Education

Mohamed Rochdi répond à Huguette Bello

Lundi 21 Mars 2011 - 15:40

Mohamed Rochdi répond à Huguette Bello
Suite à une conférence de presse d'Huguette Bello dans laquelle la députée-maire de Saint-Paul critiquait ouvertement la politique de Mohamed Rochdi, président de l'université de la Réunion, ce dernier contre-attaque (Lire : Après Mostafa Fourar, Huguette Bello s'en prend à Mohamed Rochdi ). Il envoie une lettre à cette dernière, lettre qu'il a également fait parvenir à tous les médias et des personnalités politiques comme le Premier ministre et le Préfet de la Réunion. Nous la publions dans son intégralité ci-dessous.

"Madame la Députée-Maire,

De retour de la Conférence des Présidents d’Université à Paris, je suis surpris de prendre connaissance des propos que vous avez tenus à des journalistes le 15 mars dernier1. Surpris que vous ayez convoqué une conférence de presse au sujet d’une question concernant l’Université de La Réunion sans m’avoir sollicité au préalable, ni par téléphone ni par courriel ni par courrier, pour disposer du point de vue de l’Université. Vous avez, en effet, reçu et entendu un groupe d’étudiants venus vous faire part de leur inquiétude quant à une éventuelle suppression de la session de rattrapage des examens et convié la presse sans jamais solliciter la position de l’université sur ce point.

Je tiens à préciser d’emblée que je désapprouve totalement cette méthode et ce procédé surtout quand il émane d’une Députée de la République, censée faire preuve, dans de telles circonstances et sur de tels sujets, de maîtrise, de clairvoyance et de bon sens et censée être garante d’une certaine objectivité et d’une certaine équité de traitement.

Fondée sur l’inquiétude et les revendications du groupe d’étudiants qui vous a sollicité, vous parlez devant la presse, de suppression de la session de rattrapage alors que cette disposition ne figure nulle part dans le "règlement des enseignements des licences générales" dont il est question, règlement dont vous ne semblez visiblement pas avoir pris connaissance. Je tiens à vous dire, à ce sujet, en vous précisant de la manière la plus claire qui soit que le règlement voté par le Conseil d’Administration le 3 mars dernier ne contient aucune disposition abrogeant la session de rattrapage dans mon établissement. Je tiens à vous dire, en outre, que le Conseil d’Administration ne s’est jamais prononcé, lors de cette séance, sur
l’abrogation de cette session ni au sein dudit règlement ni en dehors.

Vous me tenez, par ailleurs, pour personnellement responsable d’une décision du Conseil d’Administration de l’établissement, décision qui s’inscrit dans un vaste processus de validation au sein de l’Université, processus de validation dont vous n’êtes visiblement pas informée. En effet, le "règlement des enseignements des licences générales" sur lequel vous m’incriminez est l’aboutissement de la réflexion d’un groupe de travail (GT) auquel ont été appelés à participer des représentants des Facultés concernées et des étudiants. La constitution de ce GT, qui s’est réuni à plusieurs reprises, avait été préalablement arrêtée par le Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire (CEVU). Les résultats des travaux du GT ont tout d’abord été soumis au CEVU qui les a votés favorablement le 24 février dernier. Ce projet de règlement a ensuite été soumis au Conseil d’Administration le 3 mars dernier, Conseil d’Administration que je préside certes, mais dont les membres sont néanmoins libres du vote qu’ils expriment. Là encore, les membres du Conseil d’Administration, après l’avoir amendé en séance, ont adopté ledit règlement des examens.

Pour votre information Madame la Députée-Maire, sachez que les mesures de ce règlement visent uniquement et directement l’amélioration des conditions d’enseignement et des conditions d’évaluation des étudiants des licences générales et donc l’amélioration de leur réussite. Je citerai, parmi ces mesures, deux qui représentent une avancée considérable dans cette voie :

- l’allongement de la durée du semestre d’enseignement actuellement de 13 semaines pédagogiques pour passer à 15, soit 2 x 15 semaines pour l’année universitaire. A titre de précision, l’année universitaire comptait, au sein de notre établissement, en 2009-2010 seulement 2 x 12 semaines pédagogiques.
- la généralisation du contrôle continu à toutes les licences générales pour une évaluation régulière et récurrente des étudiants dans le but d’un meilleur suivi et d’une meilleure validation des acquis.

Une autre affirmation qui vous est attribuée dans la presse locale mentionne que "Aujourd’hui entre 20 et 60% des étudiants, suivant les filières, obtiennent leur diplôme aux sessions de rattrapage". J’ignore de qui vous tenez ces chiffres et je me demande comment vous pouvez vous hasarder à tenir de telles affirmations. En tout état de cause, les chiffres de l’Université, concernant cette question, sont très en deçà de ceux que vous clamez devant la presse, fallait-il encore vous rapprocher de l’Université pour les obtenir !

Cette première partie de mon courrier n’avait d’autre objectif que de faire, avec beaucoup de regret, le constat et la démonstration par la preuve que vous avez pris fait et cause pour une réclamation que vous avez reçue, sans instruire sérieusement, objectivement et équitablement votre dossier par la vérification de la véracité des informations que vous communiquez et par la saisine de "la partie adverse", moi-même en l’occurrence, pour m’entendre sur le dossier en question.

J’en viens, à présent, à la partie la plus grave de vos propos et de vos affirmations, celle meconcernant personnellement. Je suis, en effet, profondément choqué et indigné par les propos que vous avez tenus devant la presse. Je cite :
- "Monsieur ROCHDI qui comme le Recteur partira dans quelques années en laissant derrière lui un système éducatif au plus mal",
- "Monsieur ROCHDI et Monsieur FOURAR mènent un combat contre les jeunes
réunionnais",
- "une volonté locale de priver les étudiants réunionnais de diplômes",
- "ces deux-là ont la jeunesse dans leur collimateur",
- et ne sont "que de passage sur l’île pour casser et briser".

Ce sont purement et simplement des propos diffamatoires que je condamne avec la plus grande fermeté. Je condamne avec la même fermeté la personnalisation que vous faites de ce débat. Ce sont des propos indignes d’une Députée de la République qui ne s’est, de surcroît, jamais rapprochée de moi, en ma qualité de Président de l’université, pour prendre connaissance des projets de mon établissement et de ses difficultés pour respectivement les soutenir ou les atténuer.

Je suis, par ailleurs, outré qu’une Députée de la République, puisse tenir des propos incitant à la stigmatisation voire à la haine, alors que l’opinion publique toute entière s’inquiète ces jours-ci de la montée en puissance au niveau national d’idées extrémistes sur fond de préférence nationale. Je vous invite, pour cela, à prendre connaissance des commentaires et des prises de position extrémistes que vos propos ont engendré sur le blog cité précédemment.

Madame la Députée-Maire, je ne fais pas de politique et je ne suis ni votre adversaire ni votre allié en politique. Par ailleurs, une campagne électorale quelle qu’elle soit ne saurait justifier des propos diffamatoires et incitant à la stigmatisation tels que ceux que vous avez tenus devant la presse. Ces propos mériteraient a minima un retrait voire des excuses de votre part. Je vous laisse l’entière liberté pour juger de l’utilité de l’un et/ou des autres.

Enfin, permettez-moi de revenir sur votre affirmation « que de passage sur l’île… » pour vous demander ce que vous entendez par là. Il serait, en effet, souhaitable que vous vous expliquiez de manière claire et précise sur cette affirmation car bon nombre de responsables de toutes sortes et sur différents services ou secteurs, publics ou privés, sont concernés car occupants ou amenés à occuper des fonctions pour une certaine durée ici ou ailleurs. Doit-on pour autant douter voire mettre en cause a priori la qualité et l’intensité de leur investissement ?

Ceci étant mis au point, je tiens tout de même à corriger vos informations pour ce qui me concerne personnellement en vous précisant notamment que je travaille à l’Université de La Réunion depuis 13 ans. Depuis 11 ans, j’ai occupé ou j’occupe différentes responsabilités à La Réunion : directeur d’une unité de recherche en Mathématiques et Informatique, Viceprésident du Conseil d’Administration de l’Université, Délégué Régional à la Recherche et à la Technologie, Président de l’Université, Vice-président du Cyclotron puis Président de la Technopole de La Réunion.

Pour conclure, je tiens à vous informer, Madame la Députée-Maire, que dans le cadre de mon droit de réponse, ce courrier sera adressé à tous les organes de presse de La Réunion. Il leur appartiendra d’en faire l’usage qu’ils souhaitent.

Je vous prie d’agréer, Madame la Députée-Maire, malgré tout, l’expression de mes cordiales salutations.

Pr. Mohamed ROCHDI
Président de l’Université de La Réunion

Copies à :
- Monsieur le Premier ministre.
- Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale.
- Monsieur le Ministre de l’Education Nationale.
- Madame la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.
- Monsieur le Préfet de La Réunion.
- Mesdames et Messieurs les Députés et Sénateurs de La Réunion.
- Monsieur le Président du Conseil Régional.
- Madame la Présidente du Conseil Général.
- Monsieur le Recteur de l’Académie de La Réunion, Chancelier des universités.
- Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil d’Administration de l’Université."
Lu 4812 fois



1.Posté par vipère le 21/03/2011 16:28

Et copies aux médias surtout

2.Posté par Le buzzzz! le 21/03/2011 16:29

Le buzz M.Rochdi, le buzz!!! Voilà comment l'on procède pour continuer à occuper la scène médiatique.

Pour avoir cet écho médiatique, ces étudiants se sont adressé à la bonne personne dont le naturel resurgit dans des propos plus que douteux à l'égard des gens de passage. Ces propos sont-ils liés à son passé politique désormais plus lissé pour faire dans le politiquement correct? Peut être. Une chose est sûre, c'est que "les gens de passage" ne sont pas inscrit ici et n'auront donc très peu de considération pour la politicienne opportuniste.

La député maire aux ciseaux à encore frappé. Pour le coup, la jupe trop courte c'était vous!

3.Posté par cassepapaye le 21/03/2011 17:26

Huguette se prend une fessée !

4.Posté par Ded le 21/03/2011 16:38

"Monsieur ROCHDI qui comme le Recteur partira dans quelques années en laissant derrière lui un système éducatif au plus mal",
-- et ne sont "que de passage sur l’île pour casser et briser".

et voila Huguette qui enfourche comme tous les politiciens à court d'arguments ,la bonne vieille antienne du vilain zoreil de passage ( et encore , elle n'a pas osé faire remarquer les origines maghrébines de ces deux personnes) qui n'est là que pour faire du mal à la Réunion, que pour faire du fric et fortune faite s'en retourner chez lui les poches pleines ( car c'est tout cela que ce discours nauséabond sous entend)
Madame la députée , je vous croyais au dessus de ces bassesses mais on ne se refait pas apparemment PCR un jour PCR toujours!
Encore que .... le délicieux Aniel Boyer utilise les mêmes arguments!

Arguments que ne dédaignerait pas la Blonde du FN!
Que vous le vouliez ou non, en utilisant ce discours vous vous êtes abaissée à ce triste niveau


5.Posté par anonyme le 21/03/2011 16:42

Monsieur Rochdi,

Madame la Député Maire de Saint-Paul a raison de soutenir les étudiants de l'Université de la Réunion.

Depuis bientôt 10 ans, c'est à dire depuis que Frédéric Cadet, un réunionnais, a quitté ses fonctions de Président de l'Université de la Réunion, cette université est sur la voie du déclin.

Monsieur Rochdi, vous avez transformé l'Université de la Réunion, Université que les jeunes réunionnais, que vos prédécesseurs, avec les différents élus de tous les conseils, ont construit afin que tous les jeunes réunionnais puissent, à leur rythme, construire leurs projets de formation et professionnel, en une université élitisme. Votre politique pour l'Université de la Réunion est une politique d'exclusion des jeunes réunionnais fragile et qui ont besoin d'un accompagnement particulier

En outre, vous avez fermé de nombreuses formations préparant aux différents concours de recrutement des enseignants alors que la Réunion présente un des taux de réussite aux différents concours les plus élevés de France.

Sur les règlements d'examen : vosdits travaux ignorent complétement que de nombreux étudiants sont salariés (AED, ....), et qu'aucun dispositif n'a été prévu pour eux. Le contrôle continu ne peut les convenir, car les établissements scolaires rendent difficiles l'obtention des autorisations d'absences pour être présents aux évaluations en contrôle continu.

Pour terminer, il serait intéressant que vous expliquiez à la population réunionnaise comment vous avez accédez à cette présidence? Les réseaux qui sont intervenus pour votre élection?

Je tiens à vous rappeler que l'année 2011 est l'année de l'Outre Mer, que vous avez été rapporteur de états généraux de l'Outre Mer. Je vous invite à relire le discours de clôture de Monsieur le Président Sarkozy de ces mêmes états généraux.

Votre référence à "la montée en puissance au niveau national d’idées extrémistes sur fond de préférence nationale" montre très clairement que, même si vous êtes depuis 13 ans à la Réunion, vous n'avez rien compris à la société réunionnaise. (...)

Pour terminer, la liste des postes à responsabilités que vous citez et que vous occupez actuellement, montrent là aussi une certaine idée de votre conception du partage des responsabilités, de votre manière de travailler et comment vous impliquez l'élite réunionnaise universitaire dans le développement de la Réunion.

Bien cordialement,

6.Posté par Filou le 21/03/2011 17:34

Pffff... pas de quoi en faire un buzz.

Dans les bureaux çà se passe comme çà tous les jours, balancez sur un collègue et vous vous prenez un mail copie aux chefs direct :))))

7.Posté par kast le 21/03/2011 17:50

Comme dit quelque part ici, Madame la Députée maire manque de lucidité et de jugement, et surtout, au moment d'échéances électorales,tient un langage que ne renierait pas Mme Lepen, avec les mêmes attitudes: haine, invectives..., et une pointe de racisme anti zoreille en filigramme..Oui, du Lepen. Bien inquiétant pour un élu de gauche!

8.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 21/03/2011 17:58

"maîtrise, de clairvoyance et de bon sens et censée être garante d’une certaine objectivité et d’une certaine équité de traitement. ".......... Quel culot...
il l'est culotté le Rochdi pour tenir de tels propos en ayant volontairement courcircuité les doléances de la seule association des Droits des Enfants et Pères aux États Généraux de L'OUTREAU Mère...
Mais la, il n'était pas touché personnellement, c'est pas pareil... N'est ce pas ?

"équité, de traitement"... il faut savoir de quoi on parle quand on utilise ces mots et surtout ,ne pas penser qu'à sa carrière et aux courbettes dociles quand on prétend à la reconnaissance et au respect...

9.Posté par Zean Bérick le 21/03/2011 18:44

Non mais ! ROCHDI se prend qui ! Pour un grand seigneur ! Ainsi RFO, ANTENNE, ZINFOS et les autres doivent avant d'afficher quelconque article lui demander la permission. Aussi et dorénavant tous les hommes politiques doivent d'abord lui demander l'autorisation de parler à la presse...VRAIMENT DU N'IMPORTE QUOI CE GARS ! Les élus étudiants doivent aussi écrire à toutes ces personnalités et ce rapidement ! Ils doivent noter la falsification des PVS (on parler de rattrapages et le VP CEVU veut maintenant supprimer cela), de la convention BRED sans appel d'offre qui a été signée alors qu'il était le VP à l'époque de SVIZERRO en charge des appel d'offre (pkoi qu'y a t-il à y gagner ????), ils doivent aussi parler de la tentative de faire payer aux étudiants salariés le max (travailler est devenu un scandale maintenant) aux inscriptions. Ils doivent aussi aborder :
- l'absence des enseignants dans les jurys
- le clientélisme nauséabond sur les master enseignements (on prend sur dossier mais il n'y a ni écrit ni oral pour évaluer les étudiants candidats dont bcp ne connaissaient pas les dates de dépôts de dossier)
- les frais de missions
- l'utilisation de l'argent dans les départements qui n'est absolument pas contrôlé (enseignant qui achète avec l'argent des bouquins pour son fils en classe prépa et qui le clame sur tous les toits)
- les doublons au Tampon pour faire plaisir à une classe d'enseignants privilégiés (qui ont fait recruté des proches)
- dénoncer la connivence scandaleuse avec la LMDE et l'UNEF (non respect de la neutralité pourtant demandé par le ministère)
- la composition caduque de son CA (ERIKA BAREIGT)
- la non application de la circulaire du 6 juillet 2010 sur le paiement des frais fractionnés
- la gestion scandaleuse des contractuels (dénoncé également par F. BAROIN)
- etc. (il y a tellement à dire)

Mme BELLO a entièrement raison : vous cassez tout dans cet établissement ! Probablement qu'ensuite vous prendrez des vacances comme votre ancien ami SVIZERRO ! HONTE A VOUS MR ROCHDI ! HONTE A VOUS !

10.Posté par Amphi le 21/03/2011 18:48

Madame Bello a entièrement raison et je voudrais rappeler à ceux qui font mine de s'offusquer de ses propos:
1-la campagne haineuse et diffamatoire qui a permis l'élection de ce monsieur
2-la responsabilité de ce monsieur dans la dégringolade de l'université ( .Ce monsieur étant en responsabilité depuis la mandature de Serge SVIZZERO son prédécesseur);
3-l'adhésion de ce monsieur au mouvement de Madame Gaud au service de la réélection de Mr VERGES
4-la gestion clientéliste de ce Monsieur depuis sa présidence
5- la politique de recrutement de ce monsieur
6-le management de ce monsieur
7-le comportement de ce monsieur dans les réunions où il est amené à présider ou à siéger
Une liste que je pourrais poursuivre des points que je pourrais développer.
Ce dont il s'agit ici c'est de la survie de cette université,de son rôle ,de sa mission avec un monsieur qui ne pratique que violence et invective et se délecte dans les manœuvres politiciennes.

11.Posté par campus le 21/03/2011 18:54

A CASSEPAPAYE
Quid du rôle de l'université? De la conduite du président qui défraie régulièrement l'actualité?
De ses petits arrangements entre amis?
De la souffrance des personnels?
Madame la députée est dans son rôle.

12.Posté par Commerson le 21/03/2011 19:45

Qu'est-ce qui lui a pris au président de notre université?
Bien évidemment ce n'est ni du style ni du contenu dont je veux ici parler car comme chacun sait:
a)le style c'est l'homme.
b) ce que peut écrire ce président ma foi!

Donc ce qui moi me pose problème c'est l'heure où il a envoyé ce courrier .
Soit à 14h 49 ce lundi.C''est à ne plus rien y comprendre.Nous l'aurait-on changé notre président?Mais qui? mais quoi?
Car "çà " c'est pas lui.
Bon évidemment celui qui en passant prend connaissance de ce texte entre 2 autres reportages sur ce site n'y voit que du feu!
Mais avec nous qui le côtoyons,le lisons, cela ne prend pas.Ce n'est pas notre président.
Lui c'est à 01h45 du martin qu'il nous envoie ses courriers :aux doyens,aux directeurs,aux responsables de service ,voire aux ex- camarades de son syndicat.
On comprend d'autant moins ce qui lui a pris qu'il y a bien des sessions de nuit à l'Assemblée nationale!
Une petite distraction président?un accident?une coquetterie? un changement d'horloge?
L'avenir nous le dira assez vite .
Et sur le fond me direz-vous eh bien c'est pour un prochain envoi .

13.Posté par Pro-Momo le 21/03/2011 19:55

J'apprécie beaucoup le président actuel de l'université de La Réunion, j'ai eu l'occasion de travailler avec lui sur certains dossiers importants pour les étudiants de l'université, je condamne la démagogie de la députée Bello qui prouve qu'elle est une médiatique qui ne connait pas ses dossiers.

Le Professeur Rochdi est un homme intègre qui a le sens de la mesure et de la responsabilité. J'étais étudiant à l'époque de son prédécesseur, et je ne puis accepter qu'on attaque son honneur et sa probité.

Il défend les étudiants réunionnais, il les défend d'autant plus qu'il connait les difficultés de la jeunesse réunionnaise, il connait le monde étudiant, il l'a accompagné à de nombreuses reprises.

Je ne comprends pas les élus étudiants actuels de l'université, ils ne comprennent pas que le contrôle continu est avantageux pour les étudiants, car il récompense les étudiants qui ont travaillé assidument , au détriment de ceux qui viennent, il y en a, "toucher" les bourses étudiantes.

Le président Rochdi souhaite faire de la Réunion, de notre université, un pôle d'excellence, en défendant, ce que François Fillon, alors ministre de l'éducation nationale en 2003, voulait pour les élèves de terminale : le contrôle continu au bac. Voilà la clé pour l'excellence.

Pour ce qui est des rattrapages, le président dit qu'ils ne sont pas prévus par la charte des enseignements, et il a raison, les étudiants élus du collectif et la députée se sont faits ridiculiser, ils montent aux créneaux sans connaitre leurs dossiers. Je me demande s'ils vont sièger, et s'ils le font, s'ils préparent en amont le conseil.

le collectif des étudiants est digne de la majorité actuelle du conseil général, un collectif hétéroclite composé d'incompétents... depuis quand la gauche comme la Cé-Réunir soutien la droite (du mét) ... on dirait vraiment le conseil général ! lol

Continuez M. le président Rochdi. les jeunes réunionnais vous remercieront pour votre courage.



14.Posté par Anonyme le 21/03/2011 20:23

Pour post 4 : Ded
Cela ne t'a pas gêné que Bello traite Fourar de "mercenaire" du temps de ta grève de Vue-Belle. On aurait aimé qu'à ce moment-là tu lui dises ce que t'écris là!

15.Posté par Rhum arrangé le 21/03/2011 21:17

Je pense que dans un tel cas il faudrait demander l'avis et l'arbitrage de Aniel Boyer

16.Posté par campus le 21/03/2011 22:17

A PRO-MOMO
Nous devons pas fréquenter la même université en tout cas pas la même personne si j'n juge par le choix de votre pseudo;
Nous:
-les personnels de direction qui attendons ,parfois depuis le début de sa présidence réponse à nos courriers
-les personnels administratifs ballottés d'une décision à l'autre
-les élus des conseils où nous faisons régulièrement invectivés
-les étudiants dont il se fiche comme une guigne de notre avenir
Nous tous qui mesurons ,comme aujourd'hui tous les lecteurs de ce site, combien dans chacune de ses interventions,prises de parole et correspondances combien la mesure est une notion très étrangère au président de cette université.
Etudiant disiez-vous êtes sous son prédécesseur cela vous aurait -il échappé que sous son prédécesseur c'était également lui?
Et ensuite puisqu'à vous lire il est question de NOTRE UNIVERSITE promenez-vous dans les bureaux,interrogez les collègues,questionnez les doyens,interrogez les personnels,discutez avec les étudiants cela devrait vous permettre de comprendre ce qu'est devenue cette université au quotidien depuis ce que vous appelez Momo est aux commandes d'abord en binôme avec son prédécesseur puis seul aux commandes.
Maintenant si en 4 ans passé du statut d'étudiant à celui de collaborateur ou de collègue vous avez eu le temps d'en devenir un proche voire un intime ne soyez pas si modeste expliquez à ceux qui angoissent pour leur avenir comment s'y prendre pour pénétrer ce cercle où tout est si rose: promotion,nomination,crédit,missions,désignation,qualification,recrutement. en attendant permettez -moi de vous suggérer quelques pseudos moins intimes sans doute mais parlant :
Cirage
Encore plus
Staps toujours
carpette
nègre
brosse à reluire
A la revoyure monsieur "l' étudiant de l'époque de son prédécesseur" !!!!!!


17.Posté par Amphi le 21/03/2011 22:23

13
De votre déclaration d'amour je ne retiens qu'une chose:
"le sens de la mesure ".
C'est vraiment MR!

18.Posté par matmo le 21/03/2011 22:30

Mr Rochdi, ce n'est pas le type qui avait rejoint le groupe de soutien de Paul VERGES ( ancêtre du PCR) lors de dernières régionales.
Mr Rochdi, ce n'est celui qui soutenait M Gille LEPERLIER ( jeune du PCR)

Le voilà outré par les propos d'un membre du PCR. Pourtant, le PCR n'a jamais caché sa méfiance à l'encontre des Zoreils. M LEPRELIER et M VERGES on tenu des propos nettement plus raciste que Mme BELLO.


19.Posté par Sentinelle le 22/03/2011 07:34

Monsieur le Président de l'Université vous osez écrire :

" Une Députée de la République, censée faire preuve, dans de telles circonstances et sur de tels sujets, de maîtrise, de clairvoyance et de bon sens et censée être garante d’une certaine objectivité et d’une certaine équité de traitement."

Mme la Députée pourrez vous écrire en soulignant:

" Un Président d'Université qui ignore les dispositions du Code de l'Education pour former son conseil et nomme la Présidente de la CINOR comme membre du CA de l'Université sans l'autorisation du Conseil Communautaire de la CINOR ne fait pas preuve de clairvoyance et de bon sens et de connaissance juridique, alors que l'université devrait être le temple du savoir "

Maintenant , c'est vrai que vous me faites penser aux réactions de ma petite fille de 10 ans qui fait appel à toute sa famille pour la consoler...

20.Posté par Bayoune le 22/03/2011 07:44

Mi trouve ankor Mme Bello zantiye èk boug là. Lors des États Généraux de Sarko, si mi tronpe pa mwin so Mosiyé avèk mépri pou lo pti kolon mwin lété, la voulu fé anvale amwin ke li lété in sitwayin réniyoné konm mwin. mwin la réponn ali, " Mesiyé, mwin mon zonbry lé antéré isi, la vote, mwin lé sir lé pa antéré isi, pétèt minm ou koné pa koté lé antéré, vi ke ou la atéri isi épré in pasaz par out patri dadopsiyon" . Dayèr dan son réniyon Etat généraux navé 12 persone, èk 7 sourds et muet arivé an bus.
Lé évidan ke so boug là, li serve isi des intérêts qui ne sont évidemment pas ceux des réunionnais, en mercenaire coloniyal, comme toujours, il sert les intérêts de ses Maîtres pour qui il a été créé. Romarke li seré mal asepté dan son prope péi. Ah la coloniale, il n'y a que çà de bon Mr Rochdi kwa? mersi bwana!!! (...)

21.Posté par Open your eyes le 22/03/2011 07:45

Je ne vois pas en quoi les propos de Madame la Député-Maire de saint Paul, sont raciste. Revoyez bien la notion du racisme. De même pourquoi mêlés un Partie politique (cf: FN) a cette question sur les rattrapages "prévues" ou non?

Franchement il faudrait faire la part des choses! Ce que ne dit pas le Président de la Fac c'est que cette session de rattrapages reste a l'appréciation des Doyens de chaque unité d'enseignement !! et que ainsi dans certaines unités, elle a été supprimer. soit on supprime pour tous soit on supprime pas!!


Concernant la phrase d'un internaute dans sont commentaire je cite "Arguments que ne dédaignerait pas la Blonde du FN! Que vous le vouliez ou non, en utilisant ce discours vous vous êtes abaissée à ce triste niveau"i alors la c'est le pompom, moi je dirais simplement a cette personne de prendre la peine de lire le programme du FN, on peut pas les blâmés de vouloir préserver la France. et de me trouver par là même occasion des propos racistes qui ne sont colporter que par des médias douteux. Certes M. Le Pen conforte leurs idées mais cela pour juste pour faire parler les gens !!!!!!!!!! et sa marche......

Ouvrez les yeux!!!!!!!!! Franchement ouvrez les!!!

Et maintenant je pose une seule question a tout les réunionnais, vous dites du Partie d’extrême droite que c'est un partie raciste! La seule question que je vous poses est la suivante:

En refusant la venue du représentant du Partie à la Réunion, sous peine de manifestations de votre part, qui reste les plus racistes?

22.Posté par Kozmanserieu le 22/03/2011 08:05


Bello fait de la politique et la politique c'est se soucier des orientations tracées en matière d'éducation. 11 universités font sauter la session de rattrapage, il faut le dénoncer !
Les règles d'examens sont un enjeu majeur pour la réussite des étudiants comme des lycéens

Ce sujet ne relève pas d’un débat technique comme le veut Rochdi, l'organisation des modalités d'examens et d’obtention des diplômes est le résultat de choix politiques. L'organisation des examens conditionne en effet la réussite des étudiants et donc la démocratisation de l'enseignement supérieur.
En Cycle master 64% des admis le sont à la session de rattrapage,en L3 économie 35% des admis le sont au rattrapage...c'est impensable de penser à la suppression du rattrapage !!!

23.Posté par Une université juste le 22/03/2011 08:13

Les examens sont pour moi un réel outil pédagogique, les examens doivent être au service de la progression et de la réussite.
La suppression de secondes sessions appelées plus communément sessions de rattrapage ou encore la mise en place de notes éliminatoires (ce que les étudiants appellent une « note barrage » c'est-à-dire pas de session de rattrapage pour ceux qui ont par exemple des notes inférieures à 8 sur 20, ces mesures marquent la volonté d'instaurer une véritable sélection par l'échec dans les universités.
Ce n’est pas ainsi que les objectifs fixés dans le cadre du plan « Réussite en licence » seront atteints c'est-à-dire 50% d'une classe d'âge diplômée de licence.

Enfin, les examens sont aujourd'hui un des leviers de l’égalité entre les étudiants.
Les étudiants ne disposent pas des mêmes conditions de vie, certains vivent en dessous du seuil de pauvreté et travaillent pendant l’année universitaire. Ils est juste qu’une deuxième chance soit donnée.
Dans le contexte actuel où le chômage est à son niveau le plus haut depuis dix ans, l’Université a un rôle de premier plan à jouer. Il y a actuellement une réelle angoisse des jeunes face à l'avenir
La peur devant l'avenir est encore plus forte en période de récession, car c'est précisément dans ce type de moment que les échecs scolaires ont les conséquences les plus irrémédiables.
On le sait : plus les enfants ont un niveau scolaire élevé moins ils sont exposés au chômage !
Plus d’un jeune sur deux est au chômage.
Et ce sont les moins diplômés qui sont au chômage.
Si vous quittez l’école sans aucun diplôme, rebondir par ces temps de crise en pleine montée du chômage est quasi-impossible ! Posséder des diplômes à la Réunion n'a jamais été aussi décisif sur le marché du travail. La preuve : c’est ainsi que plus de la moitié des jeunes actifs de 19-34 ans sans diplôme soit 55 % sont au chômage, le taux de chômage tombe à 27 % parmi des bacheliers, et à 15% parmi les diplômés du supérieur!
Le contexte socio-économique difficile n’est pas favorable aux jeunes Réunionnais, et mettre en place des mesures qui vont accélérer le décrochage des étudiants et l es pousser vers la sortie de l’Université ne fera que renforcer les difficultés des jeunes Réunionnais.
Une universite juste c'est ce que veut Bello !! QUE TU TE NOMMES Rochdi, Martin, Payet, Robert ... TOUCH PAS AU RATTRAPAGE




24.Posté par Toujours plus le 22/03/2011 09:08

SVP A 13 ET A 16
d'abord à 16:
J'ai lu votre réponse à 13 elle m'a bien fait bidonner.Il faut dire que 13 s'est donné tous les moyens pour mettre les rieurs de son coté.Lyu qui serait passé si je comprends tout du statut d'étudiant à un statut qu'il ne précise mais qui le fait travailler sur des "dossiers importants" avec le président de l'université.
Un veinard et un reconnaissant ce 13.
2qualités rarement liées dans ce monde d'aujourd'hui.
J'en suis encore tout remué.
Mais cher 16 là où je vous rejoints pas c'est quand vous lui proposez un pseudo qui est très proche de celui que j'utilise Et comme la chance appelle la chance 13 est capable de me le piquer.
Aussi j'espère que s'il le reprend il saura se distinguer plus grandement du mien :
ENCORE PLUS POUR LES GOYAVES DEHORS,par exemple.
A 13 MAITENANT:
Votre talent est indiscutable .
Merci de persévérer; Les occasions de rire sont sans si rares et le risque d'ingratitude si généralisé qu'on risque de passer et à coté de votre talent et à coté des qualités si exceptionnelles de cette personne dont je sens votre rage à les voir pas reconnues.
Elle qui se dévoue pour le bonheur de notre jeunesse.
Dans l'attente fébrile de continuer à vous lire.

25.Posté par Pro-Momo le 22/03/2011 09:23

A CAMPUS,

D'abord, je ne travaille pas à l'université, ni au cabinet de la présidence, je défends simplement la probité d'un homme droit, honnête, qui hier, avait le soutien de la FSU (extrême gauche) et aujourd'hui, ne l'a plus pourquoi ? tout simplement car il dirige avec courage l'université, vous le critiquez au fond je comprends votre problème, il a une volonté de "surveiller" la masse salariale de l'établissement qui, plombe le budget de l'université.

D'ailleurs, à cause de tous les contrats précaires, on nous a même refusé, la honte, le passage à la LRU renforcée !

Ce président n'est pas un gauchiste dogmatique, mais un pragmatique, j'apprécie énormément son action pour REFORMER notre université !

Pour répondre à quelqu'un d'autre, Rochdi n'a jamais été membre du comité de soutien de Paul Vergès, et pour cause il est plutôt socialiste, mais pas socialiste réunionnais, qui n'ont pas l'intelligence de reconnaître l'action réformiste de ce président. Parfois, je le trouve même de droite, c'est cela qu'on attend d'un président, un positionnement neutre, dans l'intérêt de tous !

26.Posté par Pro-Momo le 22/03/2011 09:27

A sentinelle,

Pour la présence de la CINOR et de la CCSUD au sein de l'université, on devrait être honorer de leur présence, sauf que ses derniers ne viennent pas sièger, le président a eu raison de proposer un siège, je pense qu'à l'avenir il devrait s'aligner simplement sur les mairies de Saint Denis et du Tampon, principaux site de l'université.

D'ailleurs, de mémoire, un ancien élu étudiant l'avait proposé à l'époque...

27.Posté par Eliane Coudepète le 22/03/2011 10:25

Les propos réitérés de madame Bello sur les gens "de passage" ont un côté "nauséabond" comme diraient les idéologues de son parti à propos des discriminations sur l'origine ou la couleur de peau.
Quand madame la députée-maire fait sa méchante grimace elle perd parfois le contrôle de ses mots et c'est alors son intelligence qui est "de passage".

28.Posté par Open your eyes le 22/03/2011 11:00

Concernant aussi la lettre du Président de la Faculté de la Réunion je me demande juste depuis quand il se déclare représentant de l'opinion publique?


je cite: "Je suis, par ailleurs, outré qu’une Députée de la République, puisse tenir des propos incitant à la stigmatisation voire à la haine, alors que l’opinion publique toute entière s’inquiète ces jours-ci de la montée en puissance au niveau national d’idées extrémistes sur fond de préférence nationale."

29.Posté par Zean Bérick le 22/03/2011 11:33

Post 26. C'est qui : WATBLED ? LOOOOL ? Mort de rire en lisant vos posts ? Rochdi un homme honnête ? Pourquoi toutes ces affaires aux tribunal alors ? Tu es qui ? Le porteur de valise ! Un contractuel à qui on a promis un poste ! Je ne suis pas communiste mais Madame BELLO a entièrement raison. Pour ce qui est de surveiller la masse salariale : c'est lui en tant que membre de l'ancienne équipe présidentielle (avec délégation de signature) puis comme président (les recrutements n'ont jamais cessé) qui est RESPONSABLE !
Pour ce qui est du Tampon et des heures doublons c'est lui le seul responsable, il a tendu la main à COMBEAU en faisant ouvrir l'HISTOIRE-GEOGRAPHIE sur le site (puis en soutenant le recrutement de qui on sait) en espérant avoir sa voix pour les élections, mais pas de chance pour lui car Combeau à rejoint Boyer. Le tampon c'est sa faute et uniquement sa faute. Il faut assumer !
Pour ROCHDI socialiste alors là je m'esclaffe....

30.Posté par matmo le 22/03/2011 11:42

M Rochdi fait preuve, dans lettre, d'une malhonnêteté intellectuel au moins sur un point.

Il parle "d'un groupe d'étudiant". On a l'impression que ces étudiants sont isolés, peu nombreux et représentant qu'eux même. Or, le groupe en question est composé des représentants de tous les syndicats étudiants, dont certains siègent au conseil d'administration. De plus, plus de 2000 étudiants ont signé la pétition pour sauver les rattrapages.

De plus, lors de l'AG, M Rochdi a dit, et cela a été repris par la presse, "les rattrapages sont ni supprimés, ni prévu non plus". M Rochdi n'est pas capable de dire si les rattrapages auront lieux l'année prochaine. Les étudiants ne sont pas inquiets pour rien.

31.Posté par kozamserieu le 22/03/2011 13:39

Rochdi a dit : "les rattrapages sont ni supprimés, ni prévus non plus". c'est ce qu'on appelle en créole un foutan ! soit on supprime soit on garde !
les chiffres de Bello sont bons : de l'ordre de 20% à 60% des étudiants qui ont leur diplôme, l'obtiennent aux second tour c'est à dire la session de rattrapage)

Faculté de droit
Cycle L1-L2-L 3 : 26%
L2 droit : 35%
L2 économie : 20%
L3 économie : 35%
Cycle master : 17%
L3 gestion : 56%

En faculté de lettre
L1 geo : 25%
L1 hist : 29%
Cycle L1-L2-L 3 : 16%
Cycle master : 64%
En Faculté de science
Cycle L1-L2-L 3 : 11%
L2 math : 33%




32.Posté par campus le 22/03/2011 15:00

A PRO-MOMO
Comme ancien étudiant sous le prédécesseur de l'actuel président vous avez eu un cursus fulgurant et qui ne s'arrêtera pas en si bon chemin je pense .
Pour vous permettre à l'ancien étudiant qui bla bla je voudrai vous rappeler quelques points car avec la connaissance que vous dites avoir de ce monsieur vous allez nous éclairer:
1-Rapport Rochdi et les Vergés:
La campagne de MOLLARD et de BERNE V-P sortants du CR ainsi que celle d'Omarjee ,dir-cab sortant du CR cela vous dit?
L 'adhésion de M R a TERLA cela vous dit?
Le recrutement sans base de CARPANIN MARIMOUTOU à la MCUR cela vous dit?
La demi-décharge de Cesari à vie cela vous dit?
Le soutien inconditionnelle de CESARI à M R cela vous dit?
La participation de Françoise VERGES à un jury de thése en STAPS cela vous dit?
2 Le Pragmatisme du personnage
Puisque comme ex étudiant du prédécesseur blabla blabla vous êtes parfaitement au courant des arcanes de l'université et de sagestion:
-Parlez-nous des promotions 2009
-Parlez-nous des recrutements en staps ,en géo 2010
-Parlez -nous de la liquidation de l'IUFM
-Parlez-nous de la fermeture des filières
-Parlez-nous des nominations à la t^te des Ecoles
3-La gestion du personnage
-Parlez-nous des services financiers de l'établissement
-Parlez-nous de l'administration sociale
J'arrête là mais en cas de réponse n'hésitez pas rappeler :
" Moi qui était étudiant sous son prédécesseur et qui etc etc etc j'adore .

33.Posté par Amphi le 22/03/2011 15:35

A PRO-MOMO
Moi voyez-vous le pseudo j'y ai recours contraint car je suis cadre sup dans cette université et n'aborderez pas des données qui permettraient d'identifier mon service .
je voudrai vous dire monsieur le soi-disant étudiant de l'ère SVIZZERO cad celle de ROCHDI comme l'ont rappelé plusieurs le mensonge et la démagogie ont des limites.
Le Monsieur que vous défendez est le pire Président de la courte histoire de cette université et moi ancienneté ne remonte pas à 3 ans où j'aurai soi-disant étudié sous son prédecesseur.
Le PIRE POURQUOI?
C'est une personne totalement irrespectueuse des autres et qui ne se contrôle pas C'est quelqu'un qui n'a aucune parole.C''est un monsieur qui fait que de la politique politicienne.
C'est un monsieur d'un opportunisme absolu et d'une démagogie sans nom qui n'a jamais eu la moindre idée pour l'université exploitant les projets de ces prédécesseurs justement.
Que vous le pseudo 'ancien étudiant le défendiez-votre c'est affaire mais ce qui me met hors de moi c'est votre cynisme ainsi ces difficultés viendraient de la "volonté de surveiller la masse salariale" . Trop c'est TROP.
Mais c'est aussi de lui fabriquer un costume de victime des mauvais politiques (le ps local) et des méchants (le gouvernement et la région Ump) lui le soi-disant apolitique soutien inconditionnel de Mr Vergés (mouvement TERLA appui aux trés proches de l'ex-président de Région) .En tant que citoyen cela le regardait en tant que président de l'université cela ne pouvait qu'avoir des conséquences négatives pour l'institution.
Continuez votre fable d'ancien étudiant si cela vous chante et à le défendre mais pas au prix du mépris de ceux et celles qui n'en peuvent )plus de ce monsieur dont moi.
Dernière chose le problème c'est Rochi et non Huguette BELLO car si elle savait !
Et vous LECTEURS DE CE SITE RENSEIGNEZ -Vous sur le triste sort de notre université sans vous laissez berner par de pseudos- étudiants qui sont entrain de préparer déjà la deuxième campagne de ce personnage à la présidence l'année prochaine.
UN Cadre qui regrette de ne pas pouvoir signer de son nom .

34.Posté par Professeur Maboule le 22/03/2011 15:53

Décidément ce monsieur Rochdi, au vu des commentaires qu'il suscite, ne fait pas l'unanimité. Ce qui peut en dire long sur sa compétence à diriger une université qu'elle soit à la Réunion ou ailleurs. Je ne vois pas en quoi le constat de Bello est raciste envers ce homme. N'importe quel élu de la Sarthe ou de la Corrèze aurait pu dire la même chose à propos d'un président parisien parachuté à la tête d'une université de la province ou la France profonde. Là personne n'aurait rien trouvé à redire!

35.Posté par momotamo le 22/03/2011 18:34

déclaration fallacieuse sur des éléments fallacieux qui m'inspire un dégout profond... voila un monsieur qui retourne sa veste bien rapidement qui tient des discours différents en AG (face à "ses étudiants" comme il aime à le dire) et devant la presse... le voila pressurisé... toutes les magouilles de la fac qui ressortent d'un coup...post 32 génial... ca serait top si un journaliste menait une petite investigation sur toutes vos accusations pour que la population de la réunion sache réellement de quoi il retourne...L'université regorge de dossiers tous plus sales les uns que les autres... et voila l'occasion de tout faire remonter et de faire enfin éclater ce système qui tend de plus en plus à se dégrader. Halte à toutes ses magouilles on veut une fac propre!!!!

36.Posté par momotamo le 22/03/2011 18:42

a kozment sérieux
pour être exact il faut dire que ceux sont les chiffres de 2010... c'est pour ca qu'on a encore les résultats de la fac de science... maintenant qu'ils ont supprimé les rattrapages en science ca serait bien d'avoir les chiffres pour voir la boucherie qui s'opère dans cette UFR la... et je ne parle pas du niveau qui baisse pour faire le remplissage nécessaire à l'atteinte des seuils (25 en L3 et 35 en L2). D'un autre coté tu as raisons de donner ces chiffres la vu que ceux sont les seuls pour l'instant les chiffres de 2011 on les as pas encore!!!! Mais voila pour éviter qu'il y en ait un qui dise "c'est du n'importe quoi ya pas de rattrapages en sciences" il faut préciser que ceux sont les derniers chiffres disponibles ceux des résultats de l'année dernière!!!!

37.Posté par ranjit camalon le 22/03/2011 18:50

a promo momo
"depuis quand la gauche comme la Cé-Réunir soutien la droite (du mét) ... on dirait vraiment le conseil général"

Tu oublies l'UNEF et la FER que je représente moi même au CA...donc ton argument est tellement bidon... ton argumentation est encore plus bidon... que tu dois être toi même super bidon en fait!!!

Sur ce coup la on est au moins sur d'une chose il n'y a pas de récupérations ou de manipulations politiques.. . Les syndicats étudiants de droite de gauche d'en haut d'en bas du miilieu du moins milieu sont tous ensemble...Mr le député Victoria a également pris position... la région aussi si mes souvenirs sont bons!! dc... à bon entendeur...


38.Posté par salarié le 31/03/2011 17:47

Pour ma part, j'ai fait ma scolarité dans une autre université, je pense que celle de la Réunion est trop bananière ! les gens refusent d'évoluer ! on aurait du garder un centre universitaire au lieu d'en faire une vraie université !

on manque de moyens, on a des enseignants en fac des lettres d'une incompétence incroyable ! le projet de ROCHDI le président actuel va dans le sens d'une démarche nationale non ? beaucoup d'universités proposent cela, je pense au contrôle continu.. j

39.Posté par Pro-Momo le 31/03/2011 18:16

A Ranjit,

Vous parlez de VICTORIA mais vous oubliez votre mère VALENTINE CAMALON , qui n'a fait que 200 voix aux élections cantonales, comme quoi la tentative de récupération n'a pas marchée à votre profit mais bien content pour BELLO, car étant de gauche, même si je ne suis pas d'accord avec elle sur ce dossier, je préfère qu'elle gagne face à Victoria ! d'ailleurs, la défaite de votre mère, c'est la preuve que ce député,n'est plus leader de la droite ! en 2012, il ne sera plus député mdrrr...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter