MENU ZINFOS
Gilets Jaunes

Nathalie Bassire : Sa contribution aux propositions et revendications "nécessaires à un règlement efficace et pérenne du conflit"


Par Zinfos974 - Publié le Mardi 27 Novembre 2018 à 11:51 | Lu 608 fois

Nathalie Bassire : Sa contribution aux propositions et revendications "nécessaires à un règlement efficace et pérenne du conflit"
Suite à la crise sociale que connaît La Réunion, symbolisée par le mouvement des « Gilets Jaunes » dont l'ampleur locale depuis une dizaine de jours révèle le profond malaise de la population réunionnaise, et à l'occasion du déplacement de Madame Annick GIRARDIN sur notre territoire, Nathalie BASSIRE, députée de La Réunion, a apporté par courrier à Madame la Ministre des OutreMer sa contribution aux propositions et revendications nécessaires à un règlement efficace et pérenne du conflit en termes de cohésion sociale et de développement économique.

1. Propositions de mesures à court terme :

Outre la baisse du prix des carburants décidée par Monsieur le Préfet de La Réunion, représentant de l’État dans le département, Nathalie BASSIRE renouvelle sa demande de revalorisation des retraites et des prestations familiales (a minima une indexation sur l'inflation en 2019).

S'agissant de la hausse de la CSG, elle estime qu'il convient de la tempérer au moins pour les petites retraites, et notamment les retraites agricoles.

Elle renouvelle sa proposition de ne pas réformer le plafond de l'abattement fiscal au titre de l'impôt sur les revenus, car à son sens les classes moyennes qui seront touchées ne pourront plus réinjecter de manière immédiate et directe les sommes concernées dans l'économie locale, et notamment auprès des plus modestes tels que les salariés employés à domicile ou dans les secteurs économiques liés au tourisme domestique (restauration, hôtellerie, activités de loisirs, sports et culture, …).

Afin de rétablir le traitement social du chômage, elle invite le gouvernement à rétablir le quota de contrats aidés sur la base de l'année 2016, ainsi que leurs modalités de financement antérieures à savoir une prise en charge par l’État à hauteur de 80 à 90%.

Pour que nos collectivités locales puissent à nouveau assurer leurs rôles à la fois de levier de développement économique et d'amortisseur social, la députée de la 3ème circonscription de La Réunion juge opportun de revenir à titre exceptionnel pour notre territoire sur la baisse des dotations aux collectivités territoriales.

Reconnaître ce double rôle, d'une acuité particulière à La Réunion, en rétablissant les moyens adéquats, permettrait selon elle d'apaiser un grand nombre de tensions dans un délai raisonnable.

En ce qui concerne les entreprises, elle exhorte le gouvernement à ne pas diminuer leurs exonérations de charges, et à différer la suppression de la TVA NPR dont on ne mesure suffisamment pas, à son sens, l'impact catastrophique pour nos TPE-PME.

Enfin, eu égard aux conséquences gravissimes de la crise actuelle pour nos agriculteurs, nos artisans, nos petits commerçants, nos entreprises, la députée plaide pour qu'un certain nombre de mesures exceptionnelles soient mises rapidement en œuvre : étalement, voire remise gracieuse, des dettes fiscales et sociales ; dispositifs permettant de redonner de la trésorerie aux TPE-PME, ...

2. Propositions de mesures à moyen / long terme :

Pour Nathalie BASSIRE, l'accompagnement social vers la transition écologique doit être particulièrement soigné et étalé dans le temps sur notre territoire fragile.

Le rétablissement de l'allocation logement accession, et la pérennisation du dispositif, sont également pour elle un impératif tant pour permettre aux plus modestes de devenir propriétaires qu'en termes de soutien au BTP réunionnais, et notamment nos petits artisans.

La députée Nathalie BASSIRE réitère par ailleurs les pistes sérieuses envisagées pour le développement économique de La Réunion :

- des zones franches globales, source d’activités et d’emplois durables ;
- des charges sociales et fiscales plafonnées de manière importante afin de permettre à toutes nos entreprises d’être compétitives dans leur environnement régional.

Notre secteur agricole doit également faire l'objet de toutes les attentions : tout le monde connaît le combat de Nathalie BASSIRE en faveur du soutien et du développement de la production locale pour tendre vers l'autosuffisance alimentaire, qu'elle a toujours mis en avant, notamment à l'occasion du récent projet de loi EGALIM. Afin de protéger nos agriculteurs, il est indispensable pour la députée de La Réunion de diminuer le coût du travail par un plafonnement des charges fiscales et sociales, de rétablir les mesures incitatives sur le plan fiscal, de réfléchir à une limitation du coût des intrants, et de lutter efficacement contre l'importation à La Réunion de produits dits « de dégagement ».

En définitive, pour Nathalie BASSIRE, il appartient à l’État de tout mettre en œuvre pour lutter plus efficacement contre la vie chère, notamment par une réflexion sérieuse quant à la problématique des monopoles dans plusieurs domaines d'activités en Outre-Mer, et notamment à La Réunion.

En résumé, il s'agit essentiellement de toutes les propositions que Nathalie BASSIRE n'a eu de cesse, depuis presque 1 an et demi, de défendre à l'occasion des différents projets de loi débattus à l'Assemblée Nationale, et notamment les projets de loi de finances et de financement de la sécurité sociale pour 2018 et 2019.

En conclusion, la députée de la 3ème circonscription de La Réunion invite solennellement le gouvernement à enfin ouvrir les yeux sur les réalités locales, à écouter attentivement et entendre réellement les doléances de la population réunionnaise que leurs représentants élus ont toujours eu à cœur de remonter.




1.Posté par Remi le 27/11/2018 11:56 (depuis mobile)

Nous connaissons ton combat depuis bien avant que tu sois Députée , continue à faire entendre la voix des Réunionnais . La Ministre doit écouter nos doléances et réagir , nous sommes Français et la situation est urgente

2.Posté par Solene le 27/11/2018 12:08 (depuis mobile)

Il faut reconnaître que Mme Bassire est restée à l’ecoute du peuple et de ses besoins . La Ministre doit cesser d’ignorer les Réunionnais et prendre en compte ces propositions de notre porte parole à l’assemblee !

3.Posté par Pauline le 27/11/2018 12:10 (depuis mobile)

Nathalie merci pour ta présence et ton sensé de la justice et de l''aide.

4.Posté par bernard le 27/11/2018 12:11

on n'en a rien à foutre de cette politicienne
NON CREDIBLE
qu'elle propose de revoir tous les avantages exorbitants de la bande des politiques y compris elle meme!!!!!
toute cette bande se gave avec le fruit de notre travail

5.Posté par Nathalie Démission ! le 27/11/2018 12:13 (depuis mobile)

Bassire a soutenu François Fillon, costumes à 10 000 euros. Bassire a soutenu Macron, maquillage à 24 000 euros. Bassire a soutenu Didier Robert, augmentation salaire 6 800 euros. Bassire soutient le pouvoir de l’argent. Bassire n’aime pas les pauvre

6.Posté par Andrew le 27/11/2018 12:18 (depuis mobile)

Madame je vous ai vu souvent Sur les barrages au tampon, discrète et courageuse à écouter nos doléances à nous les gilets jaunes !

Vos propositions vont dans le sens de nos revendications , Merci de jouer votre rôle d'élue

7.Posté par ti coq le 27/11/2018 13:00

Non crédible vos propositions ?

8.Posté par GIRONDIN le 27/11/2018 13:15

Nath tu es proche du peuple, tu aimes à nous ..... Lol

Vous avez voté
L'augmentation du carburant
L'augmentation du tarif fiscal de 39 à 51 euros

Vous décidez de l'octroi de mer.

Vous avez dépensé 175 000 000 et 34 000 000 et 6 000 000 pour batkaré.

Arret essaye roule a nous

9.Posté par pimpin974 le 27/11/2018 13:31

ahhh les tites maind du cr sont de sortie, bassire avec le peuple ahh c drole , bon sur que sera pas dans l'edito du jir de ce samedi que nous verra les critiques vers elle ou de son boss mr DR , et encore moin sur quelque site des commentaire peu elogieux, bref continu d'etre drole aumoi sa amusera la galerie

10.Posté par Robert le 27/11/2018 13:34

Non mais c'est incroyable tous ce que je lis. Alors, on a une députée, membre du conseil régional, qui vote pour l'augmentation des taxes - vidéos à l'appui - et puis on peut lire des merci Madame Bassire, vous êtes proches du peuple !!!!! C'est pou ça la réunion y avance pas !!!! Réveille a zot té !!!!

11.Posté par La gitane le 27/11/2018 13:50 (depuis mobile)

pas très convaincante quand elle prend la parole à l'Assemblée.... Thierry Robert sort de ce corps !!!!!

12.Posté par Zourite le 27/11/2018 14:01

Voilà qu'elle remet ça.

Mme Bassire, je vous "exhorte" à renseigner la case recette du budget de vos propositions tout sauf équilibré en l'état. Rien, rien, rien. Supprimer ci, supprimer ça, plafonner-ci, plafonner ça, revaloriser ci et ça ...

Elle "n'a eu de cesse" de défendre ces propositions sans écho ? Mais elles sont sans équilibre, une ruine TOTALE. Il n'est pas étonnant qu'elle n'ait pas eu de retour. Mais non, on s'entête au lieu d'en tirer les conclusions : démission...

C'est pathétique et symptomatique de la crise actuelle, celle dans la rue, et qui vous a élue donc visiblement.

Cessez de faire croire que l'argent tombe des arbres, les gens en sont convaincus ! Démontrez la faisabilité de vos mesures populiste et démagogues jusque là, avec des recettes claires et compensatrices.

En l'état vous n'apportez rien; et ne faites qu'envenimer la situation !

13.Posté par polo974 le 27/11/2018 14:27

1, 2, 3, les petites mains gros doigts...

trop drôle ! ! !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes