Economie

Mortalité des vaches laitières en hausse : Des éleveurs en colère devant la DAAf de St-Pierre

Lundi 11 Mars 2019 - 09:27

Les producteurs de vaches laitières veulent des réponses. Une dizaine d’éleveurs sont ce lundi matin mobilisés devant la DAAF de St-Pierre et demandent à parler au directeur Philippe Simon alors que le taux de mortalité dans la filière ne cesse d’augmenter. Parmi les éleveurs sinistrés, Jean-Paul Bègue. L’agriculteur a ainsi perdu 17 vaches sur les 52 que compte son cheptel. 

En cause, la leucose bovine ? À la perte de production s’ajoutent les pertes financières pour ces éleveurs. "Sans le sous, difficile de faire appel aux services vétérinaires, tous les éleveurs n’ont pas les moyens de s’assurer", dénonce Jean-Bernard Maratchia, représentant de la CGPER venu en soutien. "La leucose n’a pas d’incidence sur la santé humaine mais impacte la production".  

Les autorités ont déjà été alertées pour des pertes qui interviennent toutes les semaines, dénoncent ces éleveurs
Les autorités ont déjà été alertées pour des pertes qui interviennent toutes les semaines, dénoncent ces éleveurs
Pour le syndicat, l’omerta règne autour de ce scandale sanitaire et économique. "La DAAF nous dit que tout va bien mais s'il s'avère que les vaches meurent de cette maladie, il faut que les autorités trouvent rapidement des solutions. Recommencer sur de nouvelles bases". 

"Ces dernières années, 50 % des éleveurs ont mis la clé sous la porte. La filière est en danger", déclare Jean- Bernard Maratchia. 

Pour inciter les autorités à réagir, les cadavres de deux vaches ont été amenés ce matin devant le siège de la DAAF.
PB
Lu 7211 fois



1.Posté par cmoin le 11/03/2019 09:50

Si les vaches meurent c'est à cause de vous,c'est vous qui les élevez!
Arrêtez de tout le temps rejeter la faute sur les autres!

2.Posté par Hoarau le 11/03/2019 09:55 (depuis mobile)

Rien de nouveau😎pas d''incidence sur la santé humaine? suffit pas de le dire😠 prouvez le😷. N''a longtemps ce bande zistoire la.l''Etat, syndicat agricole, éleveurs, groupe inter religieux 🙈🙉🙊

3.Posté par SPARTACUS974 le 11/03/2019 10:35

La viande de boeuf péi en promo en supermarché....
Je passe mon tour car trop d'animaux malades.La leucose bovine est un scandale que beaucoup essaient de cacher car certains ont laissé des éleveurs acheter des bovins qu'ils savaient malades.Un bon journaliste devrait y mettre son nez pour dévoiler le nom de ces gros poissons qui ont mis sur la paille les éleveurs et qui ont consciemment mis en danger la vie des Réunionnais.

4.Posté par Ald'eau le 11/03/2019 11:31

- https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000031164587&categorieLien=id

"L'avis de l'ANSES en date du 23 juillet 2015 précise que la forte prévalence de la maladie et la présence d'un vecteur potentiel (de type stomoxes) ne permettent pas d'espérer une éradication afin d'obtenir un statut indemne pour l'île de La Réunion. L'avis conclut par ailleurs que l'infection par le virus de la leucose ne constitue pas un problème prioritaire pour l'élevage bovin sur ce territoire."

Je n'en mange plus depuis des années et j'incite mes proches à faire de même: ces bêtes sont malades ou mortes de cancer quand même...

5.Posté par métisse le 11/03/2019 12:56

Arrêtons de bouffer de la viande, ce sera mieux pour tout le monde. Beaucoup l'ont compris pourquoi la Réunion est elle TOUJOURS en retard ??

6.Posté par Robois des Bains le 11/03/2019 10:45

Moi non plus je n’ai pas les moyens de payer l’assurance tous-risques de ma voiture. Mais je la paye quand même parce que sinon, en cas de destruction, je n’aurai plus que mes yeux pour pleurer. Une entreprise agricole est une entreprise comme une autre: bien gérée, c’est rentable. Mal gérée, tu mets la clé sous la porte, tu fais autre chose et tu arrêtes de nous casser les ...pieds.

7.Posté par Mwin la pa di le 11/03/2019 14:16 (depuis mobile)

Interdite en métropole les animaux atteints sont tués ici on les met sur le marché Etat et Politiques complices. Fé mange a nou la merde !!!

8.Posté par Qb le 11/03/2019 14:54 (depuis mobile)

Qui pour porter plainte contre l'Etat?

9.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 11/03/2019 14:54

À Post.3 - SPARTACUS974:

*IL N'Y A PAS (PAS !) DE JOURNALISTE À LA RÉUNION !!!

10.Posté par marie le 11/03/2019 15:22

tout le monde sait qu'il y a la LEUCOSE BOVINE que l'on dit sans danger pour l 'homme comme TCHERNOBYL

IL appartient aux consommateurs de ne pas tous croire .....

11.Posté par Zarin le 11/03/2019 15:33

"mort aux vaches" !

pardonnez-moi, je me suis trompé d'article ?...

12.Posté par Aurore le 11/03/2019 15:39

Moins de vaccins et pas d'OGM à manger feront que ces bêtes vivront longtemps !

13.Posté par Hoarau le 11/03/2019 15:39 (depuis mobile)

@8 -les enfants de la creuse- le scandale des avortements st benoit- la prison pour enfants dans les hauts de st Denis etc.....C l''état ou noute bandes zélus?

14.Posté par lo rhumlépabonméliboikammême le 11/03/2019 16:13

cmoin quand vous ne connaissez rien au métier faîtes vous tout petit un veau restera un veau un âne et cmoin sont potes qui des deux sont plus intelligents?. l'âne c'est sûr je signe et j'approuve

15.Posté par Jacob le 11/03/2019 18:58 (depuis mobile)

Ici à la réunion le monde y dit pas arréte mange la viande par ce que les pas bon c par jalousie des agriculteurs et éleveurs par ce que zote n’a les moyen vivre l’agriculture à la réunion c un métier d’or !! Et tempi pour l’es mal au Q

16.Posté par kaskavel le 11/03/2019 19:22

Sauf que la leucose bovine n'est pas une maladie mortelle ...il faut donc trouver ailleurs les causes exactes de cette mortalité subite : intoxication alimentaire ? au lieu de porter les vaches à la DAAF vaudrait mieux les faire analyser par un vétérinaire et faire les prélèvements nécessaires , ce serait plus "professionnel" ...

17.Posté par Calou le 11/03/2019 19:49 (depuis mobile)

Ben sa fait un bail qu'il y a des soucis vous riez quand les autres se sont battue et bien dansez maintenant lol

18.Posté par Michel le 11/03/2019 20:19 (depuis mobile)

éleveur en métropole , je viens de lire cet article et atterré des réactions . Il n''est question que de jalousie de supposition. Fait notre métier fait le mieux on verra bien de quoi vous êtes capable , et on prendra peut-être exemple sur vous....

19.Posté par Bobo vegan le 11/03/2019 20:48

Certains extrémistes sont dehors en ce moment, si vs avez fais ce choix respecter les autres, terre de tolerance, sinon il y a des vols poir ailleurs tout les jours. oui la leucose est un scandale sanitaire, mais oû sont les responsables de l époque ?? Oui il y en as, oû sont ils? d'art si calait, état, et oui le système immunitaire de la vache est affaibli ce qui entraîne d autres pathologie qui entraîne le décès de l animal. Donc oui il y a un serieux probleme sur la colonie.

20.Posté par Ziskakan974 le 11/03/2019 22:30 (depuis mobile)

16. kaskavel le 11/03/2019 19:22...
En france, et même en Europe, le lait et la viande de ces animaux malades sont systematiquement détruites, il n''y a que les Réunionnais qui consomment ça.
Beurk!

21.Posté par carol martin le 12/03/2019 00:24

5.Posté par métisse Quand un mec de droite est végétarien, il ne mange pas de viande.
- Quand un mec de gauche est végétarien, il veut faire campagne contre les produits à base viande alors maintenant on sait de quel coté tu es !

22.Posté par QUIDAM le 12/03/2019 03:02

CONSOMMEZ LA VIANDE PAYS C EST BON POUR DÉTRUIRE VOTRE SANTE A PRIX FORT ET SUBVENTIONNE PAR NOS IMPÔTS .

23.Posté par IKKI le 12/03/2019 06:04 (depuis mobile)

Déjà si vous les faisiez paître dans un champ plutôt que dans un parc plein de merde il y aurait moins de maladies ! C'est ça un éleveur.

24.Posté par TiZagrikilter974 le 12/03/2019 06:50 (depuis mobile)

Post 3 spartacus:
Pourquoi un vrai journaliste, dans la presse on en parle tout le temps depuis des années.
C''est le Réunionnais qui adore bouffer de la merde et c''est son droit, on est en démocratie.

25.Posté par Ald'eau le 12/03/2019 08:37

@ 16.Posté par kaskavel le 11/03/2019 19:22: "Sauf que la leucose bovine n'est pas une maladie mortelle":

C'est ce que certains veulent faire croire... Il s'agit d'un cancer qui ne se limite pas aux bovins car le virus qui le provoque est également transmis par les mouches piqueuses (pour les moustiques je l'ignore).

Cette maladie est reconnue mortelle pour les bovins infectés d'une leucose généralisée ( cancer généralisé ) et, comme le soulignent ces liens, la mort intervient au bout de quelques semaines ou quelques mois:

- Lien 1

- Lien 2

Une étude outre-atlantique suggère un lien avec le cancer du sein chez le femme. La France n'a pas souhaité rejoindre ces résultats...

26.Posté par etpuisquoi! le 12/03/2019 09:19

@6 Robois des Bains : bien vu
Je n'achète jamais de viande "pei", trop de risque. Et trop cher malgré toutes les aides diverses, que nous payons.
Un seul moyen , abattre tous les animaux et recommencer à zéro avec des animaux sains.
Je voudrais bien connaître l'analyse des autorités "compétentes", savoir à quoi ils attribuent toutes ces pertes.

27.Posté par Ald'eau le 12/03/2019 11:40

@ 26.Posté par etpuisquoi! le 12/03/2019 09:19:" Un seul moyen , abattre tous les animaux et recommencer à zéro avec des animaux sains."

Vous soulevez le principal problème, qui est celui du coût de l’éradication de cette maladie dans l'ile.

J'ai cru comprendre, qu'au sein d'un élevage comportant au moins une bête malade, tout l'environnement est également contaminé. Les seringues aussi...Mais une bête malade à l'abattage peut-elle contaminer les autres carcasses saines ? Oui, via le sang.

Il faudrait effectivement tout remettre à zéro , effectuer la désinfection des lieux et réaliser le traitement contre les mouches piqueuses et autres insectes susceptibles de propager ce virus. Il suffirait qu'une seule mouche porteuse du virus rejoigne une exploitation saine pour que tout recommence...

Ce qui me préoccupe, c'est l'effet de ce virus, non pas sur notre risque de mortalité, mais sur notre ADN. Les animaux malades fabriquent inutilement des défenses inopérantes...

28.Posté par Miseaupoint le 12/03/2019 12:03

Bonjour,

Ald'eau: c'est très bien d'utiliser des références, encore faut-il vérifier le contenu. Les documents que vous apportez font un amalgame entre leucose bovine enzootique (LBE) et leucose sporadique (LS):

https://www.researchgate.net/publication/286624179_Les_deux_types_de_leucose_bovine_-_The_two_types_of_bovine_leukosis

On ne connait pas encore la cause de la LS. C'est dommage que le chapitre leucose bovine dans "Maladies des Bovins" de l'Institut de l'élevage que vous citez ne soit pas très clair. On peut espérer qu'une clarification soit apportée dans une prochaine édition.

Oui la LBE provoque un cancer chez certains bovins...environ 5% de ceux qui sont infectés...si on les laisse vivre assez longtemps pour qu'ils développent la maladie. La plupart des bovins infectés resteront seulement porteurs du virus, et la recherche fait état d'une impact faible sur la production laitière. Faut-il encore que les animaux soient élevés dans de bonnes conditions pour qu'ils puissent exprimer leur potentiel de production et/ou ne pas mourir d'autre chose (y compris l'abattoir).

On n'a pas démontré que les mouches Stomoxe transmettent la LBE. Certains Taons transmettent la LBE. (référence: Foil and Issel 1991, Transmission of Retroviruses by arthropods. L'article est vieux, vous dites? Oui, il n'y a rien de nouveau pour le Stomoxes. Le rapport de l'ANSES de 2015 n'a rien déterrée d'autre, non plus).

Pour ce qui est de la transmission du virus de la LBE à l'homme. Le virus de la LBE est un retro-virus. Les retrovirus utilisent les cellules de leurs hôtes pour se multiplier. Ce n'est pas étonnant qu'on trouve du matériel génétique de différents virus dans les cellules humaines, mais ça ne veut pas pour autant dire qu'ils provoquent des maladies. Oui, il y a plusieurs articles qui démontrent que du matériel génétique du virus de la LBE a été retrouvé dans du tissu mammaire des femmes, et notamment (mais pas uniquement) dans les cancers du sein. On n'a pas (encore ?) démontré que certains cancers du sein soient provoqués par le virus de la LBE. Est-ce que ça pourrait venir un jour? Appliquez donc le principe de précaution selon votre seuil de tolérance au risque: ne mangez plus aucun produit d'origine animale si vous êtes très frileux, ou mangez-en encore en faisant bien cuire votre viande bovine et en ne consommant que des produits à base de lait pasteurisé (le virus ne supporte pas la chaleur), ou, si vous adorez le steak tartare, ne consommez que des produits issus d'un pays ou l'on a éradiqué la LBE.

Quand la réglementation LBE a été introduite dans l’hexagone, les animaux positifs partaient à l'abattoir, non pas à l’équarrissage. Leur viande est bien rentré dans la chaine alimentaire humaine. C'est un leurre de penser que "Consommer la viande Péi est c'est bon pour détruire votre santé." en faisant aveuglement confiance aux produits importés. Il y a bien des pays exportateurs de viande qui ne font même pas de dépistage. Allez donc savoir si oui ou non votre viande importée provient d'un bovin LBE positif si on ne cherche même pas le virus! ( Pour les chiffres et pays, une seule source: le site internet de l'Office International des Epizooties.)

Bonne lecture.

29.Posté par Ald'eau le 12/03/2019 20:13

@ 28.Posté par Miseaupoint le 12/03/2019 12:03:

Bonjour,

Je vous remercie pour la courtoisie de cet échange très instructif.

Permettez-moi, pour la cohérence de ma réponse, de reprendre votre argumentaire dans l'ordre:


* "Les documents que vous apportez font un amalgame":

Il ne vous aura pas échappé que le premier document est édité par un organisme consulaire, en l’occurrence la Chambre d'agriculture. J'y voyais l'intérêt de faire constater que l'administration sait pertinemment qu'au delà un terme (environ deux années), la bête contaminée est susceptible de mourir de cette maladie.
Ce bref compte rendu - répondant éventuellement au sujet de cet article de Zinfos974 - me servait d'introduction au document principal.


* "On n'a pas démontré que les mouches Stomoxe transmettent la LBE":

Vous voudrez bien trouver ci-après, dans un certain ordre, les documents qui paraissent m'indiquer que ce type de mouche transmet bien la LBE.

- Thèse de doctorat

- Bulletin épidémiologique du Cirad, dont vous avez très probablement déjà pris connaissance: Lien.

- Une synthèse détaillant le processus, sur la "Transmission de pathogènes par les Stomoxes (Diptera, Muscidae)".
D'autres articles présents sur ce site sont certainement plus pertinents...

- Une étude mexicaine récente qui me paraît utile et qui incite à la réflexion: lien.


* "en faisant aveuglement confiance aux produits importés":

Je vous avoue que j'y croyais. Mais si la raison statistique est invoquée, pensez-vous que la probabilité de manger une bête malade serait plus faible en allant la chercher dans le panier local ?

Bien à vous

30.Posté par Miseaupoint le 13/03/2019 05:28

Ald'eau,

Nous pourrons débattre longtemps. Je vous invite à retourner aux sources.

Le premier document que vous avez apporté dans votre post recopie textuellement le chapitre Leucose Bovine de l'Institut de l’élevage, avec ses imperfections.

Vous citez ensuite une thèse vétérinaire,. Vous vous referez certainement au tableau page 27 de sa partie bibliographique. L'article d'où est tiré cette affirmation (Baldacchino et al 2013), et que vous citez aussi est accessible sur le net. On y lit:
"4.7. Bovine leukosis virus (BLV)
The ability of tabanids to transmit enzootic BLV (genus Lentivirus, Retroviridae) has been experimentally demonstrated [45]. However, the role of stable flies has been investigated but not yet been demonstrated [14, 46, 126]."

Traduction: le rôle de la mouche du bétail a été investigue mais pas encore démontré.

Le bulletin épidémiologique ne cite pas la source de son tableau.

L'article Mexicain est intéressante, certes, mais son sujet est la transmission de Anaplasma marginale, ce qui ne fait pas débat.

Je ne pensais pas répondre à votre post du 12/03 12:04, mais puisque j'y suis:
Manifestement, vous prenez le temps de vous documenter.
Comment pouvez vous écrire "J'ai cru comprendre, qu'au sein d'un élevage comportant au moins une bête malade, tout l'environnement est également contaminé. Les seringues aussi...Mais une bête malade à l'abattage peut-elle contaminer les autres carcasses saines ? Oui, via le sang."
Vous avez certainement lu (et re-lu) que le virus ne résiste pas dans le milieu extérieur?
Une seringue peut être contaminante si elle est utilisée d'abord chez un animal infecté puis sur un animal sain et qu'il y a remontée du sang dans celle ci. C'est pourquoi faut l'utilisation d'aiguilles à usage unique est indispensable, et l'utilisation de seringues à usage unique fortement recommandée. Maintenant, chaque éleveur fait comme il veut avec son matériel, alors s'il choisit de faire de petites économies, il faut en accepter les conséquences.

Bonne journée et bonnes lectures

31.Posté par Ald'eau le 13/03/2019 07:58

Les pesticides, la radioactivité militaire ou accidentelle ("les radiations de Fukushima ne franchiront pas l'hémisphère Nord", dixit une ancienne ministre de la santé), autant de motifs qui pousseront probablement Zinfos974 à titre une jour: "Qui n'a pas son cancer ?"...

Question subsidiaire:

L'on nous recommande de bien cuire cette viande (adieu les grillades) et de faire bouillir le lait.

Mais lorsque je cuisine, il m'arrive de subir quelques petites coupures en préparant mes ingrédients. Que se passera-t-il si je m'occupe ensuite de cette viande crue ? Ce virus LBE (qui provoque le cancer chez les bovins et dont 5 études menées dans divers pays exposent sa prévalence dans l'organisme humain) ne trouvera-t-il pas ainsi un terrain favorable à son développement ?

32.Posté par Miseaupoint le 13/03/2019 09:44

Ald'eau,

Nous pourrons débattre longtemps. Je vous invite à retourner aux sources.

Le premier document que vous avez apporté dans votre post recopie textuellement le chapitre Leucose Bovine de l'Institut de l’élevage, avec ses imperfections.

Vous citez ensuite une thèse vétérinaire,. Vous vous referez certainement au tableau page 27 de sa partie bibliographique. L'article d'où est tiré cette affirmation (Baldacchino et al 2013), et que vous citez aussi est accessible sur le net. On y lit:
"4.7. Bovine leukosis virus (BLV)
The ability of tabanids to transmit enzootic BLV (genus Lentivirus, Retroviridae) has been experimentally demonstrated [45]. However, the role of stable flies has been investigated but not yet been demonstrated [14, 46, 126]."

Traduction: le rôle des Stomoxes a été investigue mais pas encore démontré.
Les chiffres 14, 46 et 126 font référence aux seuls articles rapportant véritablement de l’expérimentation sur la transmission de la LBE par les Stomoxes. Ils n'ont pas pu établir le lien.

Le bulletin épidémiologique ne cite pas la source de son tableau.

L'article Mexicain est intéressante, certes, mais son sujet est la transmission de Anaplasma marginale, ce qui ne fait pas débat.

Je ne pensais pas répondre à votre post du 12/03 12:04, mais puisque j'y suis:
Manifestement, vous prenez le temps de vous documenter.
Comment pouvez vous alors écrire "J'ai cru comprendre, qu'au sein d'un élevage comportant au moins une bête malade, tout l'environnement est également contaminé. Les seringues aussi...Mais une bête malade à l'abattage peut-elle contaminer les autres carcasses saines ? Oui, via le sang."
Vous avez certainement lu (et re-lu) que le virus ne résiste pas dans le milieu extérieur?
Une seringue peut être contaminante si elle est utilisée d'abord chez un animal infecté puis sur un animal sain et qu'il y a remontée du sang dans celle ci. C'est pourquoi faut l'utilisation d'aiguilles à usage unique est indispensable, et l'utilisation de seringues à usage unique fortement recommandée. Maintenant, chaque éleveur fait comme il veut avec son matériel, alors s'il choisit de faire de petites économies, il faut en accepter les conséquences.

Bonne journée et bonnes lectures

33.Posté par Ald'eau le 13/03/2019 15:06

@ 32.Posté par Miseaupoint le 13/03/2019 09:44:

Bonjour,

Je vous remercie pour vos explications et je n'en sollicite pas davantage, au motif que nous attendons une évolution de la recherche dans ce domaine. Si j'ai bien retenu, voilà 40 années seulement que les premières études ont débuté sur ce sujet.

Bonne journée.

-------

- Il est donc conseillé, si on y tient, de ne consommer la viande que bien cuite. Pourquoi, puisque le virus a une faible résistance à l'extérieur ?

- Le lait local: pas pour moi, même pasteurisé quelques secondes, alors qu'on nous demande de faire bouillir l'eau du robinet durant 5 à 10 minutes après un cyclone ou de fortes pluies.

- Ci-après une décision européenne de 2003, en laquelle la France, en tant qu'entité, ne fait plus partie de la liste des pays où la leucémie bovine (pardon, la leucose bovine) serait éradiquée. Seules quelques régions françaises y figurent (pages 8 et 9): lien.

- Mon dernier lien sur ce sujet. Une possible piste sur l'origine de ce virus (en français): https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.producer.com/2018/11/breeding-bulls-may-be-source-of-bovine-leukosis-virus/&prev=search

34.Posté par Ald''''eau le 13/03/2019 19:06

@ 32.Posté par Miseaupoint le 13/03/2019 09:44 :

J'ai omis de vous répondre, navré.

-"Vous avez certainement lu (et re-lu) que le virus ne résiste pas dans le milieu extérieur?":

C'est précisément sur le site de l'OIE (à la source que vous m'avez recommandée) que j'ai obtenu cette information,via ce document: http://wahis2-devt.oie.int/doc/ged/D9425.PDF

Extrait: "La source de virus quasi exclusive est représentée par les bovins infectés. Le virus leucémogène bovin est présent dans les lymphocytes des animaux infectés ; donc toute matière issue d'un bovin infecté et contenant des lymphocytes, peut être virulente .
a) Le sang La fraction cellulaire du sang et elle seule héberge le virus. Néanmoins, en cas de stockage prolongé des prélèvements (2 semaines à + 4°C), le virus peut être isolé du plasma sanguin , sans doute à la suite d'une lyse cellulaire (69). Le niveau de la «virémie» peut être apprécié en recherchant la quantité minimale de sang de bovin infecté, nécessaire pour transmettre la maladie : 1/100e de goutte peut suffire ".

Ici, du sang conservé deux semaines à basse température (celle des hauts de l'ile en hiver) contient toujours du virus actif. Je n'ai pas trouvé sur le Net d'autres expérimentations à différentes températures.

Je posais la question des seringues car la répétition est également un forme de pédagogie. A la lecture de l'extrait précédent, une infime trace de sang suffit à contaminer un hôte.
D'où ma remarque au sujet de la cuisine avec une viande contaminée, susceptible de me transmettre ce virus à travers une microcoupure.

Vous l'avez fort justement souligné, l'état actuel des travaux ne permet pas (bientôt plus ?) de garantir que le virus ne provoque pas de cancer chez l'homme.

Pour les autres lecteurs, je rappelle les études que j'ai pu retrouver:
- 2003 - USA - 257 échantillons issu de femmes - 74% concernés par l'anticorps au virus LBE;
- 2015 - Colombie - 239 échantillons - 59% exposés au virus et 29% qui n'avaient jamais eu de cancer du sein;
- 2015: Nouvelle confirmation du très probable lien entre le cancer du sein et LBE;
- 06/2017 - Australie - 77,6% des patientes atteintes.
- 2018 - Texas - 216 échantillons, dont la majorité est contaminée.
- Et en France, toujours pas d'études publiées !

Si les chercheurs d'un autre pays démontraient formellement que le virus LBE provoque bien le cancer chez l'homme et qu'ils fournissent le moyen de prouver la contamination (la signature), quelle sera la responsabilité de l’État qui n'a pas fait usage du principe de précaution ?

bonne soirée

------

D'autres extraits du document de l'OIE (pour les lecteurs):

-p989 "Dans divers pays, la diffusion de l'infection est rapportée à l'importation de reproducteurs."

-p993 "Dans 2 cas sur 6, les sécrétions nasales se sont révélées virulentes"

-p993 "il semble légitime de penser que les mammites puissent contribuer à augmenter la charge virale du lait des vaches infectées. "

-p993 "Il faut retenir que, dans les conditions habituelles, le sang surtout et le lait demeurent les matières virulentes les plus importantes. "

-p994 "Les occasions de contact étroit entre animaux interviennent sans doute également pour favoriser la transmission "

-p995 "La transmission du virus par la mère au foetus ne fait actuellement aucun doute. "

-p996 " la quantité de sang résiduel dans la lumière d'une aiguille suffit à reproduire l'infection "

-p996 "a très grande majorité des bovins s'infectent au contact d'animaux déjà infectés, selon des modalités diverses : promiscuité, insectes piqueurs, interventions du vétérinaire sans précautions"

-p999 "pour les animaux en provenance de cheptels infectés ou de statut inconnu, il serait impératif d'observer une quarantaine de 3 mois en pratiquant un contrôle sérologique au début et à la fin de celle-ci."

-p1002 "Pour certains pays, l'objectif peut être limité à l'exportation de reproducteurs, sans pour autant envisager l'éradication de l'infection, en particulier en raison du coût d'un tel programme. "

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Mars 2019 - 14:55 L'emploi maritime accoste à St-André