MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Nassimah, comment tu fais pour dormir la nuit ?


Par - Publié le Vendredi 8 Janvier 2010 à 10:49 | Lu 5210 fois

Ce qui se passe actuellement est une honte !

Avant même de chercher les responsabilités, on y viendra dans un instant, un constat s'impose ! En Métropole, quand une usine ferme et que 100 personnes se retrouvent au chômage, ça fait la Une de tous les journaux et, pour les cas les plus graves, on nomme un sous-préfet pour suivre le dossier. Ici, 1.200 salariés se retrouvent à la rue et tout le monde s'en fout. Vous pensez que Nassimah Dindar et ses collègues conseillers généraux et régionaux auraient renoncé à leurs vacances pour être aux côtés de ces familles dont les frigidaires sont vides? Non, ce serait trop leur demander! On préfère se pavaner en Métropole dans les meilleurs hôtels, avec des voyages payés par les collectivités grâce à des missions bidons, plutôt que de venir soutenir ces mères et pères de familles en détresse.

Venons-en aux responsabilités maintenant. On accuse les responsables de l'ARAST de s'être goinfrés sur le dos de l'association. Moi je dis que quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage. L'ARAST était régie par une convention collective, certes avantageuse, mais qui s'impose légalement à tout le monde, y compris au Conseil général. Donc les salaires de chacun de ses cadres et de ses employés n'étaient que la conséquence de cette convention collective nationale. La preuve en est qu'à aucun moment le Conseil général n'a remis en cause ces salaires.

Par contre, ce que Nassimah Dindar ne dit pas, c'est que les difficultés financières de l'association sont essentiellement dues à l'incompétence et au je-m'en-foutisme du Conseil général.

Certes, l'ARAST présentait chaque année un déficit qui se chiffrait en centaines de milliers d'euros. L'association, au total, a même payé plus d'un million d'euros d'agios aux banques et de pénalités de retard à la Sécu. Mais quelle en était la cause?

L'ARAST avait deux modes de financement. Certaines activités faisaient l'objet de subventions, c'est à dire qu'un montant global était déterminé en début d'année. Les autres auraient du faire l'objet d'une "tarification", c'est à dire qu'un montant aurait du être fixé à l'unité et ensuite multiplié par le nombre de jours ou de personnes prises en charge. La première formule offrait l'avantage qu'on savait dès le début d'année le montant sur lequel on pouvait compter, tandis que la seconde était plus aléatoire et pouvait varier en cours d'année.

Le problème, c'est que le reliquat de certaines subventions n'était versé qu'en décembre par le Conseil général, alors que les sommes auraient du être créditées en début d'année... Les montants se chiffrant en millions d'euros, je vous laisse imaginer le montant des agios versés à la banque puisque l'ARAST devait faire l'avance, sans avoir l'argent en caisse.

En ce qui concerne la tarification, c'est encore pire. Normalement, l'ARAST fait une proposition par exemple de prix à la journée et le Conseil général fait une contre-proposition et la négociation dure jusqu'à ce que les deux parties tombent d'accord sur un montant. Or, le Conseil général n'a jamais finalisé cette procédure. Chaque année, on travaillait dans l'urgence et on autorisait l'ARAST à démarrer sans prix vraiment ferme, en disant simplement aux dirigeants qu'on ajustera en cours d'année. D'où les déficits. Et d'où ce que Nassimah Dindar a appelé ses "sauvetages" de l'ARAST, alors qu'elle ne faisait que payer à postériori ce qu'elle aurait normalement du verser en amont...

Mais le coup de grâce a été porté lorsqu'elle a annoncé aux dirigeants de l'ARAST fin 2008 que la subvention correspondant aux anciennes activités de l'ARFUTS passait de 10,4 à 6,4 millions d'euros. Quand on sait que 90% des dépenses de l'association sont d'ordre salarial, on imagine immédiatement les conséquences...

Et dans la foulée, elle a également annoncé qu'elle ne paierait plus que 16 euros par heure les aides ménagères, au lieu de 18€20, taux préconisé par la Caisse nationale d'assurance vieillesse...

Nassimah Dindar a beau jeu ensuite de dire que les déficits étaient dus à une mauvaise gestion des dirigeants de l'ARAST...

Mais, dans ces conditions, pourquoi a t-elle agi ainsi? La vraie raison de la disparition de l'ARAST est que les conseillers généraux, qui sont souvent maires ou proches de maires, souhaitent mettre la main sur les travailleurs sociaux et sur les citoyens électeurs en situation de détresse dont ils s'occupent.

Dans le schéma vers lequel on se dirige, le GIP ne sera qu'une espèce d'immense gare de triage, un peu comme la MDPH (Maison des Personnes Handicapées), qui se contenterait de répartir les personnes en difficultés vers les CCAS des communes. Et je vous laisse imaginer l'usage qu'on en ferait. Souvenez-vous de ces candidats qui passent, à chaque élection, dans les maisons de retraite, récupérer les cartes d'électeurs des petits vieux... Là, ils les auraient directement sous contrôle...

Et ce sont les mêmes qui ensuite n'ont que le mot de "social" à la bouche" et qui s'affichent sur des panneaux publicitaires en déclarant que l'emploi est leur priorité...

Vous comprenez maintenant l'étourdissant silence de nos politiques locaux, trop heureux de voir disparaitre l'ARAST pour mieux assoir leurs sièges de maires... Toutes tendances politiques confondues...

Mais ils prennent, ce faisant, une très grave responsabilité. Nassimah Dindar et les élus qui font partie de sa majorité pourront-ils continuer à bien dormir la nuit si demain un drame survenait? Il est hors de question de le souhaiter, mais ces personnes sont aujourd'hui à bout et on peut craindre le pire. J'espère que tout cela a bien été pris en compte dans la gestion de ce dossier. D'autant qu'il se murmure que Nassimah Dindar prépare le même sort à l'ADI 'Agence départementale d'insertion) que celui qu'elle a réservé à l'ARAST, et pour les mêmes raisons.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

62.Posté par blacko le 10/01/2010 22:59

Qui sonts ces cadres de l'Arast ? des noms ??
je souhaite être embauché la ou ils sont actuellement pour bénéficier également de qques milliers d'euros par mois .
Vous les connaissez ?

61.Posté par Cambronne le 10/01/2010 19:34

58.Posté par A CAMBRONE d'Orphée le 10/01/2010 14:47
Non cher Monsieur, je ne suis encore jamais allée sur Clicanoo encore donc je ne connais pas "le passé" de l'autre Orphée. Je trouvais le pseudo sympa donc je l'ai adopté mais s'il traîne un passif, je changerai le prénom. Bonne fin de journée.


Dommage excusez moi j'aurais bien aimé avoir des nouvelles de l'Orphée libéral que nous avons connu

60.Posté par CANDIDE le 10/01/2010 18:02

Quand je pense que les services fiscaux examinent la moindre note de frais d'une petite entreprise, mais que font-ils donc dans ces cas, s'il est vrai que le Directeur Général de l'ARAST prépare un MBA à MAURICE, là on dépasse tout, il y a vraisemblablement complicités, détournements de fonds, etc...et dire qu'une fois tout ça épongé par les contribuables, on prendra les mêmes et ils recommenceront, il suffira de changer le nom de l'association...

59.Posté par Jonquille le 10/01/2010 15:10

On ne peut plus continuer à avoir une majorité "zembrocal" (je reprends un terme souvent usité par vous tous) au CG. Il faut une vraie majorité et une vraie opposition et ensuite un programme pour lequel on va se battre pour le bien-être de la population. C'est tout de même réalisable pour l'avenir, non ? Voilà où nous a mené "l'omelette" actuelle. Et cela doit s'appliquer aussi bien au conseil régional qu'aux municipalités.

58.Posté par A CAMBRONE d'Orphée le 10/01/2010 14:47

Non cher Monsieur, je ne suis encore jamais allée sur Clicanoo encore donc je ne connais pas "le passé" de l'autre Orphée. Je trouvais le pseudo sympa donc je l'ai adopté mais s'il traîne un passif, je changerai le prénom. Bonne fin de journée.

57.Posté par cg le 10/01/2010 11:52

Vatel.... T'as pas honte ?
La position de vatel est tout à fait compréhensible, mais insoutenable : Il est des AVIRONS Vatel.
Les Avirons, la commune où Michel Dennemont est le maire.
Michel Dennemont ce vice président du conseil général dont la principale qualité est la capacité à magouiller ; Ce Dennemont qui a foutu la merde à la Réunion avec cette alliance de vendus ; et qui n'a même pas la capacité ET LE COURAGE d'assumer : IL SE CACHE .........Ce Michel Dennemont a été un des principaux artisans-concepteurs-réalisateurs de cette majorité four-tout au conseil général (Il ne cause pas il est derrière celui qu'il pense être le plus fort et le mieux à même de le protéger....), il peut peu, mais pense qu'il va se faire oublier, comme d'habitude après avoir été dans ce qui est appelés "les bons coups"...
Honte à vous Vatel : Dire que c'est vous qui parlez de Benard maintenant ??? Vraiment Honte à vous ....
Répétez après moi Vatel : "li vé li vé pas li va quitte la politique... "... et toi avec Vatel, même si...., nous ne voulons plus de représentant de cet acabit !

56.Posté par Cambronne le 10/01/2010 10:16

52.Posté par VATEL le 10/01/2010 09:40

Croyez moi avant d'accuser d'une bassesse de couard la courageuse Valérie Bénard vous devriez vous renseigner et surtout ne pas croire toutes les détracteurs qui sèment la zizanie l'on connait la méthode stalinienne de Nassimah diviser pour mieux régner, mais cela ne marche plus ,les plumes et le goudron pour Nassimah ...
Heureusement que toutes ces femmes ont une guerrière qui n'a pas peur d'affronter la lâcheté et l'arrogance d'une Nassimah
mais la mentalité créole en matière de solidarité n'existe pas ou si peu d'ailleurs
C'est un peu comme dans la vieille pub des magasins score "Chérie les voisins y veille à nous "

55.Posté par Cambronne le 10/01/2010 10:08


51.Posté par Un Créole le 10/01/2010 09:19

Effectivement l'on a du mal à comprendre qu'il y aura encore des gens pour venir réélire les mêmes faisant qu'ici à la Réunion qu' il existe encore des gens qui soutiennent encore aveuglément ce modèle anti social français alors qu a l'heure actuelle tout le monde y perd.

Les salaries du public comme ceux du privé ainsi que les patrons eux même , j'ajouterais que l'État est perdant quand l'on constate des dommages collatéraux d'une mauvaise décentralisation favorisant toujours plus de taxes , avec toujours plus de fuites des entreprises ou autres délocalisations la fuite des capitaux et des brain drain vers d'autres lieux propices voir dans des contrées étrangères sans parler des riches.
Pourtant il paraitrait judicieux de mener de véritables reformes économiques de fond qui a mon sens sont attendu par le peuple que refuse une élite arrogante qui pète dans des draps de soie avec nos impôts car eux ils ne connaissent pas la crise . Certes cela serait douloureux sur un an ou deux pour certains mais croyez moi a l'arrivée tout le monde y gagnerait.
A l heure actuelle rien de bon si ce n'est que nô future in France, pays qui fonce droit vers une bolchevitocratie Sarkosienne ...

54.Posté par faldo_f le 10/01/2010 09:53

Dindar ou l art d'etre Dinde?

53.Posté par citoyen le 10/01/2010 09:45

41.Posté par dignité le 09/01/2010 18:51

Si ces informations sont exactes, c'est tout à fait anormal et on comprend mieux que les finances de l'ARAST aient été plombées. Cependant, en tant que salarié de l'ARAST, qui refuserait des avantages salariaux et autres conséquents.

Mais, et il y a un et même des mais:

1 - Dans la nouvelle structure GIP SAP, la convention collective devrait continuer à s'appliquer, non? Donc l'argument des coûts salariaux ne paraît pas très convaincant (même si je désapprouve que des cadres d'une association aient les mêmes avantages et rémunérations que des Préfets, Recteurs.... etc).

2 - Est-ce que les salaires et avantages des cadres étaient vraiment seulement régis pas la convention collective et n'y a-t-on pas fait des surplus, consentis des plus non prévus?

3 - D'après un internaute, le directeur s'est vu financer un MBA à Maurice, frais de transport, de gîte et couvert compris: insuffisante qualification initiale du directeur qui est formé a postériori, ou gabegie (avantage en nature sur fonds publics à un salarié) ?

3 - Si ça coûtait trop cher au Conseil Général, pourquoi celui-ci ne s'est -t-il pas progressivement désengagé de l'ARAST depuis longtemps en créant une structure parallèle absorbant au fur et à mesure activités et salariés, comme l'actuel GIP SAP, au lieu d'attendre de réagir dans la catastrophe de la liquidation judiciaire?

Non décidément, l'argument du CG de se défausser sur les cadres (mais qu'on ne me fasse pas dire que je suis d'accord avec leurs rémunérations et avantages) et la direction de l'ARAST ne me convainct pas vraiment complètement... Si on en était pas content, fallait les virer, ou "restructurer", ou se désengager progressivement...

On comprend quand même peut-être mieux la phrase d'Ibrahim Dindar sur l'absence de "lisibilité" à terme de la structure, si la volonté politique des élus d'utiliser la "bête" ARAST, juteuse, pour se servir, était forte....

52.Posté par VATEL le 10/01/2010 09:40

Comment se fait-il que certains employés de l'ARAST soient toujours payés ? En l'occurrence Valérie BENARD : parce qu'elle est la fille de son père Jean Claude ? Grand syndicaliste ? Ou parce qu'elle sera sur la liste des régionales de Didier ROBERT ?

(Réponse de PIerrot Dupuy : Si Valérie Bénard n'a pas encore été licenciée, c'est tout simplement parce qu'on ne fait qu'appliquer la loi. Elle est représentante élue du personnel et, à ce titre, ne peut être licenciée qu'après accord de l'inspection du Travail. Ce qui demande quelque temps...
Mais rassures toi, puisque tu as l'air de regretter cet état de fait, l'accord de l'inspection du Travail ne devrait pas tarder à tombe et elle sera alors au chômage, comme tous ses collègues).

51.Posté par Un Créole le 10/01/2010 09:19

La vraie raison de la disparition de l'ARAST est que les conseillers généraux, qui sont souvent maires ou proches de maires, souhaitent mettre la main sur les travailleurs sociaux et sur les citoyens électeurs en situation de détresse dont ils s'occupent.

Tu as raison d'écrire cela Pierrot; et je le confirme; ils ne voulaient surtout pas que les employés eux-mêmes prennent en charge leur propre structure et c'est bien dommage en voyant le désastre aujourd'hui; ces conseillers généraux ne s'attendaient pas à la liquidation immédiate de l'Arast.

Par contre, je me souviens très bien, lors d'une réunion qui s'est passé en 2008, qu'un cadre de l'Arast fusillait du regard (un regard qui en disait long) la présidente du CG, présidente justement qui était en train de critiquer la gestion de l'association par ce cadre; mais voilà, lui n'avait pas la parole ce jour-là et j'ai eu l'impression qu'il avait des choses à raconter, à dévoiler.

J'apporte bien sûr tout mon soutien aux ex-salariés de l'Arast; moi aussi j'ai connu des périodes difficiles et je sais ce que c'est d'être dans votre situation; je vous demande votre démission mme la présidente; vous ne faîtes que des dégâts sur votre passage; on ne veut plus de vous ; vous dilapidez l'argent des contribuables dans vos voyages, vos nombreuses manifestations et fêtes (si un organisme de contrôle ouvrait un peu les yeux, certains de vos proches auront bien vite les menottes aux poignets). DÉMISSION DÉMISSION........................

au Post 23
vous avez raison, "il faut que ça pète" ; on en a marre de tous ces politiques qui dilapident notre argent à droite et à gauche, qui en font profiter à leurs proches et leurs familles; et qui trinque? c'est nous, pauvres contribuables qui voient nos impôts augmenter, notre pouvoir d'achat diminuer. ce sont ces politiques qui créent cette crise sociale qui nous amène de + en + de chômeurs; IL FAUT LES ARRÊTER , ON EN A MARRE MARRE MARRE, ON EN A RAS LE BOL


50.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 10/01/2010 08:31

"l'ARFUTS .../...90% des dépenses de l'association sont d'ordre salarial", c'est invraisemblable pour les citoyens mandataires et payeurs. il n'y a que dans les structures publiques qu'on peut entendre ça et ça justifie que les budgets d'aides sociales soient épuisés au 1er trimestre...

Encore une fois, le département entretient des "vitrines Vides" et seulement Eléctoralistes...
Il y a bien des Bâtiments, beaucoup de salariés (très peu productifs au sens ratio / rentabilité), mais rien a distribuer tellement les fonds sont engloutis dans les frais de fonctionnement.
*Malheureusement L'ARAST fonctionnait sur le même principe (voire mode d'attribution des Postes essentiellement aux Femmes, et voire distribution des APA, à une époque ou les copines des copines étaient copines Féministes)...

*Nous attendons avec impatience la refondation d'une VRAIE Structure Sociale, non plus un outils partisan "Amazonien" de Nassimah, une VRAIE politique de la Petite Enfance (non pas une succursale de la bourse locale aux Enfants Devises), une VRAIE parité entre hommes et femmes en rapport avec les lois Françaises dans la gestion du Département...
Une VRAIE déontologie chez le employés de ces organismes, non vendre tout et n'importe quoi pourvu que leur situation soit maintenue... Il y a sûrement eu une majorité de gens biens à L'ARAST, il compris chez ceux qui travaillaient en collaboration Mandatée avec les TGI, nous espérons qu'ils seront la pour dénoncer ceux qui Abusent, Trahissent et VENDENT contre lesquels nous maintenons nos PLAINTES PENALES ... Voire Réunion M. Lavigne Oct 2004.

C'est 1 des VRAIS motifs de dissolution urgente (voire défenseur des Enfants et bientôt HALDE)...

Quand à Nassimah, qui a beaucoup ri avec sa collègue des services sociaux a une époque pas si lointaine ou elle se croyait intouchable au ministère de la justice ou Elysée: Chacun son TOUR.

49.Posté par Cambronne le 10/01/2010 06:54

39.Posté par jubilation57 le 09/01/2010 18:36
Je l'écris à nouveau, IL Y EN A QUI SONT ELUS POUR SE SERVIR ET PAS POUR SERVIR. Malheureusement sur l'Ile de la Réunion, ils sont nombreux ces élus!
Il y a même "LA DROITE SOCIALE", faire du social, c'est allé sur le terrain soutenir le peuple floué.
Une question: le pourrissement de ce dossier et la décison de liquider l'ARAST avant les fêtes de fin d'année et les grandes vacances. Cette lenteur n'était-elle pas voulue?
Attention parce qu'un jour ça peut pêter trés fort!!!

Droite sociale MDR c'est une arnaque à grande échelle de David il ne sait plus quoi inventer pour exister sur le plan politique il a essayé de faire libérale avec UCL mais il n'a jamais su ce que le mot libéral voulait dire chez lui on serait aussi proche d'un produit type 50/50 Besancenot / Le Pen faisant que les extrêmes ne se rejoignent pas, mais développe la même idéologie destructrice
La Droite Sociale c'est comme le gruyère sans trous ?

Il a du confondre avec le droit du travail qui a pour objectif de protéger l'employé dans sa relation avec l'employeur. franchement je serais curieux de connaitre qui a financé cette propagande ?

48.Posté par Cambronne le 10/01/2010 06:46

42.Posté par Orphée le 09/01/2010 19:51
AU POST 40 : en 2008 le recrutement de 300 personnes a servi à la campagne d'Annette entre autres, dit-on, donc ces employés ont servi pour dernières campagnes électorales.
Pourquoi les ex-employés de l'Arast qui ont été pris pour des pigeons ne dénoncent pas cet état de fait ? Il faut faire la lessive une bonne fois pour toutes.

Annette qui fait aussi comme Ibrahim de la pub à tout va, encarts, bus, et tous deux au CG sont curieusement devenus transparents et aphones. Je ne m'inquiète pas pour tous ces gens, eux ils n'ont aucun honneur et doivent bien dormir tranquilles.

45.Posté par A post 44 le 10/01/2010 00:38
Si c'est pour en arriver là ................ vaut mieux ne jamais être élu................

hélas c'est Nassimah qui répond elle même de la même façon qu'une Harengère sur une radio libre , cette femme est pitoyable

Tiens donc le retour d'Orphée serait ce le retour du mythe d'Orphée que j'ai connu sur Clicanoo qui c'est exilé vers d'autres cieux ?

47.Posté par C'est vrai post 45 le 10/01/2010 00:59

Si c'est pour être comme Sarko ... Vaut mieux ne pas être élu.

46.Posté par la critique est facile et ... le 10/01/2010 00:48

Pour post 45 : "la critique est facile et l'art ... " tu connais la suite.

P.S : je ne partage pas les opinions de Mme Dindar !

Bonne nuit on m'attend !

45.Posté par A post 44 le 10/01/2010 00:38

Si c'est pour en arriver là ................ vaut mieux ne jamais être élu................

44.Posté par Pour Orphée le 10/01/2010 00:27

Ne sois pas jalouse petite. A la différence de Mme Dindar toi Orphée tu ne sera jamais mais JAMAIS, présidente de Conseil général.

Ah la jalousie.

43.Posté par elian le 09/01/2010 21:26

orphee a raison ,ils n ont aucun honneur. ils sont meprisants et ne pensent qu a l argent. ils n en ont rien a faire des reunionnais. je me demande combien a coute toutes ces affiches. ne me dites pas que c est avec leur propre argent.
ils dorment tranquilles et passent des vacances a paris.

42.Posté par Orphée le 09/01/2010 19:51

AU POST 40 : en 2008 le recrutement de 300 personnes a servi à la campagne d'Annette entre autres, dit-on, donc ces employés ont servi pour dernières campagnes électorales.
Pourquoi les ex-employés de l'Arast qui ont été pris pour des pigeons ne dénoncent pas cet état de fait ? Il faut faire la lessive une bonne fois pour toutes.
Annette qui fait aussi comme Ibrahim de la pub à tout va, encarts, bus, et tous deux au CG sont curieusement devenus transparents et aphones. Je ne m'inquiète pas pour tous ces gens, eux ils n'ont aucun honneur et doivent bien dormir tranquilles.

41.Posté par dignité le 09/01/2010 18:51

Je connais ce dossier à travers ce qu'en dit la presse. J'ai aussi des collègues qui m'en parlent de temps en temps. Deux informations que j'ai eues m'interpellent :

1) le salaire des dirigeants étaient supérieurs à 10 000€ par mois avec en plus voiture de fonction et plein d'autres avantages en nature. Missions en métropole dans des hôtels de luxe pour ces mêmes dirigeants. Si c'est le cas c'est proprement scandaleux parce que pour avoir de tels traitement dans la fonction publique (locale) il faut relever de la catégorie A+ ( préfet, recteur, procureur ...) et encore avec des années d'ancienneté. Je ne pense pas que les dirigeants de l'ARAST étaient du niveau A+ en question.

2) les infirmières avaient un double statut. Leur salaire était identique à celui des infitrmières de la fonction publique (grille indiciaire avec indexation + 35%) . A cela s'ajoutait un 13 ème mois en application de la convention collective en vigueur dans la structure. Elles cumulaient ainsi les avantages du public et du privé. Si c'est le cas c'est proprement scandaleux.
2)

40.Posté par Grandes Questions le 09/01/2010 18:37

Chose très étonnante, pourquoi le CG n'a pas porté plaine contre l'ARAST pour avoir soi-disant Mme NASSIMA jeté l'argent public par la fenêtre ?
Ou alors n'est pas une histoire d'argent uniquement ?
Où est la vérité dans toute cette histoire ?

39.Posté par jubilation57 le 09/01/2010 18:36

Je l'écris à nouveau, IL Y EN A QUI SONT ELUS POUR SE SERVIR ET PAS POUR SERVIR. Malheureusement sur l'Ile de la Réunion, ils sont nombreux ces élus!
Il y a même "LA DROITE SOCIALE", faire du social, c'est allé sur le terrain soutenir le peuple floué.
Une question: le pourrissement de ce dossier et la décison de liquider l'ARAST avant les fêtes de fin d'année et les grandes vacances. Cette lenteur n'était-elle pas voulue?
Attention parce qu'un jour ça peut pêter trés fort!!!

38.Posté par citoyen le 09/01/2010 16:24

30.Posté par Igor d'Osghor le 09/01/2010 10:40

"D'autre part, comment peux t-on être en grave difficulté financière depuis quelques années déjà MAIS continuer à embaucher à tour de bras !?? N'est-ce pas curieux comme méthode de gestion !?? Quasiment 300 embauches en 2008 alors que la structure est déjà exsangue !?? J'ai pas fait HEC mais il me semble qu'il y a un problème entre réduction des charges et augmentation des recettes Messieurs les cadres dirigeants !!!"

Désolé, je n'avais pas bien pris tout en compte: cela confirmerait ce que je posais comme hypothèse, à savoir du clientélisme à tire larigot de l'ARAST comme dans d'autres structures, autre facteur expliquant la liquidation... Clientélisme électoral des maires et conseillers généraux....?

Elle est pas belle la vie politique?

37.Posté par citoyen le 09/01/2010 15:19

Je partage globalement la même analyse que Pierrot Dupuy avec des nuances (voir mon post 15 sous l’article d’hier : « 1000 euros pour les salariés de l’ex-ARAST » ).

- n’avait-il pas déjà pléthore d’embauches à l’ARAST pour faire plaisir à tel ou tel élu ?

- s’il y avait des dérives à l’ARAST, il est compréhensible que le CG, qui a désormais compétence exclusive dans le social, veuille mieux contrôler les fonds versés. Mais vu leurs contorsions et reniements politiques, les élus en charge de ce dossier au CG pour la plupart ne sont plus crédibles et le risque de clientélisme et de népotisme est réelle.

- les dérives ont certainement existé depuis longtemps, sous plusieurs majorités politiques, et personne n’a voulu prendre à bras le corps la question en réformant : licenciement des cadres (dont on se plaint) à présent si nécessaire (je n’en sais rien si cela était vraiment..), réorganisation de son fonctionnement, voire transfert progressif des activités et salariés vers le CG , sans attendre le couperet de la liquidation judiciaire, etc...

Alors après, mettre tout sur le dos de la direction et des cadres de l’ARAST, qui sont exécutants et peuvent être déplacés ou licenciés ou tout simplement recevoir des consignes, je veux bien, mais je ne suis pas du tout convaincu : il n’y a eu aucun contrôle ou alors on a sciemment accepté les dérives que l’on dénonce maintenant... Ou pire, on ne connaît pas les dossiers et on ne cherche pas à savoir, bien qu’élu et chargé de savoir et contrôler ....

- selon Témoignage un article du 3 décembre 2009 (http://www.temoignages.re/spip.php?page=imprimer&id_article=40361), le GIP SAP créé est « composé du conseil Général, du conseil Régional, de l’Association des Maires, des CCAS » ainsi que de représentants des usagers et prestataires. Donc, quand ND dit que le CG n’est pas concerné par l’embauche des ex-salariés par le GIP SAP, ce n’est pas crédible..... Si la volonté politique d’embaucher est là, il y aura embauche...

Selon ce même article, on apprend que le contexte budgétaire marqué par le désengagement de l’Etat pourrait aussi expliquer la fin précipitée de l’ARAST :

Selon ND : « La non compensation de l’État pour transfert de compétence de l’APA et du RMI ne cesse de s’étendre. Pour l’APA seul, 37 millions d’euros ne seront pas compensés par l’Etat en 2010. Avec le RMI, ce manque à gagner pour la collectivité atteint un total de 328 millions d’euros cumulés depuis 2002. « Les besoins sociaux augmentent mais les recettes baissent. »

L’Etat aurait donc aussi sa part de responsabilité ?

- On se focalise sur ND mais n'oublions pas la majorité politique PS-PCR - zembrocal qui est derrière elle et dirige le CG: tous responsables, et pas une seule...

- Enfin, post 30, Igor d'Osghor : si ce que tu dis est vrai (merci à zinfos d’enquêter et confirmer), il est scandaleux qu’un fonctionnaire ou agent public se fasse payer une formation professionnelle personnelle sur fonds publics.

Je veux bien qu’on me parle de stage de mise à niveau pour s’adapter aux nécessités de l’emploi, mais là, un MBA, ce n’est plus de la mise à niveau mais c’est carrément de la qualification relevant de la formation initiale qui veut dire que soit l’on a embauché quelqu’un d’insuffisamment qualifié, que l’on est « obligé » (ou peut-être pas si obligé : on le savait au départ, mais par népotisme ou piston, on l’embauche et on le forme ensuite... ) de former ensuite, soit que l’on veut éviter à l’intéressé de payer de sa poche une formation professionnalisante (ce qui relève de la gabegie et du pénal).

On fait donc passer en dépenses publiques des dépenses qui ne peuvent qu’être personnelles, surtout que vu son salaire qui est presque de l’argent de poche pour lui (logement et voiture et téléphone de fonctions, etc.... ), le DG, il pouvait largement payer.

En plus, c’est quoi ces « conneries » de MBA (selon wikipedia: "le Master of Business Administration ou MBA, est le diplôme international d'études supérieures du plus haut niveau dans le domaine de la conduite globale des affaires : stratégie, marketing, finances, ressources humaines et management) pour un directeur d’une association oeuvrant dans le social ? Il ne fait pas du business (affaires, commerce, finances) que je sache, et les formations universitaires ou autres locales (genre Institut d’administration des entreprises ou IAE) existent !!!! Et on lui paye en plus le gîte et le couvert ! On se fout de qui ?

L’intéressé et le ou les élus au dessus de lui parfaitement au courant : aucune honte de gaspiller ainsi l’argent des CONS-tribuables ?

L’illustration de la gabegie des administrations ! Les gugusses payés au lance pierre ici et là, de l’ARAST et de partout ailleurs, apprécieront....Ecoeurant !

- par contre, l’idée d’Igor de faire participer au moins d’1 ou 2 euros les gens, oui, sauf que d’une part, j’ai lu que suite au désengagement de l’Etat, le taux horaire avait été réduit quasiment de moitié, de sorte que c’est plus d’un ou 2 euros qui auraient été nécessaires. D’ailleurs, les personnes aux revenus modestes ne pourraient pas ; pour les autres, se rappeler l’absence de responsabilisation à la Réunion où tout doit être gratuit et l’administration tout faire... Et puis, on reste clientéliste électoral ou pas...


36.Posté par berverly une réunionnaise le 09/01/2010 13:52

il y a la maman de manu l'humoriste qui est une ex arast.Elle vient de passer sur freedom, car son fils a envoyer un coucou sur freedom là à 13h la reunion environ.Comme j'ai de la famille qui travaillait à l'arast, nous suivons cette situation avec un vif interet.Il n'y a pas de honte de dire que nous avons de la famille qui travaille avec les gramounes, pour peu de sous, et beaucoup de travail depuis plus de 20ans.Ca fait des indemnités à payer : un exemple.
elle est venue dire qu'elle travaille à l'arast la maman de manu.

35.Posté par elian le 09/01/2010 13:40

demission nassimah ,la reine de pacotille et demission aussi de son bellatre d ex mari qui ne trouve rien de mieux a faire que de se pavaner sur des affiches dans toute l ile ou en jouant les vieux beaux sur facebook

34.Posté par terive le 09/01/2010 12:55

J'aimerai vraiment savoir ce que pense l'officiel directeur de cabinet de Gilbert ANNETTE, M. P, de cette situation lui qui pendant des années a été DGA de l'ARAST et a bien profité du système.
Comment doit t'il dormir aujourd'hui.
Vive le social caviar.

33.Posté par Surcouf le 09/01/2010 12:31

Nous avons pu voir à la télé, tel l'alliance de la carpe et du lapin, Monica GOVINDIN , PCR affichée (condamnée par la justice pour vol, ce qui ne l'empêche pas de siéger au Conseil Général) et Nassimah - soit disant toujours UMP, ah ah ah! - toujours égale à elle-même entre deux contradictions.
Pauvres salariés de l'ARAST , qui attendez qu'on vous paye ce qui est du. Je vous souhaite bien du courage face à ces gens. Par contre, on entend plus Popaul et son fiston , l'abbé Pierre. Bizarre , ce silence assourdissant, non?

32.Posté par FRANCO le 09/01/2010 12:03

Pourquoi parler de "catastrophe sociale" comme si c'était une fatalité ou un mauvais sort dans une affaire qui n'est que le résultat d'une volonté politique de la présidente Nassimah Dindar, du cumulard Ibrahim Dindar et de leurs pitoyables soutiens alimentaires tels que nous les avons vus sur les antennes mais aussi de toutes celles et ceux ( élus de droite comme de gauche ) absents mais bien responsables et coupables de cette liquidation et de cette mise à mort voulue. Pierrot analyse très biens les motifs qui ont guidé les conseillers généraux ( de droite comme de gauche ), pour la plupart d'entre eux maires, dans cette mise à mort : ne faut-il pas toujours se demander à qui profite le crime ?

Faut-il oublier la mise en vente "à la sauvette" d'une partie du patrimoine du Conseil général par des élus complaisants dont le VVF de St Gilles, symbole révélateur de la casse sociale de Mme Dindar, et de ses nouveaux alliés communistes, socialistes, Modem cumulard avec 2 mandats et autres soutiens alimentaires genre le maire de Ste Rose. Faut-il rappeler que le Conseil régional, collectivité récente ( 1983 ) que dirige au profit de la famille de son président, des dirigeants PCR et des soutiens alimentaires de son Allégeance, n'a que fort peu de patrimoine alors que le Conseil général lui en possède un très important sur l'île ( les élus sont-ils même capables de l'identifier ?) sur lequel l'omniprésident ce région a jeté ses vues ! Faut-il oublier qu'en 2014 ( si Sarkozy est réélu président ce dont rien n'est moins sûr ) le patrimoine du conseil général passera sous la coupe d'une entité unique avec des conseillers territoriaux et qu'alors le patrimoine du conseil général et son budget ( plus de 1,2 milliard ) passera dans les mains de Pierre Vergès si Paul parvient à se faire réélire pour refiler la place à son admirable rejeton repris de justice.

Après le début des ventes du patrimoine, après le tripatouillage délibéré de l'Arast va venir le tour de l' A.D.I. . La collusion très étroite entre Nassimah Dindar et Paul Vergès qui tire les ficelles à Paris avec Sarkozy et Mme Pinchard, à la région bien sûr avec la passivité époustouflante des socialistes qui ont déjà annoncé leur ralliement le 21 mars, mais aussi des opposants qui s'opposent façon Alain Bénard et Roland Hoareau, et bien sûr le ralliement des tourneurs de veste Nassimah, Ibrahim et les autres qui ont mis dans les mains de celui qui va se charger en remerciement de la pérennité de leur avenir politicien ( sénatrice pour Mme et la continuation de ses cumuls de mandats et de revenus pour l'autre ).

Espérons que les Réunionnais vont enfin comprendre qu'il nous faut restaurer une véritable démocratie républicaine avec de nouveaux élus à l'écoute des attentes et des besoins de leurs concitoyens et non pas au service de familles ou de dirigeants accapareurs de partis politiques ne représentant même plus leurs adhérents et encore moins bien sûr l'intérêt général de TOUS les Réunionnais. Pour ces politichiens, de droite comme de soi-disant "gauche", la politique c'est avant tout leur gamelle.

31.Posté par boyer le 09/01/2010 11:49

actuellement, des infirmieres du CG font de la publicité et distribuent des prospectus en couleur pour une nouvelle "assos" à la recherche de clients qui, s'appelle korbeille d'or.

sauf que j'ai rien trouvé sur les assos 1901du jo ni societé.com


30.Posté par Igor d'Osghor le 09/01/2010 10:40

Salut pierrot ! J'ai comme l'impression que tu as été parfaitement briffé par l'ancien directeur véreux de l'ARAST, isn't it !??

Disons que je connais un peu le dossier...effectivement il y avait des rattrapages en cours d'année mais demandez à quelconque association qui demande une subvention si la totalité de la somme lui est versée avant même que l'action subventionnée soit réalisée ?? La réponse est NON. Normal, c'est un semblant de contrôle du service fait...problème si le Conseil Général devait mettre un contrôleur derrière 1200 salariés...il serait en faillite, isn't it pierrot !?? Par contre, il y avait des cadres au sein de l'ARAST qui eux étaient payés pour ça !!

Parlons de la gestion. Très bonne, non ! Rien à dire avec des déficits et ou dette de plusieurs MILLIONS d'euros pierrot !!! Pendant que le Directeur Général de l'ARAST prépare un MBA à Maurice un week-end sur 3...évidemment à la charge de l'association (billet, frais d'hébergement, frais de bouche...). AAAAH bien sûr c'est pas ça qui a creusé un trou de plusieurs MILLIONS d'euros dans la caisse ! Mais bon pas très responsable comme attitude pour un gestionnaire en difficulté, isn't it !??

D'autre part, comment peux t-on être en grave difficulté financière depuis quelques années déjà MAIS continuer à embaucher à tour de bras !?? N'est-ce pas curieux comme méthode de gestion !?? Quasiment 300 embauches en 2008 alors que la structure est déjà exsangue !?? J'ai pas fait HEC mais il me semble qu'il y a un problème entre réduction des charges et augmentation des recettes Messieurs les cadres dirigeants !!!

D'autre part, si le prix horaire est fixé à 16 euros (qui est sur une base national) et que cette recette n'est pas suffisante...expliquez moi svp, qu'est-ce qui empêche à l'ARAST de réclamer les 1 ou 2 euros qui manquent aux personnes bénéficiaires !???? L'ARAST réalisait environ 1 millions d'heures par an d'aide à domicile si les dirigeants avaient réclamés ne serait-ce qu'un 1 euro par heure...faîtes le calcul = 1 million d'euro par an de récupéré !!

Enfin pour conclure, je m'excuse mais je trouve proprement SCANDALEUX que l'AGS à laquelle chaque salarié a cotisé...refuseeeeeeee de payer les indemnités !!! MAIS dans quel monde mafieux vit-on !?? C'est quoi ce racket !?? C'est comme les assurances pour réclamer qu'on les paye elles sont fortes mais lorsqu'on a un accident il faut toujours 10 experts avant d'être indemnisé !!!

Et encore enfin, OU EST LE CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L'ARAST !?? QUI SONT-ILS ?? POURQUOI NE SONT-ILS PAS MIS EN CAUSE ??


Alors je suis d'accord que des élus portent une responsabilité dans ce dossier, notamment en terme d'évaluation qui est encore trop inexistante dans nos collectivités MAIS il ne faut pas croire tout ce que disent les anciens cadres de cette structure "vache-à-lait" pour eux qui veulent simplement sauver leurs fesses!

29.Posté par mansour le 09/01/2010 10:14

Merci Mr Dupuy démonstration implacable sur ce qui est une véritable catastrophe.
Deux remarques:
Besoin de vacances ou non on ne va pas en vacances quand le département est confronté à une catastrophe d'une telle ampleur DONT on est de plus responsable!
L'indécence ,l'irresponsabilité et l'incompétence du couple Dindar ne sont plus à démontrer .Tous deux ont construit leur carrière politique avec comme conduite le reniement continu et la recherche continue de la satisfaction de leurs interets personnels.
Sans Auguste Legros,Eric Boyer,René-Paul Victoria et aujourd' hui Gilbert Annette qu'aurait été le sieur Dindar dont la suffisance crasse se dispute à l'impudeur ?
Idem pour Madame Dindar seuls changeant dans la liste précitée les noms de certains de ses parrains et quelques marraines qu'il convient de rajouter notamment :Madame Baillif,madame Sudre.La séduction se substituant à la suffisance et se disputant dans sa conduite avec la vulgarité crasse.

Néanmoins Madame Dindar tire ,et vous le démontrez bien, une partie de son " pouvoir" du soutien de ses collègues qui sont donc co-responsables de cette catastrophe.
Solidarité totale avec les salariés de l'ARAST

28.Posté par Cambronne le 09/01/2010 08:10

Le problème, c'est que le reliquat de certaines subventions n'était versé qu'en décembre par le Conseil général, alors que les sommes auraient du être créditées en début d'année... Les montants se chiffrant en millions d'euros, je vous laisse imaginer le montant des agios versés à la banque puisque l'ARAST devait faire l'avance, sans avoir l'argent en caisse.


Savez vous se sont les mêmes pratiques pour les subventions que les associations sportives attendent d'autant qu'il faut savoir que depuis quelques années ces dernières ont été divisé par 3 comment voulez vous ensuite voir le sport se développer correctement , il faut ensuite voir comment dans une indifférence sans nom Nassimah Dindar considère le sport , qui n'est pas sa tasse de thé ...

Le plus comique se sont ses interventions sur une radio populiste tellement pathétique la pauvre

27.Posté par Montfort le 09/01/2010 08:02

Belle démontration de journalisme d'investigation, car franchement jusqu'à ce jour je ne comprenais pas vraiment ce qui se passait là j'ai enfin tout compris. Une chose me turlupine, pourquoi n'y a t'il que 60 personnes a manifester en occupant les lieux alors que 1.200 personnes on été licenciées ? Pourquoi ce manque de solidarité ? Lorsque les tranporteurs nous em.... en bloquant les routes les problèmes se résolvent rapidement ou presque mais avec 60 personnes la Dindar elle s'en moque surtout avec l'explication que je viens de lire, a savoir que les élus communes préfèrent assurer leurs sièges en ayant main mise sur l'emploi. J'en deduis, et ca n'engage que moi, que certains employés non manifestants ont reçu de l'argent des mairies soit en missouk soit en " à valoir ". Vive la sollidarité....!! Diviser pour règner est une devise valable de tous temps..

26.Posté par HERZOG le 09/01/2010 04:41

Dans la même ligne que les cocos du Conseil Régional : faites ce que je dis, et nefaites pas ce que je fait", voila la position de "mme dindar".

Très bientot, quand on est vieux et malade, soit on vote pour le maire, soit on crève tout seul.

La situation est claire, puisque les mairies récupèrent les finances et la mission du Conseil Général. D'un côté, les maires vont embaucher du personnel non-qualifié pour effectuer ses missions, de l'autre, les finances de l'Aide à domicile. Résultat des courses, des procurations pour les échéances électorales.

Madame Dindar, refusant de laisser son fauteuil de présidente, s'est faite grillée par ses alliers du moments, qui n'auront aucun scrupule pour la déloger de son fauteuil. Elle se dit de la majorité présidentielle, mais non seulement elle a trahi son camp, mais surtout elle tue nos vieux.

Non grand pères et grand mères sont nos mémoires vivantes, et nous avons le devoir de les protéger et de les assister. Madame Dindar ls tuent à petit feu.

25.Posté par A post 24 le 08/01/2010 23:00

Post 24
Vous en avez oublié 2 qui méritent qu'on s'y arrête 2 minutes : Michel Denemont le maire des Avirons et Thierry Robert le maire de St Leu ( tous 2 vice-président du CG).
Tous les 2 sont les champions des changeurs de vestes à vitesse grand V, en fonction du vent et de la flexibilité de la queue de la vache.
Tels le caméléon, en fonction de la personne à qui il parle le Denemont est soit UMP, soit PS, soit alliance, soit sans étiquette, soit PCR, quoiqu'il en soit il bouffe à tous les râteliers.
Le Robert, spécialiste de la fissure et docteur S vide juridique ! Son entente-réunion avec Denemont a viré plutôt à l'entente coquin-coquin.
Ceux là finiront certainement en tête du hit-parade, oui en tête...........................................
Le ban zafer lé en béton, mé fissures son maitre................................................................

24.Posté par l'obs le 08/01/2010 22:12

Je pense que tout le monde a compris que pour nassima dindare, c'est le début de la fin....
regardez ses soutiens, que des carrys de poids brulés:
- monica govindin: la pick-pocket du port; préte à tout pour une poignée de dollars(et plus si...);
- JC Fidjii: qui sait que le maire va bientot l'éliminer....
- Nativel: c'est pareil, il ne rentre plus dans les plans du maire de st-andré....
-brono pajany: l'homme qui bouffe à tout les rateliers....
Ne manque que le VENDEUR de canton : ibrahim dindar......

23.Posté par Faut faire péter tout ça le 08/01/2010 21:28

Moi je dis qu'il faut que ça pète. Nous vivons une crise grave de confiance en France en ce qui concerne nos politiques alors moin mi di!
ALON Fé Péter!!

22.Posté par tout fout le camp le 08/01/2010 21:22

La France est perdue depuis un bout de temps mais là c'est la CHIENLIT la plus totale purée on est FOUTUS.
Continuons à voter pour des gens pareil.
Au fait vous avez vu MONICA? moins prolixe que lorsqu'elle barrait la route sur le pont de la rivière des galets je trouve pas vous?

21.Posté par Orphée le 08/01/2010 21:00

A PIERROT DUPUY :
J'ai la réponse à ta question "Nassimah comment peux-tu dormir la nuit" ? Mais elle ne dort pas, elle rêve devant son miroir tout en disant : miroir mon beau miroir, qui est la plus belle, qui tient les plus beaux discours, qui est la plus chic, qui est celle qui accumule le plus de voyages 1ère classe via Paris, Maurice, Chine, Inde, qui est celle que Sarko aurait dû épouser, qui sera la prochaine ministre (ça tarde pourtant !), qui sera la prochaine sénatrice de la Réunion etc, etc....

20.Posté par Ploumploum le 08/01/2010 20:42

Vous avez tous raison, changeons nos élus incompétents. Prenons quelques exemples et voyons si cela fait avancer les choses:
Dans le 1er canton de Saint-Denis, sanctionnons Nassimah Dindar et votons pour Max Assaby
A Sainte-Rose, évacuons Bruno Mamindy-Pajany et mettons en l'air Michel Vergoz
A La Montagne, exit Gino Ponin-Ballom et vive Jean-François Hoareau
Au Port, dehors Monica Gonvindin et bonjour Pierre Vergès (c'est son canton)
A Sainte-Suzanne, c'est déjà fait mais on aurait pu essayer Nadia Ramassamy si elle avait pas préféré le Chaudron
Tiens au Chaudron, Alain Armand est parti pour laisser place à Gilbert Annette, mais on peut encore voter René-Paul Victoria
A Sainte-Marie, assez de Lagourgue, vivement Annette (le frère)
Dans un autre canton de Saint-Denis, choisissez entre Ibrahim Dindar et Sudel Fuma, pour n'en citer que deux

Voilà, ça soulage de voter différemment...

N'oublions pas quand même qu'aux dernières élections municipales de 2008, il y a eu un grand coup de balai dans une majorité de communes (qui s'imposait), ça a changé quoi?


19.Posté par diony le 08/01/2010 20:32

Pierrot a raison, si c'était arrivé en métropole, "on nomme un sous-préfet pour régler le problème". Tout est dans le "on" qui n'a rien fait. Trop facile de tirer sur ceux qui essaient de régler un problème adminisratif très difficile. "on" arrive à la fin, fait une réunion et vogue la galère...

Au fait, pourquoi on ne parle pas de cette centaine de salariés d el'Arast qui se sont pris par la main et ont déjà retrouvé un travail?

18.Posté par cacou le 08/01/2010 20:21

Nassimah doit être inculpée avec les administrateurs de l'Arast "pour mise en danger d'autrui" des 5000 personnes découlant de l'association, ex-employés et familles.

17.Posté par Basile le 08/01/2010 19:43

Et les ex de l'Arast, ils font comment pour dormir la nuit, par terre, au Palais de la Source ?

16.Posté par berverly une réunionnaise le 08/01/2010 18:46

pour moi, il n'y a pas que des cibles, il y a des commerages qui se sont faits au sein de l'arast avec le Conseil General.Car c'est le conseil general qui fixe le salaire de ces cadres, il me semble...Comment expliquer qu'une association paye un salaire de 14000euros, voyages en 1ere classes, vivant comme un directeur d'une grande entreprise à des cadres.alors que l'arast est une association avalant des subventions..
Comment peut on nager dans le luxe ainsi, alors qu'on travaille pour une association.C'est tout ce fichier qui doit s'ouvrir pour comprendre le deficit. et qu'il n'y a pas de sous.
Pourquoi, on cache ces cadres aujourd'hui.Pourquoi on les reclassent dans d'autres administrations?il est dit qu'il y en a qui sont reclassés à la mairie, et au conseil general.
Et cette information, comme quoi, on apprend le metier en misouk à des nouveaux salariés au Conseil General meme.Et on jette ces 1200 salariés comme des pestiférées?Je ne comprends pas.On forme des jeunes qui vont etre payés alors que ceux là ne sont pas payés et ne sont pas reembauchés.Il y a un mic mac pas possible.
Comment voulez vous que des salariés ne petent pas les plombs, alors qu'elles voyent ceux qui vont les remplacer?en train d'apprendre le metier.Elles ne cessent de le dire, mais tout le monde disent "je n'ai rien entendu" concernant ce sujet.Ce sont des situations humiliantes et agressives pour ces salariés, vous ne pensez pas.
Comme concernant le sujet des cadres, et le nombre de directeurs, presidents et autres hautes fonctions concernant une association vivant de subventions c'est un peu gros quand meme.Aujourd'hui, tout le monde ne veulent pas en parler.
Ce matin, j'ai entendu Mme nassimah dindar proner ces avocats de l'ile et de la metropole qui lui a conseillé.
Ce n'est pas la solution pour moi ce que vous faites en ce moment meme les ex salariés de l'arast..La solution est de faire comme elle, avoir des avocats qui travaillent pour vous si possible de la métropole, faites venir les medias de la métropole, qui se déplacent et ils vont se déplacer, j'en suis sure, car cette affaire est grave quand meme.Votre probleme c'est cela, vous etes livrés à vous meme.Ouvrez vous à des conseillers qui travaillent pour vous et pour que vos indemnites et salaires du vous soit versés dans les plus brefs délais.C'est le pot de terre contre le pot de fer, à mediter.

15.Posté par Cambronne le 08/01/2010 18:10

DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION
DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION
DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION
DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION
DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION
DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION DÉMISSION
VU QU'ELLE N A AUCUN COURAGE SI CE N EST QUE SA LÂCHETÉ

14.Posté par javedi le 08/01/2010 17:34

slt pierrot il ne faut pas se tromper cible : ou est le président ; le trésorier ; le secrétaire de l'arast et surtout ou se trouve le président de l'arast qui touchait a 14 000 € / mois et qui voyageait en 1ere classe tous les mois tous frais payer. alors tournait vous vers ces personnes et non Mme dindar. c'est au liquidateur de payer les salaires en premiers sur les ventes diverses des biens de l'arast et a AGS de payer les indemnités et non autres personnes alors chercher les bon coupables.

13.Posté par Raymond le 08/01/2010 17:00

Nous ne faisons hélas qu'assister aux turpitudes de la politique telle qu'elle est exercée par les uns et vécue par les autres dans cette île. D'une part, l'électeur a trop tendance à croire aux promesses des candidats surtout lorsqu'il les connaît déjà depuis belle lurette et qu'il continue à lui faire confiance envers et contre tout. Ensuite, parce qu'il y a l'usure du pouvoir et elle est encore plus active chez des élus qui, malgré leur bonne volonté pour certains, ne sont pas des pro, loin de là. Il y a aussi le fait que ces mêmes élus, dans leur tour d'ivoire sont bien loin des réalités quotidiennes d'une majorité de la population qui le 15 du mois se demande comment nourrir la famille. Il y a aussi les règles de gestion des collectivités et les lenteurs administratives qui privent les associations de trésorerie aggravant leurs difficultés financières et une grosse majorité d'associations en souffre, ce qui fait dire ensuite que leurs gestionnaires sont mauvais...
Bref, on pourrait trouver encore des dizaines de cause pour expliquer la situation mais cela nous avancera pas à grand chose tout le temps que les élus ne se sentirons pas responsables en l'absence de sanction politique de la part des électeurs lorsque l'occasion en est donnée à ces derniers. La démocratie a un sens encore faut-il se le rappeler.
On peut comprendre que les élus aient droit de prendre un peu de recul de temps en temps mais cela paraît inconcevable lorsqu'il y a des dossiers chauds en cours et celui de l'ARAST en est un.
Les élus de la majorité départementale ont été en dessous de tout dans cette affaire et ont par là même montré, à ceux qui en doutaient encore, que la population ne fait partie de leurs priorités. Ce n'est qu'un exemple de plus de ce qu'on savait déjà de beaucoup d'élus. Va-t-on pour autant en tirer les conséquences aux prochaines élections de mars?
N'est-il pas temps de changer la classe politique réunionnaise? Et même si nous n'avons aucune garantie concernant d'éventuels nouveaux élus, au moins on leur aura envoyer un message clair quant à leurs responsabilités. Avec le temps, peut-être parviendra-ton à ce que la démocratie retrouve son véritable sens.

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes