MENU ZINFOS
Social

Mouvement de colère : Le 6 novembre, "journée sans vétérinaires"


Les vétérinaires sont en colère. Une disposition introduite récemment dans le projet de loi d'avenir de l'agriculture limite la possibilité pour cette corporation de délivrer la totalité des médicaments nécessaires au traitement des animaux. Dans un communiqué, le Docteur Frédéric Aymé, président du syndicat des vétérinaires de la Réunion, explique qu'une "journée sans vétérinaires" aura lieu le 6 novembre prochain. Seules les urgences seront assurées. "Un grand nombre de vétérinaires de la Réunion s'associent à ce mouvement de colère", précise le Docteur Aymé.

- Publié le Lundi 4 Novembre 2013 à 11:06 | Lu 1094 fois

Mouvement de colère : Le 6 novembre, "journée sans vétérinaires"
"Une disposition introduite récemment dans le projet de loi d'avenir de l'agriculture limite la possibilité pour les vétérinaires de délivrer la totalité des médicaments nécessaires au traitement des animaux : il s'agit de l'interdiction de délivrer certains antibiotiques catégorisés "critiques".

La profession vétérinaire participe très activement depuis 18 mois à toutes les réflexions en cours visant à réduire l'utilisation des antibiotiques dans les thérapeutiques animales, montrant ainsi son implication dans le dossier de l'antibiorésistance et la mise en place du plan EcoAntibio 2017.

Tout cela en pure perte, face au dogmatisme du Ministère de la Santé qui a refusé toute concertation avec les vétérinaires. Suspectés de prescrire et délivrer des antibiotiques en excès à des fins mercantiles, nous sommes condamnés sans preuve et sans procès.

Ulcérés par la mise en doute de leur probité et de leur éthique, et désabusés par la désinvolture dont fait preuve l'état à leur encontre, les vétérinaires tirent toutes les conséquences de cette accusation.

Cela se traduira par l'allongement du délai d'intervention lors des urgences, un parcours de soin inutilement compliqué, une moindre disponibilité des traitements pour les animaux. De plus, la profession craint que cette interdiction partielle de délivrance ne soit que le début d'une interdiction plus générale : le découplage entre la prescription du médicament et la délivrance de celui-ci. Cette mesure aurait des conséquences majeures sur les structures vétérinaires (licenciements, arrêt d'activité).

C'est pourquoi les vétérinaires en colère se mobilisent le 06 novembre prochain : une grande partie d'entre eux manifesteront à Paris devant le ministère de la Santé; pour la première fois depuis 40 ans, les vétérinaires impliqués interrompront leur activité pour une journée, le 06 novembre. Lors de cette « journée sans vétérinaires », les cabinets et les cliniques n'assureront que les seules urgences.

Un grand nombre de vétérinaires de la réunion s'associent à ce mouvement de colère ; nous invitons donc les usagers à se rapprocher de leurs vétérinaires respectifs.

Docteur Frédéric Aymé
Président du syndicat des vétérinaires de la Réunion"




1.Posté par mi marche ec Melenchon le 04/11/2013 12:44

hi hi hi , un retour de boomerang pour les pourfendeurs du keynésianisme qui découvrent que le libéralisme c'est pas seulement "brailler contre les impots" meme quand ils sont defiscalisés outre mer.

2.Posté par prout le 04/11/2013 16:46

"et désabusés par la désinvolture dont fait preuve l'état à leur encontre"...le club s'élargit semble-t'il...

3.Posté par polo974 le 06/11/2013 14:17

""" le découplage entre la prescription du médicament et la délivrance de celui-ci. Cette mesure aurait des conséquences majeures sur les structures vétérinaires (licenciements, arrêt d'activité). """

Argument foireux, c'est juste une séparation, un transfert, donc baisse de chiffre d'affaire d'un coté création de chiffre d'affaire dans des "pharmacies vétérinaires"...

Comme quand on va au véto, on sort avec une douloureuse moitié consultation, moitié médocs, les vétos ne vont pas aimer...

""" nous sommes condamnés sans preuve """
La bonne blague, quand on voit la quantité d'antibio qu'on retrouve dans les eaux usées ou de rivière, on se demande d'où ça vient... ou pas...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes