MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Morts seuls, vieux, abandonnés…


Par Jules Bénard - Publié le Dimanche 30 Août 2015 à 09:37 | Lu 466 fois

Morts seuls, vieux, abandonnés…
Leur fallait-il être à ce point seuls qu’ils n’aient ainsi plus donné de nouvelles pendant un mois sans que personne ne s’en inquiétât !
Ces deux vieillards de la Plaine-des-Palmistes ont quitté cette vallée de larmes, sans doute usés eux-mêmes d’en avoir trop versé…

Cette lamentable histoire m’a remué au plus profond de moi-même. Ce n’est qu’au bout d’un mois, un très long mois durant lequel leur maisonnette resta fermée, et incommodés par l’odeur des corps en décomposition, que les voisins ont enfin consenti à alerter les autorités. Le constat a été consternant.

Le vieillard est parti le premier, un mois plus tôt. Désespérée, n’appelant personne à l’aide parce que n’ayant personne à appeler, sa vieille compagne s’est allongée sur son lit et s’est laissée mourir aux côtés de son autre elle-même.

Si cela m’a tant touché, c’est parce que j’ai connu une tragédie similaire, en octobre 1986, à l’hôpital de Saint-Pierre, où je relevais péniblement d’une opération anti-péritonite aigüe qui avait failli me laisser sur le carreau. "Akoz la pa crévé, l’macro !" diront certains. Je les em…, cela va de soi.

"Na point personne po donne à moi in peu de l’eau, siouplaît ?" Cette demande poignante a longtemps résonné dans les couloirs de l’hosto… Sans intéresser qui que ce fût. J’ai fini par me lever et, vaille que vaille, ai pu me traîner jusqu’à une chambre où un vieillard avait soif.

Il portait, en-dessous du genou, la trace en pointillés de l’amputation qui lui enlèverait sa jambe, le lendemain.

Il était pensionnaire au foyer Albert-Barbot et son diabète lui avait refilé la gangrène. Il me raconta qu’il avait des enfants à Saint-Denis, mariés, travaillant, bien installés… qui venaient le voir une fois tous les deux mois.

Malgré le dévouement des chirurgiens tentant de lutter contre l’inéluctable, si l’opération s’est bien passée, mon vieil ami n’a pas survécu. Il est mort… seul.

Fut un temps joyeux mais révolu où un enfant n’aurait jamais laissé ses vieux parents seuls.

Jules Bénard




1.Posté par li le 30/08/2015 22:11

Trop cruel
J espere qu aucun membre de la famille n heritera des biens-
De meme pour la mairie
Apres tout la mairie n est elle pas censée avoir un service qui s occupe des gens isolés?
Bysarre egalement ce voisinage - il n avait pas l air tres emu par leur disparition-

2.Posté par Mémé le 30/08/2015 22:20

Paix à leurs âmes.
Qu'ils reposent en paix.

3.Posté par KLD le 30/08/2015 23:00

RIP

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes