Courrier des lecteurs

Monsieur le Président de la Région

Mercredi 10 Juillet 2019 - 10:55

Dès novembre 2009 vous nous avez demandé de ne pas valider – voire même de sanctionner par les urnes – un projet qui, s'il devait voir le jour allait, selon vos termes, gréver « pour les 40 ans à venir » tout projet de route et de transport à la Réunion. Vous étiez sérieux, déterminé, et c'est donc bien votre confiance que nous avions validé. Le projet en question avait pour nom « Tram Train » et consistait en la construction d'une ligne de tramway devant traverser, entre autres lieux, la région nord de l'île d'Est en Ouest, et plus précisément devant aller de Duparc (à Sainte-Marie) au CHD (de Saint-Denis). Les élections régionales passées, et votre victoire assurée, la nouvelle majorité régionale avait tout naturellement balayé ce projet, pour en proposer de nouveaux.

Or, depuis plusieurs semaines déjà, une vaste campagne de communication a été lancée par vos services pour promouvoir un « Run Rail ». Pardonnez la brutalité de ce courrier, mais dans le contexte qu'est celui de l'île aujourd'hui, après toutes les mésaventures que vous et nous avons connus ces derniers mois, nous propulsant parfois même hors département contre notre volonté, nous nous étonnons de voir réapparaître au devant la scène médiatique un projet qui avait pourtant été fustigé... par vous même. Pis encore, un projet auquel vous nous aviez demandé de renoncer, argumentaire à l'appui. Car en effet, tentant de comprendre ce que pouvait être ce « Run Rail », ce qu'il pouvait avoir de novateur pour notre île (et non pour une ville, gardons la perspective régionale), je me suis rendu sur ce 6ème continent qu'est l'Internet, pour me renseigner et me documenter. J'y ai d'abord découvert, bien évidemment, votre documentation relative au « nouveau » projet : vidéo, dossier de presse, charte, etc. tout l'outillage adéquate. J'y ai également retrouvé vos anciennes déclarations qui, étrangement, plaquées sur ce nouveau projet, sont toujours d'actualité. Imaginez-vous nos incompréhensions ? Mais j'y ai trouvé également l'expression d'autres points de vue.

C'est le site contributif Wikipédia, et en particulier sa page consacrée au « Tramway de La Réunion » qui m'a le plus interpelé. J'ai pu y lire que l'Écorail était un « projet lancé en 2018 consistant en la création d'une ligne assurée avec des rames de tramway classiques, avec l'objectif de voir le premier tronçon mis en service en 2022 ou 2024 ». C'est là quasiment un copier-coller de votre dossier de presse. C'est qu'il s'agit donc bien du « Run Rail » ! Or, il s'en suit l'explication suivante : « Ce projet succède à celui de tram-train abandonné mi-2010, qui devait relier dans un premier temps l'aéroport Gillot, Saint Denis, Le Port et Saint-Paul ». Comprenez-vous mon étonnement ? Notre surprise ? Comprenez-vous que nous ne pouvons pas concevoir une chose et son contraire ? Que ce Tram-train / Run Rail est comme un jouet australien, un boomrang : quelque chose jeté au loin, sans maîtrise, et qui nous revient en plein visage ? Et qui plus est, diminué dans sa dimension régionale, puisque le dessin de la nouvelle version est bien moins pertinent, tant dans sa trajectoire que dans ses dessertes.

Je me demande par conséquent ce qui, en cette nouvelle période de campagne, vous pousse à proposer cela même que vous avez condamné auparavant, dans un moment équivalent ? Doit-on comprendre, comme cela s'entend ça et là aujourd'hui, que la Maison des Civilisations et de l'Unité Réunionnaise, elle même largement fustigée en son temps – et également sanctionnée – n'aurait aussi pas du être stoppée ? Qu'elle fait l'objet de regrets ? Car il s'agit bien ici de questionner vos propres interrogations : comment pouvons-nous valider des initiatives qui risquent de mettre en péril tout projet d'infrastructure « pour les 40 ans à venir », selon vos propres dires ? D'autant que de nouveaux ont été engagés (et de quelle manière !? sans perspectives certaines, nous le voyons maintenant).

Il nous semble ainsi opportun, avant la fin de votre consultation, de vous faire part de ces avis et remarques, étonnements et incompréhensions également, en terme de lisibilité. Car, comment pourrons-nous croire que, ce qui devait être abandonné hier, serait à poursuivre aujourd'hui ?
Alexandre M.-N.
Lu 566 fois



1.Posté par GIRONDIN le 10/07/2019 12:01

C'est dit !

Malheureusement rien de nouveau, les mêmes causes produisant les mêmes effets... 🤔

2.Posté par JORI le 10/07/2019 15:06 (depuis mobile)

La soif de pouvoir pousse souvent à dénigrer certains projets des autres pour pouvoir ensuite les remettre à l'ordre du jour en faisant croire qu'ils sont à leur initiative.

3.Posté par Inutile le 10/07/2019 17:51 (depuis mobile)

Il faudra demander à couapel l’elue Délégué des comptes . En dix ans , quel est son bilan elle qui estime qu elle travaille beaucoup ... vvr, runrail personne n’en veut surtout pour 10km à 300m€ .. arrêtons le gaspillage

4.Posté par papy le 11/07/2019 09:36

VIVE PIERROT DUPUY
VIVE DIDIER ROBERT

5.Posté par " VIEUX CREOLE " le 13/07/2019 10:42

QUE SONT DEVENUES " LES PETITES MAINS" DU PRÉSIDENT DE LA PYRAMIDE INVERSÉE" ET DE TOUS "" LES MACRONIENS LOCAUX" ? ? ? MÊME LES PLUS FIDÈLES " PARTISANS" D' ENTRE EUX NE SAVENT PLUS QUOI DIRE ! ! !
- SILENCE sur les ondes et dans la Presse ! !
------ Comment expliquer ce silence assourdissant ? ? Les nouvelles arrivant de Paris les ont fait perdre de "leur assurance": je ne sais PLUS quoi dire du coup ! ! ! !

6.Posté par JORI le 13/07/2019 19:14 (depuis mobile)

5. Vieux créole. Si vous ne savez plus quoi dire, et bien taisez vous !!.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 12 Juillet 2019 - 11:44 Quand féminisme et écologie se rencontrent