Zot Zinfos

Mouvement chaleur

Mardi 28 Janvier 2014 - 12:16

Mouvement chaleur
Rien de ce qui se passe sur le territoire de la commune du Tampon, ainsi que sur celui de La Réunion, ne peut me laisser insensible, notamment si cela concerne la jeunesse et l’éducation. Aussi est-ce tout naturellement que je me sens interpellé par le mouvement généralisé des lycéens du Tampon et d’ailleurs contre la vague de chaleur qui nous touche tous aujourd’hui.
 
Si je ne peux bien entendu cautionner les débordements qui ne sont le fait que de quelques excités inconscients et incontrôlables, le mouvement des lycéens était largement prévisible. Comment peut-on travailler efficacement dans de telles étuves qui vous font bouillir le cerveau et vous pompent toute votre énergie ?
 
Le choix du calendrier scolaire est stratégique, donc vital, pour notre département sous les tropiques. Sans militer pour le calendrier climatique qui nous couperait de la métropole et de l’Europe où nombre de nos jeunes vont poursuivre leurs études, son positionnement est tout un art qu’il ne faut mettre en pratique qu’à la condition de prendre en considération certaines données locales. A La Réunion, il fait CHAUD en janvier, c’est le mois des cyclones et des précipitations. C’est également, traditionnellement, le mois où l’on rassemble ses dernières forces avant le grand rush des examens pour les lycéens. Aussi, faut-il le respecter et ne pas tout chambouler.
 
Bien sûr, il n’est pas question de réduire le volume horaire des élèves réunionnais par rapport à celui de leurs camarades de métropole ; il faut respecter le calendrier national pour le baccalauréat, ce grand examen, tremplin vers des études et des formations ouvrant sur la vie professionnelle ; il est nécessaire de prévoir des phases de repos pour mieux se dépenser après, mais il y a des organisations de notre calendrier qui pourraient mieux le permettre. Il suffit pour le faire d’avoir ce bon sens populaire qui amène si souvent à d’excellents résultats.
 
Lorsque je m’aperçois que, pour les trois prochaines années du calendrier déjà arrêté, la rentrée de janvier est avancée au 19 en 2015, au 18 en 2016 et au 16 en 2017, je m’inquiète. Je n’y retrouve pas la prise en considération de notre réalité climatique et des conditions d’accueil de la population scolaire, favorables à sa réussite. Comment ne peut-on imaginer un seul instant que les manifestations que nous connaissons actuellement ne pourront se reproduire ces prochaines années ? Il suffit de lire les messages qui circulent ces jours-ci sur les réseaux sociaux pour s’en persuader. Gouverner, c’est prévoir, et peu importe que 90 % de gens qui gravitent autour du centre de la décision aient donné un avis qui s’appuie peut-être sur des critères personnels, c’est pour l’ensemble d’une jeunesse qu’il faut prendre des décisions efficaces. Sans oublier l’ensemble de leurs professeurs qui réalisent, pour leur très grande majorité, un travail remarquable auprès de leurs apprenants.
 
Janvier reste un mois où nous, Réunionnais, pouvons nous rapprocher massivement de la métropole et y découvrir ce que nous n’avons pas ici : neige et froid, sport d’hiver et familles installées là-bas. En retour, nous pouvons accueillir ici des touristes venus chercher ce qu’ils n’ont pas chez eux : chaleur et exotisme et être alors disponible pour eux. Janvier est un moteur économique que nous ne pouvons mettre en panne au nom d’intérêts personnels.
Quelle que soit la haute autorité qui prend la décision finale, laissez-nous, s’il vous plaît, notre mois de janvier ! Bien entendu, il faudrait retoucher ce calendrier déjà fait, mais ne nous punissez pas trois ans encore ! Faites-nous des périodes intermédiaires plus courtes, mais allant de lundi à samedi pour rester encadrées des week-ends ; comptez nos jours, mais ne laissez pas cette chaleur intenable nous achever ; travaillez avec nous à élever cette jeunesse réunionnaise vers des horizons prometteurs pour eux et pour nous !
 
Il faudra aussi améliorer nos constructions scolaires et appliquer dans leurs constructions des principes que nos grands-parents connaissaient déjà, eux qui donnaient à leurs maisons une orientation favorable aux vents, une hauteur de toit pour permettre à ces vents rafraichissants de circuler, des barrières efficaces au soleil,… et toutes les techniques avancées qui permettent aujourd’hui d’obtenir une régulation thermique dans un bâtiment. Ne faisons pas cette économie en amont, les conséquences et les coûts induits en aval pourraient être terribles. Notre école sera à la hauteur de ce que nous en ferons, Etat pour l’ensemble, Conseil Régional pour les lycées, Conseil Général pour les collèges et Mairies pour les écoles primaires.
 
Pour ma part, c’est ce à quoi je m’attacherai à la mairie du Tampon à qui je donnerai une école à la hauteur de ses espérances.
 
Laurent BOYER
Candidat aux élections municipales 2014 au Tampon
Lu 457 fois




1.Posté par zoizoblanc le 29/01/2014 09:31

Bon, il faut quand même dire que les lycéens du 14 ème ont tellement chaud que lors de leur manifestation certain portaient des jogging, tout en se rendant vers le centre du TAMPON..
S'il fait chaud... commence par enlever ton jogging Lac...te

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >