MENU ZINFOS
Social

NAO du BTP : L'accord signé trahit des divergences dans l'intersyndicale


Par LG - Publié le Jeudi 3 Avril 2014 à 07:02

La CFTC et son représentant (à gauche) voulait négocier plus loin que les 1,60%
La CFTC et son représentant (à gauche) voulait négocier plus loin que les 1,60%
Les négociations annuelles obligatoires de la branche du BTP ont débouché ce lundi sur un accord de revalorisation salariale de 1,60% déclinée en deux temps. La première tranche a pris effet ce 1er avril, elle est de l'ordre de 1,50%. Le delta sera appliqué au 1er juin prochain.

Non signataires de cet accord, la CFTC et FO expliquent aujourd'hui les raisons pour lesquelles ils se désolidarisent des autres syndicats (la CGTR, la CFDT et la CGC).

Après trois rounds de négociations infructueux, courant mars, jalonnés de propositions des syndicats d'ouvriers et de contre-propositions de la FRBTP et de la CAPEB (*), le 4e rendez-vous devait être le bon.

Après une proposition à 2,20% de revalorisation puis à 2,10 pour finalement partir à 1,90% face au patronat, l'échange débouche sur un accord à 1,60%. Soit une revalorisation identique à celle de 2013. "Nous sommes sortis de la salle", raconte René Anelard, représentant de la CFTC BTP.

"Quinze jours plus tôt, le patronat nous assurait que le contexte ne permettait pas une revalorisation. Il a même été question de gel des salaires cette année et ils en sont malgré tout venus, petit à petit, réunion après réunion, à lâcher 1,60%. Le patronat pleure la bouche pleine", s'emporte le syndicaliste. D'autant plus, dit-il, que les exonérations de charges dont bénéficient le patronat lui offre déjà des marges substantielles sur chaque ouvrier de l'ordre de 200 à 600 euros, signale-t-il.

"Ce n'est pas l'intersyndicale qui a signé"

"Beaucoup d'ouvriers que je vois ne comprennent pas pourquoi l'accord a été signé. Ils m'interpellent chaque jour. Je rappelle que la CFTC et FO (représentée par Jean-René Esther, ndlr) sont les seuls syndicats à ne pas avoir accepté cet accord contrairement à d'autres qui, avec les ouvriers aboient devant l'acropode à la Possession mais qui en coulisses jouent le jeu du patronat. Je répète : ce n'est pas l'intersyndicale qui a signé. Il faut que les ouvriers le sachent", martèle le syndicaliste.

Pour René Alenalrd, les ouvriers du BTP méritent mieux que les 1,60 programmés qui représentent, pour information, 29 euros en plus. "Lorsqu'on demande au patronat leurs bénéfices réalisés l'année dernière, ils ne veulent pas nous répondre", appuie le représentant CFTC.

Les deux syndicats non signataires et contestataires n'en démordent pas. L'augmentation devait se jouer à 1,90%, "pas en-dessous". Mais l'accord a toutefois été entériné puisque FO et donc la CFTC demeurent minoritaires dans la branche du bâtiment.

(*) La FRBTP (la Fédération Réunionnaise du BTP) et la CAPEB (Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment)



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes