Politique

Monique Orphé veut taxer l’alcool et les sodas pour financer la formation des chômeurs

Monique Orphé a formulé ce matin ses vœux à la presse. L’occasion de présenter sa proposition de loi "pour la dignité des Réunionnais" qui vise à taxer les boissons alcoolisées et sucrées pour financer la formation des chômeurs de longue durée.

Mercredi 14 Janvier 2015 - 17:25

​La députée de la 6ème circonscription Monique Orphé a exprimé mercredi 14 janvier ses vœux pour 2015 aux journalistes de l’île, qui "exercent un métier à risques". Après les attentats survenus au siège de Charlie Hebdo, l’élue a réaffirmé son attachement à la liberté d’expression et dénoncé la montée de l’obscurantisme en France (lire notre article ici)

Monique Orphé a profité de cette rencontre pour présenter les combats qu’elle mènera cette année en tant que parlementaire. D’une part, en matière de santé avec une série d’amendements. Des amendements qui portent entres autres sur l’extension de la CMU complémentaire à Mayotte, les problèmes de paiement des médecins dans le cadre du tiers-payant, le "fléau" qu’est l’alcoolisme, et enfin la prévention sur le risque de diabète. 

Mais c'est de l'emploi que l'élue souhaite faire son principal "cheval de bataille" en 2015. Lutter contre le chômage et la précarité, tels sont les leitmotivs annoncés par la députée, qui espère porter sa proposition de loi à l'Assemblée. Monique Orphé entend en effet "créer un fonds de solidarité financé par une taxe sur l’alcool et les boissons sucrées destiné à suivre et former les chômeurs longue durée". Et de préciser que les "80.000 demandeurs d’emploi bénéficiaires du RSA de l'île sont les premières victimes de l’alcool".

"Plus de transparence sur l'utilisation des contrats aidés"

"Si l’on augmente le prix du Coca ne serait-ce que de 10 centimes, ce serait déjà un grand pas", suggère-t-elle. Pour l’heure, la proposition de loi "pour la dignité des Réunionnais" n’en est qu’à ses balbutiements. "Je souhaiterais en faire une loi d’expérimentation dans un premier temps", précise-t-elle.

Si les articles sont déjà rédigés, un groupe de travail s’organisera dès la semaine prochaine et des rencontres avec des distributeurs de boissons, des représentants de collectivités et la ministre des Outre-mer sont prévues. Objectif : "faire aboutir le texte de loi dès avant la fin de l'année", annonce la députée. Monique Orphé réclame enfin "plus de transparence sur l’attribution et l’utilisation des contrats aidés, qui dépendent souvent du bon vouloir d’un maire". Elle rappelle que 6.000 à 7.000 contrats aidés sont repartis, faute d’avoir été consommés. 
GG
Lu 3207 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par la betise des deputes connait elle une limite ? le 14/01/2015 17:29

Taxer la connerie serait bien plus profitables !!!

le gouvernement n'a t il pas dit qu il n'envisageait pas de nouvelles taxes pour 2015 ???!!!

pour les chômeurs, la gratuité des cours par internet disponible en facultés, et la gratuité de l'internet, n'est elle pas une solution plus intelligente ????

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie