelle nous le démontre bien,
car c'est le "peuple" qui demande des comptes, et qui veut créer une assemblée régionale
ou nationale du citoyen. Est-ce une utopie, ou une émancipation de l'ancien monde ?
Il faut que chaque individu se prenne en charge, et cette colère doit être utilisée
dans le bons sens, pour servir nos revendications et améliorer notre existence.
Il y a des comportements, qui au lieu de nous aider, nous font beaucoup de tort.
C'est l'effet inverse de nos actions citoyennes. Piller, casser, bloquer, sans réfléchir,
c'est priver nos amis salariés de leurs outils de travail. On se met nous-même, un peu plus,
la tête sous l'eau. L'argent de nos impôts doit financer le travail et non l'assistanat.
Il nous faut retrousser nos manches et travailler avant tout pour nous.

L. Claude
Citoyen V2.0

3.Posté par chikun le 30/11/2018 17:48

Qui parle climat à la réunion ? Des surrémunérés, des déconnectés de la réalité, des manipulateurs, des pschos, des narcissiques, des tyrans en puissance .
" Prenez un médiocre, donnez lui un galon (médecine) il devient un tyran" . Napoléon

4.Posté par Bruno Bourgeon le 01/12/2018 09:08

Chikun, qui est tyran de ma pensée pour, du haut de votre suffisant orgueil, m'insulter en tentant de m'empêcher d'évoquer le réchauffement climatique, qui par ailleurs a un lien direct avec le mouvement des Gilets Jaunes? Je ne suis ni surrémunéré, ni psycho, ni narcissique, ni déconnecté de la réalité que je traverse tous les jours notamment au rond-point de Gillot, ni manipulateur. En revanche, vous, qui refusez de voir que le bouleversement climatique que l'on connaît est pour partie l'une des conséquences de ce que les Gilets Jaunes traversent, je veux dire la raréfaction inéluctable de notre approvisionnement en pétrole, êtes hors sol.

5.Posté par Chikun run back ! le 01/12/2018 09:20

Tiens, je ne savais pas que l'on "donnait" le diplôme de médecine ! ! !
Ah si j'avais su le "demander", je serais ce jour, "galonné" ! ! !

6.Posté par youssef le 03/12/2018 23:12

le rechauffement climatique n'est qu'un alibis des fis chez les industriels lorsqu'un brevet touche afin ils disent qu'il est canciregene alors qu'il ne l'etais pas durant 20 ans de la durée du brevet.
cette histoire de rechauffement climatique n'est apparue que lrsque les industriels voulait passer a l'electrique.il ne faut pas étre un prix nobel pour savoir que le rechauffement n'est qu'un moyen de pression juridique pour que l'autre ne fabriquera plus de moteur a éssence. ça se peut que ce but soit soit retenue comme argument, purement économqiue lié aux textes de lois qui regissent les droits des brevets et inventions. c'est pourquoi les peuples ne savent pas comment comprendre cette dialectique. il se peut qu'ils existent aussi d'autre raisons non avoué parmis lesquels aussi le souffle satanqiue qui entre dans le milieu pour faire passer ces projets de déstructions orchestrée..
le club satanqiue qui est une réalité mondiale papalpable cherche a travers ce concepts d'aller fermer ls usines et mettre tout le monde au chomage.. quelqu'un qui satanqiue ou les redevenue c'est une nouvelle espece animale qui parle qui écoute qui reflechie, pas la peine de l'insulter mais y faire face.

d'accords dans la planéte il ya beaucoup de gaspillage de surexploitation d'ignorance etc ça aussi c'est une réalité quotidienne. lorsque tu vois un dinet entre etat qu'ils n'ont pas fain et que le repas a couté des milliards aux deux etats tout finira dans la poubelle ce n'est pas acceptable personne ne l'accpete plus personne ne le tolére car il ya derriere la HONTE...

d'un point de dereglement climatique le probléme n'est pas le CO2 mais la vapeur d'eau. il ya donc double emmission d'eau et de gaz carbonqiue. le gaz carbonqiue est recyclé par les plantes en le transformat en cellulose en bois etc. ce que tu produit comme CO2 il sera plus loin capter par une plante et stocké sous forme de bois..mais l'eau dégagé sous forme de gaz n'est pas recyclé
il va monter dans l’atmosphère. si l’atmosphère ne se dilate pas pour créer l'effet éponge il sera présent ne savant pas ou en aller. c'est lorsque atmosphérique se contracte que l'eau va se transformer en eau pluvial. on ne sait pas par quel mécanisme maintient une température stable de 31 degré au niveau des équateur c'est un énigme comme la régulation de la température du corps qui reste stable a 37 degré celcius..
vous nous dites que les scientifiques ne savent pas cela?? Qui oriente le problème vers le gaz carbonique qui ne pose pas de problème vers l'eau??
certain club veulent orienté le débat scientifique vers leurs problématique il fallait être claire et oser le dire publiquement comme ça les gens comprennent la démarche, si il va dans leurs interets ils soutiennent si par contre ça leur porte un peu de préjudice ils négocient mais en connaissance de cause. tu ne vas prendre les gens pour des cons pour passer tes intérêts qui ne sont pas forcement l’Intérêt de tout le mode. tu es en face des asiatique qui te posent problème démerde toi pou r les affronter mais n'utilisent pas la ruse pour prendre les gens por des cons. d'ailleurs les manœuvres sous la base de la ruse n'ont jamais porté de solution durable car tout ou tard on découvre ton mensonge et tu vas perdre la crédibilité et tu vas longer les murs queue entre les jambes..
avant l’apparition de googlearth personne ne savait l'étendu de la déforestation pratiqué sur l’Afrique le désert avance vers le nord et vers le sud a partir des pays du sahel jusqu’à l'iran. vous nous dites que les états ne le savent pas?? je crois qu'ils ne le savent car lorsque tu vois l’hésitation pays dite developpé entrer ensuite sortir c'est qu'ils ne sont pas sure d'eux même, donc ipso facto ils ignorent beaucoup de chose. Tous les scientifique même les enseignants du primaire savent que l'arbre n'est un objet ornemental mais une pompe d’eau. sans arbre il faut chauffer les océans a 50 degrés créer du vent et et faire dilater l’atmosphère pour qu’il redevient spongieux pour pouvoir évaporer l'eau et créer des pluies par le phénomène de la compression de l'éponge ..
l'arbre le fait a basse température le phénomène de l’évapotranspiration elle pompe l'eau et le renvoie vers l’atmosphère..
donc il faut se lever pour affronter le club satanique qui sévis surtout dans les pays de moindre protection. il faut voir comment se lancer dans le reboisement général et adopté une méthodologie qui permet de tourner en cycle un lieu d'exploitations..

ceux qui prétendent diriger le monde manque de savoir, ils ont de l'argent qui ne l'ont pas créer et des armes qui ne l'ont pas fabriqué. il croient bien faire, et ils sont convaincu, tu ne peux pas le convaincre..

mais globalement en 2018 actuellement ya pas le feu dans la demeure, il ya l'argent honnête ya de bonne volonté partout sur la planète les gens veulent travailler gagner de l'argent et s'adonner aux voyages..le pétrole est disponible les usines marchent bien ya de l'argent a faire honnêtement. sauf que les pays europeens et nord amercian n'ont pas mesurer l'impact psychologique de l'approche des hvers et les craintes qui s'en suivent. il faut des maintenant faire un programme sociale pour afronter l'hivers et ne laisser personne sur la touche. il faut voir comment detaxer les produit alimenatires et les vêtement de froids et souliers un mois avant l'hivers et un mois après le printemps. s'ils ne le font pas c'est parceque leurs homme politique et riche drapé dans le chaud et se proméne dans les halls en sortie de bain.. ils n'ont pas fait l’expérience d'aller en banlieu ou dans une ferme isolé par la neige si oui ou non en va se promener en sortie de bain tellement il faut chaud qu'il degoupille une bierre fraiche du frigo tout en tirant une cigarette se pencher pour la ralumer et jeter les bouffés contre un pays qui le réchauffe par le billet du trésor publique si au moins il dit merci a la vache laitière fiscale.. et lorsque tout tourne au vinaigre si le magicien ne peut rien faire c'est la psychologue si elle aussi ne peut faire mieux c'est le psychiatre qui va poser sur sa table une série d'ordonnance.. faut bien que tu envoie le peuple dans un voyage intergalactique et tu seras bien dans ton sortie de bien en attendant ce qui te reste de tes 20 ans l'aspergillus niguer qui va s'occuper du reste ...hhhhh
bonne journée les ....terriens

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Août 2019 - 15:26 Lettre ouverte à Charles Marimoutou