MENU ZINFOS
Faits-divers

"Mon voisin terrorise la résidence"


Max Bonilla, retraité, habitant de la Résidence Le Grand Bleu à Montgaillard à Saint-Denis, vit un calvaire depuis mars dernier. Son voisin, qu'il décrit comme malade, ne cesse de tourmenter les habitants du quartier. 28 d'entre eux auraient rencontré des problèmes similaires. Aujourd'hui interné, son sort reste incertain, et le voisinage s'inquiète de son retour. Le habitants se posent une question, à juste titre: "Pourquoi cet homme dangereux n'est-il pas pris en charge?"

Par SH - Publié le Mardi 22 Octobre 2013 à 16:14

"Mon voisin terrorise la résidence"
La musique à fond, des hurlements au milieu de la nuit, des pierres projetées contre les baies vitrées, des pneus crevés, une véranda en feu et puis un jour, des menaces de coups de couteau... "Trop c'est trop, affirme Max Bonilla, 56 ans, il va finir par tuer quelqu'un et là ce sera trop tard".

L'homme a été placé au mois de mars dans un appartement du rez-de-chaussez de la Résidence Le Grand Bleu par une société de tutelle qui le représentait. La Société Croix Marine, qui a pour objet d’exercer la protection, l’entraide psychologique et sociale en faveur des handicapés et inadaptés psychiques, a ensuite pris en charge son loyer ainsi que d'autres démarches administratives.

Nadège Hoarau, directrice adjointe de la Croix Marine, explique: "les personnes chez nous ont le droit de choisir leur lieu de domicile et nous les accompagnons dans les formalités de tous les jours". Cette protection est assurée après une expertise médicale qui est transmise au procureur. "Le problème c'est qu'une fois sur place, l'individu peut être source d'ennuis, auquel cas il est hospitalisé. À ce moment là, il n'est plus sous la tutelle de la Croix Marine".

"J'ai bien compris que ce monsieur était malade quand il a commencé à jeter des pierres contre ma baie vitrée. Lorsque je lui ai demandé ce qu'il faisait, il m'a répondu qu'il avait faim", explique de son côté Max Bonilla.

Il menace le jardinier de coups de couteau

Selon ce dernier, le service de tutelle aurait déposé son voisin dans cet appartement sans se soucier des dégâts qu'il pourrait causer: "Après eux, il est passé à La Croix Marine, où il aurait apparemment agressé son tuteur".  

Les autorités seraient intervenues à plusieurs reprises. Une fois en garde à vue, un médecin médico-judiciaire aurait déclaré l'individu comme "cohérent". Relâché, il menace le jardinier de coups de couteau quelques heures plus tard...

"Il nous a tous effrayés. Il est interné depuis deux mois, à la clinique des Flamboyants au Port, semble-t-il, mais nous ne savons pas quand il rentrera". Selon Max Bonilla, le propriétaire de l'appartement ne veut rien savoir car les allocations que touche son locataire sont automatiquement versées pour payer le loyer. Pour la Croix Marine, "Si la personne est relâchée après son hospitalisation, c'est qu'elle est à priori apte à vivre en société".

Max Bonilla a porté plainte, posé une main-courante, contacté le procureur et n'a toujours pas obtenu de réponse.




1.Posté par noe le 22/10/2013 16:28

Ce sont les maux de notre pauvre société de "carapate-si-beuf" vivant d'aides prises sur les honnêtes travailleurs ...Ces individus empoisonnent les autres , le voisinage ... On n'y peut pas faire grand-chose dans ce monde d'abrutis ..
Porter plainte ne sert à rien ...La justice est impuissante sauf si le sang coule ....

2.Posté par audrey le 22/10/2013 17:43

dans mon quartier il y a un monsieur fou qui terrorise les gens, et encore je suis en voiture il s'est allongé sur la route pour que je lui roule dessus et quelque jours apres lorsque ma mere est passée, il a mis son sexe dehors!!heureusement on est en voiture, car des gens sont a pied et ce sont eux qui sont le plus en danger, en attendant les parents de ce fou vivent tranquillement!faites encore plus de gosses pour qu'ils viennent emmerder les gens apres!

3.Posté par doudou le 22/10/2013 19:12 (depuis mobile)

c'est la faute du maire. de toute façon comme les Maires sont les "papas" c'est toujours leur faute... les fous, les cochons, les alcoolos, les débiles, les travailleurs ,!les emprofiteurs de tout bords ... c'est leur faute c'est leur faute ....

4.Posté par iliade974 le 22/10/2013 19:38

Dans mon immeuble un homme qui présente de gros troubles comportementaux (surtout apres avoir fumé et bu) envoie régulierement des lettres de menaces à qui ose venir lui demander de baisser sa musique et n'a pas hésité par deux fois à jeter des galets sur le camion des ordures !!!
Bien entendu ce Monsieur ne paye pas son loyer et à menacer les ouvriers venus réparer les gouttieres qu'il avait détruites !!!
2 mains courantes déposées auprés de Malartic n'ont servi A RIEN !!!!

5.Posté par Nono le 22/10/2013 20:59

Il faut terroriser les terroristes

6.Posté par Zozossi le 22/10/2013 21:59

Puisque les autorités ne font et ne feront rien, la population doit se prendre en main pour assurer sa propre tranquillité et sa propre sécurité.

Ceux du Petit Serré (Cilaos) nous ont montré la voie en février dernier: emmerdés par des indésirables venus s'installer chez eux, ils se sont ligués pour les mettre dehors et ils ont eu gain de cause.

Il faut que partout, les honnêtes gens s'organisent et se serrent les coudes. Puisque la "Justice" est faible, il faut que la population soit forte à sa place!

7.Posté par LF le 23/10/2013 07:34

Un coup de seringue et l'affaire est réglée...

8.Posté par citoyen le 23/10/2013 08:36

Idée : si les personnes sont locataires, ne pourraient-elles pas solliciter l'aide de leur bailleur ? Ne peut-on pas imaginer que les loyers seraient mis sur un" compte d'attente" tant que la situation n'évolue pas ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes