Courrier des lecteurs

Monsieur Macron vous aviez dit "Donnant-donnant"

Mercredi 18 Octobre 2017 - 14:22

Vous arboriez avec  une volonté sans faille la  réforme du système de l’assurance chômage, certains révèrent ? La proposition était alléchante faire bénéficier même les salariés démissionnaires après cinq ans d’ancienneté . Mais lors de votre prestation de dimanche une belle reculade digne d’un véritable  politiciens que vous ne cessez de critiquer ,peut être certainement la façon d'incarner un progressiste .

Malgré votre stratégie beaucoup d’électeurs même dans votre camp se posent des questions sur votre crédibilité. Qui ne se souviens pas d’une des propositions phares d’étendre le droit de l’indemnisation aux salariés démissionnaires, que nous dit le président MACRON « ça veut dire que, avec un peu de bon sens, tous les cinq ans, six ans sept ans on peut donner ce droit aux salariés, c’est ce que j’avais dit en campagne »Il l’a reconnu et précisé dimanche soir, nous étions déjà dans un  souvenir plein de détails forts qui nous démontre l’ambiguïté de l’individu. »J’avais dit au bout de quelques années,il faut que l'on regarde les choses "

Nous avions tous compris « NOUS OUVRIRONS LES DROITS A L’ASSURANCE-CHOMAGE AUX SALARIES QUI DEMISSIONNENT »

Finalement Monsieur MACRON, il nous faudra certainement attendre six voire sept ans pour activer ce nouveau droit, nous appellerons cela une belle marche arrière. Question surprenante de Gilles Bouleau mais plus que réaliste « Vous accepteriez que tous les salariés qui décident de démissionner puissent toucher des Assedic, pas réaliste Monsieur MACRON alors encore un coup de rabot sur vos promesses, le patron du MEDEF vous a certainement remonté les bretelles ? Dur d'être aux ordres avec votre tempérament...



Dans ma position de citoyen insoumis et de gauche la moutarde me monte au nez. Vous osez oui ! Avec votre cynisme habituel annoncer il faut le donner s’il y a un projet mais surtout oublier celui qui ne pense et animé que par l’accès au chômage, bordel mais que vous êtes indigne d’être notre président. Alors Mesdames, Messieurs les chômeurs bienvenue dans la start-up MACRON !

Ce que nous pouvons assurer nous n’aurons pas du donnant-donnant comme le subodore David Pujadas mais bien dans l’idée ultra libéral du président MACRON l’insuffisance de recherche d’emploi ou de refus d’offres vous condamnerons et irons vers une suppression des allocations.

Monsieur le président pensez-vous réellement vos paroles ? « Une recherche active, un multirécidiviste du refus, penser que nos chômeurs  sont pire que des délinquants ne vous grandis pas. Nous pouvons craindre les futures consultations sur la réforme de l’assurance chômage… Monsieur MACRON encore une fois cela sera moins équitable que vous l’aviez annoncé lors de la campagne présidentielle.
Marc Marie, citoyen, bénévole dans la cité
Lu 595 fois



1.Posté par JORI le 18/10/2017 16:17

Quel est votre problème dans la mesure où vous avez voté pour mélenchon???. De fait, vous étiez contre cette mesure, alors pourquoi tant d'étonnement de votre part, vous l'opposant à macron???. Vous êtes vous ému que que la compagne de Corbière, Raquel Garrido, ne paie pas ses cotisations sociales pour un montant de 32000€ sur 6 ans??.. Quel bel exemple!!.

2.Posté par Moi président le 18/10/2017 17:55

Rien compris.
On dirait une traduction google d'un texte étranger.

3.Posté par Moi président le 18/10/2017 17:55

Ou bien un discours improvisé de Sarkozy

4.Posté par Macron est méchant le 18/10/2017 19:42

L'actuelle rupture conventionnelle de contrat entre employeur et salarié revient exactement au même, macron est méchant, il veut nous embrouiller en changeant le nom de quelque chose qui existe déjà dans les faits

5.Posté par y.féry le 18/10/2017 19:50

Totoche! Les courriers précédents de ce monsieur étaient mal écrits et indigestes, mais là... je ne comprends strictement rien.

6.Posté par margouillat974 le 22/10/2017 20:22

C'est pourtant un texte simple : attendez-vous, chômeurs, à voir vos allocs revues à la baisse. Ne comptez plus,employés, être licenciés et toucher plus de trois mois d'indemnité. Ne pensez pas, actifs qui veulent quitter leurs emplois, pouvoir le faire sans être sérieusement contrôler dans votre recherche d'un nouvel emploi. Bref, rien ne change en votre faveur, mais poudre de perlimpinpin, vous n'y voyez que l'avantage d'une démission pour toucher d'improbables indemnités de chômage.Dit comme ça, vous comprendrez peut-être mieux! (sinon, on peut aussi faire un dessin!)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 11:10 Ils nous prennent pour des cons