MENU ZINFOS
Société

NRL : Les dérogations sur les espèces protégées confirmées par le tribunal administratif


Par N.P - Publié le Lundi 1 Juillet 2019 à 15:35 | Lu 2587 fois

NRL : Les dérogations sur les espèces protégées confirmées par le tribunal administratif
Le Tribunal administratif de Saint-Denis confirme la légalité de l’arrêté préfectoral prolongeant les dérogations sur les espèces protégées dans le cadre de la réalisation de la NRL, indique la Région dans un communiqué ce lundi.

La collectivité "prend acte de l’ordonnance en référé, du 28 juin dernier du Tribunal Administratif de La Réunion rejetant la requête de l’association SREPEN qui demandait de suspendre l’exécution de l’arrêté préfectoral du 27 décembre 2018 prolongeant les dérogations initiales de 2013 sur des espèces protégées, dans le cadre de la réalisation de la Nouvelle Route du Littoral".

La Région avait avancé plusieurs arguments, précisant "que la condition d’urgence n’était pas remplie pour justifier ce référé et que les moyens évoqués n’étaient pas fondés". 

La collectivité rappelle : "La prolongation de 5 ans de ces dérogations ne constitue pas une modification substantielle du projet initial en matière d’activités, installations, ouvrages et travaux relatifs au projet de la Nouvelle Route du Littoral et ne nécessite pas la mise en oeuvre d’une autorisation environnementale ; de plus, il ne ressort pas des évaluations environnementales réalisées à l’occasion des dérogations initiales de 2013 que les organismes aient entendu limiter leurs analyses à une période de 5 ans alors que l’autorisation des travaux de la NRL l’a été pour 30 ans".

Aujourd’hui près de 80 % du chantier, qui a été reconnu d’utilité publique en 2012 et autorisé en travaux en 2013, sont achevés. "Les dérogations de 2013 et 2018 étaient donc nécessaires pour faire avancer ce projet et le finaliser", estime la Région qui rappelle consacrer "plus de 80 millions d'euros au volet environnemental de ce chantier et met en place plus de 150 mesures pour protéger l'environnement".

"À ce stade, les impacts du chantier, contrôlés de façon indépendante, sont maîtrisés et tous largement inférieurs aux seuils requis et aux prévisions initiales", conclut la collectivité.




1.Posté par GIRONDIN le 01/07/2019 18:02

Youpi

Et kouniche le boug i pêche 2 poissons dans le lagon, 2,5 tangues..... Et là..... 🤔

2.Posté par Thomas GILBERT le 01/07/2019 18:12

Plutôt que de donner la com de la Région, il serait plus interessant d'avoir la motivation du jugement.

3.Posté par Hardcore le 02/07/2019 09:11 (depuis mobile)

Ouf soulagés les concessionnaires automobiles ont sabré le champagne.

4.Posté par A mon avis le 02/07/2019 11:56

"À ce stade, les impacts du chantier, contrôlés de façon indépendante, sont maîtrisés et tous largement inférieurs aux seuils requis et aux prévisions initiales", conclut la collectivité.


Hypocrisie !

La principale espèce protégée, c'est "l'espèce de dérogation" qui est utilisée chaque fois que nécessaire !

5.Posté par polo974 le 02/07/2019 17:44

""" Aujourd’hui près de 80 % du chantier, ... , sont achevés. """

La belle blague ! ! !


6.Posté par kersauson de (p.) le 02/07/2019 21:28

un Scandale !!!!!!!!
il faut faire appel
l avenie de notre planete est plus important que
l avenir de ces couyons ki ont besoin d une voiture chacun pour faire 20km ....
si encore ils avaient des Zoé !!!! mais non
ils ont leurs poubelles diesels , leurs SUV, leurs pick Up
bann kouyons de konnards !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes