MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

"Monsieur" De Boisvilliers (RFO) m’a traîné en justice. Je l’en remercie chaudement (et ce n’est pas une blague !)


- Publié le Samedi 2 Avril 2016 à 12:20 | Lu 1611 fois

"Monsieur" De Boisvilliers (RFO) m’a traîné en justice. Je l’en remercie chaudement (et ce n’est pas une blague !)
"Injure publique envers un particulier, par parole, écrit ou moyen audiovisuel".

Tels étaient les termes de l’infraction qui m’était reprochée. Les foudres de la loi viennent de pleuvoir sur mes épaules… que j’ai larges, heureusement, merci momon-papa !

Pour l’édification de ceux qui ne me lisaient pas à l’époque, c’est-à-dire voici quelque 6 mois et des farines, je m’en étais pris à "Monsieur" Jean-Luc De Boisvilliers, frais émoulu directeur des programmes de RFO Radio.

Frais émoulu ? Torréfié et moulu ? Bof ! Bref, à sa nomination, pour marquer l’affaire de son empreinte, "Monsieur" D.B. a changé tout et le reste, virant certains, promouvant d’autres qui ne le méritaient pas, re-bref, le foutoir façon Monsieur Propre. Je l’avais dit avec mes mots à moi et "Monsieur" s’est senti insulté au plus profonde son âme.

Gendarmerie, pleurnichements, cris et lamentations, injures et calomnies de ma part, qu’il dit, « Monsieur » D.B. (n’ayons pas peur des mots). L’affaire a fait le tour de l’île, de Saint-Gilles (il n’habite pas au Chaudron, "Monsieur etc.") à La Ravine où les policiers m’ont donné une convocation pour la Maison d’accès au droit de Bois-d’Olive.

Et là, paf ! je tombe sur… un vieil ami d’enfance, ce pourquoi donc je remercie sincèrement "Monsieur" Truc. Il me fait part des remontrances légales à mon encontre, style « Attention mon petit, la prochaine fois, nous serons moins généreux ! »

Je m’en sors donc avec un simple rappel à la loi, largement suffisant selon le Parquet sudiste. Mais si je réitère dans un délai d’un an, je passe direct à la barre d’infamie, à savoir la Correctionnelle.

Mi sa dépose in panier poul-noir pour barre chomin lo mauvais sort, baya !

Ce monsieur Sully Lebreton, délégué du Procureur, a vite expédié la chose et nous avons ensuite causé boutique. Car il est un ancien condisciple de l’école primaire Hégésippe-Hoareau de La Rivière. Sa maman, "Mâââme Friz", à savoir madame Fritz Lebreton, était mon institutrice de CM1, une des meilleurs pédagogues jamais rencontrées.

Son fils me dit qu’elle aime ce que j’écris. Ben… i vo mieu po elle akoz sé elle minm la apprende à moin travaille. A elle, mais aussi "Ti-Souris" (madame Benoît Fontaine), monsieur Pierrot (Malet), Félicien Ti-zoreilles, Ah-Sing, Théodore…

Cette convocation judiciaire eut pour résultat un merveilleux moment, un beau voyage au pays chéri des souvenirs.

Je suis donc sincère quand je remercie "Monsieur" D.B. pour sa plainte… même s’il n’a aucun sens de l’humour. La prochaine fois, qu’on me remette encore pieds et poings liés au même Lebreton. Je signe tout ce qu’il veut.

Désolé pour "Monsieur" etc. Depuis, ses supérieurs l’ont prié de mettre à jour ses vacances, ce qui prendra un certain temps. Les auditeurs vont-ils verser des larmes de sang ? Pas sûr. Et le personnel ? Encore moins sûr !!!

Amitiés à tous, JULOT.




1.Posté par Tonton le 02/04/2016 16:58

Je ne connais pas cette affaire, je ne connais pas ce Monsieur "de" Bois villiers non plus (ni vous) - mais j'adores , car je cotise aussi à RF-Nul.

Vous avez besoin de soutien, de manifestants: je viendrais !



2.Posté par Juliette Caranta-Pavard le 02/04/2016 18:27

*Voyons, Jules, il ne faut pas t'"émotionner" comme ça... C'est vrai que ça fiche un coup d'être mis en cause judiciairement parlant, pour avoir insulté - ou "diffamé" comme moi.

*Ta misère, c'est de la gnognote, comparée à mes quinze comparutions - pour "diffamation" -, ma mise en examen, mon Casier judiciaire et autres joyeusetés.

*Tout ça m'a autorisée à insulter publiquement des racailles qui n'ont plus osé porter plainte, les ordures.

*Tu devrais lire ou relire mon "Petit éloge de l'insulte" mais, aussi, "Insulter sans proférer d'insultes"; ça fait du bien...

3.Posté par GIRONDIN le 02/04/2016 18:46 (depuis mobile)

Excellent Mr Benard!

"Mi sa dépose in panier poul-noir pour barre chomin lo mauvais sort,baya ! "

Ou avou que c''est ou la dépose panier devant tribunal?😁

CHICHE on lance le compte à rebours pour le 1an 1jour pour une piqûre de rappel au db?

4.Posté par Mr souvenir le 02/04/2016 19:12

Haha la belle blague ! Monsieur Bernard, je lis depuis très longtemps vos courriers, mais ce n'est pas pour autant que je suis bête et aveugle comme la plupart de vos lecteurs.
Vous avez ete traîné en justice pour injure publique, et vous le méritez ! Ce n'est pas vous qui avez dit comme quoi vous lui mettrez "une point dans la gueule" si vous le croisez ? De plus vous aviez même utiliser le mot "connard" pour le définir.
On dirait que votre soit disante bonne pédagogue ne vous a pas appris les bonnes manière ???

5.Posté par kld le 02/04/2016 19:56

certains se sentent "si tellement offensé" qu'ils vont en justice ????????????????


tire chemise , au lieu d'aller en "justice" ................ le didi robert 1er s'est fait une "spécialité" d'aller en justice avec le fric du contribuable .parce que ça tite personne s'est senti offensé ....son égo est bien "à fleur de peau" .té la po ! de l'égo de deux trois certains qui se prennent pour "des gens importants" ////////////// y fé ri les deux roberts , pas un pou rattraper l'ote .......... on est pas gaté avec ce band zébus locals !

6.Posté par Jean Luc Hoareau le 02/04/2016 21:04 (depuis mobile)

C'est le même J. B. qui donne des leçons à tout le monde dans ses compte-rendus de correctionnelle et qui vient nous expliquer cette fois qu'il a échappé à une juste punition parce qu'il connaissait le juge ? Vous avez dit crédible ! c'est honteux.

7.Posté par Jean Luc Hoareau le 02/04/2016 21:07 (depuis mobile)

C'est vrai que pour certaine, il vaudrait mieux l'hôpital que le tribunal et la pitié plutôt que la plainte.

8.Posté par Tir Malol le 03/04/2016 00:35

"Ti-Souris" (madame Benoît Fontaine), monsieur Pierrot (Malet), Félicien Ti-zoreilles, Ah-Sing, Théodore…

Cette convocation judiciaire eut pour résultat un merveilleux moment, un beau voyage au pays chéri des souvenirs.

Madame Alice Hoarau , Madame Pigagnol , Ti Robert , Moréno, Mr Leberre ,Mr Dubourgeal, Mr Lassays ; Mr Cadet té cri for tellement si ou té comprends pas que formule mathématique té rentre direct dans la tête aujourd'hui il y aurait eu sans doute cent plaintes des parents ?

Jules B. y faut aller tribunal pour se remémorer de ces gens formidables , d'ailleurs existent t ils encore ?
quand mi voit un gratel 15 ans dans somain bataille el la loi je crains fort peut etre mi lé vieux ?
j'ai si tant envie allé bat un carré tribinal ..... ...

9.Posté par Jules Bénard le 03/04/2016 09:06

à posté 4 M. Souvenir :
- Relisez donc mon texte, cher ami. Je n'ai jamais parlé de "poing dans la gueule" mais de lui "mettre quelque chose", et je songeais plutôt à une agression style Le Gloupier : une tarte à la crème.
- Vous osez écrire que la plupart de les lecteurs sont bêtes et aveugles ? Se faire traiter d'idiot par un imbécile est un régal de fin gourmet, cher alpin !

à posté 3 Girondin :
- Non ! non ! non ! l'ami, je n'avoue rien du tout. Je m'inspire, point.

à posté 6 Jean Luc Hoareau :
- Savez-vous lire, monsieur ? Montrez-moi le passage exact où j'ai écrit avoir échappé aux idioties que vous dites ! Je ne m'insurge pas, bien au contraire et je le dis même en titre.
- Hein ! si ou na point rien po di, allez la messe brûle in bougie. Na in peu i di lé bon pou la mémoire.

10.Posté par GIRONDIN le 03/04/2016 11:30 (depuis mobile)

9. Jules Bénard
👍

11.Posté par Richard Pothin le 04/04/2016 04:49 (depuis mobile)

Test

12.Posté par ok le 04/04/2016 18:36

M. Benard, bcp de souvenirs sont remontés qd vous avez évoqué les anciens. Moi, je me rappelle de Mme Justy Benard 😉 adorable prof de français, Madame Roger (on en avait une peur bleue), Mlle Roger qui nous apprenait à coudre (en vue de preparer notre trousseau et layettes) sans oublier l'herbier.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes