MENU ZINFOS
Economie

Mutualité de la Réunion : Des licenciements à la pelle et un coffre-fort qui déborde... (2ème partie)


Suite de notre article sur les dessous de la Mutualité à La Réunion.
Où nous vous faisons des révélations sur les relations entre Muta et Freedom et son animateur vedette, Bobby.
Et vous révélons également le salaire du président et comment il s'est arrangé pour avoir un pouvoir sans partage au sein de la Mutualité...

Par - Publié le Vendredi 22 Juillet 2022 à 10:52

Les liens entre la Mutualité et Freedom

Beaucoup de Réunionnais connaissent la Mutualité de la Réunion au travers du visage de Bobby, l'animateur vedette de Freedom.

Les liens sont très étroits entre la radio et la mutuelle. Il faut savoir par exemple que Muta verse tous les ans 75.000€ à la radio de la rue Jules Auber pour la diffusion de ses avis de décès.

Quant à Bobby, il est bien sûr normal qu'il touche une rémunération pour l'utilisation de son image. Mais est-il moral qu'il bénéficie d'une mutuelle gratuite, ce qui revient à dire que ce sont les adhérents qui, au final, payent ses cotisations?

Comment en est-on arrivé à cette situation ?

Dans une mutuelle, le président a des pouvoirs étendus. Mais comment devient-on président ? Et surtout, comment Théo Hoarau a-t-il procédé pour rester président aussi longtemps ? Bientôt 40 ans...

Pour comprendre le processus, il faut d'abord expliquer le fonctionnement de la Mutualité. Cette dernière est composée d'une myriade de sociétés, une quinzaine au total. À leur tête, la société mère, la Mutualité de la Réunion, celle qui s'occupe de la partie mutuelle d'assurance.

Les adhérents de la Mutualité de la Réunion sont la MGSR (Mutuelle Générale de Solidarité de la Réunion), de loin la plus grosse, et la MPHR (Mutuelle Prévoyance Habitat de la Réunion).

Pour se gérer, chaque mutuelle désigne ses délégués. Puis intervient un deuxième vote parmi ces délégués pour désigner ceux qui vont siéger au conseil d'administration de la Mutualité de la Réunion. Un système pyramidal dans toute sa splendeur.

Le génie de Théo Hoarau a été de biaiser ce système. Normalement, on devrait lancer un large appel à candidature aux adhérents de chaque mutuelle pour la désignation de ces délégués. Il n'en est rien. L'information ne circule réellement qu'au sein d'un petit cercle de proches du président. Résultat, tous les délégués ont le même profil : des amis qui se connaissent de longue date, d'un âge avancé, et qui ne risquent pas de remettre en cause le pouvoir absolu de Théo Hoarau. Ce sont toujours les mêmes qui sont régulièrement réélus. On fonctionne en vase clos.

À l'encontre des consignes de la Mutualité de France

Là encore, on est loin des consignes nationales de la Mutualité française qui a souhaité un renouvellement de ses représentants et leur rajeunissement en introduisant dans ses statuts une limite d'âge de 65 ans. Quand Théo Hoarau a approché de l'âge fatidique et pour s'en affranchir, il a fait voter localement une disposition permettant à un tiers des représentants de la Mutualité de la Réunion d'avoir plus de 70 ans. Autrement dit, Théo Hoarau peut être élu à vie !

Pour s'assurer de la fidélité de ce groupe de délégués, la Mutualité se montre très généreuse. Chaque réunion d'importance est précédée d'un repas pantagruélique dont certains dit-on sortent parfois en ayant du mal à se tenir debout.

Et tous les trois ans, c'est la cerise sur le gâteau : une cinquantaine de chanceux partent en métropole assister au Congrès de la Mutualité française, aux frais de la princesse. Tout est payé : l'avion (pas en bétaillère, vous vous en doutez bien), l'hôtel, les repas...

Le prochain congrès aura lieu début septembre, à Marseille. Tous nos souhaits de bon voyage aux heureux élus. Et qu'ils se rassurent, les méfaits de la canicule devraient avoir commencé à se dissiper.

Qui est Théodore Hoarau ?

Pour diriger un tel empire, Théo Hoarau touche une rémunération de 8.000€ par mois de la Mutualité, plus les voyages en 1ère classe, une voiture et une moto de fonction, et tous les menus à côtés.

Tout cela venant en sus de sa retraite de l'Education nationale qui se montre très généreuse et lui paye une retraite plein tarif, même s'il n'a en pratique que très peu enseigné. Et bien sûr en sus des nombreux loyers provenant des locations d'appartements composant son patrimoine personnel.

Même les vacances de Théo Hoarau sont payées par la Mutualité. Il suffit de s'inventer une petite mission en métropole et le tour est joué.

En contrepartie, il verse tout de même une cotisation de 55€ pour son contrat d'assurance décès à la MGSR... Pas de quoi le ruiner !

Comme on l'a vu, avant d'être président de la Mutualité, Théodore Hoarau a été enseignant. Il s'agit surtout d'un pur produit de la filière syndicale de l'Education nationale. Dans les faits, il a très peu enseigné, même s'il a obtenu l'an dernier la médaille de chevalier de la Légion d'honneur pour, je cite, "49 ans de service".

Né en 1951 à la Rivière Saint-Louis, il a donc aujourd'hui 71 ans, il n'a que très peu fait face aux élèves dans une classe, suivant en cela l'exemple de son père, lui même membre dirigeant du SNI (Syndicat National des Instituteurs) puis du SNC (Syndicat National des Collèges).

Il a commencé comme instituteur à l'école de Bras des Calumets à la Plaine des Palmistes, puis a été rapidement détaché par l'Education nationale auprès de la MGEN (Mutuelle Générale de l’Education Nationale) dont il est devenu le directeur en 1979. Il avait alors 28 ans... Avec un salaire on l'imagine bien supérieur à celui d'un simple instituteur en début de carrière.

Théodore Hoarau fut aussi engagé en politique. Il fut membre en mai 1981 du Comité de soutien départemental à la candidature de François Mitterrand et présent en février 1983 aux élections régionales sur la liste d’union pour une majorité de développement, présentée par le PS et conduite par Wilfrid Bertile et Jean-Claude Fruteau.

Même si ceux qui le connaissent bien affirment qu'il aurait aujourd'hui pris ses distances avec le PS et qu'il véhiculerait des idées qui seraient assez éloignées de celles qu'il défendait hier.



Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

2.Posté par paulux le 22/07/2022 11:34

La filière syndicale est la voie royale pour la promotion personnelle...Il faudrait demander a cette personne quelles sont ses valeurs ?

1.Posté par A Huxley le 22/07/2022 11:15

Je suis employé chez Muta et merci pour cet article qui permet révéler ce qu’une grande majorité d’entre nous pensons depuis maintenant de nombreux mois, mais que personne n’ose exprimer ouvertement sur son lieu de travail sous peine de se voir “black listé” ou “poussé vers la sortie”.

Cependant votre article est aussi à double tranchant. J’ai pu lire des commentaires de personnes souhaitant changer de mutuelle suite à ces révélations...

J’ai toujours été fier de travailler au sein du système mutualiste et souhaite encore croire en ces valeurs que je partage avec 90% de mes collègues.

Nous, les EMPLOYES, somment là tous les jours pour accueillir tout le monde sans distinctions (peu importe la personne, avec ou sans mutuelle, avec ou sans la CMU). J’ai toujours eu cette satisfaction de ne pas être qu’un simple vendeur à la recherche du profit mais au contraire pouvoir proposer à nos adhérent l’offre la mieux adapté et la plus accessible à ses besoins grâce à nos offres mutualistes.

Malheureusement les temps changent. Les décisions de personnes dirigeantes (déconnecté de la réalité et ne sortant jamais de leur bureau pour venir voir ce qu’il se passe réellement sur le terrain) sont en train de tuer ce système afin de flatter leur égo. Et ce sont 300 employés faisant de leur mieux pour essayer d’être disponibles pour les adhérents, qui payent les pots cassés avec toujours plus de pressions, moins de moyens, moins de personnel en magasin, la peur de voir ses primes diminuées, voir tout bonnement de perdre son emploi.

Donc ne vous trompez pas de combats, 90% des employés font leur maximum avec les moyens que l’on veut bien mettre à notre disposition pour exercer notre métier et vous accueillir dans les meilleures conditions. Mais sachez aussi qu’en tant que client et surtout qu’en tant qu’adhérents vous pouvez, vous aussi, vous faire entendre et demander des comptes via le service réclamation, (courrier, mail, téléphone) et faire bouger les choses lors des assemblée générale et autres conseils d’administrations.

J’espère qu’il n’est pas encore trop tard et qu’avec de meilleures personnes aux commandes ce que nous essayons tous les jours de maintenir puisse à nouveau repartir sur des bases plus saines.



Bref je ne diffame pas, cela représente simplement mon opinion personnelle que je tenais à partager ici

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes