MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Mon action pour l'ouverture d'un débat sur l'octroi de mer


Par Jimmy LAI-PEI - Publié le Mardi 6 Octobre 2015 à 22:23 | Lu 532 fois

Mon action pour l'ouverture d'un débat sur l'octroi de mer
Courrier adressé aux élites de la Réunion pour l'ouverture d'un débat sur l'octroi de mer

Envoyé le 1er juillet 2015 par la poste ou déposé au bureau, des principales organisations politiques, économiques, sociales, de la Réunion:

- Les partis et les mouvements politiques (en laissant à leurs chefs le soin d'informer tous leurs élus sans exception) : UMP - PS - PCR - UDI - LPA - PLR - Objectif Réunion - Le progrès - EELV - Réunion en action

- Les chambres consulaires : CCIR - CMA - Chambre d'agriculture

- Le Conseil économique et social

- Les syndicats: MEDEF - CGPME - CAPEB - CGTR - UD-FO - UIR-CFDT - CFE-CGC - UNSA - FDSEA - CGPR

- Les associations de consommateurs de la Réunion : UCOR - Roul pa nou - UFC que choisir Réunion - UDAF Réunion

- Les médias et autres organismes pour qu'ils en soient les témoins : Le JIR - Le quotidien de la Réunion - Réunion 1ère - Antenne Réunion - Zinfos 974 - l'Ordre des experts comptables - l'Ordre des avocats de Saint-Denis et de Saint-Pierre

Objet : Invitation à découvrir ma page Facebook "La Réunion sans octroi de mer " et mon article "l'octroi de mer, une discrimination fiscale, un passeur de la vie cher, une sujétion de l'outremer".

Mesdames, Messieurs,

Indigné par l'omerta en vigueur à la Réunion sur le sujet de la taxe de l'octroi de mer, je vous invite par la présente à découvrir, sur ma page Facebook "La Réunion sans octroi de mer ", mon constat sur ce sujet ainsi que mes reproches envers vous, vous les élites Réunionnaises en général, mais surtout vous les élites politiques, qui à chaque mandat s'engagent à défendre les intérêts des Réunionnais et qui, de mon point de vue, ne respectez pas vos engagements, si je me réfère aux conséquences néfastes de l'octroi de mer sur la société réunionnaise que j'ai pu relever, et si j'entends vos perpétuelles et unanimes éloges sur cette taxe.

De même, je vous invite à commenter mes propos sur cette page avec la promesse que tous vos commentaires seront publiées, car ma préoccupation première n'est pas de discréditer qui que ce soit mais uniquement de tous vous mettre devant vos responsabilités, et parce que ne pas les publier s'apparenterait à de la censure, cette même censure que je vous reproche d'utiliser pour fuir le débat sur de l'octroi de mer.

Quoi qu'il en soit, je ferais tout pour qu'il y ait un débat public sur ce sujet, afin que les Réunionnais puissent décider eux-mêmes le sort qu'ils doivent réserver à cette taxe, et non plus laisser à quelques personnes, aussi illustres qu'elles soient, décider sans aucun débat du sort de toute une population, comme jadis pour la loi de départementalisation qui je le rappelle n'a jamais été validée par les Réunionnais eux-mêmes.

Aussi, pour démontrer aux Réunionnais à quel point vous, les élites réunionnaises, ne défendez pas comme il se doit les intérêts de la population, j'ai attendu que vous, les principaux chefs de partis politiques, annoncez votre participation aux prochaines élections régionales en espérant d'être informé sur votre programme (malheureusement toujours aussi racoleur et superficiel lorsque vous en disposez), et attendu la fin du séjour du Premier ministre Manuel Valls à la Réunion avec l'espoir que vous, les élites non politiques, l'interpelliez utilement (chacun a défendu son "bout de gras" pendant que d'autres n'ont fait que commenter son déplacement à Berlin), pour pointer du doigt une de vos forfaitures : l'omerta sur l'augmentation des "impôts locaux" en outremer à partir du 1er juillet 2015, à travers la baisse à 300.000 € du seuil d'assujettissement des entreprises locales à l'octroi de mer (550.000 € jusqu'au 30 juin 2015).

En effet, avec cet abaissement de seuil davantage d'entreprises locales seront assujetties à l'octroi de mer, donc davantage de produits locaux seront impactés par l'octroi de mer, et puisque toutes les taxes payées par les entreprises sont normalement répercutées sur les prix de vente de leur produits (plus les surcouts que génère l'octroi de mer sur les marges et la TVA), ce seront comme d'habitude tous les consommateurs ultramarins sans exception et quelque soit leur situation personnelle, qui supporteront cette extension de taxes à d'autres entreprises locales.

Aussi, les ultramarins devront comprendre que toutes les augmentations de taxes pour les entreprises sont des augmentations de prix pour les consommateurs et que l'octroi de mer ne déroge pas à cette règle, de même que l'octroi de mer est une arme idéale pour les politiciens, car elle leur permet de se dédouaner de toute responsabilité sur la vie cher en outremer, tout en la faisant endosser aux chefs d'entreprises locales, qui tout naturellement répercutent les taxes qu'ils acquittent, sur le prix de vente de leurs marchandises.

L'octroi de mer étant une taxe locale, je peux alors affirmer que les impôts locaux augmenteront en outremer à partir du 1er juillet 2015, et dénoncer cette forfaiture des élites réunionnaises et plus généralement des élites ultramarines qui, par leur silence, par leur connivence ou par leur incompétence, accompagnent cette augmentation insidieuse des impôts locaux en outremer, une augmentation décidée par l'Union européenne, avalisée par les sénateurs et à n'en pas douter, votée bientôt par les députés (si cela n'est pas déjà fait), alors que rien d'équivalent n'est prévu pour les Français de "métropole".

Au-delà de cette forfaiture, j'ai aussi attendu ce moment pour partager ma "vérité" sur l'octroi de mer afin de vous contraindre, vous les élites politiques, à rendre des comptes aux Réunionnais, car si la présente leur parvenait (et vous pouvez compter sur moi pour le faire), vous n'auriez pas d'autre choix que de donner votre avis sur le sujet et donc d'expliquer les raisons de votre soutien à cette taxe, du moins si la société réunionnaise n'est pas davantage "pourrie" que je ne le crois.

J'espère alors qu'en diffusant ma "vérité", qui est en complète contradiction avec celle que vous ont dictée vos gourous parisiens ou locaux, pour qui vous n'êtes que de simples porteurs d'eau, vous sortirez enfin de cette servitude intellectuelle dans laquelle vous êtes profondément installées.

Enfin, et après avoir entendu sur des plateaux de télévision :
- notre Député européen Mr Younous Vally avouer sa grande ignorance sur l'octroi de mer
- la vice-présidente de la Région Mme Costes souhaiter l'augmentation du seuil d'assujettissement des entreprises à l'octroi de mer et être complètement désavouée avec l'abaissement de ce seuil à 300.000 € dès le 1er juillet 2015, sans qu'elle ne "bronche"
- Mr Philippe Jean-Pierre, professeur d'économie, conclure après une médiocre démonstration que l'octroi de mer n'a que peu d'influence sur les prix des voitures en outremer
- notre député Mr Thierry Robert avoué son impuissance et la futilité de son mandat de député, et donc, qu'il a été élu et qu'il est payé, à ne rien faire (on attend d'un député qu'il "tape du poing sur la table" à Paris et non pas qu'il fasse du cinéma à la Réunion pour épater la galerie)
- Notre Sénateur Mr Paul Vergès, après presque 70 ans de vie politique, s'inquiéter aujourd'hui seulement des injustices générées par la sur rémunération des fonctionnaires, la même qu'il a bénéficié toute sa vie (à son âge il peut se permettre de cracher dans la soupe)
- et beaucoup de mensonges de votre part sur l'octroi de mer
Je me dis que votre paresse intellectuelle, pour ne pas dire votre "médiocrité d'esprit", est aussi un fléau pour notre société, et qu'il est impératif que beaucoup d'entre vous cessiez de satisfaire vos piètres ambitions au détriment des intérêts de la population réunionnaise.

C'est pourquoi, j'espère que l'octroi de mer sera le thème de campagne des prochaines élections régionales, afin que vous, les candidats des partis politiques, ne puissiez plus fuir le débat sur l'octroi de mer et soyez contraints de vous positionner sur la thèse que je défends, c'est-à-dire que sa suppression à elle seule améliorera la situation de tous les Réunionnais et mettra un terme à la politique coloniale des pouvoirs parisiens en outremer (perpétuée par le maquillage de dispositifs coloniaux en dispositifs spécifiques à l'outremer, tels que l'octroi de mer), qu'aurait dû faire la loi de départementalisation de 1946.

Et si cela est nécessaire, je composerais et je conduirais une liste pour ces élections, en proposant aux Réunionnais la suppression de l'octroi de mer, un unique mais très vaste chantier, tout en vous laissant l'épandage de "la poudre de perlimpinpin" pour masquer votre nombrilisme et l'usage de "la poudre aux yeux" pour séduire les électeurs, des poudres parfaites pour l'entretien de votre grande appétence.

Je vous prie d'agréer Mesdames, Messieurs, mes salutations distinguées

Sainte-Clotilde le 25 juin 2015




1.Posté par maçonnerie le 07/10/2015 08:30

agissez..montez votre liste.

en attendant , allez faire un tour du côté des contributions de la société civile à l'opmr..

www.opmr.re

2.Posté par alain le 07/10/2015 09:49

1) Qui a ecrit cette lettre ?
2)Je ne connait rien en entreprise mais le reunionnais serait t il pret a payer 20% de tva comme en metropole car si on enleve l'octroi de mer il faudra bien compenser quelque part ,
bien sur les produits de luxe comme les grosses voitures ,alcools etc sont plus taxés et des colis de meme nature commandés de metropole selon l'humeur du douanier peuvent etre taxés du simple au double

3.Posté par Dénonciation calomnieuse ? le 07/10/2015 10:29

Non ? Alors, pourquoi ne pas signer ?
Je vous informe que "Réagissons !" et l'Ucor ont fait une proposition juste et de bon sens pour un octroi de mer qui ne lèse aucun consommateur réunionnais et qui empêcherait les collectivités de gaspiller cet argent public.
Mme Pau-Langevin, nos 7 députés et nos sénateurs ne nous ont même pas répondu !!!
Preuve manifeste que nos parlementaires se fou... bien des Réunionnais !!!
Armand GUNET

4.Posté par La Réunion sans octroi de mer le 07/10/2015 12:06

A Alain poste 2 : Pour la plus part des produits importés si vous additionnez la TVA et l'octroi de mer (sans tenir compte des surcouts générés par l'application des marges des entreprises et de la TVA), vous payez beaucoup plus de 20 % de taxes sur ces produits (voitures entre 26,5 % et 45 %, GSM à 31,5 %, climatiseur à 26,5 %, jouets à 21,5 %, crevettes à 6,5 % au lieu de 5,5 en métropole, etc. ..., le pire étant que depuis 1992, même les produits fabriquées localement sont soumis à l'octroi de mer (si vous ne me croyez pas, regardez votre facture d'électricité et vous découvrirez une ligne pour l'octroi de mer, qui certes est à 0 % pour le moment, mais qui démontre bien que la production d'électricité, exclusivement locale, est soumisse à l'octroi de mer, car si elle ne l'était pas cette ligne n'avait pas sa place sur votre facture, alors que le taux de 0 % peut demain facilement être relevée et cela uniquement suivant le bon vouloir des conseillers régionaux, pour éventuellement financer leur mauvaise gestion des collectivités locales ou leurs promesses électorales)
Par ailleurs, je vous conseille d'aller consulter la liste des taux d'octroi de mer sur le site des douanes pour vous informez davantage, alors que ma démarche de ces dernières semaines est justement d'obtenir un débat sur le sujet et non pas imposer aux autres ma vision sans débat, ce que font les élus sur le sujet depuis toujours.
De même, posez-vous cette question : pourquoi les élus ne sont jamais d'accord sur tous les autres sujets suivant leur appartenance politique, mais défendent tous l'octroi de mer comme un seul homme ? Si Mr Robert affirme un jour que le ciel est bleu, ses adversaires trouveront toujours des nuances à cette affirmation, mais jamais sur l'octroi de mer... bizarre non ?
Malgré d'autres courriers déposés aux 4 principaux médias pour qu'ils lancent ce débat sur la place publique, et des tracts distribués sur la voie publique invitant les tous les chefs de partis politiques à venir débattre avec moi sur le sujet, médias et chefs de partis sont jusqu'à présent restés silencieux...
Alors, si vous pensez comme moi que tous les Réunionnais ne sont pas informés sur le sujet (même la grande majorité des élus n'en sait pas plus qu'eux), alors réclamez avec moi ce débat peu importe que vous pensez que je raison ou tort, car seul le débat permettra de le savoir !!!
Je ne prétends pas détenir la "vérité", mais après plus de 6 années à "décortiquer" l'octroi de mer, je pense connaitre un peu le sujet... (combien de personnes ont fait ce travail sur l'octroi de mer ? à n'en pas douter, pas grande monde !)

5.Posté par Voici une proposition intelligente pour changer l'octroi de mer. le 07/10/2015 15:37

Aucune réponse de Mme Pau-Langevin, d'aucun de nos députés ni d'aucun de nos sénateurs.
Pardonnez-moi, chers zinfonautes, mais ces élus n'en ont rien à péter des Réunionnais !
A. Gunet

6.Posté par PATRICK CEVENNES le 07/10/2015 19:57

fukcd473
A quoi cela sert-il d'interpeler les politiques locaux ? J'ai beau chercher dans les nomenclatures du document édité par les douanes un taux OM ou OMR pour les désignations de marchandises suivantes : "Députés ultramarins" ou "Sénateurs ultramarins".
Pourquoi ne pas interpeler les Présidents du MEDEF, CCIR, CM et consorts ?
Petite question : Quel modèle pour compenser la perte de ces recettes indirectes ? Augmentation des impôts locaux ?

7.Posté par kld le 07/10/2015 22:30

na un peu qui se gargarise de " continuité territoriale" annuelle sous couvert d'égalité .......... ha l'égalité , qui est prêt à en payer le prix , sur nos iles en mode " économie de comptoir" ............. que les mots aient un sens , et qu'une certaine frange de la politique arret prend do moun pou de couillon , n'aura jamais l'égalité , et c'est tant mieux sous " les tropiques " .... qu'en pense le philippe jean pierre , économiste endémique , de gauche , pis de droite , puis .............. du fou !

8.Posté par La Réunion sans octroi de mer le 08/10/2015 02:28

Poste 6 : je vous informe que ce courrier a aussi été envoyé au MEDEF, à la CCIR, à la Chambre des métiers, etc..., malheureusement ce sont les collectivités qui profitent de l'octroi de mer et uniquement les conseillers régionaux qui décident de ses taux, et donc seulement les politiciens qui peuvent décider du sort de l'octroi de mer.
Mais avec cette question, j'ai aussi compris que comme beaucoup de monde vous imputez les difficultés que rencontrent les Réunionnais aux chefs d'entreprises, ce qui je l'avoue m'indispose pour ne pas dire m'énerve, surtout concernant l'octroi de mer.
S'il est vrai que les entreprises sont les passeurs de la vie chère, elles comme leurs chefs sont eux aussi des consommateurs et donc la subissent eux-aussi comme tous les autres consommateurs.
De même, si chacun peut penser ce qu'il veut des chefs d'entreprises, il n'est pas admissible de laisser entendre (ce n'est pas votre cas je suppose) que les chefs d'entreprises de la Réunion seraient moins "vertueux" que tous les autres chefs d'entreprises métropolitains ou d'ailleurs, et tordre le cou une fois pour toute cette "croyance" qui s'appuie sur le complexe de "la goyave de France". Les chefs d'entreprises Réunionnais ne sont certainement pas plus "vertueux" que les autres, mais ils ne le sont pas moins non plus.
Vous pouvez me croire sur parole, concernant l'octroi de mer les chefs d'entreprises sont peut-être les plus à plaindre, car en plus de la subir ils sont les boucs-émissaires de notre "ignorance".
Concernant votre question sur la perte de recette générée par une éventuelle suppression de l'octroi de mer, vous devriez d'abord vous posez la question : que finance l'octroi de mer ?
1- des dépenses qu'il a lui même généré (un serpent qui se mord la queue)
2- la sur rémunération des fonctionnaires territoriaux par les Réunionnais (c'est comme faire financer les dettes des pays riches par la population des pays pauvres - Ne trouvez-vous pas cela ignoble ?)
Et à la question "augmentations des impôts locaux ?", je vous réponds par la baisse des dépenses des collectivités locales car les collectivités locales sont aussi des consommateurs, par la suppression des dépenses générées par l'octroi de mer (perte de remboursement de taxe), par la prise en charge par l'Etat de la sur rémunération des fonctionnaires territoriaux (sous la contrainte s'il le faut), et par indexation des dotations de l'Etat sur la vie chère locale.
Mais c'est vrai, il faut que nos élus aient aussi un peu de courage... ce qui a mon avis sera le plus difficile à obtenir.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes