Education

N'oublions pas les personnes à mobilité réduite !

Dimanche 5 Avril 2009 - 22:38

Le 24 mars a été l'occasion de rappeler aux éléves du collège Théresien Cadet ce qu'étaient les différentes formes de discrimination.Differentes manifestations ont eu lieu pour célébrer le 21 mars, proclamée journée internationale pour l'élimination de toutes les formes de discriminations. Les collègiens ont ainsi pu découvrir qui étaient les PMR.


N'oublions pas les personnes à mobilité réduite !
 

        Depuis plusieurs années, le terme « Personnes à Mobilité Réduite » (PMR) a été adopté pour englober toutes les personnes ayant des difficultés à se déplacer :les personnes handicapées et « en situation de handicap », personne de petite taille, en fauteuil roulant, ... Ce terme est aussi utilisé pour les femmes enceintes, les personnes âgées, les parents avec enfants ...

Des aides sont mises en place afin de faciliter la vie de ces personnes, comme:

    * La carte d'invalidité qui permet d'avoir une place assise dans les transports en commun,les espaces et salles d'attentes ...

    * La carte de stationnement qui permet d'accéder légalement aux places réservées aux handicapés.

    * La « carte de priorité pour personne handicapée » qui donne la priorité dans les files d'attentes... Et bien d'autres encore.

Ces aides sont reconnues au niveau des Nations Unies et par le conseil de l'Europe, en vertu du principe de non-discrimination.

Des constitutions nationales ont été créées dans plusieurs pays pour les personnes à mobilité réduite ( Espagne, Irlande, Italie, France...).

Voici un extrait de la Constitution de la République Française du 27 octobre 1946: « (...) Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de travailler a le droit de la part de la collectivité à des moyens convenables d'existence.

N'oublions pas les personnes à mobilité réduite !
        Il y a aussi l'intégration professionnelle des personnes handicapées.Toute personne atteinte d'un handicap a droit à un traitement équitable en matière d'emploi et de formation professionnelle.

L'intégration scolaire de ces personnes est tout aussi importante. Le conseil européen des ministres de l'éducation souhaitent développer l'intégration des jeunes handicapés dans les écoles ordinaires.


    Certaines personnes traitent ces handicapés comme ils n'aimeraient pas être traités eux-même. Alors vous devriez réfléchir avant de les traiter ainsi, car un seul mot déplacé peut faire des malheureux.
Cynthia Boyer
Lu 1587 fois



1.Posté par mac arthur 974 le 07/04/2009 22:27

Commençons par le B-A BA ; les trottoirs on été définis pour les piétons et surtout les personnes à mobilité réduite : COMMENT PEUT ACCEPTER QUE DES VOITURES SE GARENT SUR DES TROTTOIRS ET AUTRES PASSAGES RESERVES AU PIETONS ????? M oi , cela me sidere chaque fois que je vois une mere de famille pousser son landeau avec son bébé sur la chaussée , avec tous les risques que cela comporte , parce que les trottoirs sont occupés par des cageots à boeufs ; cela est soi disant interdit ,, mais toléré quand méme ; et quand y 'a deux policiers qui sévissent ,c 'est le tollé général;faudrait savoir : les trottois sont ' ils des parkings pour les handicapés du cerveau ?? Dans ce cas , cela devrait figurer dans le code de la route et etre affichés sur des panonceaux , dans TOUTES les villes aux abords des trottoirs!!! Moi personnellement , en trente années de conduite , il ne m 'est jamais venu à l 'esprit de me garer sur un trottoir ,, quitte à faire cinq cent metres à pied ; et c 'est cela le charme d 'une sortie......

2.Posté par fabienne couapel sauret le 07/04/2009 22:41

Ce sujet devrait sensibiliser tous les élus qui sont très en retard au sujet de la prise en compte des PMR. Beaucoup de bâtiments ouverts au public ne sont pas accessibles aux PMR, les structures touristiques pour la plupart ignorent les PMR. La liste serait longue. Quant à la Pyramide Inversée, j'ai cherché aujourd'hui les accès pour les PMR. En façade, elle est inaccessible. tout un symbole !.

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 08/04/2009 00:32

je suggère aux associations concernées par le sujet (nous devrions tous l'être de toute manière) de faire une journée "adopte mon handicap" (je crois que ça existe par ailleurs) et sollicitent notamment tous les élus locaux pour que ceux ci se déplacent en fauteuil une journée, de sorte qu'ils et qu'elles soient concrètement face à leurs responsabilités.

4.Posté par ziskakan le 08/04/2009 01:14



à Bras Panon, rue Victor Hugo, prés de l'école primaire, une partie est presque en permanence encombrée.
le maire a promis des bandes jaunes, le responsable des services techniques aussi en a promis, la police municipale viendrais voir
la gendarmerie dit quand c'est pas interdit de se garer sur le trottoir, c'est que c'est autorisé.
les piétons marchent sur la chaussée , mais pourquoi avoir fait des trottoirs alors

5.Posté par Personne à cerveau non réduit!! le 08/04/2009 09:02

foutaise tout cela!! qui se préoccupe vraiment des personnes handicapées?? De quelle intégration parle-t-on? APrès la COTOREP, il y a eu la création de la MDPH pour répondre au mieux aux besoins des personnes handicapées! b[Qui se préoccupe aujourd'hui de la MDPH?]b PERSONNE! Il y a eu quelques articles au moment de la crise en octobre et novembre derniers puis plus rien!! En virant les Directeurs sans raisons valables (en tous cas, aucune raison n'a été exprimée! puisque l'audit n'a pas été publié!) Ce sont les personnes handicapées qui en font les frais aujourd'hui!
Arrêtez de parler d'intégration! l'intégration, c'est aussi l'aménagement des locaux, la mise à disposition des auxiliaires .... mais pour cela, il faut constituer un dossier à la MDPH!!
Pour permettre à un enfant d'etre pris en charge dans une institution ... la MDPH!!! Encore...
A part la carte pour le stationnement qui s'obtient à la Préfecture, toutes les autres... la MDPH!!
Nous, on a pas les moyens de demander ce qu'il s'est vraimen passé pour en arriver là!!
Les élus n'en ont rien à faire! Ils n'ont pas bronchés quand le Directeur a été viré et que le personnel était dans la rue pour défendre notre cause!!

Ma colère frise le désespoir!

6.Posté par Aero Freins le 08/04/2009 09:32

Mais si !! Il y a cambronne qui s'investit énormément pr les personnes à mobilité réduite !!!

7.Posté par HATBACH le 08/04/2009 10:18

Comme pour les Victimes, les Handicapés ont droit à des discours et pas de reconnaissance.
Tous les jours, je vois des handicapés moteurs descendre d'un trottoir, marchés sur la chaussée en voyant beaucoup d'automobilistes vociférés contre ces piétons qui sont eux-mêmes dérangés par ces mêmes automobilistes qui en font des victimes. 900 Euros de P.V et fourrière pour ces automobiles stationnées sur les trottoirs, voila ce qui devrait être appliqué. Cela existe dans certain Pays Européens suivons l'exemple. Et j'ajoute confiscation de la voiture pendant un mois, obligeant ainsi ces ingrats à utiliser les trottoirs et passages pour piétons.

8.Posté par fabienne couapel sauret le 09/04/2009 22:44

Il faudrait aussi que les directeurs des services techniques soient sensibilisés. .
C'est essentiel pour plus d'efficacité.
Nicolas dldlp a raison, de la communication sur le sujet serait la bienvenue.
Une campagne d'affichage du style "prends mon handicap" permet de toucher les automobilistes qui stationnent leur véhicule sur les places réservées aux handicapés. J'ai fait l'expérience dans une autre vie et les résultats ont été positifs. Nous avions aussi associé les associations sur chaque projet afin qu'elles donnent leur avis en amont et les services techniques ont fini par bien collaborer pour le bien de tous. Une ville qui est adaptée au besoins des PMR et plus agréable pour tous.
Changer son regard est nécessaire, une société a besoin de toutes ses composantes pour grandir.

9.Posté par Jean-François le 10/04/2009 07:56

Je vais en rajouter une couche : il y a 4 places handicapés sur le parking du Marché forain de Saint Paul, combien de fois, je me suis garé dérrière les voitures sans badge (la majorité 3 voitures sur 4) en mettant bien évidence mon badge de GIC, puis allais le signaler aux vigiles. hormis un "on va s'en occuper" poli = pas d'action, le résultat est que je bouchais la sortie et que les véhicules en infractions n'avaient pas bougé ni pénalisé.

A moi de subir les regards "mécontents" des usagers du parking. Je suis un handicapé, mais un handicapé aactif pour mes semblables.

A quand un badge pour les handicapés temporaires : personnes avec béquilles, membres dans le plâtre, etc.

Ma première victoire est que les handicapés ne sont plus obligés de faire la queue aux contrôles de la PAF à Gillot.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >