Actu Ile de La Réunion

Musicien, adjoint municipal, enseignant, homme de (grand) coeur : Jean-Claude Thévenin s’en est allé

Mercredi 29 Mai 2019 - 09:03

Hommage à un homme de bien…


Comme a pu le dire si justement un de nos meilleurs connaisseurs de la musique créole « Son départ a été souligné par un silence assourdissant » ! Aucun organe de presse n’en a parlé ; pas une mention, même anémique, aux journaux ni à la télé. Il faut dire que notre patrimoine musical réunionnais est sans doute la 173è roue de la charrette ; et quand je dis charrette… Ouais, bon !

Jean-Claude Thévenin vient de nous quitter, voici moins d’une semaine et tout le monde s’en fout. Alors, qu’on nous permette (d’essayer) de réparer cet incompréhensible oubli. Car s’il en était un qui faisait partie de notre vie créole dans sa plus chaude réalité, c’était bien l’ami Jean-Claude ! L’observation de notre société, le sens du moucatage, la tendresse, la main tendue, la chaude amitié et j’en passe, c’était tout lui, ça.

J’ai bien connu Jean-Claude, depuis que nous étions voyous en culottes courtes, à Saint-Jo, du temps de notre adolescence ravageuse. Et quand je dis ravageuse… Nous allions chaque année au mois d’août chez Pépé Justinien et Mémé Annéa ; les parents de Jean-Claude n’habitaient pas loin. Les après-midi, nous allions nous baigner dans un bassin au fond de la rivière des Remparts. Un jour, il a poussé la chansonnette, avec une justesse qui nous surprit tous.

Mais évidemment, chez des ravageurs comme nous, pas question de féliciter un pote, mais plutôt : « Oté Jean-Claude, ta fé court paille-en-queue, couillon ! » Ouaf-Ouaf !

Depuis cette lointaine époque, Jean-Claude a toujours été « le bon copain », le camarade capable d’écouter, à qui on pouvait toujours demander quelque chose : s’il l’avait, il donnait. Il donnait même trop.

Très vite ses incontestables dons de chanteur ont attiré l’attention des orchestres. Il a donc ainsi participé aux manifestations des orchestres Serge Son-Houi et André Philippe, deux formations au sein des quelles il a côtoyé quelques musiciens célèbres : Alain Payet, autrement surnommé « capitaine Mouchavert », Jules Joron, Alfred Vienne… Sa belle voix très mezzo soprano lui attirait tous les suffrages féminins et toutes les jalousies masculines.

Plus tard, nous nous sommes retrouvés au vieux lycée Leconte-de-Lisle de la rue Jean-Chatel. Débarquant d’un CEG (collège de quartier), il se retrouva en qualité de « seconde moderne prime », à savoir meilleur que nous en math et sciences. Il fit, là aussi, l’unanimité par sa gentillesse et sa façon « d’aller vers les autres », il n’y a pas de façon de le dire autrement.

Après le Bac, Jean-Claude s’engagea gaillardement dans le corps des instituteurs. Je suppose que c’était, là encore, sa façon à lui de vouloir servir.

Dans le même temps, il mit sa verve et son talent à donner à la musique réunionnaise quelques-uns de ses fleurons. Chantant dans moult orchestre, il passa le plus clair de son temps à enseigner, écrire et composer. Et c’est là que se révèle le véritable Jean-Claude Thévenin et dont devraient rougir de honte ceux qui le connaissent si mal… sinon pas du tout.

Fin observateur de l’âme et de l’identité créoles, il mit le doigt sur ses qualités et défauts ; et cela nous laisse quelques-unes des plus belles pages de notre patrimoine musical.

Dans les années 70, alors que les soucis de grossesses non désirées poussaient des jeunesses dans la désespérance, par ignorance sinon désinformation, Jean-Claude nous a sorti son premier coup d’éclat avec « Planning familial ». Un triomphe. Mérité.

Mais il a d’autres titres de gloire à son actif, ce bougre. Il a écrit et composé les textes et paroles de deux 45-tours sous son nom propre. En outre, il a écrit nombre de chansons emblématiques de chez nous, la plupart du temps avec cet autre champion musical, Rolland Raëlison. Des chansons que tout le monde connaît.

« Pied de riz » et « Ti Gustin » pour Michel Adélaïde. « Moustique », « Nu aime à nous », « Vogue ma pirogue », « Mi dis pas adieu mi dis au revoir », « Vacances à La Réunion » et le très beau « Toi qui pars », chanson avec laquelle la grande Marie-Armande a remporté le concours « D’une île à l’autre », en 1979 (la 1è fut gagnée haut la main par Micheline et « Z’enfants les hauts » en 1978).

Nul n’est parfait et oublions vite « Séga Giscard »… Oups !

Jean-Claude ne s’est pas contenté de faire l’école et de composer. Tandis qu’il se perfectionnait dans son métier d’instituteur (c’était un perfectionniste !), il s’engageait dans l’amélioration de la vie sociale de sa ville de Saint-Joseph : le mieux-vivre de ses concitoyens le concernait au premier chef. Il devint ainsi conseiller municipal de Fred K/Bidy puis conseiller régional ; dans son métier de pédagogue, il fit tant et si bien qu’il se hissa au rang de directeur d’école.

Lorsque j’y pense… il est fatigant, cet homme !

Les routes se croisent et s’éloignent. Les nôtres se sont re-croisées un jour, voici une dizaine d’années (ou plus, pardonnez ma mémoire d’être si incertaine). L’épouse de Jean-Claude était atteinte d’un mal terrible et il l’accompagnait au Tampon dans un centre de radiologie. Ce jour-là, comme toujours, il la tenait à bout de bras. Car cet homme, mon (notre) ami, était un fidèle. Son dévouement aux autres passait avant tout ce qui le concernait personnellement.

Alors voilà, j’ai tenu à lui rendre cet hommage qu’il mérite mille fois.

Salut à toi, Jean-Claude Thévenin. Tu fais partie de ces grands individus qui nous rendent fiers d’être des Créoles.

À un de ces jours, mon Yab !

Jules Bénard
Lu 5254 fois



1.Posté par Le Taliban. le 29/05/2019 09:33

De nos jours c'est bien connu .
Le créole réunionnais vit dans un autre monde.
Mais vraiment virtuel. Le monde à l'envers.
C 'est dans l"air du temps.
Baisse le prix du riz. Planning familiale.
On peut dire , Baisse lo prix lo gaz avec carburant, et j"en passe.
Pauvre de nous.

2.Posté par Éthéve ? le 29/05/2019 09:51 (depuis mobile)

Tous les copains marmailles de Jules Bénard ne sont pas forcément connus ou célèbres. On tourne un peu en rond avec tous ses avis de décès. Si la presse n’en parle pas c’est soit qu’ils étaient pas au courant, soit qu’on s’en fout un peu.

3.Posté par Ti tangue zilet zone le 29/05/2019 11:09

2.Posté par Éthéve ? le 29/05/2019 09:5
Plutôt on s'en fou ...pas seulement un peu mais beaucoup ...préfère les articles racoleurs ... Et NON des reportages qui montrent l'exemple ....
Un autre disparu dans le tourbillon des actualités ?
HARLY grand pianiste qui avait arpenté les pianos bar de SinDni qui était encore SAINT DENIS ' ville Où il faisait bon de sortir pour prendre un verre ....sans risque de tombé des BDLR ou autres bandits grand chemin

4.Posté par Payet le 29/05/2019 15:38

Merci pour lui.

5.Posté par maikouai le 29/05/2019 20:52

Merci Jules pour ce rappel et cet hommage à l’artiste Thévenin, auteur compositeur discret. Hélas nos grands noms tombent dans l’oubli par trop de « désintéressement » de notre part aussi. En effet il y a bien eu quelques tentatives sans grand succès hélas jusqu’à présent, pour éviter cet oubli.
Récemment encore suite au départ pour le Grand Voyage hélas de l’ami Jean, autant percussionniste de talent (bater’ Chat Noir…) que le copain par excellence d’un grand nombre d’entre nous, il a été question suite au vibrant hommage que lui ont rendu ses amis lors d’une sympathique manifestation musicale, de renouveler l’opération annuellement. Dans le même esprit cet anniversaire culte (hommage) devait être élargi à tous nos artistes disparus. L’opération via une association type loi 1901 par le biais de manifestation grand public aurait pour but principal de ne pas laisser sombrer dans l’oubli le passé culturel et artistique de la Réunion…, l’idée est toujours d’actualité, manque que l’encadrement…

6.Posté par Révolution le 30/05/2019 07:37 (depuis mobile)

Hommage à ce faiseur de tubes....j''ai fredonné et fredonne toujours ces chansons...nostalgie

7.Posté par Jules Bénard le 30/05/2019 18:42

à posté 2 :

Ben oui, cher contempteur, mes amis ne ressemblent pas à tout le monde et j'en suis fier.

Vous n'en faites pas partie mais qui sait....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie