Politique

Nassimah Dindar élue présidente du conseil Départemental, les vice-présidents connus

Jeudi 2 Avril 2015 - 08:34

André Thien Ah Koon a apporté sa voix à Nassimah Dindar, comme ses binômes du Tampon
André Thien Ah Koon a apporté sa voix à Nassimah Dindar, comme ses binômes du Tampon
Le Direct :

14h : La séance est levée. Le premier Conseil "départemental" s'achève.

13h50 : Jacques Dennemont confie que le LPA (lui-même avec Jacqueline Silotia) a voté pour Nassimah Dindar à la présidence mais s'est abstenu  pour le vote de la vice-présidence en raison du trop grand nombre de divergences avec les personnes de la liste Plateforme de l'union.

13h35 : Le vote de la vice-présidence s'achève :
1er vice-président : Cyrille Melchior
2e : Viviane Malet
3e : Jean Jacques Morel
4e : Sandra Sinimalé
5e : Daniel Gonthier
6e : Béatrice Sigismeau
7e : Jean Marie Virapoullé
8e : Nadia Ramassamy
9e : Jean Claude Lacouture
10e : Sabrina Ramin
11e : Serge (François) Hoarau
12e Claudette Grondin
13e : Rémy Lagourgue
14e : Marie Paule Balaya
15e : Alix Galbois

13h20 : Résultat de l’élection des membres de la Commission permanente :
32 sièges étaient à pourvoir.
-La Plateforme de l’Union avait présenté 26 candidats, elle obtient 22 sièges.
-La Gauche unie avait présenté 8 candidats, elle en obtient 5.
-Tampon Avenir avait présenté 4 candidats, il en obtient 2.
-Les trois autres groupes avaient présenté deux candidats, ils obtiennent chacun 1 siège au sein de la commission permanente.

13h10 : Victoire de la liste Plateforme de l'union de la droite avec 32 voix.
Suivent :
Liste gauche unie 8 voix
Liste Tampon avenir 4 voix
2 voix chacune :
-Liste LPA
-Liste groupe de concertation pour le développement de La Réunion
-Liste pour La Possession

12h35 : La séance reprend avec la désignation des vice-présidents et des délégations. Six listes ont été déposées : Liste gauche unie, Liste union de la droite, Tampon avenir, Liste La Possession, Liste LPA, Liste groupe de concertation pour le développement de La Réunion au Conseil départemental.

Les vice-présidents s'installent
Les vice-présidents s'installent
11h30 : La séance est suspendue. Retour dans une trentaine de minutes (sauf nouveau retard) pour procéder à la désignation des vice-présidents.

11h22 : Le nombre de vice-présidents est fixé. Il y en aura 15.

11h08 : Philippe Le Constant, candidat symbolique et malheureux à la présidence, félicite Nassimah Dindar. Il embraye sur "la grande avancée démocratique" que constitue la mise en place de la parité au sein de l'assemblée départementale. Une avancée possible grâce à ce "gouvernement socialiste".

10h50 : Nassimah Dindar remercie les élus pour le renouvellement de leur confiance. "Je resterai ouverte à toutes les propositions des élus, d'où qu'elles viennent. je serai la présidente de tous les conseillers départementaux. Si j'ai choisi le centre et la droite, c'est bien parce que nous avons la nécessité impérieuse de répondre à l'angoisse des Réunionnais. (...) Nous devons être présent aux côtés des publics les plus vulnérables".

10h25 : Nassimah Dindar réélue présidente du Conseil départemental par 38 voix. Un quatrième mandat consécutif depuis 2004 ! Philippe Le Constant récolte 8 voix. 4 bulletins blancs complètent le scrutin de ce 3e tour.

10h05 : Le vote a commencé. Les 50 élus doivent se rendre dans l'isoloir.

10h : Deux candidatures à la présidence proposées, celle de Nassimah Dindar pour la plateforme de droite et celle de Philippe Le Constant pour l'opposition de gauche.

9h40 : Juste avant l'ouverture de la séance, le maire de Bras Panon, Daniel Gonthier, rentre finalement dans les rangs. Mais le vainqueur du canton Saint-André 3 ne décolère pas.

9h30 : Les binômes du PCR (Gironcel/Canignuy et P.Robert/Deveaux) voteront blanc selon nos indiscrétions.

9h20 : Daniel Gonthier claque la porte du Département. Il avait appris un peu plus tôt qu'il n'obtiendrait pas le fauteuil de 1er vice-président. Après être parti, puis revenu, il a de nouveau quitté le Palais de la Source.

9h00 : La séance devait débuter à cette heure mais prend du retard.
 

Serge Hoareau, Stéphane Fouassin et Michel Fontaine dans une ultime discussion avant la séance
Serge Hoareau, Stéphane Fouassin et Michel Fontaine dans une ultime discussion avant la séance
Les 50 candidats élus les 22 et 29 mars siègent pour la première fois ce jeudi 2 avril pour le fameux 3e tour des Départementales.
 
Les 25 binômes doivent élire ce matin le président ou la présidente qui dirigera l’institution pendant six ans.
 
Sauf surprise, la présidente sortante Nassimah Dindar devrait être reconduite dans ses fonctions. Si les consignes données mardi soir dans le sud entre tous les chefs de parti et les nouveaux élus sont respectées, le scénario de 2008 sera évité. Cette année-là en effet, le quorum n’avait pas été atteint le jeudi suivant l’élection alors que la candidature de Jean-Louis Lagourgue avait été proposée en lieu et place de la présidente réélue sur le canton 1 de Saint-Denis. La suite est connue. En consultant les autres sensibilités de l’assemblée, Nassimah Dindar arrivera à se constituer une majorité issue des rangs de la gauche trois jours plus tard lors d'une nouvelle convocation de l'assemblée d'installation.

Nassimah Dindar sera réélue en 2011 avec beaucoup plus d’aisance. Ce matin, elle devrait logiquement, si les accords passés sont respectés, repartir pour un 4e mandat de présidente entamé en 2004.
 
Le scrutin se fait à bulletin secret. Les conseillers votent pour leur candidat. Si un candidat au fauteuil de président obtient la majorité absolue des voix, il est élu. Si personne ne l’obtient, on organise un deuxième tour de scrutin. Et si la majorité absolue n’est toujours pas atteinte, il est procédé à un troisième tour où la majorité relative suffit. Enfin, en cas d’égalité entre deux candidats, c’est le plus âgé qui devient président du département.

 

Sandra Sinimalé, faite candidate à la présidence par Zinfos un 1er avril
Sandra Sinimalé, faite candidate à la présidence par Zinfos un 1er avril

Philippe Le Constant candidat de la gauche pour le symbole
Philippe Le Constant candidat de la gauche pour le symbole

Maurice Gironcel, l'un des quatre élus communistes
Maurice Gironcel, l'un des quatre élus communistes

Géraldine Boulevard (PS-Progrès), l'une des nouvelles élues du conseil, en binôme avec Philippe Le Constant
Géraldine Boulevard (PS-Progrès), l'une des nouvelles élues du conseil, en binôme avec Philippe Le Constant



Les premiers élus arrivent. Ici, André Thien Ah Koon, un habitué de la maison
Les premiers élus arrivent. Ici, André Thien Ah Koon, un habitué de la maison
Lu 16044 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par Quelle alternative économique et sociale? le 03/04/2015 11:17

62.Posté par Rouvlozyé le 03/04/2015 10:04

".. il faut le réveil citoyen pour donner à la Réunion une autre modèle de société.."

Quel modèle de société?

Nous sommes sur le modèle de la consommation et de l'importation.

Certes, il y a une production (agriculture, artisanat, construction, ...) mais pas dominante. Ce qui domine: ce sont les fonds publics et les revenus (sociaux) de transfert.

Sans compter le taux de chômage et l'accroissement de la population continu..

Alors, quel autre modèle économique et social de société pour la Réunion qui, territoire français, est soumis aux mêmes règles que la métropole ? Quelle autre alternative?

52.Posté par candide le 03/04/2015 12:27

Qui sont les premiers à soutenir les auteurs de cette mascarade politique ?
Ceux du premier parti politique, le parti des ABSTENTIONNISTES !
On n'a que ce qu'on mérite !!!

53.Posté par Comment y fait mal dont le 03/04/2015 15:06 (depuis mobile)

Bravo Mme Dindar!!!

54.Posté par oscar le 03/04/2015 15:57

Personnellement, je trouverais normal que les fonctions d'élus soient bénévoles, simplement défrayées comme dans les association loi 1901! Bien entendu avec un personnel payé normalement.

55.Posté par Exact post 64 le 03/04/2015 16:49

64.Posté par candide le 03/04/2015 12:27

Vous avez tout à fait raison, je n'arête pas de le dire ici. L'abstention fait le jeu des candidats qui ont besoin de moins de voix pour être élus, les voix exprimées valant davantage...

56.Posté par tioztikok le 03/04/2015 22:08

Bonsoir,Chapeau mais il faudrai kéni warnou Quand?
Même "Mr Kafmalbar Lorapèr"miaimerai renkontali fé intikosé"L'Âmekréol.A prendre au sérieux lé enkourazan voir des ZOMS écrire komou,Merci fépass lomot.Amitiés sortons nos Enfants de cette Agonisante vie et surtout L'Avenir

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie