Politique

Nassimah Dindar: "Arrêtons  de toucher à la classe moyenne !"

Mardi 25 Septembre 2018 - 12:34

Nassimah Dindar vent debout contre les mesures fiscales du gouvernement. La sénatrice de La Réunion, dans un communiqué, interpelle le gouvernement sur la suppression à compter de l'année prochaine de la TVA non perçue récupérable et de l'abattement fiscal de 30% dans les DOM. Pour l'ancienne présidente du conseil départemental, leurs suppressions vont impacter la compétitivité des entreprises et réduire le pouvoir d'achat des classes moyennes:
Arrêtons de toucher à la classe moyenne !

Le Gouvernement a confirmé deux importantes réformes fiscales qui vont affecter les ménages et entreprises ultramarines dès l’année prochaine.

D’une part la suppression de la tva non perçue récupérable va impacter la compétitivité des entreprises car elle a une incidence importante pour le financement des investissements productifs.

D’autre part, l’abattement fiscal dont bénéficiaient les ménages sera raboté et ne concernerait plus que les ménages les plus modestes. Cet abattement de 30% bénéficie à la classe moyenne qui seule paye réellement des impôts, les ménages les plus riches pouvant toujours trouver des leviers de défiscalisation. Il permet de compenser en partie le surcoût de la vie que connaissent les Ultramarins, notamment du fait de l’octroi de mer, impôt qui ne concerne que les Outre-Mer.

Au nom de l’égalité fiscale entre citoyens français le Gouvernement envisage-t-il la suppression de l’octroi de mer et la compensation en termes de ressources pour les collectivités qui en bénéficient ?

Au nom de l’égalité du pouvoir d’achat entre citoyens français, le Gouvernement envisage-t-il la compensation des surcoûts qui affectent les biens de consommation dans les Outre-Mer ?

Peut être le ministre Darmanin attendu à La Réunion dans les tout prochains jours apportera-t-il d’utiles précisions sur ces sujets.

Le Président Macron a expliqué, en présentant le plan anti Pauvreté, qu’un État solidaire et juste devait se préoccuper des "premiers" et des "derniers de cordée". Mais je rappelle qu’aucune cordée ne grimpe de sommet sans être accompagnée de sherpas dont il faut aussi tenir compte. Depuis des années, quels que soient les gouvernements, ce sont toujours les classes moyennes, les sherpas de la cordée, qui ont été mises à contribution pour redresser les comptes de la Nation. Il serait bon que la justice sociale soit enfin rétablie.
NP
Lu 1783 fois



1.Posté par JORI le 25/09/2018 12:52

Mais où était elle passée depuis son élection???

2.Posté par Marcus le 25/09/2018 12:59 (depuis mobile)

Non madame, l’abbattement de 30% n’est pas supprimé. C’est le montant maximal de déduction qui passe de 5100 à 2450 €
Avant de parler....

3.Posté par Desireless le 25/09/2018 13:10 (depuis mobile)

C'est surtout un sujet intéressant quand ça impacte son propre porte-monnaie.... pffffff

4.Posté par cmoin le 25/09/2018 13:14

Dixit celle qui a profité de l'argent public à flots et a fait quelques bidouillage pour avoir des réductions de centaines de milliers d'euros.

5.Posté par BABAR RUN © le 25/09/2018 13:42

mais...tais toi.......!!!!‼

6.Posté par ABERRANT le 25/09/2018 14:48

oute poste sénatrice c'est pour toucher vos indemnités ,en aucun cas vos camarades du sénat ont le pouvoir ,,votre commentaires c'est du bla bla bla puisque le gouvernement des riches tranche ,coupe, hache les peitts et moyenne classe. Le sénat c'est une assemblée a supprimer ,et qui a aucun pouvoir puisque les dossiers i batt' carré au sénat et reviens en dernier lecture a l'assemblée nationale et ,le gouvernement tranche ,comme tangue ou sorte dan' trou puisque les municipales approchent et aussi les européennes.

7.Posté par Encore un case en vendre ? le 25/09/2018 16:59 (depuis mobile)

Si elle revient il y a encore un case a vendre a un prix defiant toute concurrence ?

8.Posté par Desireless le 25/09/2018 19:10 (depuis mobile)

Au final tout le monde crache au bassinet ! ça s'appelle l'égalité réelle... 😄

9.Posté par olive le 25/09/2018 21:26

en fait elle pense à sa propre imposition... elle vient de capter qu'elle allait goûter ! Qui écoute encore ce personnage ?

10.Posté par " VIEUX CREOLE " le 25/09/2018 21:30

OUI "JORI" ( post 1 ) , MOI AUSSI JE ME POSAIS LA MÊME QUESTION : POURQUOI CE SILENCE ?? On la connaissait beaucoup plus médiatique !! L 'Affaire de" la Villa du fond de la Rivière St-Denis" qui la préoccupe ? Hésitation pour savoir de quelle côté faire tourner" la Girouette 'et rejoindre cette fois-ci " la France en Marche "au pas cadencé" : çà arrangerait peut-être le " Z' affaire "dont parlait toute la Réunion l'année dernière ???

11.Posté par specialized le 25/09/2018 21:42 (depuis mobile)

L élus la plus malhonnête au féminin que la réunion comptera dans ses archives...

12.Posté par Indigné le 26/09/2018 00:33

" Au nom de l’égalité fiscale entre citoyens français le Gouvernement envisage-t-il la suppression de l’octroi de mer et la compensation en termes de ressources pour les collectivités qui en bénéficient ? "

Au nom de cette même égalité, Mme la sénatrice envisage-t-elle la suppression de l'exonération totale de la CSG dont bénéficient les parlementaires ?

13.Posté par Modeste le 26/09/2018 07:30

si elle pouvait devenir muette elle nous rendrait service!

14.Posté par sergei le 26/09/2018 10:35

ti bouge encore dont?

15.Posté par momo le 26/09/2018 10:37

n etait elle pas l un des soutient a macron

16.Posté par Le vent tourne le 26/09/2018 13:18 (depuis mobile)

Elle sent peut être le vent tourner.

17.Posté par Miss la soucoupe le 26/09/2018 16:57 (depuis mobile)

Miss la soucoupe refait surface ?

18.Posté par polo974 le 27/09/2018 10:31

"TVA non perçue récupérable", tout un poème...

"""
Cette TVA non perçue récupérable est en réalité totalement illégale au sens premier du terme, puisqu'elle n'a jamais été autorisé par le Parlement alors que tout ce qui relève de la TVA est du domaine de la loi. C'est l'administration elle-même qui, par une décision ministérielle du 2 novembre 1953, a créé ce régime ad hoc. Celui-ci a été consolidé par l'instruction fiscale du 30 juin 1954 puis par l'instruction n°3 G 242 de juillet 1998, et validé par la commission européenne au titre de l'article 88 TCE relatif aux aides d'Etat, et récemment reconduit par la commission pour la période 2007-2013 par la décision C(2007) 5115 du 23 octobre 2007 [5]. D'ailleurs, pour mieux dissimuler cette disposition quasi-législative sans t exte, l'administration fiscale s'est même permise de remplacer le législateur en inscrivant le dispositif au sein même du CGI à l'article 295-1-5° CGI ainsi qu'aux articles 50 undecies et duodecies de l'annexe IV du même code… un comble !
"""

Ah, ben voilà, pourquoi miss130k défend ça, c'est un truc qui n'a pas de base légale...

19.Posté par mère Denis le 27/09/2018 16:38

@ polo974

Faut pas trop lui en demander à la laveuse de ficelles !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter