MENU ZINFOS
Faits-divers

Naufrage mortel du Maéva 4 : le procès pénal renvoyé


Après le naufrage du bateau de pêche et la mort tragique de 3 passagers en juin 2017, le procès de la société Maévasion ne se tiendra pas ce vendredi 5 mars pour cause de crise sanitaire. Le skipper du Maéva ayant mis fin à ses jours, les poursuites à son encontre n'ont plus lieu d'être. L'affaire est renvoyée au 29 octobre 2021.

Par Isabelle Serre - Publié le Vendredi 19 Mars 2021 à 08:20

Le dimanche 25 juin 2017, Jonathan et son père Philippe D., ainsi que le marin Daniel Bodzen perdaient la vie dans le naufrage du Maéva 4. Le bateau de pêche au gros malmené par un impressionnant train de houle avait chaviré à l'entrée du port de Saint-Gilles.

Ce jour de Grand-Boucan, le navire était sorti avec à son bord sept touristes, un marin et son équipier. Aucun ne portait de gilet de sauvetage. À son retour au port, les conditions météorologiques avaient changé. Le bateau s'était retrouvé en grande difficulté sous les yeux de nombreux badauds.

Le drame avait marqué toute la Réunion, Daniel Bodzen était un homme très apprécié de ses pairs plaisanciers.

À l'issue de l'enquête, le skipper, Loïc J., 48 ans, avait été mis en examen pour homicides et blessures  involontaires ainsi que pour manquement délibéré à une règle de sécurité ou de prudence. 
 
Des manoeuvres auraient pu permettre au bateau de sortir des flots

Le bureau d'enquêtes sur les évènements de mer, le BEAmer, avait indiqué en février 2018 dans son rapport que le moteur gauche du Maéva était, pour une raison inconnue, arrêté au moment du chavirage. Mais malgré tout, le bateau était assez puissant avec un seul moteur pour qu'une manoeuvre lui permette de s'extraire de la forte houle qui sévissait ce jour-là.
Une manoeuvre que le skipper n'avait pas mis en oeuvre. D'autres erreurs d'appréciations pointées dans le rapport lui avaient été imputées.

Son décès soudain en mars 2020 a mis fin aux poursuites pénales à son encontre ce qui n'est pas le cas de la société Maévasion qui est poursuivie devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour les mêmes chefs.

Ce vendredi 19 mars, l'affaire ne sera pas jugée pour cause de crise sanitaire. Un des avocats de la partie civile ne fera pas le voyage de métropole ainsi que la mère et épouse de deux des victimes. En dépit des recherches, le corps de Philippe D. n'avait jamais été retrouvé.
 




1.Posté par Gilles le 19/03/2021 13:13

Tout ça pour de l’oseille!...

2.Posté par lavérité le 19/03/2021 14:19

et pourtant cette dame bénificie d'un motif impérieux, quant à l'avocat malade, il y en a plein ici qui feraient l'affaire, pour juger avec sursis pas la peine de payer un billet A/R en 1ère ... nos juges sont en grandes vacances depuis plus d'un an ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes