Courrier des lecteurs

Mouvement citoyen "Gilets jaunes : Un réveil de la conscience des peuples

Jeudi 15 Novembre 2018 - 17:17

Communiqué de FDGR et UCP sur le mouvement citoyen du 17/11/18 “ Gilet jaune”


Nous considérons que ce mouvement est un réveil de la conscience des peuples contre le dérèglement économique, écologique et sociale et le danger des régimes autoritaires.
 
Un mouvement social,  populaire donc citoyen, écologique, qui devrait être soutenu par tous car c’est un message contre les politiques austéritaires de droite comme de gauche. La force de ce mouvement est qu’il prend une multitude de formes d’actions autonomes hors des structures verrouillées des anciens partis, des réseaux d’élite et des partis…

Les raisons de la colère:

Un  ras-le-bol fiscal.

Des augmentations injustes des taxes sur le retraités et la CSG, le prix des carburants. Cette écologie punitive est incompréhensible du grand public.

Le pouvoir d’achat en baisse à cause d’une inflation non maîtrisée et un  chômage récurrent, le logement est insuffisant dans les communes.

Les inégalités qui se creusent et l’insécurité croît.

La précarité, L’illettrisme, l'insalubrité se développent.

Ces manifestations populaires expriment une défiance généralisée proposant des définitions et des solutions universelles aux problèmes publics de la production écologique et sociale. Elles traduisent des action citoyennes pour l’égalité, la liberté et la fraternité, contre toutes les formes de discrimination. Ce sont donc des  demandes populaires légitimes de protection et de démocratie contrariées.

La démocratie ne doit pas être une parenthèse de l’histoire
                                                                     
 
Didier Dupont, Union citoyenne de La Possession, Forces de Gauche Réunion
Lu 1173 fois



1.Posté par polo le 15/11/2018 17:46

si les pays arabes voudraient foutre la merde dans le monde
baisse de la production et augmentation de prix
voila malheureusement un bon détonateur

2.Posté par Marre de Macron le 15/11/2018 17:46 (depuis mobile)

Les gens en.ont.marre du banquier de l'Elysée.

Mais il ne faut pas casser et détruire samedi 17. Macron.n attend que cela.

3.Posté par Modeste le 15/11/2018 18:26

Les inégalités qui se creusent et l’insécurité croît......oui effectivement trop d'assistanat on devrait déjà diminuer les prestations sociales qui maintient beaucoup dans leur paresse.... !

4.Posté par Madigator le 15/11/2018 23:33 (depuis mobile)

Faisons le intelligemment, restons droit

5.Posté par Julien le 16/11/2018 11:16

Je ne comprends pas pourquoi on manifeste pour le prix du carburant. C'est une énergie polluante il faut la taxer ! Sinon beaucoup sont schyzophrènes à la Réunion , zot demandent moins de taxe, zot demanden plus d'aides... Hors ce sont les taxes qui permettent de verser les aides !!!!

6.Posté par JORI le 16/11/2018 12:36 (depuis mobile)

5. Julien. On peut voir aussi la chose différemment: La population demande peut-être plus d'aides pour pouvoir payer l'augmentation des taxes.

7.Posté par A mon avis le 16/11/2018 13:34

@ 5 Julien : raisonnement tout a fait juste et logique !

Cette "colère des gilets jaunes" est tout à fait caractéristique des réactions spontanées des "réseaux sociaux" mais sans aucune réflexion intelligente derrière. Parfaite illustration des moutons de Panurge.

Et ces contestations sont récupérées par les partis politiques tes que le Front National (RN).

C'est regrettable que les Insoumis "fâchés mais pas fachos" se retrouvent alliés à Marine Le Pen dans cette affaire !

8.Posté par jean-richard bennala le 16/11/2018 16:32

@ poste 5 comme il est facile de faire payer les gens qui sont les plus gros pollueurs ce sont les industriels, à une certaine époque on vantait le diésel, le gouvernement ne sait plus jouer sa partition la facilité de taper sur le petit peuple et la grande protection des supers riches , à force de tirer sur la corde tôt ou tard la corde se casse le peuple est saturé trop d'impôts en France les routes les ponts les hôpitaux etc sont malades, il ne faut pas s'étonner que les gens se tirent ailleurs la thailande par exemple trop de taxes tuent .

9.Posté par A mon avis le 16/11/2018 17:22

@ 8.Posté par jean-richard bennala

Eh bien, allez vivre en Thaïlande, si le régime politique thaïlandais vous convient !

10.Posté par A Julien le 16/11/2018 22:45 (depuis mobile)

Tu a dépassé la classe de 3eme ?

11.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 16/11/2018 23:27

Vous êtes pour entretenir le train de vie des élites. Cesses de râler et raquer.

12.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 16/11/2018 23:28

Vous avez les élus que vous méritez et j'estime qu'ils ne totochent pas assez les français.

13.Posté par jean-richard bennala le 17/11/2018 11:13

à mon avis je termine mes affaires dans 2 ans j'aurai 65 ans et après j'irai me la couler ailleurs vous croyez que je vais continuer à rester en France me faire pomper et laisser ce gouvernement incompétent à piquer mes sous , la richesse d'un pays c'est le travail être fier et droit moi je ne suis pas dans l'assistanat j'ai toujours bossé et payer mes impôts depuis l'âge de 16 ans je suis dans le batiment, je me casse et j'incite mes enfants à se tirer ailleurs aussi @ poste 9

14.Posté par A mon avis le 17/11/2018 17:55

@ 13 : Bon vent !

15.Posté par jean-richard bennala le 17/11/2018 20:36

à mon avis faîtes en autant gillot plusieurs vols par jours continuez à subir et vous vautrez dans la bêtise la force d'un peuple c'est le travail que le travail fierté j'en ai marre de me faire dépouiller et de venir en aides aux sans dents et sans scrupules oui je me casserai.

16.Posté par klod le 17/11/2018 20:47

ha bon Dupont Didier , dit "force de gauche" ? on est mal barré !

bloquer d'autres citoyens et vous applaudissez?


bloquer la "source" : les préfectures , les élus .................. des leçons de révolution à une soi disante "force de gauche" ? pov gauche !

17.Posté par JD974 le 18/11/2018 06:53

Nous savons que la sincérité n’est pas, et n'a jamais été, auparavant, le fort de nos politiciens. Il se trouve que, ces derniers temps, le nouveau gouvernement met les bouchées doubles et que notre méfiance redouble et se répand en dehors des syndicats désertés, des partis désorientés, des medias restés aux ordres vu que n'étant plus, ni vus, ni lus, ni crus, ils sont obligés de mendier des subventions qui les obligent à mentir, à mentir, et encore.

Il faut démonter tous les mensonges qui tournent en boucle dans les médias au service du pouvoir.

Heureusement que le gouvernement a fait voter une loi sur les fake news. Cette loi est uniquement destinée à empêcher la circulation des fausses informations qui viendraient le contrarier!

Ces mensonges portent en ce moment sur ce que l’on appelle la fiscalité comportementale. Il s'agit de la mise en place d’impôts sous prétexte d’orienter le comportement des français avec des effets collatéraux non négligeables et le meilleur exemple qui nous soit donné en ce moment est la fiscalité écologique.

Les français n’accordent plus aucun crédit à E. Macron et son gouvernement. Ce qu’ils voient, c’est que les impôts augmentent sans arrêt, que leurs revenus stagnent, que leurs dépenses contraintes augmentent et tous les ans c’est toujours pire avec le sentiment qu’on va dans le mur à terme ce qui est d’ailleurs une réalité !

Ces français moyens, dont les budgets se tendent de plus en plus, ont aussi le sentiment que la hausse du coût d’usage de la voiture constitue quelque chose d’insignifiant pour des élites grassement payées qui ne subissent pas les mêmes contraintes notamment parce qu’elles profitent de nombreux avantages (voitures de fonction, allocations diverses) !

Ce mouvement est apolitique. Il recrute dans tous les partis même celui des abstentionnistes. On verra si cette jacquerie aboutira ou non. A quoi peut-elle aboutir ?

A la décision de MACRON de demander la rédaction par chaque français de cahiers de doléances. C’est à la demande de ce pauvre Louis XVI qu’ils le furent en mars 1789. Après quoi viendra une convocation des Etats-Généraux précédée pour chaque français d’un cahier de doléances. De ces doléances devraient émerger un nouveau parti politique entièrement différent des partis actuels.

Ce pourrait être une sorte de Tiers-État celui de 2018. Il pourrait en sortir des synthèses et des programmes ainsi que des meneurs comme autrefois Mirabeau poussé au sommet de ce parti.

On verra assez vite si les élus de MACRON vont ou non se désolidariser de JUPITER craignant de ne pas être réélus. En effet une grande partie de ceux qui les ont élus macronistes ont changé d'opinions et figurent maintenant parmi les gilets jaunes.

Désormais ils risquent de ne pas être réélus. Tourner la veste sinon c'est le pire pour eux.

18.Posté par A mon avis le 18/11/2018 17:45

@ 17.Posté par JD974 :
"Ce mouvement est apolitique. Il recrute dans tous les partis même celui des abstentionnistes. On verra si cette jacquerie aboutira ou non. A quoi peut-elle aboutir ?"

Vous avez raison, c'est un mouvement apolitique. Seulement, il n'y a pas de leader, et les revendications sont confuses, voire contradictoires. Et personne n'est en mesure de prédire à quoi cela peut aboutir.
Mais le danger, c'est que ces manifestations peuvent être récupérées par des partis extrémistes, soit au grand jour, mais plus probablement en "sous-main" en quelque sorte, et que ça dégénère.

Le paradoxe, c'est qu'on veut toujours moins d'impôts, et toujours plus de services publics (hôpitaux, police, administration, écoles ...)

19.Posté par JD974 le 19/11/2018 11:02

Oui c'est bien cela : «Gilets jaunes» : l'exécutif cherche une réponse.

Les élus macronistes se taisent; ils savent qu'une grande partie de leurs électeurs plus encore que pour les autres partis sont en colère.

Ne pas les fâcher plus encore, c'est le premier point. Les référendums sont trop faciles à contourner.

Prétexter que les revendications sont trop diverses et que l'exécutif cherche avec eux une solution fiscale qui les réunisse tous. On proposera une solution de démocratie directe.

Comme c'est la dette de l’Etat qui est au premier plan, proposer, pour mars 2019, des cahiers de doléances rédigés par les chefs de famille et leurs épouses : plaintes et solutions sans aucune consigne venue des partis associations et syndicats.

Faire lire ces cahiers personnels de plusieurs pages et les faire synthétiser par le meilleur des rédacteurs du canton puis de la circonscription sans intervention des élus et tout à fait en dehors des partis et des syndicats.

Les synthèses faites, les derniers rédacteurs seront convoqués pour des ÉTATS-GÉNÉRAUX à Versailles en mai 2019.

20.Posté par klod le 19/11/2018 14:02

oui post 19 , vive Mirabeau ?

21.Posté par Garaios Antoine le 30/11/2018 20:58 (depuis mobile)

Parfaitement d’accord !!

22.Posté par JD974 le 01/12/2018 11:05

E. Macron a déclaré avoir « entendu les français », et qu’il va organiser une concertation (des cahiers de doléance ? Non non) mais qu’il ne changera pas de cap (ah bon ! Alors cela sert à quoi la concertation?)

Il faut donc comprendre que les français pourront toujours causer en colère ou pas et revendiquer ceci cela, cela ne changera rien ! Il est sûr et certain de ses convictions alors qu'elles vont le perdre !

Il me fait penser à Louis XVI qui convoque les ETATS-GÉNÉRAUX en 1789 sans savoir qu'ils vont lui couper la tête en 1793.

Macron et son gouvernement ont été les premiers surpris de la réaction d’une partie de la population à la taxation, dite écologique qui accable le peuple français plus que d'autres, uniquement pour sauver une planète qui n’a rien demandé et que rien ne modifiera l'évolution de la planète. Travail demandé à Hercule ?

Nos Hauts Fonctionnaires pensaient presque tous, en silence qu’après 30 ans de matraquage, les français avaient assimilé les menaces pour le climat dont on nous abreuve à longueur de journée, sans aucune preuve scientifique ! Sinon pour quoi et pour qui un nouveau comité Théodule sur le climat il y en a déjà quatre, ce n'est pas assez?

En fait, la fiscalité sur le carburant, de par son apparence nécessité, ressemble bien plus à la gabelle, cet impôt sur le sel qui existait au moyen âge alors qu’à l’époque, le sel était le seul possible pour conserver les aliments !

Son utilisation obligatoire rendait sa taxation à la facile et fructueuse. Tout comme le carburant est devenu indispensable !

Le carburant est le nouveau sel de l’Etat. L’utilisation obligatoire de la voiture rend sa taxation fructueuse alors qu’il ne s’agit, à proprement parler, que d’un impôt basé sur des règles arbitraires fixées par des informateurs coupés des réalités économiques et sociales, dont la voiture n’est pas la priorité !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Mai 2019 - 09:57 Pourquoi pas Pontalba ou Lalane?