MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Mon cher Marco, dépêche toi...


- Publié le Mercredi 28 Octobre 2015 à 21:44 | Lu 1022 fois

Mon cher Marco, dépêche toi...
Mon cher Marco, tu ne l’ignores pas : par un mot, un coup de téléphone, je t’ai toujours soutenu. Non pas électoralement puisque je ne suis pas électeur dans ta commune.

Mais t’ayant connu au lycée, puis à travers le sport et une attirance partagée pour la poésie, j’ai aimé que tu aies ce parcours politique qui m’a même permis, six années durant, de te côtoyer sur les bancs du Conseil Régional.

Ces relations m’autorisent à te dire que, en ce moment, ça déconne méchamment chez toi. C’est à toi de mettre de l’ordre dans le bazar incroyable qui a pour théâtre une école de la Plaine des Palmistes. Lève la tête, vois plus loin que le seul ressenti que tu peux avoir devant une personne qui, ai-je lu, n’est pas de ton camp politique.

Sois plus intelligent et laisse la faire honnêtement le boulot pour lequel l’Inspection pédagogique l’a désignée. Dépêche toi de retrouver l’indispensable hauteur de vue qui doit être celle d’un Maire. Ce dont tu es capable.
Allez, dépêche toi....
                                                                                             Raymond Lauret
 




1.Posté par kld le 28/10/2015 21:35

bon conseil , saura t'il entendre ? la poésie mène à tout pourtant.

2.Posté par Ti guy le 28/10/2015 22:30 (depuis mobile)

Didier out boug la pou ni fou

3.Posté par pcr le 29/10/2015 04:49 (depuis mobile)

La sagesse vient avec l âge...
Raymond aurait il ecrit la meme chose lors de l affaire de l endiguement...

4.Posté par la crise le 29/10/2015 05:00

Quand on a vu sa prestation hier à Réunion 1ère...

5.Posté par le psy le 29/10/2015 05:14

La question de l’identité tourmente notre époque. Elle hante aussi bien le discours des philosophes, des psychologues et des sociologues que celui des journalistes ou des politiques. Ces discours nous décrivent un individu « post-moderne », caractérisé par une quête incessante de soi ; quête ambivalente où l’affirmation identitaire devient à la fois un objectif exaltant et un fardeau accablant.
Mais l’individu n’est pas seul à poursuivre cette quête. Nombreux sont aussi les groupes sociaux tendus vers la recherche anxieuse ou la défense de leur identité : communautés ethniques ou régionales, mouvements féministes, minorités sexuelles, jeunes issus de l’immigration… Toutes ces manifestations ne sont pas sans lien entre elles. Elles témoignent sans conteste d’une crise qui ébranle les fondements de la socialité à tous les niveaux (de l’individu aux institutions et aux sociétés globales).
L’identité, lorsqu’elle ne se sent pas menacée, n’est l’objet d’aucune interrogation ; elle s’impose avec une évidence tranquille. C’est dans les moments de remise en question, de déni, de rupture, de bouleversement qu’elle devient problématique. L’incertitude et la fragilisation qui l’affectent sont les symptômes d’un « malaise dans la civilisation » qui mine les modèles, les valeurs, les repères traditionnels et les institutions qui les portent. Le couple, la famille, l’école, le monde du travail, la justice accusent des fissures profondes qui laissent l’individu inquiet et démuni…
Tout cela nous donne une idée de la folie de ce 1er magistrat de ce coin des Hauts de notre île !
Ce maire haut en couleur perd la tête et touche vraiment le fond !

6.Posté par 1portois le 29/10/2015 06:24

c'est l'hôpital qui se moque de la charité.

Dommage que le 14 mars 1978, RAYMOND n'ai pas eu cette grandeur d'âme. Peut être qu'un homme ne serait pas mort.
Ni avant en 1971, le cabinet dentaire de dédé n'aurait pas brulé.

Mais peut être que la sagesse vient avec l'âge.Surtout quand on veut à tout prix continuer à exister.

7.Posté par Marylou le 29/10/2015 06:44 (depuis mobile)

En tte objectivité, l''attitude du maire relève de l''incivilité, du non respect, voire, de l''incompétence à gérer par manque de neutralité. Le drame est que cette attitude est la meme chez Bcqp de non politiques, mais, fait sournoisement. MORALITE:...

8.Posté par Marylou le 29/10/2015 06:50 (depuis mobile)

Suite: MORALITÉ ,M. Boyer, fait ouvertement ce que ses adversaires font ds le fe noir et c''est déplorable. Que ses adversaires ne se sentent pas dédouanés mais qu''ils s''attachent à se corriger, si tant est qu''ils soient assez honnêtes pr le faire !!

9.Posté par yabos le 29/10/2015 07:49

C'est un drôle de poète! violent et dictateur à priori. Je doute qu'il soit capable de se remettre en question au regard de son comportement indigne d'un responsable politique. Il devrait être destitué de ses fonctions pour avoir organisé un trouble public dans sa propre commune. Personnage indigne, s'il en est.

10.Posté par Pierre du Tampon le 29/10/2015 09:42

Bon conseil, mais envers une tête brulée..... je doute, contrairement à d'autre le vieillissement n'est pas en sa faveur....

11.Posté par Go Out le 29/10/2015 09:49

Cette femme est une (modération), elle n'est pas digne de travailler dans un établissement où il a des enfants. Moi je suis d'accord avec Marco. Il faut la chasser

12.Posté par Mwa la pa di le 29/10/2015 10:40

Go out, vous avez raison, marco n'est pas digne de travailler comme maire

13.Posté par noe le 29/10/2015 10:50

Les enfants ont besoin d'apprendre dans le calme et la sérénité .

14.Posté par @ 12 le 29/10/2015 15:15

Et pourtant il en est digne car le peuple a parlé ! N'oubliez jamais que le peuple est souverain.....

I Fé Rire

15.Posté par Jules Bénard le 29/10/2015 16:39

Mon ami Rayond Lauret est un communiste convaincu et militant, soit. Mais nul n'est parfait.
Ceci dit, persiste et signe, je le considère comme un parfait honnête homme.
Son "adresse" à notre commun ami Marco Boyer est empreinte de bon sens.
Alors, s'il vous plaît, si vous n'êtes pas d'accord avec ses propos, critiquez tant que vous voudrez mais épargnez-lui vos insultes et assertions de bas étage, qui ne font pas avancer le schmilblick.
Et qu'il ne mérite en aucun cas, merci.

16.Posté par lala le 29/10/2015 17:34 (depuis mobile)

Go out, vous avez le diplôme pour ? Vous avez de l''expérience ds ce domaine ? Si vous êtes dignes vous de travailler dans un établissement là où il y a des enfants alors faite tout pour, postulez ou fermez la. Beeeeeeehhhh 🐑

17.Posté par @ 15 le 29/10/2015 17:49

Vous êtes devenu avocat maintenant?

Un communiste n'est jamais innocent ! 80 millions de gens dans le monde ont été tués par les communistes ! Huguette Bello est une communiste !

18.Posté par noe le 29/10/2015 18:22

"Le respect me force à me taire, la reconnaissance m'y oblige, l'autorité m'y contraint." D'Alembert

19.Posté par kld le 29/10/2015 20:21

noé , un seul mot pour ton post 18 : bravo! surtout la dernière partie......................ha d"Alembert !!!

20.Posté par kld le 29/10/2015 20:24

post 17 , ou le manichéisme stupide ................... je ne pense pas que l'ouvrier , militant au PC , est comptable des assassinat du régime soviétique .......... triste niveau politique qui tire vers le bas , ......

21.Posté par Ptit piment le 30/10/2015 09:13

Si le Maire de la Plaine des Palmistes continu ainsi à créer un trouble à l'ordre public avec des violences, très certainement qu'un Procureur de la République sera réveillé soit par une infraction ou une institution réveillera le Procureur..............cet élu ne comprend pas qu'à un moment il faut cesser d'être un rancunier ...............maintenant qu'il a le pouvoir il faut passer à autre chose et gérer sa commune en bon père de famille..........à bon entendeur salut.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes